- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. |James|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lux S. Silvestri
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 63
Points rp : 2260
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bouleau et Achillée, 30cm
Ascendance: Sang Pur
Camp: Indécise

MessageSujet: L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. |James|   Mer 17 Oct 2012 - 2:19


Qu'est-ce qui pouvait relier James et Lux ? Le point commun qui nous saute bien évidement à la figure, c'est leur maison. Dignes héritiers de Salazard Serpentard. Ce n'est pas pour autant quelque chose de significatif. Beaucoup de personnes étant pourtant de la même maison ne s'apprécient pas. Ce n'est pas une nouvelle. Alors, cherchons plus loin. Deux familles différentes. Même façon de penser. Identique ? Sûrement pour les parents de deux jeunes gens, cependant, leurs dignes héritiers étaient loin de voir les choses de cette façon. Ce n'est un secret pour personne, Lux n'aime pas suivre les règles qu'on lui impose. Encore moins celles de ses parents. Encore moins celle de sa mère. La Lumière des Serpentard est loin d'être un petite fille sage qui suit à la lettre le règlement de Poudlard, qui suit les instructions de sa famille. Il n'est pas rare de la retrouver la nuit dans Poudlard, elle n'est pas la dernière à faire la fête dans la salle commune des Serpentard, plusieurs jeunes hommes avaient déjà profité des charmes de la blonde... Pourtant, en cours, elle faisait très bonne figure.Attentive, silencieuse et même assez réactive en pratique, derrière ce visage poupon, rares étaient les profs qui pouvaient réellement dire connaitre Miss Silvestri. Un aperçu de sa personnalité lui avait échappé dans la grande salle il y a quelques mois lorsqu'elle avait jeté un verre de jus de citrouille à la figure de Théodore lorsque ce dernier avait joué avec ses nerfs lorsqu'ils avaient appris qu'ils étaient fiancés. Elle se souvenait encore du 'Félicitations Madame Nott'. Ces mots bourdonnaient dans ses oreilles comme un horrible doxy.

James était comme elle. Issu d'une famille riche aux traditions sang-pur. Il avait tenté de duper ses parents pour ne pas se retrouver avec une fiancée imposer. Quelque part, il avait réussi à anticiper. Daphné en avait fait les frais. Quelle idée de vouloir imposer son ou sa futur époux, épouse ? Ils n'étaient idiots. Ils ne comptaient pas se marier avec des moldus ou des sang-mêlé. Leurs parents croyaient-ils réellement qu'ils allaient oublier tous leurs principes d'éducation ? Jamais Lux n'aurait pris le bras d'un sang-mêlé ou d'un de ces idiots sans pouvoir. Si 'fréquenter' les sang mêlés à Poudlard n'était ce qu'elle trouvait de pire, jamais elle n'irait se frotter à eux. Cependant loin d'elle l'idée de les exterminer pour autant... Elle était fière de son sang, se sentait supérieure grâce à lui. Mais de là à tuer ?

Ce soir, James et Lux avaient décidé d'un accord de se retrouver dans une salle de cours vide. Ils allaient passer une soirée tranquille, entre Serpentard désabusés. Ils n'étaient pas rare de les retrouver ensemble. Leur objectif ? Faire des conneries pour trahir toujours plus l'image de petit héritier qui leur collait à la peau. Ce soir, c'était enfin le week-end. Ils pourraient veiller tard sans se soucier du lendemain matin.

La Serpentard avait quitté son dortoir avec un sourire aux lèvres. James lui avait dit qu'il s'occuperait de trouver les boissons. Elle traversa la salle commune qui était bondée en un vendredi soir. Elle avait gardé son uniforme comme la plupart des élèves. Sa cravate était un peu desserrée pour être plus à l'aise et sa crinière était retenu par un chignon fait à la va vite laissant plusieurs mèches s'échapper. Sa silhouette se glissa jusque dans les cachots. L'humidité vint rapidement la frappée et elle ne pu réprimer un frisson. Elle hâta le pas. Ils avaient en effet rendez-vous aux 4ème étage. Il fallait encore traverser le château, mais surtout arpenter les escaliers mouvants. Il n'était pas rare d'arriver en retard avec eux... La Lumière eu un peu de chance en cette soirée et ne se retrouva pas confrontée à trop de difficultés. Le couvre feu n'était pas encore passé, mais si elle venait à croiser un professeur ou Rusard, il l'a renverrait directement dans sa salle commune. Qu'allait-elle faire à cette heure ci, aussi loin de sa salle commune ? Bien vite, la blonde se retrouva devant la porte de la salle de cours vide. Cette dernière portait le numéro 6, mais ce dernier était tombé et laissait croire qu'il s'agissait d'un 9. Sa main s'abattit sur la poignée et ouvrit la porte. Elle observa la salle du regard avec un léger sourire. Pour sûr, ils seraient tranquille. Tout au fond d'un couloir perdu, personne ne viendrait là sans y avoir été invité. James n'était pas encore arrivé. La Serpentard s'assit alors sur le bureau qui servait au professeur. Ce dernier grinça dangereusement mais au vu de son grand âge, il n'était pas prêt de céder. Ses jambes se balançaient dans le vide et tandis qu'elle prenait son mal en patience, elle commença à jouer avec sa baguette. Un morceau de papier qui trainait par là, prit la forme d'un serpent. Restant papier, il ondulait au sol. Le bruit de la porte fit sursauter la Lumière. Elle tourna la tête en direction de James qu'elle reconnu tout de suite. Le papier était retombé inanimé sur le sol.
«Dis donc James, on ne t'a jamais dit de frapper avant d'entrer quelque part ? En plus, tu m'as fait attendre.»
Sourire amusé et regard pétillant de malice, James, connaissant bien la blonde, se doutait qu'il s'agissait de simples taquineries. Lux se laissa glisser du bureau et s'avança vers lui. Curieuse, elle lui demanda alors les collations qui leurs tiendraient compagnie.
«Alors, que nous as-tu rammené de beau ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. |James|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. (Ahilan)
» « L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. » [Pheobe]
» “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” Léonard&Nathanaël.
» “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” G. Courteline [RP FINI]
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Troisième et Quatrième Étage :: Couloirs-