- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Lun 28 Mai 2012 - 21:01



La solitude le bien fondé de notre existence


Le 19 décembre,


Voilà, peu à peu la déprime et l’angoisse s’installait chez Pansy. Elle était seule ! Enfin seule était vraiment un grand mot. Dison plutôt qu’Ambre l’avait quittée, il y avait de cela une dizaines de minutes. Elle ne l’avait pas vraiment préservée et lui avait dit cela sèchement comme si Pansy n’avait pas compté à ses yeux, comme si elle n’avait rien vécu et qu’elle continuait la petite guerre Serpentard Gryffondor. Habituellement Pansy serait heureuse d’être célibataire et de passer à autre choses ! Mais là c’était différents elle était vraiment amoureuse d’Ambre et tenait vraiment beaucoup à elle. Dans ses cas-là, Pansy ce serait toujours retournée vers Daphné. Mais aujourd’hui elle voulait rester seule dans un coin reculé du château à l’abri des regards, afin que personne ne se rende compte de sa stupidité sans nom d’avoir accordé sa confiance et son amour à une fille pour qui elle aurait donné sa vie, mais aussi tout fait afin de mieux apprendre à connaitre les Gryffondor. Pansy était devenu un peu la mauvaise fréquentation de la maison Serpentard depuis cette histoire et elle avait bien conscience avec tous les regards qui ce braquaient sur elle à chaque fois qu’elle passait quelque part.

Pansy marchait à présent dans le couloir du septième étage qui était sombre seul l’éclairage de la lune faisait apparaitre l’ombre de Pansy dans le couloir.

Elle ruminait et pleurait autant qu’elle le pouvait ! Elle lui avait vraiment tout donné ! Quel beau gâchis ! La seule et unique chose qu’elle avait envie de faire en cet instant c’était d’aller lui dire ses quatre vérités ! Ou même pire lui lancer des sorts impardonnable jusqu’à ce qu’elle soufre autant qu’elle.

La verte et argent s’adossa contre un mur pris ses jambes dans ses bras et ce berça jusqu’à que ses lames eurent raisons d’elle et la fit s’endormir au beau milieu du couloir sombre...
Revenir en haut Aller en bas
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4102
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Sam 2 Juin 2012 - 13:32


Finalement, c'était arrivé. Daphné ne parvenait toujours pas à le croire et pourtant elle ne pouvait douter un seul instant de la réalité de la chose, étrange sentiment. Maintenant, elle se sentait seulement idiote et elle commençait sérieusement à paniquer. Pourquoi était-elle partie comme ça ? Elle aurait parfaitement pu rester avec lui, ils seraient descendus ensemble jusqu'à la Grande Salle, ce qui leur laissait un bon quart d'heure pour discuter de ce qui venait tout juste de se produire entre eux... Mais non, il avait fallu qu'elle prenne la fuite pour la simple raison que le jeune homme était resté muet face à elle pendant un long moment. Et si il était tout simplement stresser lui aussi, hein ? Ça elle n'y avait pas pensé, cette pauvre idiote...

De toute façon à présent, il était un peu tard. Oh, elle pouvait toujours faire demi-tour pour le rattraper et lui demander tout ce qu'elle voulait savoir maintenant mais elle trouvait cela parfaitement inutile. Le moment était passé, la magie s'était envolée, elle n'avait pas su saisir sa chance quand elle l'aurait du. Pas la peine d'en rajouter une couche. Demain, elle rentrerait chez elle pour passer Noël avec sa famille, comme la plupart des Serpentards, et il lui faudrait donc attendre deux semaines pour revoir Drago et espérer parler de ce baiser. Pour le moment, elle ne pouvait que poursuivre sa marche dans le couloir désert du septième étage, qui commençait à s'assombrir à mesure que la nuit tombait au dehors.

Elle se sentait idiote, elle avait envie de se frapper elle-même tellement elle avait agis comme une imbécile. Mais comment était-il possible de faire quelque chose pour arranger ça ? Quand elle arriva au bout de son périple, face aux escaliers qui la mènerait vers les étages inférieurs, elle s'arrêta. Aller manger était exclu, elle n'avait vraiment pas faim. Rentrer dans son dortoir aussi, elle n'avait pas vraiment envie de croiser quelqu'un avec qui elle pourrait parler de ça, comme Pansy ou Théodore par exemple. Elle soupira et baissa les yeux pour constater qu'une petite plume dépassait de sa chaussure, sans doute collée sous la semelle. Elle la regarda avec attention une seconde et fut soudainement traversée par une sorte d'éclair de génie.

Daphné avait fuit alors que ce dont elle rêvait depuis des années s'était enfin présenté. Il était clair que le blond prendrait cela pour une mauvaise chose, même s'il savait parfaitement qu'elle était amoureuse de lui depuis des siècles maintenant. Il fallait qu'elle trouve quelque chose pour lui faire savoir que ce moment avait été le plus beau de toute sa vie jusqu'à maintenant et qu'elle ne voulait pas l'oublier et laisse ça derrière lui. Noël approchait à grands pas et justement, elle ne savait pas du tout ce qu'elle offrirait à Drago à cette occasion, ni même s'il était vraiment nécessaire ou correct de lui offrir quelque chose. Après tout, ces dernières semaines ils s'étaient énormément rapprochés, alors il n'y avait pas de raison qu'elle ne lui offre pas quelque chose...

La brune fit soudainement volte-face et retraversa le couloir en sens inverse pour retourner vers la volière. Ce n'était pas une idée spécialement incroyable, et elle s'avérait même plutôt niaise, à en vomir, mais enfin, c'était la seule qu'elle avait. Elle retrouva rapidement le repère des volatiles et s'approcha doucement de l'un d'eux qui dormait encore, installé sur un perchoir. Elle n'avait jamais fait ça auparavant mais enfin... Elle caressa doucement la tête de l'animal qui ouvrit ses grands yeux ambrés et la regarda. Daphné glissa une main sous son aile et empoigna une plume grise, très longue et très belle puis tira un coup sec. L'oiseau poussa un petit hululement, plus pour la forme que par véritable douleur et continua son observation. Daphné lui donna quelques miettes de miam-hibou qu'elle avait emporté avec elle plus tôt dans la journée quand elle était venue ici pour envoyer une lettre à son père et rangea la plume avec la plus grande précaution du monde dans son sac. C'était après tout, une excellente idée de cadeau non ? Une fois qu'elle y aurait apporté les modifications nécessaires, bien sûr.

Au dehors, la lumière du jour n'était plus qu'un souvenir, remplacé par la lueur blanchâtre de la Lune. Le repas devait toucher à sa fin et bientôt, tous les élèves auraient regagné le chemin de leurs salles communes pour passer la soirée en compagnie de leurs amis avant d'aller dormir. N'ayant toujours pas vraiment envie de discuter, Daphné se dit qu'il était peut-être temps qu'elle regagne son dortoir avant que la salle commune ne soit remplie à craquer et qu'elle ne puisse plus échapper aux regards de ses amis ou des autres Serpentard. Elle abandonna donc la volière, non sans un dernier regard vers la fenêtre, acte qui fit apparaître un immense sourire heureux sur ses lèvres. Elle se sentait beaucoup mieux, à présent. Elle marcha lentement, prenant le chemin qu'avait emprunter Drago tout à l'heure pour descendre, lorsqu'elle remarqua une forme sur le sol. Quelqu'un semblait être adossé au mur quelques mètres devant elle, assis sur le sol.

Elle s'approcha, sortant sa baguette mais quand elle fut suffisamment près, elle reconnut tout de suite sa meilleure amie qui était endormie contre le mur, assise à même le sol dans ce couloir glacial. Cela ne lui ressemblait vraiment pas, ce qui inquiéta un peu Daphné. Elle s'approcha encore pour s'agenouiller à côté de Pansy. Le visage de la brune était ravagé par les larmes qu'elle devait avoir laissé coulé depuis un long moment avant de finalement s'endormir. Voir Pansy dans cet état était une chose très rare et cela ne signifiait qu'une chose : quelque chose de vraiment grave était arrivé. Daphné posa une main sur l'épaule de Pansy et la secoua doucement pour la réveiller.

« Pansy. Pansy, réveille-toi. »

Elle parvint finalement à lui faire ouvrir les yeux, lui adressant un doux sourire pour lui faire savoir qu'il ne s'agissait pas d'un ennemi mais de sa meilleure amie, qu'elle pouvait rester tranquille et lui faire confiance.

« Qu'est-ce qu'il se passe, ma belle ? »








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159


Dernière édition par Daphné Greengrass le Lun 2 Juil 2012 - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Lun 18 Juin 2012 - 7:58

Le cauchemar avait été dur et violent ! Et pourtant Pansy venait de vivre cette scène avec Ambre. La seule personne qui pour le moment ne fessait plus partit de sa bonne fréquentation et qui venait de réduire à néant ses projets de vie. Ce cauchemar elle ne voulait plus jamais le faire...

FLASH BACK :


" On ne peut pas continuer comme cela et tu le sais très bien ! "

" Quoi ? Après tous les sacrifices que j'ai faits pour toi tu n'es même pas capable d'assumer notre relation? je te signale quand même à tout hasard que je me suis mise quasiment toute la maison Serpentard à dos pour toi ! Tu t'en rends bien compte j'espère ?"

" Tu crois vraiment que tout cela à de l'importance pour moi ? Je n'étais moi-même pas sure de mes propres sentiments envers toi et que cela te plaise ou non il va falloir que tu fasses avec ! Adieu Pansy !"


Pansy ce réveilla alors en sursaut et regarda le visage qui était en face d'elle. Daphné sa meilleure amie était là... Mais comment avait elle fait pour la retrouver? Pansy avait pourtant été discrète et ne souhaité pas être retrouvé.

« Qu'est-ce qu'il se passe, ma belle ? »

Pansy devait-elle répondre à cette question? Franchement elle hésitait car après tout sa relation avec Ambre avait été difficile à digérer par Daphné et elle doutait franchement que celle-ci soit très gentille avec la rouge et or après le mal qu'elle aurait pu faire à Pansy.
La verte et argent ce leva d'un bond regarda Daphné lui fit un sourire et lui répondit le plus naturellement possible...

" Il n'y a rien pourquoi cette question ? "

Après tout Pansy avait bien le droit de craquer une fois de temps en temps même si cela n'arrivait jamais en publique et que Pansy savait pertinemment que Daphné avait senti la ruse à plein nez. Car oui Pansy voulait tout garder pour elle afin que cette histoire s'oublie à jamais sans faire de vague. Elle et savait bien que cela allait être long et difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4102
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Mer 20 Juin 2012 - 12:44


De trouver sa meilleure amie endormie par terre au milieu d'un couloir effaça de l'esprit de Daphné toute autre pensée parasitaire. Elle connaissait Pansy depuis toujours et avait déjà eu l'occasion de la voir dans des situations où elle perdait un peu de sa superbe, qu'elle redevenait vulnérable mais une chose est sûre, ce n'était quasiment pas arrivé depuis qu'elles étaient à Poudlard où la brune faisait toujours en sorte de se montrer insensible et indifférente même si Daphné savait que ce n'était que les apparences. Elle-même comprenait ce besoin d'afficher toujours une apparence retenue, c'est ce qu'elle faisait aussi la plupart du temps mais certainement pas avec les personnes lui étant le plus proche, les rares sur qui elle savait pouvoir compter. Elle ne lui en voulait cependant pas de lui répondre qu'il n'y avait rien même si sa présence ici et ses yeux rouges et gonflés dénonçaient très clairement qu'elle avait pleuré et que quelque chose d'assez grave était arrivé. Daphné poussa un soupire et regarda sa meilleure amie.

« Pansy...Je te connais par cœur, n'essaie pas de me mentir. Dis-moi ce qui se passe. »

Elle aurait sans doute à se battre encore un petit peu pour obtenir la confession mais elle ne comptait pas laisser tomber. C'était une chose qu'elle avait apprise avec le temps et qui était devenu d'autant plus nécessaire depuis leur entrée à Poudlard : toujours insister pour obtenir ses informations. C'en était presque vexant, parfois, de devoir toujours se battre pour que sa meilleure amie lui fasse confiance mais elle ne pouvait pas la changer alors il fallait bien faire avec... Se répéter que ce n'était pas contre elle que Pansy agissait ainsi, que si elle avait vraiment besoin d'aide elle n'hésiterait jamais à se tourner vers Daphné... Auto-persuasion et confiance en soi étaient deux choses indispensables dont heureusement Daphné ne manquait pas.

La jeune fille pivota pour s'asseoir à côté de Pansy, s'appuyant contre le mur et rejetant la tête en arrière. Elle ferma les yeux et attendit que Pansy ne se décide à parler. Ses propres pensées, encouragées par le silence ambiant, repartirent à la dérive pour se fixer sur ce qui était arrivé quelques heures plus tôt à peine. Cette idée l'obsédait et elle mourrait d'envie d'en parler à sa meilleure amie mais quelque chose la retenait. Cela aurait pu être un moyen comme un autre de commencer une conversation pour apaiser un peu l'esprit de la Serpentard mais Daphné sentait que ce n'était pas une bonne idée et que cela serait loin d'apaiser son amie, au contraire. Alors elle ne disait rien, attendant seulement que Pansy se décide à parler, un sourire rêveur planté aux lèvres. Ce n'est qu'en pensant aux cheveux blonds de Drago sous ses doigts, à ses yeux qui la regardait avec toute cette douceur que Daphné eut un éclair de lucidité. Elle tourna les yeux vers Pansy et la regarda en fronçant un peu les sourcils.

«Est-ce que... Est-ce que tout va bien, avec Ambre ? »

C'était une possibilité que la jeune fille n'avait envisagé que très tardivement mais après tout, qu'est-ce qui pouvait rendre sa meilleure amie aussi triste si ce n'était cette insupportable casse-pied de Gryffondor ? Elle avait intérêt à ne pas avoir fait trop de mal à Pansy car sinon, elle pouvait être certaine de se retrouver avec une Daphné enragée sur le dos !








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159


Dernière édition par Daphné Greengrass le Lun 2 Juil 2012 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Mer 27 Juin 2012 - 23:07

Tout cela était vraiment un cauchemar ! Comment aller-t-elle faire pour expliquer à Daphné qu'en fin de compte Ambre l'avait laisser tomber ? Tout cela était insensé mais Pansy était prise à son propre piège. Ses larmes n'avaient que trop coulées sur ses joues et à présent rien de ce qu'elle ne pourrait dire ne pouvait être crut par sa meilleure amie car malheureusement pour Pansy Daphné la connaissait vraiment par cœur et cela ne l'aidait franchement pas ! Car la jeune Serpentard ne voulais absolument pas que Daphné ne soit au courant tout cela allait vraiment finir par une bataille rangée entre les Serpentard et les Gryffondor.

Pansy releva les yeux vers Daphné et ne put retenir ses larmes... Une fois calmer Pansy se leva et regarda sa montre. Certes il était tard mais tout cela avait peu d'importance pour la jeune Serpentard.



"Ecoute Daphné, je sais que tu n'aimes pas me voir dans cet état mais tu n'y peux rien et je n'irais pas mieux dans les semaines qui vont suivre !"



Voilà Pansy lui avait donné une perche pour se faire battre Daphné aurait surement remarqué que c'était à cause d'Ambre et celle-ci irait la voir dès cette discussion achevée...

Pansy saignait du coude et sentait le sang lui couler le long du bras. Elle s’était fait cela en tombant dans les escaliers après la rupture avec Ambre. La verte et argent pris donc son bras contre elle et fit mine de rien devant sa meilleure amie.

Voilà, le moment était là Daphné lui avait posé cette fichue question à laquelle elle ne voulait absolument pas répondre ! Elle se retourna fit face à sa meilleure amie et lui répondit la voix tremblante :



" En effet il s'est passé quelque chose avec Ambre ! "

Elle l’avait dit maintenant il fallait attendre la réponse de sa meilleure amie qu’elle avait sans doute choqué voir énervée par la nouvelle qu’elle venait d’apprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4102
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Mer 4 Juil 2012 - 16:12


Daphné soupira légèrement mais retint tout autre réaction qui aurait été assez déplacée dans la situation actuelle. Elle connaissait Pansy mieux que personne et elle savait que pour elle la fierté et les apparences prévalaient largement au reste. Cela la vexait un peu, à chaque fois que quelque chose dans ce genre arrivait et que Pansy refusait de lui parler elle se sentait vexée. Pourquoi refusait-elle de se confier à elle ? Comme si elle irait la juger ou quelque chose dans ce genre ! Quoi qu'il soit arrivé, Daphné aurait toujours soutenu Pansy mais pourtant à chaque fois celle-ci luttait pour garder son secret jusqu'à ce que Daphné devienne trop insistante et qu'elle ne finisse par cracher le morceau. Souvent, la jeune fille se disait que c'était sans doute une preuve que Pansy ne l'estimait pas autant qu'elle le faisait. Ce n'était que son amour-propre blessé qui parlait car elle savait mieux que personne quelle éducation avait reçu Pansy pour avoir eu la même bien que ses parents à elle aient été bien moins stricts.

Pour l'instant, il semblait très clair que quelque chose de grave soit arrivé et ce n'était pas le moment pour Daphné de se sentir blessée, elle ne devait s'occuper que de sa meilleure amie et rien d'autre. C'était sans doute ce qui faisait d'elle une excellente amie pour Pansy : quoi qu'il arrive, peut importe comment elle se sentait personnellement, quand la jeune fille avait besoin d'elle elle était toujours prête à tout laisser tomber pour elle. Ce qu'elle faisait en ce moment, abandonnant sa fierté et son bonheur pour épauler son amie qui devait en avoir grand besoin.

Comme elle s'y était attendue, Pansy lui répondit donc qu'il y avait effectivement un souci avec Ambre. Bien entendu, ça ne pouvait être que ça... Cette satané Gryffondor avait le chic pour mettre les gens dans des états pas possible, avec des réactions sur-dimensionnées, Daphné elle-même en avait fait les frais plusieurs fois. C'était la seule personne dans toute cette école qui parvenait à la mettre en colère pour un rien alors qu'elle se contrôlait toujours parfaitement face aux autres. Et de toute évidence, elle avait aussi réussi à blesser Pansy plus que de raison. Cependant, une simple dispute n'aurait sans doute pas mis la Serpentard dans un état aussi peu reluisant. La seule explication plausible était qu'Ambre l'avait finalement quitté.

Daphné fit un immense effort pour ne pas planter Pansy là et se rendre jusqu'à la tour des Gryffondors pour aller régler son compte à la Préfète-en-chef. Déjà parce que sa meilleure amie ne voulait sans doute pas qu'elle fasse cela, et aussi parce que pour le moment elle avait plus besoin qu'elle soit auprès d'elle plutôt qu'elle aille casser la figure à son ex petite-amie. Daphné se leva à son tour et serra Pansy contre elle, lui caressant les cheveux lentement.

« Je suis désolée, Pansy. »

Elle faisait tout son possible pour ne pas se montrer folle de rage, ce qui était vraiment, vraiment difficile. Même si Pansy la suppliait de ne pas le faire, il était clair que dès qu'elle en aurait l'occasion, Daphné irait rendre une petite visite à Ambre.








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Jeu 12 Juil 2012 - 20:42

Oui Daphné était désolée pour elle mais Pansy savait très bien qu'au fond d'elle-même sa meilleure amie n'avait qu'une envie faire demi-tour et se rendre dans la salle commune des Gryffondor afin de régler le problème Ambre MacKenzy à sa manière. Mais ce n'était pas ce que voulait Pansy, non elle tenait vraiment à ce que les choses se passe le plus naturellement possible sans affrontement afin de l'oublier le plus vite possible. Pansy aurait tellement voulut en cet instant que plus rien n'existe elle aurait voulu s'enfermer dans une bulle et ne plus jamais en sortir afin de ne plus souffrir et ne plus faire souffrir personne autour d'elle. Car elle savait intérieurement que toute cette histoire n'allait pas que la faire souffrir elle et qu'en conséquences il y aurait tous les pots cassés à ramasser par la suite elle le savait pertinemment.



Pansy regarda Daphné, celle-ci ne tenait plus en place et cela se voyait comme le nez au milieu de la figure Pansy jugea donc préférable de tout lui expliquer l'histoire avant que sa meilleure amie ne fasse demi-tour et qu'elle aille voir Ambre.



" Ecoute elle n'avait plus de sentiments envers moi je ne pouvais pas la retenir avec une laisse et puis je dois affronter cela toute seule je ne veux pas que prenne de risques pour moi d'accord ?"



Pansy ce mit à faire les cents pas dans le couloir et s'imagina sa vie sans Ambre...
Revenir en haut Aller en bas
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 893
Points rp : 4102
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   Jeu 19 Juil 2012 - 17:08

Bien entendu, Daphné aurait du se douter que les choses finiraient ainsi. Elle était tout de même surprise que ce soit Ambre qui ait rompu sous ces prétextes car elle imaginait plutôt que ce serait sa meilleure amie qui le ferait. Première erreur. C'était vraiment surprenant mais soit, de toute façon leur couple ne semblait pas être fait pour durer, ces deux-là étaient trop différentes pour que ça fonctionne et que ça dure plus que quelques mois. Elle aurait voulu se tromper maintenant qu'elle voyait l'état dans lequel se trouvait sa meilleure amie mais enfin Pansy devait bien être la seule à croire que ça marcherait.

Cependant la jeune fille se garda bien de dire tout cela à son amie, ce n'était pas le moment. Et de toute façon ça ne faisait qu'approfondir la colère et l'incompréhension qu'elle avait pour Ambre et pour toute cette histoire. Pourtant, elle avait la sensation que Pansy refuserait de lui dire quoi que ce soit. Elle avait déjà un mal fou à lui faire admettre que quelque chose arrivait à cause d'Ambre alors obtenir les détails et comprendre réellement la situation semblait improbable.

Daphné se sentait étrangement affectée par cela. Que Pansy refuse ainsi de lui parler, de se confier à elle. Elle tâchait de garder son calme et de ne pas se vexer en se disant que la situation ne devait pas être drôle pour Pansy et qu'il fallait qu'elle se montre compréhensive et gentille mais elle avait aussi envie de l'attraper par les épaules et de la secouer pour qu'elle crache tout. Mais elle restait calme et indifférente, les sourcils froncés comme seul signe de sa colère.

Pansy la devança dans ses pensées quand elle lui demanda de ne pas s'en mêler, ne voulant pas que Daphné prenne des risques pour elle. Quels risques ? Ce n'était pas cette satanée Gryffondor qui lui ferait quelque chose de grave, au contraire Daphné pensait plutôt qu'elle serait du genre à se montrer indifférente, histoire de blesser encore plus la Serpentard. Faire comme si de rien était restait la meilleure solution pour la blonde et Daphné était prête à parier que c'est ce qui arriverait. Elle inspira profondément pour tenter de calmer les tremblements de sa voix avant de répondre à Pansy.

« Je ne ferais rien, t'en fais pas. »

Mensonge, il y avait fort à le parier. Elle tâcherait de se tenir éloignée de la blonde mais si par malheur elles venaient à se croiser, c'en était fini pour son calme et sa patience. Daphné soupira et attrapa Pansy par les épaules, la faisant arrêter son piétinement incessant. Ça n'irait certainement pas mieux en faisant les cents pas dans le couloir.

« Allez, viens, on rentre au dortoir, si on se fait surprendre ici ça risque de mal aller. »

Elle entraina sa meilleure amie vers les escaliers, prête à les descendre pour rentrer au chaud dans leur salle commune. Ce serait fâcheux de tomber sur Rusard ou un Préfet et pire encore si c'était la Préfete-en-chef








Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.


StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )   

Revenir en haut Aller en bas
 

La solitude le bien fondé de notre existence ( pv Daphné )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude est de bien mauvaise compagnie
» C'est fou comme on est bien informé dans notre beau pays
» Bureau du Ministre des Affaires Etrangères et de la Défense
» Un besoin de solitude et une décision à prendre
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Septième Étage et Tours :: Couloirs-