- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3161
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Ven 29 Juin 2012 - 16:24

17 Janvier 1997

Terry était, comme d'habitude, en train d'étudier dans la Bibliothèque. Perdu au milieu des hautes bibliothèques chargées d'épais volumes, de grandes cartes ou de traités cornés et poussiéreux, respirant, avec ivresse, les parfums capiteux des pages en décomposition, Terry était penché au dessus d'une dissertation sur les Potions. Assis seul, à l'écart, il écrivait sur son rouleau de parchemin avec frénésie, alignant avec une rapidité extraordinaire des mots. Sa plume d'oie frottait, avec un frou-frou bruyant et précipité, les pages. Plongé dans une concentration presque imperturbable, Terry ne prêtait plus aucune attention au monde extérieur, aux réprimandes nombreuses de Madame Pince ou aux rires étouffés des élèves distraits. Tout ce qui importait au Serdaigle, c'était de poursuivre sa dissertation.

Il avait bientôt achevé son introduction, qu'il avait écrite en cinq minutes. A côté de son parchemin, où il avait commencé son exercice, trois autres rouleaux attendaient d'être utilisés. Pour l'instant, on pouvait lire :


Dissertation : Potions

Portez votre jugement sur la Potion Tue-Loup. Vous devrez vous appuyer sur des arguments solides, provenant de textes scientifiques. Vous pouvez, de plus, présenter des arguments dans des domaines divers, comme économique, social ou moral. Aussi, vous veillerez à étayer votre thèse en une introduction, un développement en deux ou trois paragraphes et une conclusion.


La Potion Tue-Loup, inventée par Damoclès Belby, a connu un succès immédiat. En effet, la part de sorciers touchés par la lycanthropie ne cesse d'augmenter dans la communauté magique. De plus, une tendance de crise, caractérisée par une hausse de morsures, comme le démontre les archives d'admission, qu'on peut consulter à l'Hôpital Sainte Mangouste. D'un côté, cette immense découverte a permis, à de nombreux lycanthropes (malgré eux) de se contrôler, lors de leur période lunaire, où ils perdent toute notion d'amitié, étant seulement gouverné par un instant fauve et sauvage. Seulement, d'un autre côté, une activité perverse et péjorative se dégage aussi, tant dans le domaine économique que social. De ce fait, mon avis est mitigé.



Terry s'était levé, quittant, pour un court instant, son devoir qu'il avait laissé sur la table. Un faisceau de lumière illuminait sa place. Il s'en alla, se dirigeant vers les traités scientifiques, pour vérifier si la Bibliothèque de Poudlard, bien fournie d'après son opinion. Il en trouva quatre. Voilà déjà du boulot. Il poursuivit dans le rayon consacré aux potions, et y trouva un ouvrage consacré à la Potion Tue-Loup. Plus on a d'informations, mieux c'est ! Il allait terminer son parcours, en recherchant dans les archives commerciales et économiques, lorsque ...


BADABOUM !


Un grand fracas sourd, qui avait fait trembler le parquet ciré de la Bibliothèque. Deux secondes plus tard, et la voix perçante de Madame Pince menaçait le malchanceux, qui avait renversé une haute pile de livres, vu le bruit que ça avait fait. "Que l'idiot qui a renversé une pile de livres conséquente ramasse tout de suite les livres répandus ! Et j'espère pour lui qu'aucun livre n'est endommagé !"

Terry se faufila dans les allées, et s'arrêta devant un grand dadais, de Gryffondor. Cormac Machin-Bidule. Il était par terre, en train de s'affairer, ramassant les plusieurs ouvrages épars.

Terry, inquiet, demanda :

"Ça va ? Besoin d'aide ?"


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2575
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Dim 1 Juil 2012 - 3:35

    Cormac était venu à la bibliothèque avec sa meilleure amie Harmonia. Les deux compères avaient beau prôner la paresse et la procrastination, il n'en restait pas moins qu'il devait -comme tous les autres élèves- faire leurs devoirs sous peine de sanctions.

    Alors ils avaient fini par se trainer mutuellement de force jusqu'à cette pièce honnie qu'était la bibliothèque. Ils s'étaient installés, bon gré mal gré et avaient disposés devant eux la masse de devoirs qu'ils avaient à rendre d'ici un ou deux mois.

    Alors qu'Harmonia était partie à travers les multiples rayonnages à la recherche des livres permettant de les aider dans leurs tâches, Cormac avait studieusement sorti les plumes, les rouleaux de parchemins et les bouteilles d'encre fraichement expédiés de la papeterie magique de Pré-au-Lard par hibou express.

    Lorsqu'enfin il vit arriver sa meilleure amie avec une pile impressionnante de vieux grimoires poussiéreux, Cormac poussa un long soupir avant de lui prendre des mains la moitié et de lui tirer sa chaise.

    "Non sérieusement, Harmo, tu as pris un tiers de la bibliothèque ou quoi ?" demanda Cormac en passant une main dans ses cheveux pour les maintenir en arrière. "Y en a au moins un million là ! On a que ..." il jeta un regard furtif à sa liste de devoirs "... Onze qui sont plutôt urgents, pas de quoi s'affoler."

    Harmonia lui jeta un regard noir et il lui fit son plus joli sourire ce qui ne l'empêcha pas de recevoir un coup de pied dans les tibias.

    "Arrête ça, j'ai pris un seul bouquin de chaque thème. J'y peux rien si nos prof' ont décidés de nous achever à coup de potion Felix Felicis, d'enchantement perpétuel et de métamorphose spontanée !"

    Cormac soupira à nouveau et attrapa le premier livre de la pile pour l'ouvrir en son milieu, essayer pendant trois minutes et dix secondes de lire et le refermer aussitôt en geignant.

    "Harmo, je te propose un deal : tu lis et moi j'écris ! Je pourrais jamais avaler ces horreurs qui puent la naphtaline comme l'armoire à petite culotte de ma grand-mère !"

    La jeune fille éclata de rire et Cormac la suivit dans son amusement car il se représentait le meuble en question et ça l'amusait presque autant que ça lui donnait la nausée.

    Mais soudain, Cormac s'arrêta, stupéfait. Derrière l'épaule d'Harmo qui était définitivement plus petite que lui, il apercevait l'entrée de la bibliothèque. Et qui donc venait de passer la grande porte maintenue ouverte par des cales ? June McKenzy, son coup du nouvel an qui avait très mal pris la rupture et s'efforçait de lui pourrir la vie depuis lors.

    Aussi, le blond voulut se dissimuler derrière la pile de livres. D'un coup de baguette, il attira l'amoncellement à lui et indiqua à Harmonia de garder le silence et une attitude naturelle exempte de tout soupçon.

    Malheureusement, le sortilège rata et Cormac se retrouva dévoilé au grand jour, une multitude d'ouvrages répandu au pied de sa table. Dans le lointain, les petits pas précipités de Mme Pince claquèrent contre le sol et la bibliothécaire arriva en fulminant, le pointant du doigt comme s'il n'était qu'un vil scolopendre.

    Elle lui hurla après de tout ramasser et de prier Merlin et tout ses descendants qu'aucun de ses précieux livres ne soient abimés. Cormac allait se redresser de toute sa hauteur pour ramasser tout ça, Harmonia pouffant en se couvrant la bouche de ses mains pour ne pas s'attirer les foudres de la vieille toupie ne faisant rien pour l'aider.

    Cormac lui envoya un regard noir et pria pour que June ne le voit pas -si c'était encore possible avec tout ce vacarme. Mais alors qu'il pliait les genoux pour récupérer les grimoires déchus, une silhouette masculine se glissa dans son champs de vision. L'uniforme bleu et bronze l'informa qu'il avait à faire à un Serdaigle, très certainement de la même année qu'Olivia, son ex.

    Son visage sympathique affichait une expression marquée d'une inquiétude bienveillante. Immédiatement, Cormac eut envie de sourire à ce jeune homme qui semblait compatir à ses déboires.

    "Ca va ?" demanda-t-il "Besoin d'aide ?"

    Cormac leva les yeux vers lui et, indiquant le sol, il répondit :

    "Ce serait pas de refus, merci bien. Mon amie, précisa-t-il en désignant Harmonia qui venait de se lever de sa chaise pour sortir rigoler plus loin, surement, n'a pas l'air super impatiente de m'aider !"

    Lorsque toute la pile fut à nouveau sur la table, en plusieurs petits tas à la hauteur moins vertigineuse, Cormac passa une main dans ses cheveux et tendit l'autre au jeune de Serdaigle qui l'avait aider.

    "Cormac McLaggen, ravi de te rencontrer !"


Dernière édition par Cormac McLaggen le Jeu 19 Juil 2012 - 19:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3161
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Lun 2 Juil 2012 - 19:38

Cormac ne se fit pas prier, acceptant la proposition timide mais polie du Serdaigle :

"Ce serait pas de refus, merci bien. Mon amie, précisa-t-il en désignant Harmonia qui venait de se lever de sa chaise pour sortir rigoler plus loin, surement, n'a pas l'air super impatiente de m'aider !"

Il avait montré une jeune fille attirante, tentant vainement de dissimuler un rire impérieux. Il la vit s'éloigner, derrière un étalage chargé des lourds et épais ouvrages, éclatant, avec une liberté appréciée. Elle veilla tout de même à calmer son rictus qui devenait incontrôlable, évitant sans doute la venue d'une Madame Pince aigrie, sûrement lassée par sa vie de bibliothécaire.

Terry s'abaissa ensuite, ramassant, avec le Gryffondor, les plusieurs libres épars sur le sol. Quelques livres en avaient pris un petit coup : des séquelles, comme des pages cornées ou déchirées, apparaissaient, pouvant sans aucun doute frustrer éternellement la directrice de la Bibliothèque. La voyant déjà fulminer d'une rage qu'on ne pourrait calmer, voyant son visage pâle et cireux devenir écarlate, sa circulation sanguine affluant au niveau des ses joues pourprées. Peut-être crierait-elle à s'en rompre les cordes vocales ... Enfin bon, Mme Pomfresh n'aura qu'à préparer de petits calmants, histoire qu'elle ne perdre pas trop la main.

Cormac s'était relevé, et avait plaqué ses cheveux en arrière. Il avait un style particulier, que Terry pouvait qualifier de rétro. Enfin, question style et mode, Terry n'était pas très cultivé. Du moins, il s'efforçait d'attacher des mots à des goûts particuliers et personnels. Enfin, il lui tendit sa main droite, amical et jovial :

"Cormac McLaggen, ravi de te rencontrer !"

Terry se fit écraser les doigts, sous la poigne assurée du Gryffondor. Une carrure athlétique, musclée. Un grand dadais, sportif jusqu'au bout de ses cheveux châtains. Il grimaça un peu, sentant la douleur de sa main meurtrie. Enfin, il répondit :

"Moi, c'est Terry Boot. Heureux de faire ta connaissance !"


Il sourit amicalement, veillant à garder ses distances. De plus, la Timidité l'obligeait aussi à calmer ses ardeurs ; il ne pouvait donc pas brûler les étapes, que ce soit dans une relation amoureuse, ou amicale. Ici, avec Cormac, il préféra laisser sa nouvelle connaissance, et rejoignit son devoir, deux rayons plus loin. Passant devant la table, alors inoccupée, où étaient superposés, pêle-mêle, des devoirs à rendre dans les prochaines semaines, Terry vit qu'il y en avait pour tous les choix ; Sortilèges, Métamorphose ou encore Potions. De quoi se régaler, assurément. Mais bon, vu l'ambiance qui régnait entre Cormac et son amie, Terry n'était pas persuadé qu'ils avanceraient rapidement, dans leur travail. Enfin bon. Ça ne regardait aucunement Terry. S'ils ne voulaient pas être sérieux, ils n'avaient qu'à assumer.

Il s'était à nouveau assis derrière sa dissertation de Potions. Épluchant des archives, regroupant des témoignages d'infirmière et de passants, dans le cadre de l'essai de la Potion Tue-Loup. Il avait, d'ailleurs, relevé plusieurs défauts énoncés par un patient anonyme A0X1354, lorsqu'il se releva. Il passa dans les rayons, sa tournée habituelle, prenant, comme s'il était somnambule, des ouvrages. On aurait cru qu'il les prenait par simple hasard. Seulement, ce n'était pas le cas. Il savait très bien ce qu'il faisait.

Il arriva avec une pile de cinq livres, qu'il lassa tomber, dans un grand fracas, sur la table de Cormac et de son ami. Au loin, la voix perçante de Madame Pince transperçait l'atmosphère lourde et parfumée, promettant un supplice infâme si l'un des ouvrages étaient abîmés. Surprenant les deux Gryffondors, Terry arracha le livre que lisait Cormac, et expliqua :

"J'ai vu les sujets de vos devoirs. Ce livre là, bah, il ne te servira à rien. Tout comme toute cette pile, là. Au pire, tu peux garder ces deux-là, et la pile que j'ai ramenée, évidemment."

Puis, soupirant, il tira une des deux chaises laissées libres, et s'assit. Enfin, il ajouta :

"Si jamais, je peux vous aider. Sinon, je continue ma dissertation de Potions. Si j'étais vous, j'en profiterais. Je ne propose pas mon aide à tout le monde."


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2575
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Lun 2 Juil 2012 - 21:41

    Le garçon qui l'avait aidé avait serré sa main et s'était présenté comme Terry Boot. Cormac avait secoué sa paume avec enthousiasme, toujours heureux de faire de nouvelles connaissances. Il jeta un regard noir à Harmonia qu'il apercevait déjà revenir en direction de leur table.

    Il n'eut pas vraiment le temps de parler au Serdaigle, qu'il s'était enfui vers sa table. Il le regarda s'éloigner sans comprendre ce qu'il avait fait de mal pour que le garçon s'en aille ainsi, sans même lui adresser un mot.

    Devant lui, Harmonia reprenait sa place, le visage rougi par les rires mais un peu plus calme qu'auparavant. Il lui envoya un regard noir auquel elle répondit d'une moue craquant à laquelle il ne pouvait résister.

    "Sérieux, Harmo, tu es chier de m'avoir laisser me démerder ! Heureusement que Terry Boot est venu m'aider. Tu le connais ? C'est le Serdaigle là bas, et il me semblait sympa jusqu'à ce qu'il se barre comme ça, sans rien dire. C'est toi qui lui a fait peur tu crois ? Ou alors je pue ?"
    demanda-t-il en soulevant son bras, présentant son aisselle à son amie qui recula.

    "Cor' tu es un immonde dégueulasse ! Et après tu t'étonne que les gens s'enfuit, non mais je te jure. Oui je le connais, il est en sixième année aussi. C'est un gars assez timide qui est à fond dans le boulot. Je pense pas que tu aies fais quelque chose, c'est sans doute dans son caractère."

    Cormac acquiesça et se remit au travail en grognant. Il pensait ne jamais parvenir à finir un jour ses devoirs, l'immense pile de parchemin lui semblant aussi insurmontable qu'une semaine sans sieste crapuleuse ou nuit torride. Mais au bout de quelques minutes durant lesquelles Harmonia lisait un ouvrage et Cormac se forçait à lire un autre, le fameux Terry revint près de leur table, chargé d'une pile de grimoires.

    Il expliqua au blond qu'ils avaient choisi des ouvrages peu pertinent pour leurs sujets et il en avait rapporté qui correspondrait mieux aux sujet de leurs devoirs. Cormac se tourna vers lui pour le remercier quand il le vit tirer une chaise et prendre place en bout de table en leur proposant soN AIDE.

    A ce moment, Harmonia fut prise d'une nouvelle crises de fou-rire et malgré le coup de pied discret de Cormac sous la table, elle quitta à nouveau sa place pour se rendre Merlin seul savait où. Ca n'eut pas d'impact sur le Serdaigle qui le regardait fixement.

    "Bah bien sur ce ne serait pas de refus. Fais pas attention à Harmo, elle doit avoir ses trucs en ce moment !"

    Il montra à Terry la liste de ses devoirs en reprit.

    "Dis voir, pourquoi tu es parti comme ça tout à l'heure ? J'ai fais quelque chose de travers ?"


Dernière édition par Cormac McLaggen le Jeu 19 Juil 2012 - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3161
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Ven 6 Juil 2012 - 9:11

Après avoir proposé son aide, Terry déclencha, chez la dénommée Harmo, un fou rire. Une crise de petits cris frénétiques, aigus et étouffés secouait la Gryffondor, comme si Terry avait fait une gaffe, ou avait souhaiter la faire rire. Pourtant, Terry était extrêmement sérieux. Il ne voyait pas en quoi il avait laissé une note humoristique ou comique. Vraiment, les filles ... A croire qu'elles ont une perception inverse à celle des hommes. D'ailleurs, Cormac lui-même ne comprenait pas la réaction de sa meilleure amie. C'est sûrement pour cette raison qu'il donna un coup de pied dans le tibia de sa camarade de maison. Un coup qu'il voulait discret, assurément. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Pas très discret, le gaillard. Intérieurement, Terry riait aussi. Sur son visage, neutre, presque gêné, on ne pouvait lire le rire intérieur du Serdaigle. Il ne se moquait pas, loin de là. Seulement, les deux Gryffondors formaient un binôme tant exubérant et différent qu'il apportait à l'adolescent timide un sentiment joyeux. Il n'avait aucun doute : les deux amis suintaient de bonne humeur.

Harmonia s'en alla, étouffant, avec une peine immense, le rictus impérieux qui la possédait depuis plusieurs minutes. Soit elle était sensible à l'humour, soit elle était soûle. Enfin, d'après Terry. Embarrassé, Cormac l'excusa, tout en acceptant l'offre de Terry :

"Bah bien sur ce ne serait pas de refus. Fais pas attention à Harmo, elle doit avoir ses trucs en ce moment !"

Terry approuva, un sourire amusé étiré sur son visage. Ensuite, il prit la parole :

"Avant tout, Cormac, je te conseille de faire la Métamorphose. Question de principe : je suppose que McGonagall te transformerait en crapaud, si tu ne rendais pas son devoir à tant ... Ensuite, les Potions et la Botanique. C'est un peu chiant, pour les recherches. Il faudra bien t'armer de patience ! Et pour finir, tu pourras t'atteler à l'Histoire de la Magie. A tendant générale, personne n'accorde trop d'importance à cette matière. Autant la bâcler un peu, comme tu es submergé par tout tes devoirs."


Terry était presque étonné par ses mots. C'était bien la première fois qu'il proposait à un camarade, croulant sous une montagne de devoirs, de bâcler certains devoirs. Mais là ! C'était presque de l'abus, chez Cormac et Harmonia. Ils avaient des devoirs qu'ils traînaient depuis quelques mois. Dans cette situation, imaginer la liste des devoirs. Il devait en avoir une quinzaine, voire plus. Et là, même pour l'élève le plus ambitieux ou motivé, c'est presque impossible de tout faire, du moins correctement.

Cependant, Cormac semblait intrigué. C'est d'ailleurs en lui posant cette question que Terry s'en rendit compte :

"Dis voir, pourquoi tu es parti comme ça tout à l'heure ? J'ai fait quelque chose de travers ?"


Terry s'attendait à cette question là. Franchement, on lui avait déjà posé cette question des millions de fois. D'un côté, Terry était parfois lunatique, changeant son humeur à n'importe quel moment. Cependant, il ne se rappelait pas avoir subi l'une de ses crises lunatiques. Presque étonné, il répondit normalement :

"Oh non, tu n'as rien fait, ne t'en fais pas ! J'avais juste laisser ma dissertation, sur une table, plus loin. J'aurais pas voulu la perdre, tu comprends !"

Tout en expliquant au Gryffondor, le Serdaigle avait montré la dissertation, sur laquelle une écriture fine, presque trop parfaite, s'alignait régulièrement. Enfin, comme pour changer de sujet, le Serdaigle dicta :

"Pour ton devoir de Métamorphose. Tu peux écrire : Les Sortilèges de Désillusion ont été une invention majeure dans la sorcellerie, dans le domaine de l'espionnage avec le métier d'Auror ou le spectacle avec des troupes d’illusionnistes. On doit ce sortilège au ..."

Il s'arrêta, regardant Cormac écrire sur une feuille vierge ce qu'il venait de dicter. Avec satisfaction, sans mentir.


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2575
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Lun 9 Juil 2012 - 16:45

    Cormac avait écouter Terry déblatérer à propos de ses devoirs avec un air dubitatif. Il 'avait aucune raison de ne pas lui faire confiance, mais il était surtout souffler des connaissances qu'avait le Serdaigle. Lui qui freinait toujours des quatre fers quand il s'agissait d'étudier, se trouver face à son parfait opposé.

    Il n'avait jamais compris comment on pouvait avoir envie de travailler. C'était contraignant, long, et souvent loin d'être passionnant. C'était principalement pour cela que Cormac remettait toujours tout au lendemain quitte à s'attirer les foudres de ses professeurs.

    Aussi, il prit grand soin de noter tout ce que le Serdaigle lui disait, se rendant compte de l'utilité de ces informations pour la suite de sa scolarité. En plus, le discours de Terry était plein de sagesse ...

    Après s'être excuser de l'avoir planter le temps de récupérer sa dissertation sur la table qu'il occupait auparavant, Terry se mit à lui dicter le début de son devoir de métamorphose. Cormac saisit promptement une plume et gratta nerveusement le parchemin pour retranscrire les mots du brun.

    Si c'était là ce que Terry entendait par "l'aider", Cormac jubilait par avance et continuait d'écrire sur son rouleau. En plus, vu le sourire qu'affichait le bleu et bronze, il n'y avait pas que Cormac qui soit ravi. Alors non seulement le Serdaigle adorait bosser, mais il adorait aussi bosser pour les autres ... Intéressant.

    Après un long moment où Cormac remplissait le parchemin avec minutie, il leva la tête et mit un point final à son devoir de Métamorphose. Avec l'aide de Terry, ça semblait clair et même facile. Comme évident.

    Mais ce n'était pas pour autant que le blond aurait pu faire ça de lui même. C'était même impossible. Pas aussi bien, ni aussi rapidement. Le Serdaigle l'impressionnait.

    A présent qu'il s'était débarrassé du premier de ses devoirs, et qu'Harmonia n'était toujours pas revenu, il voulait en savoir plus sur le bleu et bronze. Cormac passa une main dans ses cheveux et envoya un sourire avenant au brun.

    "Boot, Boot, ce nom me dit quelque chose ... Tu fais pas parti de l'équipe de Quidditch ?"



Dernière édition par Cormac McLaggen le Jeu 19 Juil 2012 - 19:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3161
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Jeu 12 Juil 2012 - 7:46

Cormac regardait Terry d'un air dubitatif. Pourquoi ? Aucune idée. En son for intérieur, Terry espérait qu'il allait le croire, lui et ses arguments. Après tout, on peut très bien le prendre pour un Monsieur-Je-Sais-Tout, tout comme un cancre ou un attardé mental. Tout dépendait de la sensibilité de la personne, après tout. On ne sait jamais. Ou bien il l'admirait, et ce serait vraiment pas discret. Mais bon, il était fort probable que le Serdaigle eût époustouflé le Gryffondor un peu moins sérieux dans ses devoirs et études. En y réfléchissant, la deuxième option était sûrement la plus plausible.

Terry continua à dicter, tout en méditant sur l'origine de la nature dubitative de son interlocuteur. Il n'avait aucun souci pour réaliser les deux actions à la fois, d'autant plus qu'il s'y entraînait souvent, dans son quotidien. Par exemple, lors des repas dans la Grande Salle, un livre épais, lourd et volumineux est toujours placé devant lui, calé entre une cruche de jus de citrouille et une bouteille thermos remplie d'un café noir et chargé. Ainsi, il pouvait lire aisément, tout en mangeant avec appétit le contenu de son assiette. De même en cours : il pouvait prendre des notes, tout en chuchotant avec son voisin -ce qui est rare, il faut le préciser- sans se faire réprimander par le professeur. Par conséquent, Terry était doté d'une grande attention, si bien qu'il pouvait la diviser, et porter un petit bout de cette qualité sur n'importe quelle tâche à accomplir. C'était pratique, assurément.

Les minutes se succédaient, et Cormac écrivait toujours sous sa dictée. Bientôt, presque un parchemin entier était noirci par l'écriture grossière et irrégulière du Gryffondor. En son for intérieur, avec une copie digne d'un brouillon, Terry n'oserait jamais rendre un tel devoir, dans cet état là. D'un côté, il travaillait avec tant de minutie qu'il ne se rendait pas compte du temps qu'il perdait parfois à recopier une prise de notes d'un cours. Enfin bon, en matière d'études, la perfection et la rigueur était de mise. Trop, même.

Cormac acheva enfin son devoir, mettant le point final à sa composition argumentative. Terry en était vaguement satisfait. C'était vrai, ce n'était pas assez développé, à son goût. Mais, sans paraître outrecuidant, un Acceptable, voire un Effort Exceptionnel attendait le Gryffondor avec ce devoir. Aucun élève n'aurait pu en rougir, assurément. Bon, faut croire que Terry a su impressionner sa nouvelle connaissance dès le début, si bien qu'il a su gagner la totale confiance de Cormac ... Une bonne chose, pour commencer une amitié.

Délesté, Cormac posa sa plume, et fit craquer ses doigts mis à rude épreuve. Il demanda ensuite :

"Boot, Boot, ce nom me dit quelque chose ... Tu fais pas partie de l'équipe de Quidditch ?"


C'était bizarre, que le Gryffondor s'en souvienne ainsi. Pour commencer, nous étions dans la trêve hivernale. De ce fait, aucun match n'était disputé, à part les matchs amicaux, et encore. Seuls les entraînements privés étaient marqués sur le Panneau d'Affichage. De plus, Terry remplaçait un Poursuiveur qui s'était blessé lors du dernier match, et qui avait définitivement abandonné. Si ses souvenirs sont bons, le-dit poursuiveur avait adopté une trajectoire lacunaire, et s'était effondré dans une des colonnes de Serpentard, ou des centaines d'élèves le huèrent, lançant quolibets et rire jaunes. Pauvre Cornfoot ... Enfin bref. Après ce petit incident, Terry avait passé les sélections, et avait réussi avec succès. Pour l'instant, il n'avait encore disputé aucun match. Par conséquent, soit le Gryffondor était très bien informé, soit il pensait à quelqu'un d'autre. Mais, en y réfléchissant, Terry était le seul Boot à Poudlard. Difficile à interpréter, cette question ...

"Ma parole, comment sais-tu ça ? J'ai n'ai même pas encore disputé un match, et tu es déjà au courant ? Tu n'es peut-être pas à fond dans les cours, mais le Quidditch ... Waouh !"


Puis, écarquillant les yeux, pleins d'admiration et de surprise, Terry s'écria, oubliant qu'il était dans un lieu silencieux :

"Mais ... Par la Barbe de Merlin ! Mais tu es le Gardien de Gryffondor ! Le meilleur, de la saison dernière ! J'y crois pas !"

Au fond de la Bibliothèque, la voix grincheuse de Mme Pince s'élevait à nouveau, maugréant des mots inaudibles à l'oreille du Serdaigle.


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2575
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Jeu 12 Juil 2012 - 15:11

    Cormac éclata de rire. Forcément qu'il était au courant de la composition des équipes qu'il affrontait pendant la Coupe. C'était le minimum de connaitre ses adversaires et analyser leurs points forts et leurs points faibles. Ce n'était pas la preuve d'un intérêt manifeste de sa part, mais juste à une attention logique quand il s'agissait de Quidditch.

    Il rit à nouveau en passant une main dans ses cheveux lorsque Terry sembla faire le rapprochement entre son patronyme et sa place dans l'équipe des Gryffondor. Et en plus il le complimentait.

    "Faut croire, ouai ! Depuis que Potter est parti de l'équipe j'ai enfin eu ma chance. Avant c'était son super pote Weasley qui était Gardien, même si c'était une vraie chèvre sur un balais bon marché ... M'enfin, Katie est classe, elle m'a recruté directement et je pense pas l'avoir déçu."

    Cormac n'aimait pas vraiment se vanter mais il est vrai que ses capacités en vol était somme toute, exceptionnelles. D'ailleurs, il avait toujours rêvé d'être joueur professionnel plus tard. Il avait déjà eu des contacts avaient des équipes nationales pour un poste en réserve pour commencer, mais il lui fallait avant tout un bon nombre d'ASPIC.

    Et peut être bien que grâce à Terry son rêve serait possible. Il sourit encore et continua à parler tout en enroulant son parchemin de métamorphose. Puis il prit sa plume et raya le sujet de sa liste en se disant qu'il lui restait encore beaucoup de travail.

    "On m'a proposé un contrat pour un poste de poursuiveur remplaçant chez les Wigtown Wanderers. Mais pour ça il me faut au moins cinq ASPIC dont un en vol, en sortilège, en métamorphose et en défense contre les forces du mal. Je sais pas comment je vais y arriver."

    Il sous-entendait clairement qu'il avait besoin d'aide pour étudier, mais il ne savait pas si Terry allait comprendre. Cormac avait du mal à plaider pour qu'on s'occupe de lui, que ce soit en amour ou n'importe quand d'autre. Il ne voulait pas que sa réussite dépende de quelqu'un.

    Mais il fallait être logique, il ne réussirait jamais à avoir ses ASPICs sans un peu d'aide. Il avait trop de retard sur ses devoirs et McGonagall l'avait déjà menacé plusieurs fois de le virer de son cours. En gros, il était dans la merde et Terry allait peut être devenir l'ami dont il avait besoin pour s'en sortir ...


Dernière édition par Cormac McLaggen le Jeu 19 Juil 2012 - 19:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3161
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Sam 14 Juil 2012 - 9:07

Devant Terry, Cormac éclata de rire, pour il-ne-sait-quelle-bonne-raison. On aurait presque dit qu'il se moquait du Serdaigle gêné. Pas très agréable, comme situation, pour Terry. C'était même gênant, en y pensant.

"Faut croire, ouai ! Depuis que Potter est parti de l'équipe j'ai enfin eu ma chance. Avant c'était son super pote Weasley qui était Gardien, même si c'était une vraie chèvre sur un balais bon marché ... M'enfin, Katie est classe, elle m'a recruté directement et je pense pas l'avoir déçu."


Terry comprit rapidement que le Gryffondor souffrait d'une légère arrogance, bien qu'elle soit douce et retenue. C'était léger, comme défaut, pas de quoi s'inquiéter réellement. Et puis, il avait de quoi être fier : un talent rutilant sur son balai, volant au-dessus d'une pelouse, une musculature indéniablement répartie de manière uniforme et homogène, un physique ravageur qui devait plaire à de nombreuses filles ... Seules les études pêchaient un peu, en fait. D'un côté, Terry avait presque envie de dire que c'était amplement suffisant. Le Destin aurait abusé, en lui accordant en plus un caractère rigoureux et érudit.

Cependant, Terry fut légèrement froissé par les propos un peu moqueurs de son interlocuteur. Comparé Ron Weasley à une chèvre n'était pas forcément très plaisant ... D'autant plus que Terry trouvait qu'il se débrouillait, certes à sa façon -un peu grossière et maladroite, mais efficace tout de même-, mais qui avait tout de même un bon pourcentage de réussite. Et, se réjouir sur la disparition de Potter n'était non plus pas très sympathique, et décent. Ils étaient dans le coma, il ne fallait pas l'oublier ! Presque outrant ...

"On m'a proposé un contrat pour un poste de poursuiveur remplaçant chez les Wigtown Wanderers. Mais pour ça il me faut au moins cinq ASPIC dont un en vol, en sortilège, en métamorphose et en défense contre les forces du mal. Je sais pas comment je vais y arriver."

Jusqu'alors un peu remonté, Terry s'attendrit rapidement, devant le désespoir du Gryffondor. C'était vrai que là, le pauvre Cormac n'était pas bien parti. Obtenir cinq ASPIC, avec la rigueur lacunaire dont il faisait preuve, c'était presque ... impossible. Impossible, si vous n'avez pas un ami nommé Terry Boot. En effet, le Serdaigle, en son for intérieur, se promit qu'il aiderait fidèlement son nouvel ami. C'était une promesse qu'il tiendrait, assurément. Terry n'avait qu'une seule parole.

"Cormac, il ne faut pas baisser les bras avant l'examen ! Voyons ! Tu ne ferais pas ça avant un match de Quidditch, non ?"


Devant l'air dépité du Gryffondor, il prit une feuille, et se mit à écrire, imitant un document officiel de tutelle. Enfin, signant le document, il expliqua :

"Bien. C'est un contrat, qui restera entre nous. Si tu acceptes, tu signes, et je t'aiderai. Je te préviens tout de suite, ça sera intensif ..."


Il posa la plume à côté de la main de Cormac. Tout dépendait de lui, maintenant ...


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2575
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Jeu 19 Juil 2012 - 20:14

    Cormac leva des yeux brillants vers Terry. Bien sur qu'il ne se laisserait pas démonter avant un match, mais au moins en Quidditch, il savait qu'il était bon. Alors qu'en cours ... Même s'il travaillait, ses résultats restaient médiocres, aussi, il préférait passer du bon temps ailleurs que de plancher sur des devoirs qu'il raterait de toute façon.

    Mais lorsqu'il vit l'étincelle de passion scintiller dans les prunelles du bleu et bronze, il se dit qu'il avait peut être trouver une chance. Il l'écouta lui exposer son histoire de contrat, et, se forçant à se concentrer, en capta l'idée et les nuances. Pas mal pour un Cormac dépité !

    Le blond suivait l'écriture fine et droite, presque protocolaire de Terry en lisant les mots par dessus sa plume. Ca avait l'air sérieux et mine de rien, ça redonnait un peu d'espoir à Cormac. Lorsque le Serdaigle eut mis un point final à son document, il tendit la plume à Cormac et lui expliqua que s'il signait, c'était un engagement.

    Même si d'ordinaire toute forme d'engagement faisait indubitablement fuir Cormac, cette fois ci, il n'hésite même pas et attrapa la plume des doigts de Terry pour marquer le papier d'une signature ronde et immense.

    Le Serdaigle lui précisa que ce serait intensif, soit, Cormac n'avait peur de rien. Dans un sourire de conquérant, il plaqua ses cheveux en arrière et tendit la main vers le bleu et bronze pour sceller leur pacte. Ainsi donc, Cormac McLaggen se mettait au travail !

    "Parfait Terry, ça me va ! On s'y met tout de suite ?" proposa-t-il en montrant le reste de la liste à son nouvel ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry Boot
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 369
Points rp : 3161
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de ceriser, crin de licorne, 29 cm.
Ascendance: Moldue
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   Ven 20 Juil 2012 - 12:04

Le Gryffondor semblait enchanté par l'offre que lui avait proposée le Serdaigle. Après tout, on ne proposait pas une aide continue pour les études à n'importe qui, n'importe quand, et tous les jours ! Cormac, en fait, avait profondément touché Terry. Empanaché de de désespoir et de découragement, il empestait presque la pitié. Enfin, bien qu'il ait un physique avantageux, et séduisant auprès de la gente féminine, il ne paraissait pas confiant et sûr de lui, question études. Après tout, le physique et le sport ne faisait rien au bonheur, si les études ne suivaient pas derrière. Et puis, la science de l'esprit, c'était pas le plus important, en fait ?

"Parfait Terry, ça me va ! On s'y met tout de suite ?"


Cormac ne se fit pas prier plus longtemps, et serra, avec vigueur et soulagement, la main que lui tendait le Serdaigle. Le pacte était donc scellé. Et, s'il voulait, Terry était même prêt à prêter le Serment Inviolable. M'enfin, là n'était pas la question, et il vaudrait mieux s'y mettre tout de suite, s'il voulait rendre tous ses devoirs à temps. Au moins, Cormac était réaliste, et savait que le temps était compté. Heureusement, même. Parcourant la longue liste de devoirs, Terry s'imaginait la pile de livres qu'il devrait apporté. Eh bah, il en comptait une vingtaine. Aussi, il se leva rapidement, voulant perdre le moins de temps possible. S'engouffrant dans le labyrinthe d'étagères, chargées d'épais volumes poussiéreux ... Tous les deux mètres, Terry ajoutait un livre à la collection qu'il établissait. Au bout du septième ouvrage, il se résolut à les flotter en l'air, lançant, veillant à ne pas alerter les oreilles fines de la Bibliothécaire, un sortilège de Lévitation. Il continua son périple sélectif, ajoutant douze autres livres, pour arriver, devant la table où était encore assis le Gryffondor, un peu plus motivé pour raccourcir sa liste de devoirs en attente.

Devant lui, Terry laissa la pile imposante flotter, pour enfin briser le charme, écroulant presque, sous le poids de la collection, la table en chêne. Une nouvelle plainte grinçante arriva aux oreilles du Serdaigle. Décidément, Mme Pince n'était de très bonne humeur, vraiment.

Cormac, presque stupéfait par la montagne de livres posée devant lui, affichait presque un air démoralisé, à présent. Il aurait mieux dû y aller "mollo", non ? Mais maintenant, c'était fait ... Et puis, les devoirs n'attendaient pas, après tout !

Essayant de remotiver son élève particulier, Terry ordonna, avec un ton catégorique, presque militaire :

"Parchemin, plume, encre. On commence par les Sortilèges. Bien, commençons ..."

L'écoutant attentivement, Cormac s'affaira nerveusement, renversant un peu de son encre sur la table. Puis, il attendit la dictée de Terry, comme un enfant attend les conseils de son grand frère ...


"Il n'existe aucun homme cultivé ; il n'existe que des hommes qui se cultivent."
Terry Boot
6ème année
Serdaigle
Rédacteur en Chef de la Nox-Gazette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'une bonne amitié [PV : Cormac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et si, une bonne amitié naissait? [Leah]
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Bonne Année
» L'amitié d'Herbert Pagani.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Troisième et Quatrième Étage :: Bibliothèque-