- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Jennifer Fierce, Just little wolf (Terminer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2530
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 28
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Jennifer Fierce, Just little wolf (Terminer)   Ven 25 Mai 2012 - 19:57

Jennifer Alicia Fierce
~ Âge : 16 ans
~ Date et lieu de naissance : 17 Juin 1980 à Londre
~ Maison : [Serdaigle ou Gryffondor...Voir Poufsouffle, en fait j'ai pas de préférence]
~ Célébrité de l'avatar :Kristin Kreuk
~ Année d'étude : [6e année]
~ Particularité : [Lycanthrope]
~ Baguette: Bois d'olivier, 30 centimètre 3/4, contient une écaille de sirène. Très souple

~ Notes aux BUSE ~
Astronomie : D
Botanique : A
DCFM : A
Histoire de la Magie : E
Métamorphose : A
Potions : O
Sortilèges : O
Option 1/ Soin au créatures magique : O
Option 2/ Etudes des Moldue : O :

~ Description du Physique ~
Jeune femme qui mesure environ 1m70 pour à peine 50kg toute mouillée. Elle possède une chevelure aussi sombre que la nuit, ses yeux sont d'une jolie couleur noisette aux reflets ambré, sa peau n'est ni trop brune ni trop pâle, un juste milieu.
Elle à déjà de jolie forme pour une demoiselle de son âge mais ne s'en sert pas pour autant.
Ses habitudes vestimentaires sont simple, elle veux se faire discrète au sein de la communauté sorcière, elle se limite donc a des jeans de couleurs bleu foncé ou noir, accommodé de petits hauts toujours aussi sombre (bleu nuit, noir), elle porte souvent des pulls à col roulée dans lequel elle aime caché son visage.
Parfois elle préfère de loin l'uniforme de l'école et ne met des robes de soirées que si la mention obligatoire est inscrite.
~ Description du Caractère ~
Assidue : Pour moi les études passe avant tout le reste, je suis un bourreau du travail, la bibliothèque de l'école est pour moi une véritable mine d'or, j'y passe un temps infini parmi une montagne de livre et de parchemin ou chacun de mes devoirs se voit agrandie, réfléchie, détaillée. Je connais mes capacités intellectuelles, mais je ne m'en vante jamais, je ne fais que les devoirs qui me sont données malgré le fait que je fais des recherches poussés pour tout et n'importe quoi....

Attentionnée & Compréhensive:En amitié je suis quelqu'un d'extrêmement attentionnée, tout comme dans les études je m'implique énormément, à l'écoute de mon interlocuteur je sais me montrer patiente, douce et compréhensive avec tout le monde.

Sauvage & Curieuse: Avant de devenir mon amie il faut d'abord dompté ce côté sauvage que j'ai acquis depuis que je suis une louve, avant je n'étais qu'une jeune fille douce et discrète, mais depuis peut je suis devenue plus sauvage, je garde mes distances avec tous ceux que je crains et aussi, malgré moi, avec ceux qui m'attire. Ma nature curieuse fait que je vais juste pointer mon nez sans un mot et si vous avez de la chance peut être que je vous décocherais un petit sourire encourageant. Malgré ce fait que je n'ose pas m'attacher aux gens je ne suis pas dangereuse, seulement un peu peureuse.

Lunatique: Quand je dis lunatique, je parle de ce fait humain de changement d'humeur rapide, je fais partie de ces personnes qui peuvent vous décocher un sourire gentil et vous sautez à la gorge à la minute qui suit. Mes sautes d'humeur sont encore plus présente en période post lunaire, dans ces moments-là je me sens mal psychologiquement et je deviens agressive envers et contre tous.

Devise : "Ne jamais se fier aux apparences"
~ Famille et amitié ~

Liliane Prewet Fierce (Sorcière, Décédée),
Ma mère…Comme souligné dans mon histoire, elle fut tué par des loup-garou quand en 1986. Elle est une lointaine cousine de Molly Prewet épouse Weasley.


Evan Fierce (Moldue, Décèdé)
Mon père, un moldu, un avocat, un bon avocat d’ailleurs, ça perte fut lourde pour les ténors du barreau de Londres, mais personne ne sut vraiment comment il était mort.


Mon oncle, (Sorcier, ancien Poufsoufle)
Le frére cadet de ma mère, il a donc accepté de m’accueillir chez lui quand j’eu 11 ans, a dire vrai, comme il n’a pas d’enfant c’est comme si il avait enfin une fille.
D’ailleurs il hésite à m’adopté, mais il y songe, sans jamais m’en parlé. Il est très soucieux de mon cas depuis l’incident et se montre extrêmement protecteur.


Ma tante (Vélane & Sorcière ancienne Serdaigle)
Elle ma recueillie avec son marie quand j’avais 11 ans, avant mon entrée dans la célèbre école. Elle sait montrer extrêmement douce et charmante, me considérant plus comme sa fille que comme sa nièce. Malgré mon « incident », elle continue à se comporté comme une mère.


Eric Sandwell, Oncle par alliance (Sorcier, membre de l’ordre)
Le frère de ma tante, il est extrêmement attentif à mes besoins et il adore passé du temps avec moi depuis que je vie chez sa sœur. On est proche. Je crois qu’il a un fils de mon âge environ mais il ne veut pas m’en parlé.

~ Histoire ~

One Day....
Je suis née en juin 1980, de l'union d'un moldu et d'une sorcière, Evan et Lilianne Fierce, un petit couple ou le mot magie n'était pas un tabou, l'homme accepta sa femme comme tel et fit de même quand la petite fille montra des talents peu commun...Avouez que c'est rare de voir sa petite fille lévité tranquillement.
Quoi qu'il en soit cela aurait pu être parfait, mais non...Tout bonheur à son lot de malheur.
J'avais 6 ans quand les faits se sont déroulés des Lycans attaquèrent notre village, ma mère fut tuée ainsi que mon père, et sans l'intervention des aurors je pense que j'aurais subie le même sort
J'aurais pu me retrouvé dans un centre, mais heureusement pour moi, le frère cadet de ma mère et son épouse acceptèrent de me prendre chez eux.
Une famille de sorcier, ils m’élevèrent comme leurs propre filles me donnant des valeurs, de l'amour, enfin tout ce dont j'aurais besoin, m'enseignant le bien et le mal. Je grandis avec de la magie autour de moi et en moi...Puisqu'à l'aube de mes 11 ans je reçu la lettre de la célèbre école.
Mon oncles et ma tante en était ravie, ils me conduisirent tout deux pour acheté tout mon matériel tout en me racontant leurs années passé au sein de l'école.


One & Four
J'avais donc 11 ans quand je fus répartie à Serdaigle, je me souviens de mon passage sous le choixpeau, celui-ci mettais en avant ma soif de connaissance, il avait déjà décelé mon côté bourreau de travail mais mon côté lunatique et attentionnée le firent hésité mais il opta pour Serdaigle. Je devais avouer que je fus un peu déçu, j'aurais voulu être chez les Gryffondor comme ma défunte mère. Mais le choixpeau avait vu juste, dès que les premiers devoirs tombèrent je fus la première à la bibliothèque, j'étais comme un chaton a qui ont à donner une pelote de laine, complètement surexcité par le moindre cours. En tous les cas comme tout le monde j'assistais aux exploits d'Harry et de ses amis durant ma première année.
La 2e année se passa bien, jusqu'à ce que la chambre des secrets fût ouverte, une vague de peur s'infiltra dans tout le château mais surtout parmis les bleu et argent quand notre préfète (Pénélope Dauclaire) fut pétrifiée et nous fûmes sauvés une fois de plus par le trio rouge et or.
3e année... Une année qui me fit découvrir ma matière favorite, soin aux créatures magiques, les cours étaient donné par le garde-chasse de Poudlard, j'appréciée beaucoup Hagrid, son petit côté ours gentils me plaisait beaucoup. Son affection pour les créatures un peu...dangereuse, ne me gênait pas au contraire, j'aimais beaucoup discuter avec le professeur qui s'enthousiasmé pour ce côté un peu curieux que j'avais envers toutes ses créatures. Pour ce qui est de la divination je dois dire que cette matière est pour moi une perte de temps, j'ai pris l'étude des moldues mais seulement pour me sentir proche de mon défunt père. Mais cette année fut aussi mouvementée par l'apparition de Sirius Black qui attaqua nos compatriotes rouge et or.
4e année... La coupe de feu, que dire, une année plus mouvementée que les autres, avec des sensations fortes et peu de cours (à mon grand désarroi) ce fut durant cette année que je fus pris d'un quelconque intérêt pour le sport. Le quidditch...


Dark is back
Mais bien avant de reprendre les cours à poudlard et entamé ma 5e année il y avait les vacances d'été.
Mmh, petit moment a passé au soleil près de l'eau. Alors que nous étions chez la famille à ma tante, le soir je prie un cheval et parti pour une balade en forêt, c'était féerique, une véritable joie que de parcourir cette immensité verte et boisée au rythme de notre monture.
Enfin, quoi qu'il en soit je ne vis pas le temps passé et la nuit tomba une nuit qui me fut fatale ! La scène qui a suivi cette ballade n'est pas facile à décrire, mon destrier piaffai, ses muscles était en proie à des convulsions je sentais que si je relâchais les rênes et la pression sur ses flancs il allait s'élancer au triple galop. Je devais rentrer à la maison de campagne coûte que coûte, sans savoir que dans ce bois à la nuit tombé une créature obscure faisait des autres mammifères son repas et cette nuit-là le mammifère en question c'était moi...J'entendis un grondement sourd et je le vis...Dressé sur ses deux pattes devant moi et ma monture, je n'eus pas le temps de lui faire rebrousser chemin que mon cheval se cabra et comme je ne m'y attendais pas je me sentais partir, ma rencontre avec le sol fut assez brusque de plus je faisais face à la bête.
Je suis une sorcière certes, mais que faire face à ce loup-garou dont la carrure nous laisse deviner qu'il mange assez souvent et de bonne grâce.
Il s'est donc jeter sur moi, mais il n'eut pas le temps de me faire de mon petit corps son repas du soir, non il eut juste le temps de me mordre, car j'entendis un stupefix, un pétrificus totalus et un flippendo dans la nuit étoilée et sanglante. Mon oncle, ma tante et sa sœur était venue me trouvait, voyant que je ne rentrai pas. J'étais au sol, je gémissais de douleur, ma main posée sur mon épaule là où la bête avait apposé ses crocs.


Change your Life
Ma 5e année fut donc pour moi un véritable désastre, mon oncle et ma tante avait envoyé une lettre à Dumbledore pour l'informer de ce qui m'était arrivé, le directeur m'avait donc convoqué dès le premier jour avec le professeur Rogue ainsi que Flitwicks, se mettant d'accord pour que je boive la potion tue loup que préparé le seigneur des potions en compagnie de mon directeur de maison que je pouvais contacter a tout moment si je ne me sentais pas bien. Evidemment les autres professeurs furent mis au courant de ma nouvelle condition.
Je devais faire face à cette nouvelle partie de moi, une partie plus sauvage et plus peureuse encore, la fille discrète est devenue plus transparente, j'ai peur de m'attacher aux gens, je ressens le besoin d'être éloignée de toutes personnes, car si je ne bois pas cette potion je sais que pourrais blesser voir tuer n'importe qui.
L'arrivée du ministère dans les affaires de poudlard ne m'aida pas du tout, je passai l'année entière à me faire le plus discret possible de peur qu'Ombrage apprenne ce que j'étais, son aversion pour les hybrides était connue et j'avais vraiment peur de ce qu'elle pourrait me faire si je montrais le bout de mon nez.
J'avais envie de me rendre aux réunions de l'AD, mais je n'en fis rien, je ne portais qu'un soutien psychologique à cette affaire. Et peut être que j'aurais du...Oui...Si j'avais osé, le trio serait peut être parmi nous cette année...

~ Test RP ~
CRAC ! Le bruit sourd du transplanage, laissa place à mon anxiété, je titubais légèrement et grimaça en sentant mon estomac, enfin mon déjeuner surtout, qui venait de faire une bonne remonté vers ma gorge encore serré.
Ce fut la main chaude et douce de ma tante qui me sortit de ma torpeur, elle m’adressai un sourire ravissant et posa sa main sur mon épaule. Je la suivie docilement puis j’entrepris de regardé autour de moi pour la première fois depuis l’instant où nous étions arrivé.
On était sur le pas d’une porte, celui-ci était une sorte de terrasse en bois clair, parfumé, jonché de fleurs verdoyantes dont les fleurs d’un rose éclatants dansé au gré de la brise qui s’aventuré entre leurs pétales. Mon regard se posa plus loin et je vis un grand jardin, ou du moins un terrain, tout aussi vert que les plantes, des barrières de bois étaient disposé pas loin.
Quand le bruit de les carillons retentie et que le cliquetis de la porte se fit entendre, je tournai vivement la tête vers ceux qui nous hébergés.
Les parents de ma tante, Mr et Mme Sandwell, je du resté un peu bouche bée quand je vis Madame Sandwell, elle ressemblait tellement à sa fille. Des cheveux ensoleillés, des lèvres d’un rouge exquis, des yeux bleu scintillant, un sourire chaleureux, une peau satinée. Les deux femmes s’étreignirent pendant que Mr Sandwell donnait une grande accolade à mon oncle qui eut un petit rire. Puis il me prit le bras et me présenta avec sa joie éternelle. Je n’avais jamais vu mon oncle triste, non toujours à sourire, à rire, a plaisanté. Un bout entrain.
Ils nous firent rentré et me montrèrent ma chambre, ma fois je dû admettre que l’endroit était très beau, ma chambre était en bois, comme le reste de la maison, la pièce était agencé comme n’importe qu’elle chambre. Un lit spacieux, un bureau, une armoire assez grande et même une coiffeuse. Je posai mon sac près du lit et j’ouvrie la fenêtre pour regarder au dehors.
Et là je compris pourquoi il y’avait des barrières en bois. Un immense corail encerclait la propriété, des cheveux magnifiques broutait et courrait dans l’herbe.
J’eu un sourire et je ne sus combien de temps je venais de passé à les observés en train de folâtré dans leurs corail.

« Jenny ma chérie tu descends pour le repas ? » Cria la voix de ma tante.
« J’arrive ! » Répondis-je avec entrain en fermant la fenêtre et en descendant rapidement les marches en bois, pour courir jusqu’au salon.

Comme dit précédemment, le salon était en bois, des planches claires et sombres, jonché de tableaux, de photographie, de vases, d’animaux empaillés, de coupes brillantes.
Je me mis à table sous le regard un peu courroucé de ma tante pour avoir couru, je fis un sourire d’excuses et me mit poliment à table.
Le repas fut délicieux et amusant, ponctué de rire, Mr Sandwell qui insisté pour que je l’appelle Oli (Olivier) me promis de me faire visité son écurie et de me présenter a quelqu’un de ses chevaux.
J’accepté avec plaisir non sans laissé échapper le fait que je n’avais pas monté un cheval depuis longtemps.
En effet, durant la courte période où j’avais était chez les parents de mon père ceux-ci m’avait laissé participé à quelques cours occasionnels d’équitation.
Ceux qui, apparemment, enchanta tout le monde.
Je fus donc conduite vers les écuries, prenant donc un petit harnachement sous le regard chaleureux de mon…grand oncle ? Il me montra certaines de ses montures quand un étalon vint à ma rencontre, sa robe était doré tandis que sa crinière et sa queue étaient d’un noir de jais autant que la fin de ses pattes, il posa son regard sur moi, je tendis la main brièvement vers lui et il me consentie a ce que je caresse son front.
Oli, me pris le bras et m’emmena devant une jument rousse qui réponds au nom de Cannelle, c’était sans compté sur l’étalon qui nous suivit tranquillement pour me donner un coup de tête dans le dos, je fronçais les sourcils qui éclata de rire. Apparemment je venais de me faire adopter !

Je respirai profondément, voir à plein poumons, mes yeux se posé sur le paysage verdoyant, la forêt était superbe, pleine d’odeur sucré et boisé, j’entendais au loin un petit ruisseau. Ce fut donc sous le chant des oiseaux que je fis claquer ma langue pour faire avancer ma monture. Ma ballade dura un moment…Un trop long moment d’ailleurs, le soleil venait de décliné laissant place à des ombres rougeoyantes. Je fis une moue et chercha mon chemin, raccourcissant les rênes quelques peut.
Je me mordie la lèvre, j’étais trop loin de la maison…Je devais me hâté, mais sans la lumières du soleil la forêt était encore plus sombre et ne connaissant pas bien les lieux je ne voulais pas glisser ou blessé ma monture. Je tapotais l’encolure de Vermeil, en murmurant que tout irait bien. Mais le cheval lui, n’entendais pas ça de cette oreille…Il s’agitait, il s’agitait beaucoup trop. Malgré les pas que nous faisions, malgré l’obscurité qui faisait rage, je sentis que la température avait baissé et pas qu’n peu. Tout mon corps fut pris d’un frisson, autant par le froid que par l’angoisse.
Je m’arrêtai quelques secondes, prenant ma baguette en main je lançai un lumos pour tenter de mieux visualisé la route.
Je ne sus pourquoi, mais je levai la tête vers le haut des arbres et je vis une lueur argenté. La lune, je ne savais pas qu’elle était pleine ce soir… Un hurlement me fit sursauté, mon cheval lui piaffa de plus belle, tirant sur ses rênes, frappant le sol de ses sabots, il respirait fort, levait la tête, secoué sa queue et je compris…Oui je compris que ce n’est pas l’obscurité qui lui faisait peur mais les bruits, les bruits qu’il entendait. J’entendis de nombreux animaux qui fuyais, un vol d’oiseaux passa en trombe et mon cheval tourna les talons, je devais exercer une forte pression sur ses flans pour l’empêché de partir au triple galop. Sauf que les bruits se rapproché, ils étaient si proches que quand je me retournai je ne vis rien…Rien que la forêt.
Mon cœur battait si fort que je n’entendais que lui, je pris une légère respiration comme pour me calmé et quand je repris ma position et que je tournais la tête vers ma monture pour la rassuré celle-ci se cabra en hennissant, je fus si surprise que je tombai au sol dans un bruit sourd. Et c’est là que je la vie…Une ombre dotée de deux grand yeux jaunes, une odeur de fauve et de sang venait d’emplir toute la zone, sous la lueur de la lune je vie une masse énorme, des canines si immenses que j’en étais pétrifié.
Mon cerveau était en stand-by la seule chose que je pu faire était de fermé les yeux en poussant un crie.

Obscurité…Crie…Douleur...Crie…Rugissement…Vide…

Quand je repris connaissance j’étais allongé dans un lit, mon bras enveloppé dans une bande, je posai mon regard vers le ciel, soit j’avais dormie toute la journée soit ma nuit avait était courte, une femme entra dans ma chambre ce n’était pas ma tante, mais une infirmière, j’étais de retour à Londre et celle-ci me déposa entre les mains un verre dont le contenue fumé encore. Je bue ce qu’on me donna et fit une grimace d’écœurement, elle me sourit et repartie rapidement, j’entendis de nombreux sort magique sur ma porte. Fronçant les sourcils, je posai un regard sur la chambre, j’étais seule…
C’est quand la lune se montra que je compris, quand une douleur atroce s’empara de chaque pore de ma peau, quand je sentis mon âme qui fusionnais avec une créature sombre, quand devant ce miroir je le vis…L’ombre qui hanté mes nuits…Le monstre de mes cauchemars venaient une nouvelle fois de prendre mon âme…
C’est au petit matin, que, blottie dans un coin de la chambre en gémissant sous un rideau de cheveux noirs que je sus que ma vie ne serait plus jamais la même et qu’à chaque pleine lune tout recommencerais…

~ Et vous ? ~
~ Où avez-vous connu le forum ? : Partenariat
~ Âge : 21 ans
~ Niveau RP : ça dépend ce que vous entendez par là...Je fais du RPG depuis que j'ai 14 ans et mes textes sont en fonction du sujet et des personnes (minium une page word)


Dernière édition par Jennifer A Fierce le Sam 26 Mai 2012 - 19:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2530
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 28
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Jennifer Fierce, Just little wolf (Terminer)   Ven 25 Mai 2012 - 20:13

J'éditerais :

Il me manque la fin de l'histoire (UC)
La rubrique Famille & Amitié (En cours d’imagination x) )
Et le test RP (UC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2530
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 28
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Jennifer Fierce, Just little wolf (Terminer)   Sam 26 Mai 2012 - 16:00

Je pense avoir terminé, en revanche pour le TEST RP j'ai hésité entre faire "la 1er transformation et donc interagir en tant que loup ou a faire "le jour ou tout a basculé". J'ai opté pour la 2e solution, mais si je dois faire ça en étant loup, j'éditerais pour recommencé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jennifer Fierce, Just little wolf (Terminer)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jennifer Fierce, Just little wolf (Terminer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» [coupable][escroquerie] Jennifer 17/06/1456 SAINTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Avant tout - :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-