- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez
 

 Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Rang_serpentard
Daphné Greengrass

Messages : 893
Points rp : 4370
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Empty
MessageSujet: Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]   Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Icon_minitimeSam 19 Mai 2012 - 18:19

24 Décembre 1996 - Réveillon de Noël

Christmas Is All Around by Billy Mack on Grooveshark



La porte d'entrée du manoir s'ouvrit une nouvelle fois et Daphné entendit les voix lointaines de sa mère et de sa tante qui s'extasiaient, visiblement heureuses de se revoir après tout ce temps. C'était une chose que la jeune fille ne comprenait pas bien, puisque les deux sœurs pouvaient transplanner comme elles le voulaient et que ni Enora ni Elisabeth ne travaillaient, pourquoi ne se voyaient-elle pas plus souvent ? Enfin, Daphné soupçonnait que même si elles passaient toute leur vie ensemble, elles seraient toujours aussi heureuse de se retrouver. Elle-même étant très proche d'Astoria, elle pouvait comprendre ce sentiment. Elle entendit aussi la voix grave d'Alexander Owen qui saluait sa mère et enfin le ton mielleux que son cousin Matt prenait toujours pour s'adresser à des adultes. Et dire qu'à Poudlard, il était loin d'être aussi sympathique avec les élèves... Enfin ça c'était son soucis, pas celui de Daphné.

Il aurait fallu qu'elle descende pour saluer les nouveaux arrivants, Théo et Astoria devaient déjà être en bas et elle passerait pour la mal élevée de la famille mais enfin... Pour le moment, elle se sentait un peu étrange et n'avait même pas terminée de se préparer, sa robe vert émeraude reposait toujours sur le lit alors qu'elle ne portait qu'un peignoir de soie blanche. Au moins, elle avait eu le temps de finir la coiffure et le maquillage avec Astoria tout à l'heure. Mais depuis que sa sœur était partie pour enfiler sa robe et rejoindre les autres dans le salon, Daphné n'avait plus avancé. Elle restait assise, immobile, devant son bureau. Ce matin, un hibou était venu se poser sur le rebord de sa fenêtre et lui avait déposé une lettre. Mais pas une lettre comme les autres, hélas, ou pas... Dans un sens voir l'expéditeur de cette lettre lui avait fait plus que plaisir, elle avait elle-même pensé lui écrire quelques fois mais n'avait jamais osé le faire vraiment. Et lui avait fini par faire le premier pas, ce qui était un beau cadeau de Noël pour la Serpentard. Elle l'avait lu aussi souvent que possible depuis le matin, tant et si bien qu'elle en connaissait chaque mot à présent sans avoir besoin de poser les yeux dessus. Cette lettre la rendait à la fois heureuse et inquiète. Heureuse parce qu'elle savait à présent que Drago ne regrettait pas de l'avoir embrassé, inquiète parce qu'il lui cachait quelque chose de suffisamment énorme pour qu'il craigne que leur relation ne démarre jamais. Et à vrai dire, elle s'inquiétait bien plus pour lui que pour eux.

Ses yeux parcoururent une dernière fois l'écriture penchée écrite à l'encre verte. En bas la conversation semblait battre son plein, on entendait même que Lennox s'était lui aussi montré. Elle semblait être la dernière encore absente. Il faudrait bien qu'elle y aille... Sans grande conviction, elle se leva et retira son peignoir pour enfiler la robe. Elle remonta la fermeture et fit le nœud dans le dos mais n'avait toujours pas trouvé le courage de descendre. Astoria comprendrait tout de suite que quelque chose n'allait pas, fichu don d'empathie, et elle ne serait plus tranquille. Et Théo aussi, sans avoir besoin d'un quelconque don verrait tout de suite que sa meilleure amie n'était pas dans son assiette. S'ils se mettaient à deux contre elle, ça n'allait pas aller, surtout que Drago lui avait explicitement demandé de garder cette lettre pour elle. Elle se sentait assez mal à l'idée de cacher des choses à Théo, ça ne lui était jamais arrivée en dix-sept ans mais depuis que toute cette histoire avait commencé entre elle et Drago, elle ne lui avait plus rien dit à ce sujet. Sans nul doute se doutait-il qu'elle ne lui disait pas tout, après tout, tout le monde à Serpentard avait constaté que les deux adolescents passaient de plus en plus de temps ensemble, ainsi Théo devait se douter que Daphné en savait plus qu'elle ne le disait. Il n'avait pas chercher à en savoir plus pour le moment, cela dit...

Non vraiment, elle ne voulait pas descendre... Elle repensa à la longue journée qu'ils venaient tous de passer, Enora insistant pour que chacun y mette un peu du sien, même Lennox. Théo et Daphné s'étaient chargés de décorer l'immense sapin qui occupait maintenant le grand salon, ainsi que le reste de la pièce, d'ailleurs. Enora et Astoria quant à elles, s'étaient occupées de la salle à manger tandis que Lennox s'était balader un peu entre les deux en portant les cartons remplis de décoration. Les préparatifs n'étaient pas vraiment son truc, d'ailleurs généralement il ne s'en occupait pas, du moins plus depuis plusieurs années. Daphné sentait bien que sa mère se faisait beaucoup de soucis pour eux tous en ce moment et la jeune fille avait une bonne idée de la raison à cela. Depuis quelques semaines, Len avait avoué à sa fille un peu trop curieuse qu'il avait rejoint les rangs des Mangemorts uniquement parce que certains d'entre eux étaient venu le menacer. Avec la fuite de son plus proche ami, le père de Théo, il avait eu vraiment peur de subir les foudres du Seigneur des Ténèbres, ou que sa femme ou ses filles en fassent les frais alors il avait cédé. Daphné avait le sale pressentiment que sa mère tenait autant à ce Noël en famille parce qu'elle avait peur que ce soit le dernier. D'ailleurs, c'était elle qui avait proposé dans une lettre que Daphné invite Théo a passer les vacances chez eux. Bien sûr, Daphné l'aurait fait quand même mais c'était surprenant de la part d'Enora, même si elle adorait le jeune homme et l'aimait comme un membre à part entière de sa famille, elle y avait mit une telle insistance qui ne lui ressemblait guère. Elle se donnait énormément pour que ce Noël soit parfait et cela Daphné ne le supportait pas. Car ses propres pensées faisaient échos à celles de sa mère, hélas... Elle aussi avait peur mais elle aurait aimé que sa maman soit là pour la rassurer, lui promettre que tout irait bien, pas pour agir exactement comme si le contraire arriverait...

En restant là, Daphné gâchait le Noël parfait de sa mère... Elle se décida donc à faire un effort, au moins pour eux et puis peut-être que de rester avec sa famille, les gens qu'elle aimait le plus sur cette Terre, elle finirait par se sentir un peu mieux. Elle retourna vers son bureau pour sortir un sac caché en dessous qui contenait les cadeaux qu'elle allait offrir à tout le monde ce soir et en sortit un petit paquet emballé dans du papier argenté qui n'était pour aucun d'entre eux. Elle ouvrit le tirroir face à elle et le rangea à l'intérieur. Elle l'enverrait demain en même temps qu'elle répondrait à la lettre. Justement, ses yeux tombèrent à nouveau sur le parchemin. Il fallait qu'elle le range, personne ne devait le voir. Avant cela, elle se permit de relire la lettre encore une fois. A mi-chemin, on frappa à la porte qui s'ouvrit directement, signifiant que cela ne pouvait être que quatre personnes : Enora ou Théo. Ils devaient commencer à s'impatienter et être venu voir ce qu'elle faisait. Daphné se retourna rapidement, cachant la lettre derrière son dos, et fit face au nouvel arrivant. Par chance, ce n'était qu'Enora.

« Qu'est-ce que tu fais, mon ange ? On t'attend. »

« Désolée, maman, j'ai eu des soucis avec ma coiffure. »

Les deux Greengrass échangèrent un sourire et Daphné se retourna pour ranger la lettre dans le tiroir avant de suivre sa mère en bas. Effectivement, toute la famille était installée autour de la table basse, devant un verre de ce cocktail si étrange mais vraiment délicieux dont Elisabeth était la spécialiste. D'ailleurs, quand Daphné eut embrassé tout le monde, sa tante lui tendit l'un des verres rempli du liquide vert presque fluorescent. La jeune fille remercia sa tante et s'installa sur le canapé, à côté de Théo. Elle posa sa tête sur son épaule en lui adressant un sourire un peu triste, elle aurait bien eu envie d'un câlin, et de passer un moment seule avec son meilleur ami mais la situation ne s'y prêtait pas vraiment et de toute façon elle n'avait pas le droit de lui parler de ce qu'elle voulait vraiment lui dire...


Spoiler:
 


Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] AdminChristmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Le_meilleur_joueur_selon_vousChristmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Le_plus_gentilChristmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Le_No-Life



Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Le_plus_beau_couple
Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Sign_d10
Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.

Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Stamppottermoreslytheri
StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Owen
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"
Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Rang_mort
Matt Owen

Messages : 66
Points rp : 2991
Date d'inscription : 13/08/2011

Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Empty
MessageSujet: Re: Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]   Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Icon_minitimeMar 22 Mai 2012 - 20:22

Un jour, Poudlard ne sera qu’un souvenir du passé. Un jour, grande partie de la famille Owen aura fait place pour les héritiers et n’existeront plus que dans les souvenirs. La seule certitude dans la vie, c’est qu’il y aura toujours de la famille. Ainsi tant par de la fierté que par pur acte de survie, les Owen ont toujours été clos avec la famille car c’est bien la seule chose qui ne changera jamais ! La famille est le dernier recours dans les situations les plus pénibles. Et donc comme chaque année, Matt quitta Poudlard pour les vacances de noël. Digne héritier de la famille Owen, il se devait de raccompagner son père qui lui faisait le tour des familles durant cette période de fêtes. Comme quoi même un sorcier tant occupé qu’Alexander Owen était capable de créer du temps pour sa famille. Comme si cette dernière, par ironie, était plus importe que sa femme et ses enfants…

Pour le soir de noël, ils étaient invité chez les Greengrass, partie de la famille Owen eux aussi, selon les mots d’Alexander. Mais étant la famille principale, cela encore selon les mots d’Alexander, ils se devaient d’être de véritables exemples de sorciers purs ! Ainsi tant familials ils étaient, une certaine rivalité était bel et bien présente. Surtout parmi les jeunes. Différence avec les autre sang-purs c’est qu’eux étaient tant jaloux que fiers des résultats de la famille.

Ah les Greengrass, c’était le coté plus amusant de la famille, grâce à ses petites nièces. Entre la cadette,Astoria, qui est une petite rebelle vis-à-vis du système sang-pur de la famille et fait rire Matt à chaque fois par son manque de tact étant pourtant aussi une des « héritières », et l’ainée,Daphné, qui était comme une petite sœur qu’il embêtait selon son humeur. Cela dit, c’était une des personnes chez qui il connaissait ses limites. Et aussi une de ces personnes qu’il aiderait en cas de besoin.

Et donc après s’être préparé jusqu’au dernier cheveu grâce a l’aide indispensable d’un elfe de maison, Matt était au top de son charisme, prêt à faire bonne impression chez la famille. En transplanant avec son père, ils étaient là en un instant, devant le grand manoir des Greengrass. Comme il se le devait, ils sonnaient a la porte rapportant une bouteille d’un vin moldu plus vieux que les Owen réunis et une tarte venant d’un des meilleurs pâtissiers sorciers du monde. Après avoir fait les formalités, durant lesquelles Matt sortit sa politesse comme il se devait d’un Owen, la petite soirée entre famille commença. Il y avait aussi quelques amis de la famille, tel le Nott. Un sang-pur ami à Daphné. Le truc amusant avec les invités amis de la famille, c’est qu’ils n’étaient pas de la famille. Ainsi les règles ne s’appliquaient pas sur eux ! A un moment, Daphné et Nott s’étaient assis dans le fauteuil. Matt s’excusa auprès des adultes pour ensuite aller s’incruster parmi les deux jeunes. Sans aucune gêne il se mis aux cotés de Daphné sentant le silence lourd pour ensuite prendre la parole :

-Alors ? Comment vas ma petite cousine adorée ? J’ai entendu des rumeurs assez… intéressantes à ton sujet. Et Nott, toujours aux cotés de ma cousine ? Pas trop dur d’être forcé de trainer avec le Malefoy ? Je suis certain qu’il parle plus de Potter qu’autre chose ! D’un autre côté, ce n’est pas comme s’il aurait quelque chose d’intéressant à raconter… A croire qu’il n’a ni reçu cerveau, ni reçu humour… Ce doit être la raison pourquoi j’ai reçu les deux et bien plus encore, hein !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Empty
MessageSujet: Re: Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]   Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Icon_minitimeSam 26 Mai 2012 - 20:51

24 Décembre 1996


Noël était synonyme de réunion de famille. Ce soir allait donc être la grande soirée.
Je soupirais, allongée dans mon lit alors qu’il était encore tôt… Très tôt même. Je me demandais bien ce qui pouvait m’avoir réveillé à une heure pareille. Un bruit ?! Non, les lieu étaient on ne peut plus calme. Ça devait être encore un de ces cauchemars dont je ne me souviens que lorsque j’y suis plongée pour la énième fois.
Je me redressais en m’étirant. Il n’était pas cinq heures du matin. Je posais les deux pieds par terre et me levais sans bruit. Je me dirigeais vers le bureau que je possédais qui était installé à l’autre bout de la chambre. Je m’asseyais en face et regardais avec attention la feuille blanche qui y trônait. Je pris un crayon, me mettant à dessiner une de ces figures qui me revenaient encore nettement de ces rêves effroyables que je faisais à la chaine, n’arrêtant de les voir passer, revenir, s’accumuler nuit à après nuit alors que je ne rêvais que d’une chose: dormir tranquillement. Déjà que les journées n’étaient pas bien calme quand on ressent tout ce que les autres éprouvent. Ça devait difficile de ne pas péter les plombs. Après avoir dessiner les contour du visage, j’en vins aux ombres, au regard froid et persan qu’il portait d’un air hautain envers les autres, un air supérieur que je ne supportais guère. Je continuais, ne m’arrêtant pas un seul instant, même si mon dessin était un peu schématique.
Après avoir dessiné sans relâche, j’obtins un résultat presque parfaitement identique à tout ce que je voyais de mon rêve, cette seule image qui restait fixée dans mes pensées, ne s’échappant pas un seul instant, me rappelant toujours plus que rien n’était jamais fini… Non jamais.

J’étais épuisée d’avoir tant forcé sur ce mauvais souvenir d’une nuit passé à me retourner sans cesse pour enlever cette vision qui me poursuivait inlassablement. Maintenant je n’avais qu’une envie, me rendormir, mais cette fois paisiblement, sans tracas, sans peur de me réveiller encore une fois à moitié en sueur, me demandant encore ce qu’il s’était passé.
Je revins donc à la hauteur de mon lit et me m’endormis rapidement.

Malgré tout, mes espérances furent vaines, mon corps et mon âme me rattrapant bien plus vite qu’il n’en faut pour y penser.

**********************************************************************************

Il était maintenant temps de se préparer. Bientôt les invités arriveraient, les uns après les autres, remplissant le grand salon d’un brouhaha et d’une ambiance bien différente de celle qui l’habitait à l’heure actuelle.
J’étais donc arrivée dans la chambre de ma sœur qui avait insisté pour m’aider à finir ma coiffure. Quand j’entrais, je la trouvais là, bien pensive et surtout le cœur vagabondant aussi bruyamment que son âme. Je trouvais cela bizarre de voir ma sœur dans un tel état. Elle n’était pas comme ça d’habitude. Mais disons que cela durait depuis quelques jours et je n’aimais guère ça. Non ça n’était pas son genre d’être si triste et si absente.
Malgré tout, elle ne laissa rien paraître, je compris ainsi que je n devais pas m’en préoccuper pour l’instant. Dans le calme, Daphnée me fit donc ma coiffure, s’appliquant bien et ce fut un réel succès, comme à chaque fois qu’elle faisait quelque chose.

J’étais sortis après quelques dizaines de minutes, remerciant vivement celle qui avait toujours veillée sur moi, et que j’aimais tant. À vrai dire, je m demandais souvent ce que je serai devenue si elle n’avait pas été là. Je pense que je n’aurai pas pu me permettre d’être celle que je suis aujourd’hui.
Je revenais dans ma chambre, m’habilla de ma robe de soirée, noire, parée de dentelle et assez courte sans pour autant faire honte aux usages de notre classe. Une fois que j’eus revêtue ma robe, je me maquilla l’air pensif, ne comprenant toujours pas ce qui pouvait bien arriver à ma pauvre sœur.
Elle semblait avoir le cœur déchiré… Et là, j’eus comme une lumière, une révélation qui allait me permettre de comprendre bien mieux la situation.
C’était encore LUI qui était derrière tout ça. C’était de SA faute encore une fois j’en étais certaine. Après tout, Daphnée ne pouvait rien me cachait, et je savais très bien qu’elle ne mordait pour LUI. Je soupirais, bien malheureuse à l’idée de savoir ma sœur torturée par un être comme celui qu’IL était.

Une fois prête et après avoir longuement réfléchie sur le pourquoi du comment de la chose qui tracassait mon ainée, je descendis dans le salon et adopta un air plus sérieux que jamais. Je saluais tous les invités déjà présents, même ceux que je n’appréciais guère, et ils étaient nombreux… Bien trop nombreux pour que je supporte cela plus d’une soirée.
Un verre de cocktail à la main, j’étais seule isolée dans mon coin, observant tout le monde avec attention. J’analysais chacun de leurs sentiments, tâchant de trouver ce qui se tramait sans personne ne prononce un seul mot sur l’atmosphère qui était de mise dans le monde magique contemporain.
Toujours seule dans mon coin, je vis Daphnée arriver rejoignant Théo sur le canapé. Matt se rapprocha, se mit à leur parler, sans que j’entende quoi que ce soit mais les sentiments de chacun se tordaient, plutôt hypocrites pour certains, plus calmes et apaisés pour d’autres et bien sur, tous un peu torturés malgré tout.

Je ne m’approchais pas du petit coin près du canapé qui semblait être celui qu’avait choisi les sorciers un peu plus jeunes pour y faire leurs conversations respectives.
Mais tout à coup, je sentis le cœur de ma sœur se tordre dans un sentiment de rage profonde mais parfaitement maîtrisée. Je tournais la tête pour voir un Matt Owen visiblement heureux et Daphnée, oscillant entre la rage et le respect du protocole. Elle était bien trop censée pour se lâcher maintenant et ici. Je hochais discrètement la tête et bu d’une seule gorgée tout le cocktail qu’il restait dans mon verre à moitié vide.

La soirée promettait d’être longue…
Revenir en haut Aller en bas
Théodore W. Nott
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Rang_serpentard
Théodore W. Nott

Messages : 157
Points rp : 2974
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 26
Localisation : Bretagne !

Identité du Sorcier
Baguette magique: Chêne Rouge : Sec & solide. Cœur en Poils de Crinière de Chimère. 24,9 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Le leur [Théo/Daphné]

Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Empty
MessageSujet: Re: Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]   Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Icon_minitimeLun 30 Juil 2012 - 18:23

24 Décembre 1996,
Noël de Greengrass
« It's a very, very, merry, merry christmas.
Gonna party on 'til Santa grants my wishes.
Got my halo on I know what I want
It's who I'm with.
It's an extraordinary merry christmas! »

Un chanson de Noël qui résonne dans la tête de tout Nott.



Noël. Le top des évènements d'une année en cours. L'occasion d'oublier ses plus gros malheurs et de profiter d'un cocon protecteur familial. Et même si cette année Christmas n'est pas commun, quand on est entouré ainsi, quand on est aussi bien accueilli par les Greengrass, on ne peut qu'avoir le rythme dans la peau.
Théodore avait ainsi décidé dès la sortie du lit de faire de cette journée une fête. Il lui fallu cependant plusieurs verres d'orange fraîchement pressées avant d'être parti. Moteur Diesel. En complément, on lui avait proposé un repas abondant. Il avait refusé de manger autant, c'était trop d'honneur de lui offrir tant. Si tant était que l'entêté Nott dénotait de Lennox avec son croissant baignant dans un bol de lait chaud.
Les parents de Daphné s'affairaient déjà. Enora tenait particulièrement à ce que chacun mette la main à la patte. Après avoir enfilé quelque chose de confortable et décontracté, au ton de Noël bien sûr, Théodore devait s'occuper du grand sapin du grand salon de cette grande maison avec sa grande copine Daphné. Non, non, on ne voyait pas les choses en grand chez les Familles Majeurs de la Société Magique.
L'étoile star de la décoration touchait le plafond de trois mètres. L'avantage des sorciers est de pouvoir faire monter un objet aussi haut sans échelle. Un coup de baguette de Théo, des conseils précis de Daph et la voilà en place. Le reste avait été essentiellement fait à la main et avec quelles mains ! Deux Serpentards au sens du goût étonnant avec un fournisseur inhabituel. Lennox Greengrass avait le sourire, mais on sentait bien que ce n'était pas son truc :
Encore des décorations pour vous les jeunes, disait-il régulièrement.
Théo s'était absenté quelques minutes pour aller récupérer des verres dans la cuisine et avait pu observer le travail d'Astoria et de sa mère. C'était vraiment beau. Des boules transparentes suspendues dans toute la pièce semblaient capter les flammes de la cheminée et les diffuser dans la demi-obscurité qui régnaient toujours ici. Toutes les fenêtres étaient dans le grand salon où le soleil apparaissait clairement lorsqu'il revint. Les heures avançaient et après le déjeuner tout le monde était parti se préparer.

Dans la chambre d'amis, Théodore se tenait face à une psyché. Ce grand miroir mobile du début du vingtième-siècle lui offrait l'occasion de s'observer. Théodore s'était fait particulièrement beau. Les cheveux lui tombait sur le visage, pas encore coiffé. Le visage clair, barbe annihilée, ce Nöel devait être parfait. Le Nott s'était affublé d'un costume très serré noir et lisse. Avec la veste, fermée par deux boutons, il était classe.
Théodore ne savait pas comment allait être les autres, mais il avait eu quelques aperçus prometteurs. En sortant de la douche, paréo noir coton et serviette sur le crâne, il était passé en coup de vent devant la chambre de Daphnée, porte ouverte. Juste le temps de l'apercevoir coiffer sa soeur avec professionnalisme. Elle était triste cependant et Nott savait bien pourquoi. Tout ça à cause de cet évènement. Astoria était un peu comme d'habitude, à chercher à ressentir.
Lui, il allait assez bien car il avait réussi ces derniers jours à mettre de côté certains sentiments sur certains évènements. Devant ce miroir, entre deux clignements, il vit son père dans le reflet. Vraiment, les années lui donnaient une forme de visage très similaire bien que ses yeux restaient maternels. Premier Noël loin du Domaine, il n'oubliait pas.

Une touffe pleine de gel et saupoudrée de laque auquel Daphné à contribuée s'agitait dans la cuisine. Il aidait Enora Greengrass à terminer la préparation des plats qui sentaient délicieusement bon. Alors qu'il apportait un plateau de préparations d'apéritif la cloche fit parler d'elle. On entendait la maîtresse de maison se réjouir de l'arrivée des invités.
On les sentait proche et c'était beau à voir pour ce jour de Décembre, même la voix de M.Owen envoyait de la joie. Cela permit à Théodore d'apparaître avec un sourire codifié, mais qui respirait le plaisir d'être présent. C'était le seul capable de montrer la présence Nott. Il n'était pas rare il y a moins de cinq ans et encore plus systématiquement il y a dix ans que les trois familles se rencontrent.
Chacune des trois familles avaient ses propres codes et les Nott avait sans doute celui le moins expressif. Les Greengrass paraissait toujours plus accessible tandis que les Owen plus hypocrite. Mais en famille, ce n'était pas du tout cela, chacun se montrait en tant que tel en effaçant le plus possible les codes. Mais pour un début de soirée, ce n'était pas automatiquement et Théo ne choquerait personne. Tous était au courant de sa situation.
Mme Greengrass invita chacun à penètrer dans le salon une fois que les salutations furent faites. La fête les rendait tous beaux. Chacun recevait une flute d'alcool, même pour Théo puisqu'il était majeur à présent. Celui-ci se plaça proche d'Enora et commença à discuter avec chacun et notamment avec Alexander Owen à propos d'un sujet commun, les agissements des sorciers politiciens. Théodore était en quelque sorte le porte-parole de sa famille et avait appris à avoir un avis tranché.
On attendait toujours les deux filles Greengrass. Lorsque le seul Nott présent se fit la remarque Astoria apparu. Même à son age, elle s'était vêtu d'une longue robe noire où quelques pièces de chair visibles vieillissait la cadette d'une famille populaire. Son air sérieux n'était pas tout à fait d'évènement et cela gêna notre garçon qui ne voulait voir que des sourires. La plus jeune, la seule mineure, elle reçu un cocktail, donc sans alcool, et parti s'isoler. Même pour Noël elle n'était pas capable de passer outre ses pouvoirs d'empathique.

Où est ta fille, Enora ?
Bonne remarque de la part de la soeur qui obligea la mère à monter à l'étage. Lorsqu'elles redescendirent le ciel s'assombrissait et la luminosité des lustres augmentait. Daphné portait une très jolie robe étroite émeraude qui comme d'habitude ne l'enlaidissait guère. Leur regard se croisa et pas besoin, comme d'habitude, de mots pour savoir que quelque chose clochait.
Les ennuis des derniers jours ne s'étaient pas dissipés. Un vil serpent était derrière tout cela et une main resserrait son cou. Lorsqu'une chose affectait l'un, l'autre l'était également. Mais ce n'était pas le jour ! Un sourire de façade de Daphné évitait toute question, également de son meilleur ami, et tout doute de sa santé. Un léger silence après l'arrivée de Daphné commençait à peser pour Théodore qui profita de cette occasion pour féliciter Enora :
Quel cocktail que vous nous avez préparé Enora. Je suis certains que le repas sera de même tenue.
Pour celui qui ne connaissait pas le garçon et sa famille on se serait étonné de le voir vouvoyer Enora Greengrass, surtout que le matin il l'avait tutoyé. De plus, il s'agissait de Noël et ils étaient en famille. Néanmoins cela ne justifiait pas une perte totale d'éducation. Les repas de bourgeois n'étaient pas les décontractés des pauvres et des sans-sous.

Comme s'il s'agissait d'un rituel, les adultes et les jeunes se séparèrent. Les plus âgé au bout de la table. Les plus jeunes sur le canapé. Astoria restait toujours aussi seule dans son coin, observatrice. Au départ étaient Théo et Daphné posée sur son épaule. Matt, avec ses cheveux bien placés et son regard de circonstance, arriva bientôt et entama la discussion avec sa cousine avec un tas de questions puis enchaîna sur Nott qui répondait le premier avec un sourire décontracté :

Toujours, et plus que jamais ! Surtout avec ce mec dans les parages. Pfff, franchement le seul point commun qu'on ait est d'être des Serpentards.
Théodore rigola sans s'esclaffer, mais en donnant raison à l'Owen.
Et toi, toujours aussi présomptueux Matt ! Tu me diras tu as le droit, ce n'est que Drago.
Théodore savait que prononcer le prénom et non pas le nom de ce mec pouvait déchirer encore un peu plus le cœur de Daphné, mais il ne lui laissa pas le temps. Il secoua sa comparse en lui détournant les idées :
Mais ce qui est important c'est de commencer les cours de transplanage. Nous devons te rattraper Matt, n'est-ce pas Daphné ?!

Tranquillement, il jeta un coup d’œil à Astoria. Elle venait de boire son verre et en profita pour l'inciter à les rejoindre. Tout le monde devait participer à la fête. Un petit sourire devrait suffire. En tournant la tête vers les deux cousins, il passa par la table des adultes. Ils semblaient tous contents d'être ici. Surtout Enora qui semblait impatiente de montrer ce qu'il y avait à manger. En toute insouciance, les évènements du monde extérieur ne l'atteignait pas et chacun essayait de faire de même.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Empty
MessageSujet: Re: Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]   Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Christmas is all around [PV Astoria, Matt & Théo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matt Finnegan
» Merry Christmas!!
» Presentation de Astoria [validée]
» Astoria Greengrass (terminé)
» Forbes ' House - 2010 - with Matt Donovan - HOT -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Hors Poudlard - :: Les Autres Lieux :: Domaine Greengrass-