- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Un réveillon intime [PV Rigel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Norihiko Yokoya
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 54
Points rp : 2639
Date d'inscription : 17/11/2011

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de cerisier, 27,5cm, poil de Kitsune
Ascendance: Sang-Pur.
Camp: Le mien.

MessageSujet: Un réveillon intime [PV Rigel]   Mar 3 Juil 2012 - 18:42

    Mardi 31 décembre 1996 – Mercredi 1er janvier 1997

    Aujourd'hui était un grand jour. Il s'agissait du dernier de l'année 96, qui avait été riche en rebondissements. Et quels rebondissements ! Si on faisait le compte, cette année avait été remplie de catastrophes. Tout avait commencé avec cette bataille au Ministère de la Magie. Harry Potter avait sombré dans le coma, avec ses compagnons. Même si je ne le portais pas dans mon cœur, il fallait bien avouer qu'il était l'espoir des opposants de Voldemort. Dorénavant, ceux-ci priaient des Dieux inexistants pour qu'il reprenne connaissance. Hélas, mon petit doigt me disait que ça n'allait pas être pour tout de suite. Et peut-être même qu'il n'allait jamais se réveiller. Et donc, le Seigneur des Ténèbres montait en puissance de jour en jour. Ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'il ne s'empare de Poudlard. Enfin, fort heureusement, il y avait toujours le Directeur pour protéger l'école. Et, même si j'étais à Serpentard, il était certain que je me battrais pour ma deuxième maison. Mais nous n'en étions pas encore là. De l'eau pouvait encore tomber sous les ponts, et j'allais peut-être être étonné du futur.

    Enfin, pour l'instant, j'en étais au futur proche : les ASPICs arrivaient bientôt, soit à la fin de l'année scolaire. Et j'en étais même au futur bien plus proche : Rigel Black arrivait d'ici quelques minutes dans mon appartement. Mes parents étaient partis pour les fêtes, au Japon, notre pays natal. De ce fait, j'avais invité mon amie à passer la nouvelle année avec moi. Je lui avais promis de lui servir de la cuisine de mon pays. Les elfes de maison s'affairaient donc depuis le matin, à cuisiner de bons petits plats. Quant à moi, je tentai de faire des sushis dans l'après-midi. Ils n'étaient certes pas fameux, mais j'étais certain que Rigel était du genre à aimer les petites attentions du genre. A 18h, je me mis à me préparer pour son arrivée -nous avions convenu par courrier qu'elle viendrait chez moi vers 19h30. Je me mis littéralement sur mon trente-et-un : une merveilleuse robe de soirée blanche, mes yeux vairons et mes cheveux tout aussi vierges que la neige. Naturellement, je n'oubliai pas de me parfumer le cou et de me brosser les dents. Contrairement à d'autres hommes, je prenais grand soin de moi, et surtout de mon image. Mais ça, la plupart des gens l'avaient bien compris.

    Je finis par me poster à plus ou moins 19h28 devant ma cheminée, dans le salon. Étant donné que Rigel n'avait pas encore atteint la majorité, il fallait soit que je vienne la chercher, soit qu'elle prenne la Poudre de Cheminette. Ça ne m'aurait guère dérangé d'aller la chercher. Mais naturellement, nous en étions venu à la conclusion qu'elle se rendrait chez moi par le deuxième moyen. Les elfes avaient donc nettoyé de fond en combles la cheminée. Il n'était pas temps que mon invitée se salisse dés son arrivée. Soudain, à 19h30 précises,, un bruit tonitruant se fit entendre, et je vis enfin mon amie apparaître dans l'âtre de la cheminée. Elle en sortit, l'air légèrement déboussolée -c'était toujours le cas avec ce moyen de locomotion- et me sourit doucement. Avant même qu'elle n'ouvre la bouche, je m'inclinai, pris sa main et l'embrassai avec douceur.

    « Rigel, je te souhaite la bienvenue chez les Yokoya. Du moins ceux d'Angleterre. »

    Les autres attendraient. Si un jour elle allait les rencontrer, tout du moins.

    « As-tu fait bon voyage ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Serpentard - Septième Année
Couleur texte : #349934
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 469
Points rp : 3614
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

MessageSujet: Re: Un réveillon intime [PV Rigel]   Sam 14 Juil 2012 - 11:40

Le jour était arrivé, le 31 décembre, le jour où Rigel allait chez Norihiko passer nouvel-an. C'était la première fois qu'elle le verrait en dehors de Poudlard, l'idée de se retrouvée en tête à tête chez lui avait tendance à la rendre anxieuse, dans le bon sens, elle ne pouvait pas nier qu'elle éprouvait une sorte d’intérêt pour ce garçon. Ils se connaissaient depuis le mois d'octobre, un matin d'automne ou elle avait été récupérer un livre oublié au cours de botanique. Ils s'étaient très vite rapprochés, il ne fallait pas se leurrer, c'était par pur but intéressé. Tout deux de familles nobles, Rigel ne se sentait pas fondamentalement amoureuse, elle l’appréciait, c'était déjà bien. De toute façon, après l’échec qu'elle avait connu avec Théodore Nott, elle avait appris à ne pas se laisser aller à des sentiments. Dans sa situation, ce n'était pas ce qui lui fallait. S'attacher à quelqu'un, oublier ce pourquoi on luttait, elle ne pouvait pas se l'autoriser. Elle avait une mission, une route à suivre, celle ci se terminerait peut-être sur sa propre perte, hors de question d'envisager une relation émotionnelle. C'était ce qui était parfait avec Nori, il y avait une bonne entente, une certaine attirance, mais elle ne perdrait pas la tête avec lui. Et puis même si rien ne se passait entre eux ou que ça se finisse mal, ça ne serait jamais comme la chute qu'elle avait ressentit le jour où Théo avait décidé de la lâcher uniquement sous l'avis de son père.

Elle était néanmoins flattée et fière que Nori s’intéresse à elle, aussi se préparait-elle au réveillon avec grande attention. Elle voulait lui apparaître en noble Black, changer un peu de la Serdaigle hantant la bibliothèque de Poudlard. C'était elle aussi, mais la Black qu'elle était également ne pouvait pas autant s'exprimer à l'école. Sur le territoire de Dumbledore, les sang-purs et fière de l’être avaient tendance à être très mal vu.

Ce fut donc avec un certain plaisir qu'elle revêtit une de ses robes sombres ornés de vert et quelques fils d'argent, se rappelant l'hestiation que le choixpeau avait eu au moment de choisir sa maison. Elle était une Serdaigle, elle aimait sa maison mais resterait toujours en partie Serpentard. Elle vérifia que la robe couvrait bien ses avant-bras quels que soient ses gestes, elle n'était pas encore assez proche de Nori pour lui faire confiance et elle avait cru comprendre qu'il ne portait pas Voldemort dans son cœur. Ceci dit, elle non plus, mais elle ne le connaissait pas assez pour lui confier ce détail de sa vie.

Enfin, elle était prête, habillée, coiffée, légèrement maquillée pour mettre en valeur le gris de ses yeux. Elle descendit au salon retrouver sa mère et alla l’étreindre. Evelyne allait passer le réveillon chez les Malefoy, au moins elle ne serait pas seule pour la soirée, c'était la première fois que sa fille ne serait pas avec elle.

-À l'année prochaine. Lui dit-elle avec un sourire amusé avant d'entrer dans la cheminée.

Ce n'était pas le moyen de transport qu'elle aimait le plus, mais c'était toujours moins populaire que le magicobus qui devait être un peu trop remplis ce soir là. D'une voix claire, elle annonça l'adresse de son ami et se sentit embarquée dans le réseau magique des cheminées, les yeux clos. Elle arriva rapidement, fort heureusement, ça comme le transplanage ou le magicobus avaient le don de la rendre malade si prolongé. La tête tournant encore, elle ouvrit les yeux pour découvrir un salon et un Nori. Encore un peu étourdie par le voyage, elle lui sourit malgré tout, faisant un pas pour sortir de la cheminée. Elle n'eut même pas le temps de le saluer qu'il prenait les devant, lui souhaitant la bienvenue.

-Merci beaucoup. Répondit-elle avec un sourire un peu moins timide, reprenant un peu ses esprits.

Son voyage, il était marrant lui, un voyage de quelques secondes passé à tourbillonner comme sur un balai hors de contrôle. Enfin, se plaindre sur le voyage n'était pas son genre, par ailleurs, venant de la poudre de cheminette, la réponse allait de soit.

-Ça allait, heureusement qu'il était bref. Comment vas-tu ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norihiko Yokoya
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 54
Points rp : 2639
Date d'inscription : 17/11/2011

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de cerisier, 27,5cm, poil de Kitsune
Ascendance: Sang-Pur.
Camp: Le mien.

MessageSujet: Re: Un réveillon intime [PV Rigel]   Lun 16 Juil 2012 - 16:08

    Ma douce Rigel s'avança tandis que je la saluais. Elle me remercia avec un sourire gracieux. Ah ! Que j'aimais la voir aussi joyeuse. Elle était habillée de manière très élégante, ça changeait assez de sa tenue à Poudlard. Certes, elle était toujours belle et bien vêtue, mais là, je pouvais bien voir qu'elle avait fait des efforts. Tout comme moi, en fait. Nous faisions un couple totalement contraire : elle noire comme l'ébène et moi, blanc comme la neige. Certes, ses vêtements étaient parsemés de bordures vertes et argent – qui étaient certainement là pour refléter sa famille – mais avant tout, on ne voyait que du noir. Je repris la parole, lui demandant d'un ton mielleux si elle avait fait bon voyage. Elle me répondit que oui, même si heureusement, il avait été bref. Évidemment : peu de gens aimaient la Poudre de Cheminette comme moyen de locomotion. Seuls quelques personnes en étaient devenus accrocs et l'utilisaient tous les jours, voir même plusieurs fois. Mon père avait d'ailleurs un collègue qui adorait ce transport, et il l'utilisait quotidiennement pour se rendre au travail, bien qu'il sache parfaitement transplaner. Je ris doucement.

    « Oui... la Poudre de Cheminette n'est pas des plus confortables. Enfin, c'est toujours mieux que le Magicobus. Et tu n'as malheureusement pas encore l'âge pour transplaner. »

    Je m'inclinai alors légèrement tout à me mettant de côté, histoire d'ouvrir le chemin à mon amie. Maintenant, elle avait vue sur l'immense salon. Quelques haut-vents étaient ouvert près des murs d'un blanc cassé. Quelques armoires ébène étaient aussi placée contre les murs. Au milieu était disposée une table basse sous laquelle quatre coussins attendaient patiemment une personne daignant s'asseoir dessus. Car un divan -gigantesque- en L et d'autres fauteuils assez modernes et confortables entouraient la petite table. Le tissu était doux, c'était bien pour cela que nous ne nous installions pas souvent sur les petits coussins de la table basse. À notre gauche, nous pouvions apercevoir la salle à manger -les deux pièces ne faisaient qu'un, seulement coupée par un haut-vent légèrement replié pour l'occasion. Cette table était bien plus grande, pouvant facilement accueillir une dizaine de personnes. Les meubles étaient tous d'un noir de jais. Les murs étaient décorés par quelques cadres de paysages japonnais. Simple mais efficace. Quant au sol, il s'agissait d'un parquet en chêne massif. Il était extrêmement bien ciré : on pouvait presque se voir dedans. Oui, les elfes avaient fait des efforts. Si il y avait bien quelque chose qu'on pouvait comprendre en visitant l'appartement des Yokoya, c'était qu'on aimait la simplicité. Cependant, on pouvait voir que la décoration n'était pas des moins chère : tout était d'une grande qualité.

    Je repris la parole, toujours de mon ton doux.

    « Rigel, si tu veux bien me suivre... »

    Évidemment, j'allais l'emmener vers un des divans -ou sur les coussins si elle préférait. Soudain, nos trois elfes accoururent vers nous, les yeux brillants. Ils demandèrent poliment à notre invitée si ils pouvaient la débarrasser de sa cape. Une fois cela fait, je pris alors Rigel par le bras et l'emmenai vers le cœur du salon. Avant même que nous soyons assis, mes petits elfes revinrent avec des amuses-bouche. Il s'agissait de riz soufflés épicés. Il y avait aussi des petits gâteaux salés. Légèrement honteux, je lançai à mes elfes, d'un ton qui se valait compatissant et surtout pas sévère :

    « Eh bien... vous ne perdez pas de temps. Laissez au moins le temps à Rigel d'arriver, la pauvre. »

    Les créatures parurent complètement affolées de ne pas avoir bien fait leur travail. Elle se mirent à se confondre en excuses, s'inclinant, s'abaissant sans arrêt. Pourtant, mes parents tout comme moi étions toujours très corrects avec nos elfes. Nous ne les aurions jamais maltraités. D'ailleurs, les nôtres étaient plus gros -sans pour autant être de corpulence normale...- que la plupart des autres elfes. Finalement, je les renvoyai en cuisine, ce qu'ils firent en courant. Je me tournai à nouveau vers ma compagne.

    « Tu m'en vois désolé, ils tentent toujours de faire au mieux. Ils sont très gentils. Par contre, je voulais te demander : veux-tu t'asseoir sur un fauteuil, un divan ou bien... les coussins ? »

    Je lui montrai d'un geste de la main la table et les coussins. Bon, il fallait bien l'avouer, même si les fauteuils étaient on ne pouvait plus confortables, eux aussi, l'étaient. Certes moins, mais il ne fallait pas être ingrat : ils n'étaient pas désagréables non plus.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Serpentard - Septième Année
Couleur texte : #349934
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 469
Points rp : 3614
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

MessageSujet: Re: Un réveillon intime [PV Rigel]   Lun 20 Aoû 2012 - 17:30

Là ou Norihiko vivait était très joli. Surtout, très différent de ce que Rigel connaissait. Elle, elle avait grandi dans le cottage de sa mère et dans le manoir Malefoy, autrement dit, des lieux typiquement britannique. C'était ambiance vert et argent, vielle pierre, grande cheminée, tapis, tableaux, tapisseries et fauteuils anciens. Ici, tout été épuré, simplifié, le blanc dominait avec des touches de noir pour les meubles, c'était sobre et élégant. Loin des tableaux de familles, les cadres contenaient des paysages à l'aquarelle qui attirèrent le regard de la jeune fille. C'était donc si beau, le Japon ? Et son ami, si courtois à son égard, elle allait avoir bien du mal à ne pas se laisser aller à se laisser charmer, du moins, pas trop vite.

Il prit son bras et la guida vers une table, d'un coté il y avait un divan, de l'autre, au sol, des cousins. Il était donc autorisé de s’asseoir au sol ? Voilà qui intéressait beaucoup Rigel qui n'était nulle part plus à l'aise qu'assise par terre. Elle n'eut même pas le temps de s'installer, elle eut d'ailleurs à peine le temps d'admirer les lieux, que des elfes lui apportaient déjà de quoi grignoter. Il aurait été impoli de refuser, cependant elle aurait voulu s'installer un peu avant de commencer à manger. Fort heureusement, c'était également le cas pour son hôte qui exprima tout haut ce que Rigel n'aurait osé dire et congédia les pauvres elfes un peu trop zélés.

-Ce n'est pas grave. Leurs assura-elle, les voyant paniqué d'avoir été réprimandé.

Elle nota tout de même le fait que Nori restait tout à fait convenable avec ses elfes, il n'avait pas été agressif envers eux et, bien qu'ils se sentent en faute, les petites créatures ne semblaient pas effrayés pour autant, signe qu'elles étaient bien traités. Elle se rappelait la terreur dans les yeux de Dobby quand il faisait une faute, même infime. Elle appréciait qu'on traite convenablement les elfes de maison, comme des domestique et non comme des esclaves. Le fait qu'ils aiment servir ne justifiait pas le fait de les brutaliser, pourtant c'était si répandu dans les plus grandes familles. Elle apprécia donc beaucoup de constater que son ami faisait comme elle, partie des gens qui se montrait humains avec leurs elfes.

-Ils ont voulu faire plaisir sans doute. Ils semblent très serviable et j’apprécie beaucoup le fait qu'ils ne semblent pas maltraités, c'est tellement rare hélas, des elfes de maisons bien traités. Hum, si ça ne te dérange pas, je préférerai les coussins, pour une fois que je pourrais m’asseoir au sol sans avoir de reproches.

Elle sourit à son bel hôte, la soirée s’annonçait plutôt bien entre eux. Elle avait craint d’être mal à l'aise ou timide en se retrouvant seule avec lui mais il s’avérait qu'elle se sentait bien et détendue.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norihiko Yokoya
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 54
Points rp : 2639
Date d'inscription : 17/11/2011

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de cerisier, 27,5cm, poil de Kitsune
Ascendance: Sang-Pur.
Camp: Le mien.

MessageSujet: Re: Un réveillon intime [PV Rigel]   Dim 26 Aoû 2012 - 11:18

    Rigel assura que ce n'était pas grave que mes elfes soient si pressés de la servir. Je lui souris, en même temps que tous mes petits serviteurs. Je m'inclinai légèrement, tandis que les elfes eux, s'abaissèrent jusqu'à mettre leur nez par terre. Ce n'était pas tous les jours que j'avais une invitée, et ils essayaient de faire le meilleur du possible. Et même plus encore. Bref, je leur en étais très reconnaissant.

    « Tant mieux si ce n'est pas grave. Mon père m'a déjà dit que certains de ses invités se sentaient oppressés par la rapidité de nos elfes. »

    Rigel supposa alors qu'ils voulaient faire plaisir. Oui, ils étaient comme ça, à vouloir faire plaisir tout le temps. Elle m'avoua aussi qu'elle aimait beaucoup le fait qu'ils soient bien traités, car c'était bien rare, malheureusement. Ah oui... c'était rare. Et très triste que peu de gens traitent bien leurs elfes de maison. D'ailleurs, je me serais bien inscrit à la S.A.L.E, si ça n'avait pas été Granger la présidente. Mais il fallait de toute manière bien avouer que l'idée était bonne. Même très bonne. Enfin, je me demandais tout de même, maintenant que la Gryffondor était dans le coma, qui présidait l'association. Ça aurait été intéressant de le savoir. Enfin, ça n'avait pas vraiment d'importance. Surtout maintenant, alors que j'étais en si charmante compagnie. Elle préféra d'ailleurs s'asseoir sur les coussins, précisant qu'elle n'allait pas se gêner, pour une fois qu'elle pouvait s'installer à terre sans que personne ne lui fasse de reproches. Je ris.

    « Oui, c'est une coutume chez nous. Enfin, les plus aisés préfèrent manger à l'européenne. Mais nous avons décidés, comme tu peux le constater, de pouvoir proposer les deux genre à nos invités. Ou même pour notre choix personnel. C'est toujours mieux. »

    J'installai la Serdaigle sur un des coussins, attendant qu'elle soit bien assise pour lâcher son bras. Ce que je pouvais être galant, parfois ! Je m'assis ensuite face à elle et les petits elfes s'affairèrent autour de nous, déposant des chips asiatiques sur la table basse. Une fois que ce fut fait, ils demandèrent poliment ce que nous voulions boire. Je souris poliment à Rigel.

    « Eh bien je peux te proposer du « Souffle de Dragon de Chine ». Certes, ce n'est pas japonais, mais c'est l'alcool sorcier le plus connu en Asie. Il est légèrement comparable au Whisky Pur-Feu... Sauf qu'il est un peu moins fort, et surtout plus sucré. Personnellement, c'est ce que je prendrai. Mais nous avons pleins d'autres alcools. Même de la bièraubeurre. Si tu le souhaites, je peux t'emmener vers nos réserves. »

    Les elfes la regardèrent de leurs gros yeux brillants. C'était amusant de les voir si concentrés sur une personne. Je repris la parole, toujours aussi sûr de moi. Je savais que si j'étais à l'aise, elle aussi, le serait. Et je ne sentais pas une seule once de stress venant de Rigel. C'était donc signe que mon attitude la relaxait. Tant mieux.

    « Si tu veux, je te ferai visiter l'appartement, après l'apéritif ! »

    Ma foi, c'était une bonne façon de passer le temps, n'est-ce pas ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Serpentard - Septième Année
Couleur texte : #349934
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 469
Points rp : 3614
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

MessageSujet: Re: Un réveillon intime [PV Rigel]   Lun 10 Sep 2012 - 16:25

La façon de vivre japonaise était parfaitement inconnue de Rigel mais ce qu'elle en découvrait lui plaisait bien. La première approche avait été de son sens de la politesse, il y a déjà quelques mois. Rien que par sa façon d'agir envers elle lui avait plu, on pouvait même aller jusqu'à dire, séduite. Respectueux sans être pompeux tout autant, c'était un mode d’aristocratie diffèrent de ce qu'elle avait toujours connu, si lui aussi avait un certain protocole à respecter, il avait le mérite d'être différent du britannique qui lassait tant la jeune fille.

Puis la décoration qu'elle découvrait en entrant chez lui, d'une sobriété qui, là aussi, la dépaysait agréablement. Non pas qu'elle ait quelque chose contre les manoirs aux tapisseries ouvragées et meubles en bas reliefs, simplement qu'elle avait toujours vécu dans ce décor, même Poudlard ne la changeait pas fondamentalement de chez elle. Ici, c'était tellement clair et moderne, sans pour autant faire « bienvenue chez les Moldu ». Et pour couronner le tout, elle pouvait s’asseoir sur l'un des coussins au sol, dans une position pour elle bien plus naturelle que sur une chaise.

Aussi elle ne demandait qu'à en découvrir plus. Norihiko s'était installé en face d'elle et lui proposa à boire, vantant principalement une boisson orientale qui, d'après lui, ressemblait au Whisky Pur-Feu. Bon, Rigel n'avait pas vraiment pour habitude de boire et n'avait jamais goûter au Whisky, elle évitait la bierraubeure et avait plutôt l'habitude d'un verre de vin de temps en temps avec sa mère ou de l'hydromel. Cependant, ce soir, elle se sentait plutôt curieuse et aventureuse, c'était l'occasion de découvrir de nouvelles choses, elle n'allait pas se priver.

-Le «Souffle du Dragon de Chine» me semble très bien, je te fais confiance.

À peine avait-elle exprimer son choix que les elfes qui la guettaient filaient, sans aucun doute pour servir les boisons. Rigel sourit à nouveau, non vraiment, ces elfes étaient serviable, peut être trop enthousiaste, mais Merlin que c'était agréable de voir des elfes aussi heureux de vivre et si peu craintif.

-Ce serait avec plaisir. Répondit-elle à l'invitation de son hôte à visiter les lieux après l’apéritif.

D'ailleurs, les elfes revenaient avec un plateau où reposaient les deux verres ainsi qu'un bol de ce qui devait être des amuses-bouche orientaux, autrement dit, Rigel n'avait pas la moindre idée de ce que ça pouvait être. Elle remercia les elfes et sentit discrètement son verre quand celui-ci passa à portée de son nez. Réflexe avec les boisons principalement alcoolisées, elle put déjà constater que c'était fort, pas autant qu'elle l'avait craint mais si elle voulait rester bien consciente de ses actes, elle aurait intérêt à ne pas en abuser. Néanmoins, cela semblait très bon. Polie, elle patienta que son ami indique la marche à suivre, elle ignorait s'il était dans ses habitudes de trinquer et ne voulait pas commettre d'impair.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un réveillon intime [PV Rigel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un réveillon intime [PV Rigel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intime intimité | Faustine
» Journal Intime d'un Nouveau Né [Par Alice Claudel]
» Fiche et journal intime des persos
» Journal intime d'Aelita Stones
» JOURNAL INTIME de Julien Vogel!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Hors Poudlard - :: Les Autres Lieux :: Appartement Yokoya-