- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Les pensées, c'est mal. [PV Daph']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3817
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mar 30 Aoû 2011 - 12:15

    Samedi matin, 7h. Je venais de me lever. Dans le genre, je n'avais que trop peu dormi. La discussion que j'avais eu avec Rigel, la veille, m'avait fait cogiter toute la nuit. Mon oncle serait alors un Mangemort... ? Mais elle ne lui avait jamais vraiment parlé. J'avais pensé à cela toute la nuit, donc. Je me réveillai alors avec de larges cernes sous les yeux. Je ne pris même pas la peine de vérifier si mon amie dormait encore. Je me dirigeai vers les sanitaires de mon dortoir et pris une bonne douche. Au moins, j'étais totalement réveillée. Je m'habillai d'une jupe longue, à dentelle noire. Le jupon quant à lui était d'un blanc crème. C'était donc assez joli. Je mis un corset assorti, et donc dans le même genre. J'espérais sincèrement ne pas croiser l'abruti de Matt Owen. Je ne voulais pas qu'il détruise ma jupe, comme la dernière fois. De toute manière, qu'avais-je à faire, là ? Pas grand chose, il fallait bien l'avouer. Je laissai pendre mes cheveux et sortis du dortoir, me dirigeant vers la Grande Salle. Là, je pris un petit déjeuné assez maigre. Je n'avais pas vraiment faim, et l'idée que mon oncle était vivant continuait à me trottiner dans la tête. Fallait-il que j'en parle à ma grand-mère et à mon père ? Cette possibilité me fit pâlir. Ma grand-mère mourrait sûrement d'une crise cardiaque si jamais elle venait à l'apprendre.

    Je me levai de table tout en soupirant une fois de plus. J'en avais plus qu'assez de tout cela. J'aurais préféré ne jamais avoir été mise au courant. Finalement, un mystère guettait ma famille. Dire que je pensais venir d'une famille normale. Non, c'était stupide. Ma famille n'était pas normale. Mon père était un Cracmol. Rien que cela était loin de la normalité.

    Je déambulai longuement dans les couloirs du château. Ici, je me sentais bien. Je me sentais en sécurité. Il fallait avant tout que je me concentre sur mes BUSE. Elles étaient réellement à portée de main. Et si je ratait, ma grand-mère n'allait pas être heureuse. Certes, pour mon père, l'important était que je sois heureuse. Mais je voulais faire plaisir à ma grand-mère avant tout. C'était ce qui me rendait heureuse. Et quand bien même, j'adorais étudier et je voulais avoir le plus de BUSE possibles. L'idée d'aller à la bibliothèque m’effleura l'esprit. Je pris donc le chemin d'une de mes pièces préférées. Les couloirs étaient toujours aussi immenses. Immenses et tels un labyrinthe. Heureusement, je commençais à bien connaître les raccourcis et autres. J'arrivai donc rapidement dans le couloir de la bibliothèque.

    Espérant qu'elle soit déjà ouverte -il n'était encore que 9h- je me dirigeai à pas lents vers la porte de l'antre des livres. Soudain, j'entendis des bruits de pas derrière moi. Je me retournai vivement et vis avec étonnement la Serpentard avec qui j'avais fait le trajet de Londres à Poudlard.

    « Greengrass ? Que fais-tu à cette heure si matinale ? »

    Mon ton était légèrement sur la défensive. Après tout, je savais de quoi elle était capable. Je l'avais bien vu dans le Poudlard Express. Je restai droite comme un I, attendant sa réponse.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4061
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mar 30 Aoû 2011 - 13:33

Il faisait encore noir dans la chambre lorsque Daphné ouvrit les yeux ce matin-là. Comme presque tous les jours lorsqu'elle était à Poudlard. La jeune fille n'avait pas besoin de beaucoup de sommeil et était toujours la première levée. C'était une bonne chose habituellement car pendant que ses amies dormaient, elle avait la salle de bain pour elle seule et pouvait prendre son temps, finissant toujours suffisamment tard pour ne pas avoir a attendre longtemps avant le début des cours. Mais cette année, le premier jour était un samedi et donc personne ne se lèverait avant une heure ou deux, minimum. Mais Daphné ne retrouverait jamais le sommeil maintenant qu'elle était éveillée, elle gagna donc la salle de bain en silence, prenant garde à ne pas réveiller Pansy, Tracey, Millicent et Eli qui dormaient à poings fermés.
Elle se faufila jusque sous une douche, laissant le jet d'eau brulante couler sur sa peau un long moment, ne ressortant que lorsqu'elle était rouge tellement sa peau brûlait. Et elle sortit, s'enroulant dans une immense serviette verte pour se placer devant le miroir. Elle effaça la buée qui s'était formée du revers de la main, laissant son visage se refléter. Elle se sécha les cheveux et se maquilla légèrement en admirant son reflet dans le miroir. Ce ne fut que lorsque celui-ci lui convint tout à fait qu'elle se décida a s'habiller, enfilant l'uniforme réglementaire de l'école qu'elle n'avait pas porté depuis deux mois. Il était temps à présent de se fondre de nouveau dans la masse. Elle plissa sa jupe grise puis se faufila hors de la salle de bain et traversa le dortoir sur la pointe des pieds. L'une de ses camarades bougea dans son sommeil mais elle n'y prêta pas attention et atteint très vite la porte qui la conduirait dans la Salle commune des Serpentards.

Salle commune vide, évidemment. Les feux de cheminées n'étaient même pas encore allumés. Daphné remonta donc jusqu'à la Grande Salle où elle ne s'attarda guère, n'ayant pas grand appétit. Elle ne resta que le temps de grignoter une tartine grillée en inspectant minutieusement le professeur Ombrage, qui était déjà là elle aussi. Elle avait des airs de grand-mère avec ses cheveux courts grisonnants et son petit ensemble rose. De grand-mère et de crapaud, avec son petit nœud noir dans les cheveux semblable à une mouche. Cette présence dans l'école ne disait rien qui vaille à la jeune Serpentard. Mais elle ne resta pas plus longtemps à penser a cette femme, elle avait mieux à faire. Enfin, pas vraiment à vrai dire. Mais l'heure lui permettait de faire une chose qu'elle aimait particulièrement : se promener dans le parc alors qu'il était encore vide. Ce qu'elle fit donc dès qu'elle eut fini de manger, prenant son temps pour faire le tour du terrain et sentir l'odeur de la rosée dans l'herbe du matin, ce qu'elle adorait plus que tout. Sa balade dura deux heures environ, et sur les coups de huit heures trente, Daphné décida de rentrer pour aller faire un tour à la bibliothèque. Le château commençait doucement à s'éveiller et la bibliothèque deviendrait bientôt le seul endroit tranquille.

Daphné monta donc les trois étages d'un pas leste et tandis que sa destination se profilait devant elle, elle fut interrompue par une fille qui marchait devant elle, dans la même direction. Elle venait de se retourner, offrant un visage dubitatif à la Serpentard qui soupira en la reconnaissant. Lodwick... Elle était dans le compartiment la veille et c'était elle qui l'avait « sauvé » du geste fort gênant qu'elle s'apprêtait à faire envers Drago. Elle serra les dents quand la Serdaigle lui demandait ce qu'elle faisait là. Elle était stupide ou elle le faisait exprès ? Les Serdaigles n'étaient-ils pas réputés pour leur intelligence sans pareil ? Et sa présence à quelques mètres de la bibliothèque n'était pas un peu logique ? Daphné soupira et releva les yeux vers Lodwick, prête a répliquer, méchamment s'il le fallait, ce genre d'exercice devenant petit à petit une seconde nature chez les Serpentards puisque personne ne semblait vouloir s'adresser à eux avec gentillesse.

« Bonjour à toi aussi, Lodwick, commença-t-elle avec un sourire hypocrite qui ne faisait aucun doute sur les lèvres. Je pense que ton intelligence supérieur de Serdaigle devrait t'aider à deviner ce que je viens faire ici. »

Son sourire faux s'agrandit, dévoilant ses dents blanches et droites.








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159


Dernière édition par Daphné Greengrass le Ven 9 Sep 2011 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3817
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mar 30 Aoû 2011 - 20:32

    La très chère Greengrass me lança un sourire moqueur. Oh pitié. Je ne voulais pas d'une dispute. Surtout aussi tôt le matin. Ça allait me pourrir la journée, j'en étais certaine. Je soupirai quand elle me dit que mon intelligence supérieure de Serdaigle devrait m'aider à deviner ce qu'elle venait faire ici. Certes. Il y avait la bibliothèque. Mais il y avait aussi la salle des trophées, assez proche. Enfin, il était presque certain qu'elle n'avait rien à faire dans cette dernière salle. A moins qu'elle ne veuille trouver des trophées à propos d'un membre de sa famille, ce que je doutais tout de même. Ses parents avaient déjà dû venter maintes fois leurs bienfaits à l'école. Du moins si cela existait.

    « Ma foi... Il n'y a que la Salle des Trophées et la bibliothèque. Mais pour une Serpentard, je ne comprends pas ce que tu pourrais faire dans cette dernière salle. On ne vous y voit pas si souvent. »

    Peut-être que Greengrass était du genre différente et qu'elle aimait beaucoup aller à la bibliothèque. Il fallait tout de même avouer que, une fois que je bouquinais, je ne remarquais plus rien. J'étais dans mon monde et ne me souciais plus de ce qui se passait autour de moi. Donc, peut-être qu'elle y passait plus de temps que je ne le pensais.

    Une idée me traversa l'esprit. Et pourquoi je ne profiterais pas de mon saut dans cette merveilleuse pièce pour faire des recherches sur mon oncle. Ce n'était pas une mauvaise idée, en fait. Bref, je dévisageai totalement la Serpentard. Bien qu'elle se soit disputée avec MacKenzy, j'étais certaine qu'elle n'avait pas vraiment un mauvais fond. Certes, elle était une vert et argent, mais cela ne voulait rien dire. Elle n'avait pas ce... Cette... Ce quelque chose que ce crétin de Matt Owen. D'ailleurs, j'avais été soulagée de voir que ce n'était pas lui. D'un autre côté, ce sale mec devait être du genre à se lever très très tard. Hors, nous étions encore assez tôt.

    « Enfin bref, tu viens étudier ? Alors que nous n'avons pas encore commencé les cours ? À moins que tu ne viennes seulement pour ta culture générale ? »

    Boah, après tout, rien ne nous empêchait de parler amicalement. J'avais moins de chance de me disputer avec elle qu'avec Malefoy ou Owen. Elle paraissait par ailleurs bien plus diplomate, ce qui n'était réellement pas à négliger. Peut-être pouvions-nous avoir une conversation normale. J'avais tenté d'être plus aimable qu'à ma première réplique, histoire d'entamer une discussion sympathique. Enfin, qui pouvait l'être dans la mesure du possible.

    Je me tenais bien droite, regardant toujours Greengrass d'un air neutre.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4061
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mer 31 Aoû 2011 - 10:15


Daphné écouta patiemment tandis que la Serdaigle semblait enfin comprendre. Mais la réponse ne lui plu par vraiment. Elle ne supportait plus tous ces stéréotypes sur les maisons, comme si le blason cout sur la poitrine d'une robe de sorcier faisait d'un homme ce qu'il était. Daphné était certes à Serpentard mais elle avait une personnalité propre, elle n'était pas simplement la Serpentard type. A croire que les élèves sortaient du même genre de chaine de fabrication magique que les paquets de chocogrenouilles.

« Les élèves de Serpentard ne se résument pas à Drago, Crabbe et Goyle, soupira la jeune fille tandis que son interlocutrice prétendait que les Serpentards n'étaient pas connus pour trainer dans la bibliothèque. »

Elle regarda la Serdaigle dans les yeux mais se détendit légèrement en constatant qu'aucune animosité ne déformait les prunelles bleues de la jeune fille. Daphné lâcha même un petit rire en constatant que la Serdaigle avait les yeux bleus et elle les yeux verts... Non pas sorties d'une chaine de fabrication, mais presque hein...

« Je viens pour bouquiner un peu, je ne sais pas encore quoi. J'aime simplement me balader entre les rayons et prendre le livre qui attire mon regard. Mais apparement c'est toi qui ne dois pas aller souvent à la bibliothèque puisque tu n'as jamais vu de Serpentards à l'intérieur. Je peux reconnaître que Crabbe et Goyle n'ont surement jamais ouvert de livre mais les autres élèves de notre maison sont aussi intelligents que les autres. »

Elle marqua une pause pour sonder le visage de la jeune fille, cherchant à savoir si elle avait été trop loin ou pas. Elle fut rassurer en voyant que son expression ne se changeait pas en masque de colère pure et continua donc sur sa lancée, sa voix dépourvu de toute agressivité.

« Tous ces stéréotypes sur les maisons commencent à me fatiguer... C'est tellement réducteur... J'ai peut-être un sale caractère parfois mais je pense que c'est le cas pour tous le monde. Je suis plus qu'une peste et je suis certaine que tu n'es pas un simple cerveau sur pattes ! »

Elle réussit à ne pas s'enflammer en parlant, gardant un air neutre et un ton mesuré mais elle bouillait à l'intérieur de faire une virulente critique du système de répartition de Poudlard, de ses élèves intolérants. Même si elle appartenait parfois à cette catégorie, elle savait qu'en ce qui la concernait ce n'était rien d'autre qu'hypocrisie et mauvaise foi, deux de ses plus grands défauts et en aucun cas intolérance et racisme. Elle se calma cependant, elle n'était pas assez proche de cette fille pour lui dévoiler qui elle était complétement. Elle préféra donc retourner la question qu'elle lui avait posé précédemment.

« Et toi, tu viens déjà étudier ? Si tu as besoin, je peux te conseiller des livres, j'en ai lu un bon nombre dans cette bibliothèque, j'ai une bonne liste de lectures complémentaires liées aux cours que nous suivrons cette année. »








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159


Dernière édition par Daphné Greengrass le Ven 9 Sep 2011 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3817
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mer 31 Aoû 2011 - 10:50

    Ouf, Greengrass avait l'air déjà plus censée que les autres Serpentard que je connaissais. Et à qui j'avais eu à faire. Elle me dit que les membres de sa maison ne se résumaient pas à Malefoy, Crabbe et Goyle. Je souris. Elle avait raison, même si il s'agissait des plus connus. Après tout, il y en avait des mieux -genre elle- et des pires. Elle m'avoua aussi qu'elle venait bouquiner un peu, car elle aimait prendre un livre au hasard. Néanmoins, elle se demandait si moi-même je venais souvent, vu que je n'y avais jamais vraiment vu de Serpentard avant. Elle avait lâché un petit rire, qui me consterna.

    « Tu as raison, Greengrass. Tout comme les Serdaigle ne se résument pas à Chang et sa clique d'amies. Pour ce qui est du fait que je ne t'ai jamais remarquée toi ou un autre Serpentard, c'est simplement parce que je suis du genre à me concentrer un peu trop sur mes lectures. Qui plus est, je suis souvent dans un coin sombre de la pièce. Mais dis-moi, pourquoi as-tu ri ? J'ai une tâche sur la figure ? »

    Je tentai de me regarder dans une des fenêtres, mais mon reflet était tellement faible que je n'y voyais à peine mon visage pâle. Elle m'observa. Peut-être pensait-elle être allée trop loin en m'accusant de ne pas aller souvent à la bibliothèque. Mais je n'en avais que faire. Il en fallait beaucoup plus pour m'énerver. Bien plus, même.

    Contrairement à toute attente, mon interlocutrice me dit soudainement qu'elle en avait assez des stéréotypes. Je continuais à me regarder dans la fenêtre quand elle m'avoua cela. Je me tournai vivement vers elle. Elle trouvait cela réducteur. Elle n'était pas seulement une peste et elle pensait que je n'étais moi-même pas qu'un cerveau sur pattes. Je la regardai, les yeux ronds. Certes, j'y avais déjà pensé. Mais qu'une Serpentard me dise cela... A moins qu'elle ne se moque de moi, cela voulait dire qu'elle avait raison. Je réfléchis un instant sur sa sincérité. Puis, je décidai de croire qu'elle ne me mentait pas.

    « C'est vrai. À t'entendre, je dirais même que tu n'es pas une peste. Certes, nous avons tous nos mauvais côtés, je te l'accorde. Mais à ce point... Enfin, tu as raison, je ne suis pas qu'un cerveau sur pattes. Nous sommes tous des êtres vivants, avec divers sentiments. Certains autres devraient avoir la même philosophie que nous. »

    Elle me demanda alors si moi-même, je venais déjà étudier. Je souris. À la base, je venais juste pour bouquiner. Mais finalement, j'allais chercher des informations sur mon oncle. Je n'étais pas vraiment certaine de trouver quoi que ce soit, mais ça valait toujours la peine de chercher.

    « Eh bien, je viens faire des recherches sur mon oncle. Il est mort mais... bref, je veux trouver des choses sur lui. »





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4061
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mer 31 Aoû 2011 - 15:21


Comme Daphné s'y était attendu, la Serdaigle n'appréciât pas le rire qui s'échappa une demi-seconde des lèvres de la vert et argent. Mais pourtant, ce n'était pas de son interlocutrice qu'elle se moquait, plutôt d'elle-même et de l'ironie dont faisait parfois preuve la vie. Elle reprit un air calme et neutre avant de répondre.

« Non, je ne me moque pas de toi ! C'est juste qu'alors que je pense à toutes ces histoires de stéréotypes réducteur, je m'aperçois que tu a les yeux bleus et que les miens sont verts. C'est tellement ironique, au fond. La nature elle-même nous a doté d'attributs qui font de nous des Serpentards et Serdaigles... »

Lodwick se regardai dans le reflet de la vitre, cherchant sans doute où était le problème et Daphné continua de parler, lui demandant ce qu'elle venait faire à la bibliothèque. L'autre, se tournant vers l'ainée des Greengrass, répondit qu'elle souhaitait faire des recherches sur son oncle mort. Daphné haussa un sourcil. C'était assez étonnant que quelqu'un aille à la bibliothèque de Poudlard pour faire des recherches sur un membre de sa propre famille. D'autant plus que l'oncle ne faisait pas parti de la famille éloignée... Il était inhabituel que la jeune fille ne sache pas déjà tout ce qu'elle voulait savoir à ce sujet, simplement en interrogeant ses parents. La curiosité de la Serpentard la piqua et elle proposa donc son aide.

« Il y a plusieurs archives de la Gazette au fond de la bibliothèque, je peux te montrer. Et tu dois aussi pouvoir trouver le registre des élèves même si je doute que tu y apprenne quoi que se soit de plus que la maison dans laquelle était ton oncle et en quelles années. »

Elle hésita un instant avant de poursuivre. La Serdaigle lui avait dit sans problème ce qu'elle recherchait mais Daphné ne se sentait pas pour autant à l'aise de poser plus de questions, ne sachant pas vraiment celles qui seraient gênantes ou non. Elle se mordit la lèvre pendant quelques secondes avant de se lancer.

« Comment ce fait-il que tu doive aller à la bibliothèque pour trouver des informations sur ton oncle ? C'est assez inhabituel... Tu ne sais pas comment il est mort ? Est-ce que ça fait longtemps ? Je peux t'aider, si tu le souhaite... »

Elle s'imposait un peu mais sa curiosité prenait de plus en plus le dessus, elle se sentait étrangement intriguée par cette histoire, soupçonnant fortement que quelque chose de louche pouvait y être attaché. Sinon, Lodwick n'aurait pas eu de questions à se poser. Et de toute façon, Daphné n'avait rien de plus important à faire pour le moment.








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159


Dernière édition par Daphné Greengrass le Ven 9 Sep 2011 - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3817
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Lun 5 Sep 2011 - 8:50

    Elle me fit remarquer que la nature nous avait toutes les deux dotée des stéréotypes des Serdaigle et des Serpentard. Je me tournai vers elle et remarquai enfin qu'elle avait des yeux aussi verts que les miens étaient bleus. Je souris à mon tour. Elle avait raison.

    « C'est vrai. S'en est presque triste. Enfin, j'aime le bleu de mes yeux, tout comme je suppose que tu aimes tes yeux verts. »

    J'avais fini par lui avouer que je comptais faire des recherches sur mon oncle mort. Elle m'apprit qu'il y avait des archives de la Gazette du Sorcier à la bibliothèque. Ce dont je n'étais pas au courant. Comme quoi, je passais énormément de temps dans cette pièce, mais c'était surtout pour mes recherches de cours et autres. Au moins, je m'endormirais moins bête ce soir-là. Elle me dit aussi qu'il y avait le registre des élèves mais que je n'en apprendrais pas plus que la maison dans laquelle il avait été. Je la vis hésiter quelques instants. Je savais qu'elle allait encore dire quelque chose et donc, je ne l'interrompis pas immédiatement. Je fus énormément -et agréablement- surprise de voir qu'elle me proposait de m'aider.

    « Je ne savais pas pour les archives, je te remercie. »

    Ce fut à mon tour d'hésiter quelque peu. Que faire ? Pouvais-je faire confiance à une Serpentard ? Ma foi... Je ne risquais rien à lui raconter la vérité. Je pris mon courage à deux main en même temps que je reprenais ma marche vers la bibliothèque. Une fois face à la porte principale, je m'arrêtai et me tournai vers la jeune fille.

    « Eh bien... Je sais qu'il est mort en combattant des Mangemorts. Mais mon amie Rigel m'a dit que... Il était lui-même un Mangemort. Donc, j'aimerais en savoir plus, tout simplement. En fait, je ne sais pas si je dois la croire. Elle a vu un homme lui ressemblant fortement. Et portant le même nom que lui mais... je ne sais pas. Peut-être est-ce un imposteur, tu vois ? »

    Je soupirai. Je l'avais dit. Et franchement, mon récit semblait totalement absurde, vu comme ça. Je me demandais si elle allait vraiment m'aider, ou alors, si elle allait se moquer de moi et rebrousser chemin en ricanant. Au fond de moi, une petite voix me disait qu'elle n'était pas ce genre de personne. Mais... qui sait ?





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4061
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Lun 5 Sep 2011 - 14:57

Comme Daphné s'y attendait, l'histoire de Lodwick était effectivement inhabituelle. D'ailleurs la jeune fille elle-même semblait douter de la véracité de ses propos. Elle disait tenir ses informations de Rigel. Daphné ne connaissait qu'une seule Rigel et supposait qu'il s'agissait de la même personne puisque les deux filles étaient à Serdaigle et dans la même année, elle devaient forcément se connaître, comme l'avait prouvé l'épisode du train. La Serpentard savait donc sans aucun doute que les informations de Lodwick étaient exactes. Elle lança un regard désolé à la brune avant de lui répondre.

« Rigel Black, je présume ? Désolé Lodwick mais je doute que Black t'ait menti... »

Daphné laissa sa phrase en suspend et observa Luna un instant. Black avait prit de sacrés risques en lui racontant ce qu'elle savait sur son oncle donc elle devait savoir que la famille de Rigel était Mangemort. Ce n'était pas très malin de la part de Rigel d'avouer comme ça ces choses là, si ça se savait d'une manière ou d'une autre sa chère maman irait croupir à Azkaban. Les deux Serdaigles devaient donc être assez proches, cela ne faisait aucun doute. Mais Daphné n'irait pas avouer à une inconnue que son père était Mangemort, à partir de maintenant il lui faudrait donc être prudente sur ce qu'elle dirait.

« Je suppose que si elle t'en a parler si facilement, tu n'ignores pas d'où elle tient ses sources... Donc, je pense que tu as toutes les raisons de la croire. Je suis désolée, sincèrement. J'imagine ce que l'on doit ressentir quand on apprend qu'un membre de sa famille est un Mangemort. »

Elle faisait plus que le comprendre, puisqu'elle l'avait ressenti elle-même au début de l'année dernière mais ça, elle se garderait bien de le lui dire, au moins pour l'instant.

« Je ne suis pas certaine que tu trouvera grand chose à la bibliothèque, du coup. S'il y a eu un article dans la Gazette concernant sa mort, on pourra le trouver facilement mais après, il ne t'apprendra pas grand chose. Je pense que tu devrais plutôt te tourner vers des personnes comme Rigel qui en savent plus. »

Daphné ne savait pas si elle pouvait se permettre de se proposer. Si elle aidait Lodwick ce ne serait que pour deux raisons : elle était vraiment très curieuse de connaître le fin mot de l'histoire et parce qu'elle trouvait la Serdaigle assez sympathique. Sans oublier qu'elle avait sans nul doute la possibilité de l'aider, une lettre à son père et c'était régler. Elle imaginait même déjà comment tourner ses phrases pour avoir les bonnes informations sans avoir l'air d'y toucher. Mais elle ne voulait vraiment pas se mouiller. Alors, si Lodwick ne lui demandait pas directement, elle prétendrait en rester là même si elle envoyait quand même une lettre à son père. Elle ne lui en parlerait qu'après, selon la réponse.

C'était à la Serdaigle de voir maintenant, bien que Daphné doutait franchement qu'elle lui demande de l'aider de manière directe. Elle avait l'air bien élevée et le petit discours sur les préjugés que lui avait fait la Serpentard quelques minutes plus tôt la ferait surement réfléchir un peu avant d'oser lui demander, signifiant clairement qu'elle croyait aux racontars selon lesquels les enfants de Mangemorts se cachaient tous à Serpentard. Sur ce coup-là, elle n'avait pas vraiment tort et ce n'était pas Greengrass qui allait dire le contraire, elle était assez mal placée pour ça mais sa mauvaise foi légendaire ne l'empêcherait pas de nier. La manière la plus subtile dont pouvait user la Serdaigle serait encore de lui demander si elle avait une idée d'à qui poser des questions. Daphné ne lui mentirait pas mais ne donnerait pas de noms, elle se proposerait plutôt de le faire à sa place. Qui est fils ou fille de Mangemort n'était pas le genre d'information qu'on confiait comme ça. Daphné ne voulait pas voir son père en prison, pas plus que celui de Théo, Pansy ou Drago... La Serpentard garda les bras croisés contre sa poitrine, se mordant la lèvre pour empêcher un sourire narquois de s'étaler sur ses lèvres. Elle était bien impatiente d'entendre la réponse de son interlocutrice.








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3817
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Mer 16 Nov 2011 - 11:07

    Greengrass sembla désolée quand je lui appris ce que je savais. A première vue, ce n'était donc pas un bon point. Donc Rigel devait avoir raison. D'ailleurs, elle me le confirma : Elle doutait que mon amie m'aie menti. Dans ma tête, ce fut le désordre total... Comment ? Comment savait-elle que Rigel était une source assez sûre ? Savait-elle que mon amie faisait partie d'une famille de Mangemorts ? Je vis qu'elle m'observait. J'étais littéralement plongée dans mes pensées.

    La Serpentard reprit, disant que je devais moi-même connaître les sources d'information de ma meilleure amie. Elle s'avéra compatissante, disant qu'elle devait bien imaginer ce que c'était que d'apprendre une telle nouvelle. Un soupir s'échappa de mes lèvres. Ce n'était pas un souffle d'ennui, mais bien de résignation.

    « Oui... C'est... Horrible. En fait, c'est surtout qu'il aie menti sur sa mort. Et menti tout court, même. Ma grand-mère m'en parlait souvent. J'ai énormément de peine pour elle. Heureusement qu'elle ne le saura jamais. Mais rien que pour sa mémoire, j'aimerais rencontrer mon oncle et lui passer un savon. »

    Je restai silencieuse quelques instants. C'était cocasse. Moi ? Mettre un savon à un Mangemort ? Pourquoi ne pas non plus aller directement se jeter dans la gueule du premier loup-garou qui passe ?

    « Enfin, c'est stupide. Mais j'aimerais qu'il me donne des explications. Comme tu me l'as dit, je ne trouverai pas grand chose à la bibliothèque. Rigel m'a déjà promis de chercher des informations, mais je ne sais pas si on lui en donnera énormément. »

    Greengrass semblait pourtant elle aussi, en savoir énormément. Du moins, plus qu'il n'en fallait. Enfin, façon de parler. Mais je trouvais qu'elle avait l'air... De s'y connaître. Finalement, elle était une Serpentard... Peut-être que ses parents ou quelqu'un de sa famille avait des contacts avec les Mangemorts ? Ou peut-être étaient-ils même des serviteurs de Voldemort, tout simplement ? Tss, j'étais bête. Elle s'entendait déjà bien avec Malefoy. C'était certain, dans ce cas. Mais était-ce alors une bonne idée de lui demander des informations ? Qui ne tente rien n'a rien, dit le proverbe. Alors pourquoi pas. J'étais prête à tout pour connaître la vérité, et rencontrer mon oncle.

    Je jouais avec mes mains. Terrible tic de nervosité. Dans le pire des cas, je me rongeais les ongles à sang. C'était presque le cas. Je lançai un regard furtif à gauche, puis à droite. Puis vers mon interlocutrice. Puis vers mes mains. Du calme. Il fallait se calmer. Je pris ma respiration et expirai lentement. Voila qui était déjà mieux. Je me penchai vers Greengrass et lui murmurai :

    « Et toi... ? Tu saurais avoir des informations ? A propos de lui ? Je pense qu'il vaut mieux avoir plusieurs sources... enfin, je ne sais pas ce que tu en penses. »

    Voila, je l'avais fait. Finalement, ça n'avait pas été bien compliqué. Et elle n'était pas comme tous les Serpentard. Par contre, je me demandais sérieusement si c'était vraiment une bonne idée. Il ne me restait que mon père, dans ma famille -et mon oncle. Peut-être que si mon oncle venait à se rendre compte de mon enquête, il s'en prendrait à son frère cracmol ? Non... Si il avait voulu s'en prendre à nous, il l'aurait fait bien avant. Je crois.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4061
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Dim 22 Jan 2012 - 17:25


Daphné se surprenait elle-même tant elle avait réussi à rester calme et a offrir un visage neutre, parfois compatissant, à son interlocutrice alors qu'au fond d'elle l'excitation et la curiosité se déchainaient. Elle resta droite, les bras croisés pendant que Lodwick lui exprimait ses sentiments à propos de sa découverte. Cet homme avait vraiment été malhonnête avec sa famille, Daphné pouvait comprendre la colère de la Serdaigle même si elle lui aurait vivement déconseillée d'essayer de lui passer un savon... Cela dit, elle pouvait comprendre aussi le point de vue de l'oncle de Lodwick.. Elle-même souffrait énormément de savoir que son propre père soutenait les desseins de ce fou de Mage Noir et pire encore, qu'il combattait pour son camp. Croire qu'il était mort et tout ignorer de ses activités clandestines aurait été bien moins douloureux pour elle et sans doute aussi pour sa sœur et sa mère... Bien entendu, elle aurait souhaité l'ignorer toute sa vie, ce qui n'était plus le cas de la Serdaigle face à elle. Mais Daphné pensait sincèrement que, rien que pour sa grand-mère, le mensonge de son oncle n'avait pas été une si mauvaise chose. La vielle femme aurait sans doute préféré voir son fils mort que Mangemort. D'ailleurs, dans le but de remonter un peu le moral à la jeune fille et d'apaiser sa colère, Daphné décida de lui faire part de sa pensée :

« Je comprends ta colère mais tu ne te dis pas que c'est mieux ainsi, dans un sens ? Tu crois que ta grand-mère aurait préféré le savoir mangemort ? Elle a souffert de sa mort mais elle aura pour toujours gardé un bon souvenir de lui, elle aura continué de l'aimer jusqu'à la fin de sa vie. Si elle avait su, comment crois-tu qu'elle aurait réagis ? Je ne dis pas qu'il a eu raison mais je pense que ce n'était peut-être pas plus mal. »

Elle laissa passer une petite minute dans le silence, le temps de laisser à l'autre bien comprendre tout ce qu'elle venait de dire et y réfléchir un peu mais ne pu attendre plus longtemps avant d'ajouter, précipitamment :

« Enfin, je ne cherche pas à le défendre, mais je pense que ni toi ni moi ne connaissons ses raisons et qu'il ne serait pas juste de le juger sans savoir. Je suis certaine qu'au milieu des rangs de Tu-sais-qui, il y a plus d'un mangemort qui n'est pas là par conviction mais simplement parce que la vie l'a mit là, pour une raison ou pour une autre. Tout comme dans l'autre camp, certains sont là pour autre chose que parce qu'ils pensent que Tu-sais-qui a tort. Les choix de chacun leur sont propres et nous ne sommes pas en mesure de les juger sans les connaître. »

Daphné réprima un autre sourire moqueur, toujours vis-à-vis d'elle-même. Elle se montrait tellement philosophe sur la question... Pour quiconque ayant un tant soit peu de recul et d'esprit d'analyse, il semblait clair que la jeune fille avait eut l'occasion de réfléchir longtemps à cela et qu'elle se sentait très concernée par la question. A vrai dire, elle avait forgé ce jugement lorsqu'elle avait appris pour son père. C'était sa manière de justifier le mauvais choix de celui-ci, sa manière de formuler un espoir, de continuer à croire que peut-être il n'était pas devenu mangemort parce qu'il croyait réellement à la légitimité des préceptes de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom mais pour une bonne raison qu'elle ne connaissait pas. Peut-être avait-on menacer sa famille ? Des espoirs... Des suppositions... Que Luna aussi pouvait faire, si elle le voulait.

Daphné fut couper dans sa réflexion par une question de la Serdaigle qu'elle avait de toute façon attendu. Luna s'était penchée vers elle et lui avait demandé d'une voix basse, presque gênée, si elle aussi aurait pu l'aider à obtenir des informations. Ça avait été beaucoup plus rapide que ce que Daphné imaginait mais elle s'y était attendue et n'avait pas été déçue. La Serdaigle avait tenté de choisir très soigneusement ses mots pour ne pas heurter la Serpentard, exactement comme cette dernière l'avait imaginé. Daphné répondit donc de la même voix basse :

« Je peux voir ce que je peux faire. Je ne te promets rien mais je pense que je peux effectivement apprendre quelques petites choses. Je vais te laisser, je te recontacterai si j'apprends quelque chose. »

Elle lui lança un dernier regard avant de se détourner et de quitter le couloir. Tant pis pour la bibliothèque, elle irait à un autre moment..








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3817
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   Lun 30 Jan 2012 - 14:37

    Alors que je m'énervais, Greengrass me dit que peut-être n'était-ce pas plus mal que mon oncle aie disparu alors que ma grand-mère pensait qu'il était auror. Tout d'un coup, mon corps se figea puis doucement, se relâcha. J'étais redevenue calme et posée. En quelques mots, elle avait réussi à me remettre mes idées en place. Qui plus est, mon interlocutrice continua après une petite minute de silence, disant qu'il ne fallait pas « juger sans savoir ». Elle avait parfaitement raison. Vraiment. Je ne jugeais jamais une personne sans savoir, ni sans bien la connaître -et encore je jugeais gentiment. Je devais être littéralement aveuglée par le fait qu'il s'agissait de mon oncle, de ma famille. Et surtout, de ma grand-mère décédée.

    Bref, Greengrass avait raison. Elle disait que certains Mangemorts ou même certains membre de l'Ordre du Phénix n'étaient pas forcément dans ce clan par conviction, mais seulement parce que la vie les avait mené là. C'était vrai. Encore un peu, et j'avais été prête à voir cette guerre comme « Les gentils contre les méchants ». Certes, je ne partageais pas le point de vue des Mangemorts, mais il était vrai qu'il devait y en avoir qui étaient dans ces rangs seulement par peur.

    Je levai un sourcil tout en la regardant. Greengrass avait su faire preuve d'un calme et d'un philosophie digne d'une Serdaigle. Et moi, je m'étais emportée comme... une Gryffondor. Ou une Serpentard. Je souris légèrement puis, baissai la tête.

    « Tu as raison, Greengrass. Merci de m'avoir ouvert les yeux. »

    Finalement, elle répondit à ma demande d'avoir des informations. Elle verrait ce qu'elle pouvait faire. Puis, elle s'en alla sans demander son reste, me laissant seule dans le couloir. Je me tournai vers la porte de la bibliothèque, puis haussant les épaules, j'ouvris l'entrée et m'engouffrai dans l'antre des livres.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pensées, c'est mal. [PV Daph']   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pensées, c'est mal. [PV Daph']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» reflexion bidon sur le mode de pensée de la société !!!!!
» Tome 9 - Ce que vous en avez pensé ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Troisième et Quatrième Étage :: Couloirs-