- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3259
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 23
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Mer 11 Avr 2012 - 19:55

    Elle n'avait pas le droit d'être là et elle en était consciente. D'ailleurs, jamais, elle n'aurait eu l'idée d'aller affronter cette forêt Interdite par simple respect envers le règlement ainsi qu'à cause de la crainte qu'elle éprouvait envers ce lieu. Cette forêt ne s'appelait pas interdite pour rien ; interdite, parce qu'elle peuplait toutes sortes de créatures et de plantes sauvages et également interdite parce qu'on pouvait s'y perdre. Non vraiment, peu d'élèves affrontaient cette forêt massive et danse et les plus courageux n'en sont jamais sortis sans blessures. Harry Potter et ses amis avaient déjà eu l'occasion de s'y rendre mais ils étaient des cas exceptionels, on va dire. Ils y avaient mis les pieds seulement pour de bonnes raisons. Et ce jour-là, Olivia considéra que même le règlement n'était pas une excuse assez forte pour l'empêcher d'y aller. Elle avait une très bonne raison, à l'instar du trio de Gryffondor aujourd'hui hospitalisé à Ste-Mangouste. Un peu plus tôt dans la soirée, une élève de Serdaigle avait reçu une lettre menaçante de la part d'une Poufsouffle qui souhaitait le battre en duel dans la forêt interdite. Elles se battaient pour un garçon qu'elles aimaient toutes les deux et la bleue et bronze avait accepté ce défi, pour sauver son honneur et prouver à l'autre fille qu'elle ne valait rien. C'était un comportement digne d'un Gryffondor mais personne n'avait pu lui faire changer d'avis. Le rendez-vous avait été fixé à vingt et une heure du soir et seule une petite part d'élève était au courant de cela. Bien sur, personne n'avait eut l'envie de prévenir un professeur ou le concierge, afin de ne pas faire sanctionner leur amie. Cependant, Olivia avait attendu son retour à son lever mais le lit de sa camarade était resté vide.

    A sept heures trente, elle devrait déjà être de retour car un duel d'élèves de cinquième année n'avait pas pu durer aussi longtemps. La forêt interdite n'était d'ailleurs pas un lieu adéquat pour cela et c'était bien pour cette raison que Olivia et les autres Serdaigle avaient rapidement été effrayé de ne pas apercevoir leur compère. Ils s'imaginaient les pires scénarios ; qu'ils avaient été capturés par des centaures ou blessés par d'autres bestioles. L'enthousiasme n'avait aucunement régné l'ambiance et cela ne faisait qu'augmenter l'inquiétude de tous. D'ailleurs, personne ne désirait rapporter les faits à un enseignant, encore une fois. Pourtant, ils étaient quasiment tous de bons élèves qui brillaient dans la majorité des matières et qui comptaient souvent sur la sagacité des plus anciens pour s'en sortir. Mais là, il était possible qu'aucun étudiant ne veuille en parler à un membre du corps professoral. Notre héroïne, elle, n'était sûrement pas la plus courageuse de tous et elle était du genre discrète et légèrement en retrait avant d'agir. Toutefois, elle n'aimait pas tellement cette situation et elle avait l'impression de se retrouver parmi les gens de sa maison... de se retrouver un peu lâche, en retrait. Des milliers d'Olivia tapis derrière des physiques différents, en somme. Et elle n'aimait pas cela. C'était donc pour cette raison qu'au bout d'une heure trente, après avoir fait sa toilette et avoir prit son petit déjeuner, elle prit la décision de sécher le double cours de Botanique. Deux heures, ce n'était pas rien et la belle en était consciente. D'ailleurs, elle dut se battre psychologiquement contre le stress de rater un cours à cause d'un danger potentiel qui menaçait sûrement les deux filles qui s'étaient données rendez-vous. Elle avait peur de la réaction de madame Chourave, peur d'être mise en retenue pour cela mais si personne n'agissait, tout pourrait tourner au drame. Et le drame était sans doute pire que rater deux heures sur une année complète. Après tout, elle aurait tout aussi bien pu rater la matinée complète du mercredi si elle était tombée malade. Oui, ce serait comme si une maladie lui aurait empêché d'aller en cours.

    Désormais, elle affrontait le froid du matin qui lui gelait déjà le bout des doigts. Se remettant de la nervosité qui venait de gagner son esprit à l'idée qu'Hagrid avait failli la voir, elle inspira et expira profondément avant d'avancer dans la forêt. Inutile de cacher qu'elle avait la chair de poule mais elle se sentait obligée d'aller récupérer les deux demoiselles. Elle ne connaissait pas la Poufsouffle mais la Serdaigle était tout de même une connaissance. Elle espérait qu'elles n'étaient pas bien loin et que rien de grave ne leur soit arrivées. Peut être qu'elles étaient tombées et qu'elles avaient toutes les deux perdu connaissance ? Bon, c'était un peu loufoque comme idée mais elle avait là la solution pour éviter de penser au pire. Un peu paranoïaque sur les bords, elle se mit à imaginer toute sorte de scénarios biscornus les uns que les autres alors que ses pas lui paraissaient si lourds.

    « - Lisa ? Est-ce... est-ce que tu es là ?! » demanda t-elle, la voix tremblotante à la fois à cause du froid et de sa nervosité.

    Elle n'avait pas parlé fort et cela lui semblait stupide qu'on lui réponde. Pourtant, elle se sentait obligée de l'appeler ; de cette façon, elle se sentait moins seule. Elle continua son aventure avec lenteur, se retournant souvent en arrière pour se rassurer. La maison de Hagrid rétrécissait progressivement et elle se demanda par quel moyen elle devait marquer ses pas si elle ne voulait pas se perdre. Alors, elle sortit sa baguette et se dirigea vers des arbres à proximité. Elle murmura deux mots et une lueur orangée vint briller à l'extrémité de sa brindille. Puis, d'un mouvement rapide, elle marqua des croix de feu devant ces arbres ; cela servirait de marquage.

    Et puis... Un craquement non lointain se fit entendre, et la lueur orangée qui offrait une légère source de lumière s'éteignit.

    « - Li... Lisa ? » dit Olivia en se retournant rapidement avec l'espoir d'apercevoir sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3037
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Mer 11 Avr 2012 - 20:48

Terry n'avait pas cours. Les autres Serdaigles s'étaient rendus, en partie, au cours de Divination, auquel Terry ne participait pas, ou dans la Salle Commune, dans laquelle ils flânaient, tous ensembles. Ne supportant pas ces après-midis ennuyeux, il avait décidé de simplement arpenter les couloirs froids du château, à la recherche de quelque attraction. Il avait marché pendant trente minutes lorsqu'il vit une Serdaigle, à qui il n'avait jamais adressé la parole, mais qu'il reconnaissait. Si, bien sûr, son physique apprécié par Terry la distinguait des autres élèves. D'après ses souvenirs, elle était en Septième Année, mais en était pas sûr. Son nom, il l'ignorait.

Elle semblait préoccupée. On aurait dit qu'elle cherchait quelqu'un. Au fur et à mesure qu'elle s'avançait dans les couloirs en pierre, son visage se refermait. Ses yeux clairs semblaient vitreux, ses pensées loin de la planète Terre. On aurait dit qu'elle pensait à des choses terribles, presque morbides, tant son visage était grave. Quel évènement pouvait tant la bouleverser ? Dans les couloirs sombres de Poudlard, les échos des pas se répandaient dans tout le domaine. "Pourvu que je ne me fasse pas repérer", pensait Terry. Il suivait toujours la jeune Serdaigle. Passant devant une torche, suspendue à l'un des murs pierreux et altérés, Il la reconnut. C'était Olivia. Si, il la reconnaissait ! Elle était aussi en 6ème année, et assistait aux même cours que Terry !
Elle était sortie du château, et s'avançait vers la Forêt Interdite. Prenant d'extrêmes précautions, pour veiller à ce que personne ne la suive, elle vérifiait maintes fois derrière elle, se retournant tous les vingt mètres. Terry dut parfois s'allonger ventre à terre, derrière un rocher, pour ne pas se faire repérer. En effet, il pensait que ça ferait un peu bizarre qu'elle se rende compte qu'un intrus la suivait.

Elle était à présent devant la cabane d'Hagrid. La bâtisse, entourée par le jardin où avait poussé, il y a quelques jours, d'énormes citrouilles pour le banquet d'Halloween, semblait inoccupée. Hagrid était sûrement en mission pour le professeur Dumbledore. Un vent doux, mais glacial, s'était levé sur Poudlard et ses alentours. Terry avait ignoré, l'espace de cinq minutes, le froid du mois de Novembre. L'air était humide ; il allait bientôt pleuvoir, d'après l'adolescent.

Terry suivait toujours la jeune Serdaigle. Au début, il pensait qu'elle allait tout simplement s'arrêter devant la lisière de la forêt. Après tout, c'était la Forêt Interdite ! Il s'imaginait l'élève somnambule, qui aurait rejoint, dans son sommeil, l'extérieur du château. Mais, que pouvait-il faire ? Réveiller un somnambule pouvait être fatal ! Réfléchissant aux mesures qu'il allait prendre, Terry aperçut la jeune Serdaigle s'avancer dans la Forêt Interdite, puis disparaître dans le fouillis vert impénétrable. Affolé, Terry se sentait obligé de la suivre, ayant peur qu'il lui arrive quelques mésaventures.

Terry entra, les nerfs à vif, aux aguets, dans la Forêt Interdite. C'était sa première fois. Il ne voyait pas bien loin. En fait, pas plus loin que quatre mètres. Il extirpa sa baguette de la poche intérieure, et retourna, entres ses doigts de sa main droite, les 29cm de cerisier. Ayant assisté au cours sur les Sortilèges Informulés, il avait réussi, au sixième essai, de lancer un Sortilège de Stupéfixion. Le simple sortilège Lumos ne devait pas être bien compliqué, non ? Il fit un léger geste avec sa baguette, et une petite boule de lumière apparut à son extrémité. Éclairant convenablement le sentier défriché, Terry s'avança, et s'arrêta juste derrière un arbre. Il entendait la jeune Serdaigle appeler une dénommée Liza. Terry ignorait totalement qui était cette Liza. Se penchant un peu, pour voir si les yeux de la jeune fille n'étaient pas fermés, l'adolescent marcha sur une petite branche, qui se rompit en un craquement audible. La jeune fille s'était retournée précipitamment, la respiration haletante et difficile. Terry n'avait plus qu'à sortir de sa cachette. Cependant, il ne rangea pas sa baguette. "Qui sait, elle pourrait m'attaquer !".

Maintenant ses mains en l'air, comme s'il eût voulu faire comprendre qu'il ne lui voulait aucun mal, Terry dit :

"Que fait une si jolie fille, seule, dans la Forêt Interdite ? Tu dois avoir terriblement froid ! Tiens, prends ma veste !"

Terry enleva sa veste, et la tendit à la jeune fille.

"Tu vas trouver ça marrant, mais je pensais, un moment, que tu étais somnambule !"


HRP : Excuse moi pour le retard, mais ... match de foot.


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3259
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 23
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Sam 14 Avr 2012 - 17:41

    Son cœur s'accéléra ; Olivia espérait vraiment que ce craquement de branches était le fait d'une Lisa qui avait perdu son chemin et qui venait de s'approcher vers elle. Toutefois, elle aurait pu lui répondre directement au lieu de s'avancer en silence. Et puis, elle pensa alors qu'il pouvait s'agir d'une créature qui l'avait trouvée et qui n'allait sûrement pas la laisser s'échapper. Ce n'était pas bon. Baguette tendue, elle attendait que la chose ne sorte de sa cachette et elle fronçait légèrement les sourcils, à la fois sérieuse mais pourtant effrayée. La demoiselle ne regrettait pas d'en être arrivée jusque là, sachant que des camarades de classe étaient sûrement en situation délicate et que personne n'avait eu envie d'aller les sauver. Maintenant embarquée, elle ne pouvait plus faire demi-tour et tout ce qu'elle espérait, c'était de s'en sortit vivante. Peu lui importait le cours de botanique ou bien les réactions mécontentes des professeurs lorsqu'ils seraient au courant de sa disparition. Son instinct de survie venait de s'éveiller c'était la première fois qu'elle ressentait cela si profondément. Tout le monde connaissait mademoiselle Taylor comme une fille calme, discrète et souvent dans la lune et personne n'aurait pu imaginer cette poupée silencieuse entrain de paniquer ou de s'inquiéter. Habituellement, elle restait impassible ou bien aussi rêveuse que Luna Lovegood. Cela dit, elle restait quelqu'un d'émotif même si elle ne le montrait jamais.

    Et puis, une silhouette humaine s'approcha jusqu'à être transpercée par un rayon de soleil qui permit à la Serdaigle de mieux apercevoir ce qu'elle pensait être une créature de la forêt. Il s'agissait d'un élève et plus précisément, un jeune adolescent qui tendait sa baguette vers elle. Sur le coup, elle se méfia et elle crut que ce garçon l'avait suivi pour lui faire un mauvais tour. Pourtant, elle le connaissait et il lui paraissait invraisemblable qu'il puisse l'attaquer pour des raisons facétieuses. Non, ce n'était pas le genre de Terry Boot. Ce n'était pas le genre d'un Serdaigle, en général. D'ailleurs, il avait dut sentir l'inquiétude de la jeune fille puisqu'il leva les mains en l'air comme pour la rassurer. Immobile, elle attendait que tout ne se passe et se tenait prête à agir au cas où. Seulement, Olivia savait que cette précaution serait inutile car ce garçon, elle le connaissait. Il était dans la même classe qu'elle et même s'ils ne se parlaient pas souvent, il n'y avait aucun risque en sa compagnie. Après, le danger restait présent tout autour de cette forêt, il ne fallait pas le négliger. Lentement, elle baissa le bras et observa le nouvel arrivé d'un air presque impassible. Elle ne pensait pas qu'il la dénoncerait puisque de toute manière, lui aussi était en faute d'être venu jusqu'ici. Peut être avait-il été au courant pour l'histoire de Lisa et de l'autre Poufsouffle ? Dans ce cas-là, la demoiselle se sentait moins seule et réconfortée dans l'idée qu'elle parviendrait sans doute à réussir ce sauvetage.

    Ses yeux clairs se posèrent sur le visage du garçon qui venait de prendre la parole avec un certain tact. Il semblait doué à la flatterie et Olivia sentit que ses joues avaient du prendre une légère teinte rose. Et puis, il lui tendit sa veste pour qu'elle puisse se réchauffer. Il était vrai que la forêt n'était pas du tout réputé pour sa chaleur et la bleue et bronze avait regretté de ne pas s'être camouflé un peu plus par un manteau d'hiver et d'une écharpe. L'hiver allait très bientôt faire disparaître l'automne et il aurait été plus astucieux de prévenir plutôt que de guérir. Sur le coup, Olivia sentit une gêne de s'être recouverte de la veste d'un élève qu'elle ne connaissait pas vraiment. Elle avait également l'impression d'être faible alors que ce n'était que du froid. Cette impression, elle ne l'aimait pas. Pourtant, elle savait que parfois, on ne pouvait échapper à ses faiblesses et que ces faiblesses faisaient ce que nous sommes. Cela ne l'empêcha pas pour autant de remercier le garçon pour sa bienveillance. Celui-ci brisa de nouveau le silence et détendit un peu l'atmosphère en lui avouant qu'il l'avait crue somnambule. Non, Olivia ne l'était pas. Il lui arrivait de rôder dans les couloirs et d'épier les gens, mais dans ce cas elle était toujours éveillée et consciente d'elle-même. Le dévisageant de nouveau, elle répondit sur un ton calme. La chaleur que lui procurait la veste s'avérait diminuer son inquiétude en même temps que son corps souffrait moins de l'atmosphère glaciale.

    « - Je... as-tu entendu parler d'une fille nommée Lisa Turpin qui a reçu une lettre peu sympathique de la part d'une Poufsouffle ? Et bien, elles se sont données rendez-vous ici pour se battre en duel, hier soir. Et depuis... elles ne sont toujours pas revenues. Je suis donc à leur recherche, vu que peu de gens ne se sentent motivés à le faire.  Et toi, qu'est-ce qui t'amènes ici ?»

    D'un air rêveur, elle l'observait toujours. Elle ne savait pas si elle attendait vraiment une réponse de sa part ou pas mais quoi qu'il en soit, elle ajouta :

    « - Sinon, quant à ta remarque... Il est rare que je sois touchée par le somnambulisme. La dernière fois que je me suis levée sans en avoir conscience, c'était il y a cinq ans. »



Dernière édition par Olivia E. Taylor le Ven 13 Juil 2012 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3037
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Dim 15 Avr 2012 - 9:47

Terry levait toujours ses bras en l'air, ayant peur d'effrayer Olivia. Il ne la connaissait pas réellement, et ne pouvait pas anticiper ses réactions. Et, après tout, elle était toujours armée, et pouvait, à tout moment, jeter un sort sur Terry. Néanmoins, Terry doutait fort que Olivia pût faire un tel acte. Terry pensait que les gens bons, respectables et fréquentables, pouvait être reconnus en les regardant. Fixer leurs yeux apportait tous les indices pour juger quelqu'un, d'après Terry. Dans les pupilles claires de la jeune Serdaigle, Terry lisait une pureté simple, un calme aberrant, une intelligence redoutable et une hardiesse douce. Terry n'avait rien à craindre, concernant Olivia.

Terry ne se rendait pas compte qu'il baissait la vigilance. Ils étaient dans la Forêt Interdite, quand même ! A n'importe quel moment, ils pouvaient être attaqués par des créatures redoutables, affreuses et affamées. N'avait-on pas entendu qu'une colonie d'Acromentules vivait au fond du bois ? Que des Botrucs, aux long doigts pointus et fins, qui crèvent les yeux des humains, habitent les arbres des forêts, ou bien que des Doxys, aux crocs venimeux, occupent les bois ?
Oui, Terry ignorait que des dangers rodaient au fond de la Forêt Interdite. Il oubliait qu'ils étaient épiés par une petite acromentule, derrière un buisson. Il ne savait pas qu'elle allait se jeter sur Terry, et l'attaquer fougueusement. Non, Terry ignorait tout cela.

Terry observait les alentours. Il ne voyait que des arbres, s'étendant à perte de vue. Des fourrés, des fougères et des buis complétaient la végétation touffue et dense de la forêt. Des brindilles, par milliers, jonchaient le sol terreux, recouvert d'une couche considérable d'humus, de pierres sédimentaires et de feuilles mortes. La lumière était filtrée par les hauts arbres, formant de petites taches lumineuses, qui dansaient, se balançant d'un endroit à un autre, sous l'influence du vent. Le paysage était mort, sans vie. On voyait que l'hiver arrivait avec beaucoup d'entrain. Que ce soit par le buée, qui sortait des bouches des deux élèves, ou par le grelottement impérieux qui prenait Terry, l'hiver arrivait. Malgré le calme reposant, Terry ne se sentait pas à l'aise. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait un mauvais pressentiment. Il se sentait épié, mais ignorait d'où. Il ressentait le regard brûlant d'une créature sur lui. Doucement, Terry s'affolait. Il respirait plus rapidement, commençant à trembler. Il ne pouvait pas le dire à Olivia. Il ne voulait pas l'effrayer. Et puis, ce n'était pas réel. Si ça se trouve, Terry se trompe lourdement. Seulement, ses sens lui ont rarement fait défaut. Pendant ce temps, Olivia lui expliqua qu'elle avait été somnambule, il y a cinq ans. Terry apporta toute son attention à Olivia, se forçant à oublier sa crainte. Il prit sa peur sur lui, et répondit :

"Liza ... Je vois peut-être qui c'est. Elle s'est réellement battue ? Ici ? Faut qu'on la retrouve, alors !".

Elle n'était pas partie. La crainte. L'Acromentule était toujours là. Il sentait sa présence. Au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, plus longues que d'habitude, la sensation s'accentuait. Terry en était persuadé : on les observait. On allait les attaquer. Il fallait avertir Olivia, et tout de suite. Avec une pointe d'angoisse présente dans sa voix, Terry informa :

"Olivia, va-t-en. On est observés, et on va être attaqués. Cours. Sauve-toi !".

Une énorme charge noire, poilue, avec huit longues pattes, fondit sur Terry, le jetant à terre. Entravé, se débattant vaillamment mais en vain, le jeune Serdaigle se demandait combien de temps il allait tenir.


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3259
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 23
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Dim 15 Avr 2012 - 14:51

    Il y a cinq ans... elle s'en souvenait encore. C'était le jour de l'anniversaire de son petit frère et au petit matin, Olivia s'était levée subitement sans pour autant être éveillée. Elle s'était faufilée dans chaque pièce de la maison et avait ressorti tous les cadeaux que les parents avaient caché puis elle les avait déposé sur la table. Sa mère l'avait vue faire alors qu'elle préparait le petit déjeuner. Elle n'avait pas agit car elle savait qu'il ne fallait jamais déranger un somnambule. Donc, elle avait laissé sa fille repartir se coucher. Et depuis, elle n'avait plus jamais fait ce genre de balades inconscientes. Retournant à la réalité, Terry lui avoua qu'il savait peut être qui était cette Lisa et qu'il fallait la retrouver. Oui, la retrouver avant que cela ne soit trop tard et la petite Olivia ne voulait pas croire qu'il était Déjà trop tard. Ce n'était pas en partant de cette pensée négative qu'elle arriverait à quelque chose.

    Alors, elle leva de nouveau la baguette mais cette fois-ci en direction des arbres ; il fallait qu'elle continue de marquer ses traces si elle ne voulait pas qu'ils se perdent. Et c'est quand elle dessina une troisième croix qu'elle sentit que l'ambiance devenait bizarre. Elle n'avait rien pour le prouver mais elle le sentait. Quelque chose l'oppressait sans qu'elle ne sache pourquoi. Sa grand-mère, elle, qui était doté du Troisième œil, aurait certainement pu démasquer la source de ce mal aise mais Olivia n'avait guère pu hérité de ce don divinatoire. Elle n'en conclut pas qu'il s'agissait de son imagination mais elle se dit que si quelque chose clochait vraiment, Terry l'aurait sûrement ressenti et l'aurait avertie. Du coin de l'oeil, elle tenta de retrouver le garçon dans son champ de vision et elle le vit scruter les alentours sans ne rien dire. Et puis, il se décida enfin à parler. Il avait senti quelque chose... ils étaient observés et bientôt, peut-être se feraient-ils attaqués. Mais par qui ? C'était une bonne question. On pouvait aussi la tourner différemment ; Par quoi ? La raison en est simple ; il était plus probable de se faire observer par une créature, reine de cette forêt, plutôt qu'un humain. En tout cas, l'instinct de survie de la jeune fille lui dicta de se méfier de cet endroit et de s'enfuir. Seulement, il y avait un détail qui l'empêchait de suivre ce conseil. N'étant pas seule sur le terrain, elle devait prendre en compte la présence de son camarade : celui-ci venait de se faire attaquer.

    Tout se passait très vite ; une affreuse tâche noire venait de faire apparition, contrastant avec les couleurs ternes qu'arboraient les arbres et la terre. Cette tâche ressortait parmi le décor et ses mouvements rapides ne pouvaient être manqués. A la vue de cette horreur, Olivia écarquilla les yeux et retint sa respiration ; elle n'avait pas pu tomber sur pire qu'une grande Acromentule sauvage, affamée. Reculant quelques pas en arrière involontairement, elle observa avec stupeur l'araignée jetant le garçon à terre pour le dévorer. Ce dernier se battait tant que mal mais il était certain qu'il ne tiendrait pas longtemps étant donné le gabarit de la chose noire et velue. Ses grosses pattes allaient s'enfoncer petit à petit dans la chair du Serdaigle et Olivia ne pouvait se permettre de laisser un élève agoniser ou même se faire blesser. D'ailleurs, c'était peut-être de sa faute s'il s'était retrouvé dans ce guêpier. Il fallait agir. La créature s'excitait et claquait déjà des pinces.

    « - Flammes bleues ! » s'exclama t-elle, en crispant sa main gauche contre la surface de sa baguette.

    Aussitôt dit, des flammes de couleur bleu s'échappèrent de sa baguette pour aller frapper l'Acromentule en plein dos. Cette dernière s'affola et recula de quelques mètres alors que le reste de son corps commençait à s'enflammer. Bon, elle n'allait pas être morte pour autant étant donné que ces bêtes étaient coriaces mais on pouvait toujours la neutraliser pour quelques temps. Puis, elle s'avança vers Terry et lui tira la main pour l'aider à se relever.

    « - Il faut partir maintenant. Avant que les flammes ne s'éteignent. » dit-elle en essayant de calmer la panique qui commençait à la submerger.

    Elle jeta un dernier regard de dégoût vers l'araignée qui se battait contre les brulures puis elle entreprit une course vers les profondeurs de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3037
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Sam 28 Avr 2012 - 12:37

Terry se débattait toujours comme un fou. Il poussait l'imposante créature, qui bavait sur son gilet gris. Ayant de plus en plus envie d'entailler profondément la chaire du jeune sorcier, l'énorme araignée se faisait plus offensive, au point qu'elle mordit fougueusement dans le bras du Serdaigle. Le sang tiède coulait sur l'avant-bras, et gouttait sur le visage du sorcier. En son for intérieur, il se demandait : "Mais que fait-elle ? Elle ne va quand même pas me laisser là !" Le pouls de Terry s'accélérait. Il n'allait plus retenir l'Acromentule plus longtemps. Alors qu'il allait céder, il entendit Olivia crier "Flammes bleues !". Aussitôt, l'araignée sauvage fut projetée plus loin, contre un arbre, mugissant sous les brûlures qu'avait causées le sortilège. Terry se releva ensuite, plaquant sa main gauche sur la plaie intarissable. Il ramassa sa baguette, qui était tombée sur un lit de feuilles mortes, et regarda Miss Taylor. Il voulut la remercier, mais elle le coupa :

« - Il faut partir maintenant. Avant que les flammes ne s'éteignent. »


Son conseil prononcé, elle courut, transperçant la sombre profondeur de la Forêt Interdite. Terry, surpris, décida de la suivre. Il entreprit une course rapide, où il veillait, à chaque pas, de ne pas chuter à cause d'une racine rusée, de ne pas déraper dans une pente glissant et boueuse ou bien de se faire heurter par une branche trop basse. Bien que l'environnement fût de plus en plus sombre, Terry apercevait toujours Olivia qui courait devant elle. Le Serdaigle se sentait de plus en plus faible, à cause, notamment, de son hémorragie considérable. Ses muscles tremblaient. Il se sentait exténué. Tandis qu'il était plongé dans une quasi-somnolence, Olivia s'arrêta net, si bien que Terry l'évita de justesse. Ils étaient arrivés dans une clairière.

Rien n'avait poussé au milieu de celle-ci. On aurait même dit qu'une catastrophe l'aurait ravagée. Une terre, bien plus noire que dans le reste de la forêt, suscitait une concentration en carbone et, par conséquent, de cendres. Quelque chose avait brûlé, ici. Terry en était sûr.

Après avoir observé le paysage de la petite clairière, il se retourna vers Olivia. Il prononça, d'une voix basse, mais suffisante pour qu'Olivia puisse l'entendre :

"J'ai oublié de te remercier, pour avant. Sans toi, je serais mort à l'heure qui l'est. Et sans avoir passé mes ASPIC ! Merci, Olivia."

Il regarda à nouveau autour de lui. Ses nerfs étaient presque à vif. Se faire attaquer par une Acromentule était une première pour Terry. Aussi, il plongea ses yeux sur la plaie, qui n'avait pas cessé de saigner depuis la morsure. Il devait stopper net l'hémorragie, sinon les choses allaient se compliquer. Il retira alors sa chaussure gauche, et enleva sa chaussette. Puis, il se rechaussa, et plaqua le tissu blanc sur la plaie. Aussitôt, une tâche pourpre était apparue sur le linge, que Terry attacha avec le lacet de sa chaussure. Une fois le pansement bien serré, il continua :

"Juste pour éviter les nouveaux désagréments, je vais faire les prédispositions."

Levant sa baguette en bois de cerisier, il prononça :

"Hominum revelio !"


Rien ne se produisit. Ils n'avaient toujours pas retrouvé Liza. En tout cas, personne ne les avait suivis. Au moins, leur aventure dans la Forêt Interdite était toujours ignorée, au château, et personne ne s'est lancé à leur recherche.

"Heureusement", se disait Terry. "Que dirait le professeur Flitwick, s'il me voyait dans cet état là ?"


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3259
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 23
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Sam 28 Avr 2012 - 18:58

    C'était la première que Olivia avait plongé plus profondément dans la forêt interdite. Ordinairement, c'était durant les cours de soin aux créatures magiques qu'on permettait aux élèves de s'y rendre et encore, il ne s'agissait que d'un petit périmètre délimitant son entrée donc il n'y avait rien de bien dangereux. Ce n'était plus un paysage ensoleillé qui lui faisait face mais un endroit beaucoup plus sombre au fil de sa course et les arbres étaient si serrés entre nous qu'il fallait se faufiler entre eux pour se frayer un passage. Et puis, il ne fallait pas oublier les roches glissantes à cause de la boue qui se dessinait sur leur surface ainsi que les ronces et les racines qui poussaient presque partout. Les arbres étaient tout de même impressionnants de par leur grandeur et par l'épaisseur de leur tronc. On aurait dit que c'était des géants métamorphosés en arbres et qu'ils restaient immobiles car seules leurs feuilles mortes tombaient par terre et offraient alors une ambiance mobile à ce lieu lugubre. Par moment, elle manquait de trébucher en cognant le bout de ses bottines contre une racine mais elle se rattrapait instinctivement en s'agrippant au tronc d'un arbre. Même dans le noir, elle parvenait quand même à se diriger après avoir enclenché un Lumos pétillant. Elle continuait de graver les arbres de petites croix rouges à la dépêche afin de s'assurer qu'ils retrouveraient le chemin.

    Et puis, elle se stoppa immédiatement et entendit le bruit des chaussures de Terry qui freinaient la course folle du jeune homme. Evidemment, il avait failli lui foncer dessus mais cela n'était pas un problème. Il y avait bien pire. Quoi que, ils venaient d'arriver près d'une clairière où le soleil pouvait transpercer les feuillages et offrir aux plantes de quoi faire une belle synthèse chlorophylles, Ralentissant le pas, elle tournait la tête pour mieux analyser l'environnement et même si de rien inquiétant ne semblait se montrer, elle resta sur ses gardes. Il n'y avait rien de plus méfiant qu'une Olivia Taylor face au danger et à l'incertitude. Se dirigeant vers un arbre le plus proche, elle dessina une croix flamboyante dessus puis se tourna vers son compagnon qui venait d'ouvrir à nouveau la parlotte. Lui aussi, semblait méfiant puisqu'il parlait à voix basse, comme s'il savait qu'un prédateur les guettait. Olivia pensait qu'il commenterait la situation ou ferait un point sur tout cela mais elle sentit une gêne s'en prendre à elle-même quand elle l'entendit la remercier pour son geste. Pourtant, il était tout à fait normal qu'elle ait agit et puis, elle pensa même qu'elle aurait du jeter le sortilège avant qu'il ne se fasse mordre.

    « - Ce n'est rien, je t'en prie. Et puis, je suis d'accord que de se faire tuer avant d'avoir fini ses études, ce n'est pas du tout à envisager. » répondit-elle en un mince sourire.

    D'un air sceptique, elle observait la blessure de Terry, à l'avant bras. Si elle s'était préoccupée de vaincre la bestiole plus tôt au lieu de s'étonner de sa présence, la morsure n'aurait certainement pas eu lieu. Cela dit, la brune savait que ce n'était pas le moment pour formuler des regrets et tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était d'éviter que la situation ne s'empire ou ne tourne au drame. Elle le voyait entrain de penser cette morsure et faire une sorte de garrot avec le lacet d'un de ses chaussures. Toutefois, est-ce que cela serait suffisant ? Le venin d'une acromentule était loin d'être un sirop de grenadine. Non, il pouvait être mortel. Terry devait le savoir, sans doute. Certes, les prédispositions allaient le secourir un instant mais qu'en serait-il de la suite ? A cette idée, Olivia ne sut que faire. Ils en étaient toujours au point zéro ; ils n'avaient pas retrouvé les deux filles et un venin allait sûrement endurcir leur aventure. Pour une fois, notre Serdaigle se sentait complètement perdue. D'habitude, elle trouvait toutes sortes de solution en classe et les problèmes causés par un devoir ne l'étaient plus rapidement. Cependant, quand il s'agissait d'une expérience réelle et corsée comme celle-ci, elle se sentait larguée. Elle n'avait rien sur elle pour pouvoir le soigner. Bien sur, elle connaissait quelques sorts de soin mais cela serait insuffisant. Il aurait fallu un antidote ou un Bézoard sous la main, mais elle n'en possédait pas. Son regard et ses traits faciaux pouvaient paraître impassible et pourtant, si on observait bien, on pouvait voir qu'elle avait peur. Alors, comme pour se rassurer et se convaincre qu'elle aurait au moins tenté quelque chose, elle pointa sa brindille vers Terry.

    « - Tergeo. » prononça t-elle alors que la magie effaça toute trace de sang sur le visage du garçon.

    Puis, elle abaissa un peu sa baguette de Cerisier en se disant qu'elle ferait mieux de lui redonner un peu d'énergie étant donné que cette attaque avait finit par épuiser le garçon.

    « - Revigor. C'est tout ce que je peux faire mais je pense que ça ira. Il faut juste qu'on se dépêche de trouver les deux filles... à moins que tu ne connaisses un type de pierre contre le venin pouvant exister dans cette forêt ? » finit-elle par dire, en se convaincant elle-même que tout irait bien.

    A ces dires, elle savait que de toute manière, ils prendraient bien trop de temps à trouver cette pierre vu la densité de la forêt. Mais, elle s'était sentie comme obligée de lui proposer cette éventualité. D'ailleurs, après lui avoir répondu, il s'était relevé et avait jeté un sort de détection afin de savoir s'ils étaient suivis ou non. Il était vrai que Madame Chourave avait très bien pu signifier l'absence de la demoiselle mais il était bien trop tôt pour qu'on puisse constater qu'elle avait quitté le château. Avant de soupçonner la forêt interdite, il faudrait que les professeurs la recherche dans tout Poudlard puis au parc. De plus, ils la connaissaient comme une élève sérieuse qui n'aurait habituellement pas eut l'idée d'enfreindre le règlement.

    « - Je crois que le professeur Flitwick serait à la limite de la crise nerveuse. Mais je préfère dix fois plus tomber sur lui que sur le professeur Rogue. » admit-elle en un sourire assez narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3037
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Dim 20 Mai 2012 - 7:12

Terry sentait son cœur battre dans sa blessure. Ses forces diminuaient. Il sentait déjà une faiblesse, un alanguissement qui pointait le bout de son nez. Pouvait-il au moins s'économiser un peu, histoire d'essayer de revenir à point au château. De toute façon, leur escapade allait être sue. Une blessure faite par un Acromentule n'était pas à prendre à la légère. Leur venin pouvait provoquer des séquelles lourdes et irrévocables. Et, de toute façon, une fois revenu à Poudlard, Terry devrait passer un séjour à l'infirmerie, et expliquer à Mme Pomfresh comment une araignée géante et logeant dans la Forêt Interdite aurait pu le mordre et le blesser. Les dés étaient jetés. Ils allaient être lourdement sanctionnés par les professeurs. Deux élèves, mais de 6ème année, n'étaient pas autorisés à aller dans la Forêt Interdite ! Au fond de lui-même, Terry craignait la réaction du Professeur Flitwick. Ce dernier avait toujours été fier de sa maison, et de ses élèves, mais, le serait-il encore ? Allait-il procéder à un renvoi, une heure de colle ou à une punition minime ? Néanmoins, ils avaient été solidaires. "Bah oui ! On allait pas laisser deux élèves se battre dans la Forêt Interdite !". Maintenant devaient-ils encore les retrouver, ou sortir avant que les forces de Terry soient trop faibles.

Terry observe à nouveau sa blessure, et toutes les plaques de sang coagulé et noirci. Terry n'aimait pas particulièrement la vue du sang. Non pas qu'il tournait de l’œil à la vue d'une incision, mais, pour lui, le sang était synonyme de souffrance, d'où son aversion. Il aurait voulu jeter un sort pour la ver son bras, mais les forces et l'envie lui manquaient.

"Tergeo", prononça la jeune Serdaigle.

Terry se sentait de plus plus faible. Il remarqua, après quelques secondes, que son bras avait été lavé. Il voulut remercier Olivia, mais ne trouva pas la force nécessaire pour murmurer un seul mot. Ainsi, il inclina la tête. Son état était presque pitoyable. Blafard, tremblant, presque fiévreux, Terry souffrait derrière ses airs sereins. En son for intérieur, il commençait à envisager le pire. Et s'il perdait la vie ?

Olivia sembla comprendre et percevoir ses idées, et dit ensuite :

"Revigor".

Le sort réconforta Terry, bien que l'effet fut lilliputien. Seulement, Olivia était extrêmement gentille de l'aider ainsi, mais malheureusement, elle n'était pas de taille face au venin.

Elle rajouta, avec un sourire narquois, :

"Je crois que le professeur Flitwick serait à la limite de la crise nerveuse. Mais je préfère dix fois plus tomber sur lui que sur le professeur Rogue".

Terry acquiesça. Il ne pouvait faire que ça, après tout. Seulement, il devait dire quelque chose à Olivia. Rassemblant toutes ses forces, il murmura faiblement :

"Dans l'hypothèse où tout se complique, pars sans veiller à mon corps. Je suis trop lourd pour toi."


Il s'effondra par terre, toujours conscient et animé, ses jambes ne tenant plus le poids de son corps. Il fallait faire vite.


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3259
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 23
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Dim 20 Mai 2012 - 16:12

    Olivia, ne sachant plus quoi faire, détourna le regard vers les environs, comme si elle cherchait une solution par-là. C'était tout simplement parce qu'elle n'osait pas observer l'état du garçon qui était grave... elle ne pouvait pas se le cacher. Croisant les bras, ses doigts se crispèrent sur le tissu de son vêtement et elle tenait toujours sa baguette d'une main. Puis, Terry lui murmura que dans le pire des cas, elle devrait partir sans se soucier de lui. Il était certain qu'elle ne parviendrait pas à le porter, à moins d'user un sortilège de lévitation, mais il lui semblait hors de question de le laisser tout seul dans cette forêt. Certes, il avait été mordu par une Acromentule et son venin allait petit à petit s'imprégner dans son corps mais il n'était pas mort. Il était toujours en vie et tant qu'il était toujours capable de respirer, il y avait un espoir. Cette chance de le sauver, Olivia n'allait pas la laisser filer. Toutefois, il était beaucoup plus sage de le laisser dans ce coin pendant qu'elle se mettrait à la recherche des deux filles. L'emmener avec elle constituerait un trop grand effort pour son corps affaibli. Puis, il s'effondra au sol, visiblement exténué. Elle ignorait s'il pouvait toujours l'entendre mais elle répondit tout de même :


    « - Je reviendrais, je ne t'abandonnerais pas. Je compte bien faire en sorte que tu restes en vie. »

    Elle leva sa baguette et prononça des formules tels que Salveo Maleficia ou Protego Maxima qui purent créer une bulle de protection invisible autour du jeune garçon. Au moins, ils ne subiraient pas d'attaques pouvant le tuer durant sa vulnérabilité. Pour conclure, elle fit en sorte de rendre le contenu de la bulle tout à fait invisible. Puis, sans attendre, elle entreprit une folle course en traversant la clairière. Olivia ignorait parfaitement où elle allait mais elle ne faisait que suivre son intuition. Sa grand-mère étant une voyante, peut-être avait-elle un peu hérité de son excellent instinct. Quelques minutes plus tard, elle s'était de nouveau enfoncée dans la forêt où l'obscurité l'entoura de nouveau. A ce moment-là, elle aurait tout donné pour pouvoir être nyctalope comme les chats car la brillance de son Lumos n'éclairait qu'une mince partie de cette forêt. Tout semblait noir et parfois, des bruits étranges la faisaient sursauter. Elle n'aimait vraiment pas cela. Marquant toujours des croix sur les arbres afin de retrouver son chemin au retour, elle se demanda si la forêt interdite avait une fin car là, elle avait l'impression d'avoir parcouru des kilomètres sans apercevoir une pointe de lumière du jour. Quand elle n'était pas certaine d'être seule, elle jetait des Hominum Revelio mais dont le résultat lui indiquait qu'elle était bel et bien la seule présence humaine. Ce n'était pas forcément rassurant parce qu'il pouvait très bien y avoir des loups ou d'autres créatures abominables. De plus, elle se mettait assez en danger en osant crier le nom de sa camarade en espérant obtenir des réponses. Son pantalon s'était déchiré après qu'il se soit accroché à une ronce mais cela, c'était le dernier de ses préoccupations.

    Quinze minutes plus tard, elle se sentait vraiment perdue même si elle avait toujours le chemin du retour indiqué par ses croix. Seulement, elle ne pouvait pas faire machine arrière. Elle avait le sentiment que les deux autres filles étaient en vie. Alors elle rebroussait sans arrêt les plantes qui bloquaient son passage et parfois, elle se faisait piquer par quelques insectes qu'elle avait touché. Ce ne fut que quand elle fut sur le point de gratter son bras qui la démangeait qu'elle entendit un bruit étranges... comme si une bestiole courrait sur le sol en tapant des pattes.

    Alors qu'elle tourna vers l'Est en direction du bruit que ses oreilles avaient perçues, elle constata que le sol tremblait de plus en plus à chaque mètre qu'elle avançait. Et puis, quand ces tremblements se firent de façon plus intense, ce fut avec stupeur qu'Olivia aperçut un Troll entrain d'approcher un arbre. Curieuse, elle le suivit du regard et apparemment, il s'abaissa devant ce fameux arbre qu'il avait visé. Et sur cet arbre...

    « - Lisa ! »


    Le corps de la jeune Serdaigle était étendu contre le tronc, sans aucune défense. Ignorant si elle était morte ou pas, Olivia tendit tout de même sa baguette vers le troll et lança plusieurs Stupefix d'affilé mais la créature possédait une peau assez résistante qui faisait ricocher les lumières rouges. Le ministère avait classé ces bêtes féroces en dangerosité XXXX et ce n'était d'ailleurs pas pour rien. Il fallait donc trouver un autre moyen. Et c'est en apercevant finement des gros rochers près du troll qu'elle eut l'idée de les exploser à l'aide d'un Bombarda. C'était vraiment dangereux sachant que Lisa aurait pu être touchée mais sur le coup, cela s'avéra efficace et la rapidité de l'explosion ainsi que des bouts de roches projetés fut suffisante pour s'enfoncer dans la peau de la bête qui poussa un grognement de douleur. Il se tourna alors vers la source de ce tapage et tendit les bras pour attraper la jeune fille. Cette dernière put alors le toucher avec un Impedimenta mais il ne s'arrêta pas pour autant ; il était simplement ralenti. Pour terminer, elle fit apparaître des cordes de nulle part avec un Incarcerem et elle parvint à le faire tomber au sol en ligotant ses jambes. Bien sur, elle ne comptait pas le vaincre totalement ni le tuer, elle était bien trop sous le choc et l'inquiétude pour avoir l'envie de poursuivre ce combat. Elle profita de la chute du Troll pour aller rejoindre l'arbre où était tapie Lisa puis elle la releva. Elle respirait encore mais était tout simplement endormie. L'emportant sur son dos, Olivia repris une course afin d'échapper au troll qui tentait de se relever. Toutefois, le poids de Lisa sur son dos la ralentissait. Au bout de cinq minutes, elle était épuisée mais au moins, elle avait pu semer la créature qui cherchait ses victimes dans la direction opposée. Suivant le chemin du retour, elle s'arrêta parfois pour vérifier l'état de Lisa... celle-ci était faible mais elle commençait petit à petit à remuer. Et quand elle put ouvrir les yeux, elle demanda à Olivia de la laisser marcher à ses côtés, pour ne pas la fatiguer d'avantage. Il fallut un peu de temps à la demoiselle pour reprendre ses esprits mais elle put regagner un peu d'énergie de la part de notre héroïne qui lui donna deux chocogrenouilles. Cette dernière lui expliqua la situation et lui demanda si elle avait aperçut l'autre Poufsouffle. La Serdaigle répondit qu'elle avait perdu le duel et qu'elle s'était écroulée d’exténuation et qu'elle avait vu, pour la dernière fois, la Poufsouffle vouloir revenir au château par peur.

    Seulement, elle n'était pas revenue et sur le coup, Olivia ne put s'empêcher d'envisager le pire... à moins qu'elle ne soit véritablement perdue, il était possible qu'elle soit blessée ou même pire. Toutes les deux ne se connaissaient pas énormément mais cette petite excursion dans la forêt sombre leur permit de faire un peu plus connaissance. Dix minutes plus tard, elles étaient sorties de cet endroit danse et elles étaient dans la clairière où Olivia se hâta de rejoindre Terry. Encore plus blanc et transpirant, il était certain que le venin d'Acromentule se propageait d'avantage dans son corps. Si on attendait encore plus, il risquait de ne pas tenir. Aussitôt, elle annula les sortilèges de protection et proposa à Lisa de l'aider à le porter jusqu'au château. Avec sa baguette, elle fit apparaître une petite coupe qu'elle remplit d'eau et en fit boire au blessé pour qu'il ne se déshydrate pas. Et puis, le petit groupe se dépêcha de traverser une nouvelle fois la forêt en faisant le moins de bruit possible pour ne pas attirer les Acromentules. Les deux filles avaient la nette intention d'emmener Terry à l'infirmerie et prévenir Hagrid ainsi que les professeurs de la disparition de la Poufsouffle. Le garde de chasse était le seul à bien connaître ces lieux donc il serait bien plus efficace pour ce genre de recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3037
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Mer 23 Mai 2012 - 19:12

"Je reviendrais, je ne t'abandonnerais pas. Je compte bien faire en sorte que tu restes en vie."

Terry était profondément touché par les dires d'Olivia. Après tout, elle aurait très bien pu le laisser là, et sauver sa propre peau. Mais, ce n'était pas le cas de Olivia Elizabeth Taylor. Éperdu de joie, recouvrant partiellement sa douleur, Terry oubliait quelque peu le venin qui se répandait dans ses veines.

Après l'avoir allongé sur le sol recouvert de feuilles, Olivia prononça une série de sortilèges, et s'en alla plus profondément dans la forêt. Commença alors une longue période d'attente, interminable. Tourmenté par la fièvre, les vertiges et les nausées, Terry se sentait de plus en plus faible. Il tremblait, grelottant de froid. Après tout, il avait prêté sa veste à Olivia, et avec une fièvre, il était évident que Terry était frigorifié.

Des pas se rapprochaient. On entendait des paroles, aussi, mais Terry était tant exténué qu'il ne comprenait rien aux propos échangés entre Olivia et une inconnue, comme on aurait pu le deviner avec la voix féminine.

Olivia était de retour. "Heureusement", pensait Terry. "J'étais tellement faible, vulnérable sans elle !" Elle mit un terme aux plusieurs charmes protecteurs, et invita la "Liza" à le porter jusqu'à l'infirmerie. Surpris, il bégaya faiblement, la gorge sèche, la voix gutturale :

"Tu ... tu l'as ... retrouvée !".

Puis, un dernier soupir, et Terry ferma les yeux, comme endormi. Son cœur battait toujours, mais le venin avec fait de nombreux dégâts ... Trop, peut-être ?


[HRP : Sorry pour la longueur, mais bon, on va dire qu'une fois dans la langueur du venin, j'ai pas fait grand chose, hein ! x)]


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 283
Points rp : 3259
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 23
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   Ven 25 Mai 2012 - 23:15

Rp terminé. Smile Suite Ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre sécher les cours et sauver les gens, il y a... Une rencontre. [Pv Terry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Extérieur :: Forêt Interdite-