- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2600
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Ven 20 Juil 2012 - 14:33

3 Février 1997


    Cormac déambulait dans les couloirs pour aller manger. il devait être un peu avant midi et le professeur McGonagal les avait libérer du cours de métamorphose un peu plus tôt parce qu'ils avaient exceptionnellement bien travailler. Bon, ça ne s'appliquait surement pas au blond, mais il profitait tout de même de la libération anticipée et n'en était pas mécontent loin de là.

    Pour une fois qu'il pourrait arriver en avance et qu'il ne viendrait pas des serres ou de je-ne-sais où à l'autre bout de la Grande Salle, il profiterait de l'ouverture du banquet et mangerait ainsi ce qui lui plairait ! Tout cela le mettait tellement en joie qu'il ne se rendit pas immédiatement compte de la situation.

    A l'autre bout du couloir du quatrième, se trouvait Gwennaëlle Montgomery, une de ses ex pour qui il avait garder une tendresse et une affection particulière. Rien à voir avec Ginny, mais il aimait bien cette fille mais si rien n'aurait jamais pu coller entre eux. Ils étaient des sortes d'alter-ego. Mais là où Cormac jouait de la générosité de la nature à son encontre pour se taper le plus de monde possible, la pauvre Gwen' souffrait de l'attrait qu'elle provoquait chez la gente masculine.

    En effet, après leur aventure en cinquième année -elle devait être en troisième année se souvint Cormac-, elle lui avait avoué qu'elle était à moitié vélane et qu'elle avait beaucoup de mal à freiner les effets de son charme génétique. Cormac avait souvent plaisanté avec elle sur le sujet, mais en fait, il s'était comme une sorte de mission divine, de la protéger de ceux qui voudrait profiter de son physique sans son consentement.

    Du coup, malgré son envie de manger grandissant à mesure qu'il s'approchait de la Grande Salle, il fut interpellé par le bruit que faisait Gwen' -entre un couinement et un hurlement- qui attira son attention sur un alcôve un peu masquée par une tapisserie.

    Un élève de Serdaigle -qui devait faire deux fois la taille de la frêle Gwen' mais une tête de moins que Cormac- se montrait un peu trop insistant à son encontre. Immédiatement, Cormac accourut en grognant et se précipita près de la brune qu'il prit dans ses bras. D'un mouvement un peu brusque, il l'écarta du bleu et bronze, montrant les crocs. Un bras sur son épaule, il s'assura avant tout qu'elle aille bien avant de reporter son attention sur son agresseur.

    "Toi si jamais je te revois l'approcher à moins de deux mètres, je te jure que je t'empale sur le groin des sangliers ailés du portail de l'école et je m'assurerais personnellement que tu y reste suffisamment pour réfléchir à ce que tu fais de tes mains !" menaça Cormac en voyant le jeune homme s'en aller en grommelant.

    "Gwenny, ça va ? Il ne t'a pas touché ?" demanda-t-il insistant en plongeant son regard dans les prunelles vertes de la brune qu'il tenait toujours dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwennaëlle K.Montgomery
Préfet
Préfet
avatar

Messages : 43
Points rp : 2331
Date d'inscription : 17/07/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Abricotier; 22.3 cm avec un cheveu de Vélane
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Mar 24 Juil 2012 - 14:01

    Quel heure était-il ? Tard surement, le ventre de la gryffondor manifester son mécontentement. Elle avait si faim, qu'elle était capable de manger un cerf entier,bon d'accord minimum un petit bout. Pourtant, la belle allait devoir attendre car, ils étaient en cours et celui-ci ne se terminait plus. Elle détestait le cours en plus, l'esprit ailleurs, elle écoutait la moitié de ce que disait le professeur, oubliant même de prendre des notes mais visiblement, elle n'était pas la seule à être semi-éveillés. Son voisin se mit à bailler fortement, manifestant ainsi, l'ennuie du cours. Enfin, O miracle, le professeur termina sa phrase et finit par les lâcher plus tôt. Il ne fallut pas le dire plusieurs fois, en effet, les élèves rangèrent rapidement leur affaires et s'en allèrent en se poussant vers la sortie. Aaaah, enfin libre, de plus, Gwen allait enfin pouvoir manger et profiter d'un peu de temps libre. Ses amies la quittèrent dans un couloir et la lionne partit seule dans la Grande Salle, il était rare qu'elle s'en aille seule car, en général, la belle préférait être accompagnée pour ne pas se retrouver en mauvaise posture.
    En effet, étant demi-vélane, il arrivait de temps à autres que la petite gryffondor se retrouve être la proie de garçon un peu mal intentionné.
    Heureusement, jusqu'à maintenant, il n'était rien arriver à la petite française qui pouvait bien évidemment compter sur ses ami(e)s et sa chance. Mais, une fois, cela avait bien faillit être limite. C'était un soir, un serpentard l'avait coincer contre le mur et se montra un peu trop insistant à son encontre, il était allait jusqu'à déboutonnée son chemisier blanc puis retirer sa cravate. La pauvre Gwen en fut traumatisée à vie et sans l'intervention de ses amies, Dieu seul sait ce qui serait arriver à Gwen.

    La gryffondor poursuivait son chemin puis, s'arrêta en milieux de couloir pour chercher quelque chose dans son sac. Avait-elle emmener sa plume ou l'avait-elle oublier en cours ? Cela lui arriver souvent, elle était tellement tête-en-l'air. Tandis qu'elle farfouiller dans son bazar plus communément appeler sac, un serdaigle s'approcha d'elle. La belle releva la tête, le gars était immense enfin, pour elle. Il la salua et lui demanda si elle cherchait quelque chose. De son tempérament naturellement "aimable" Gwen lui répondit qu'est que ça pouvait lui faire. Ce qui agaça le jeune homme qui l'attrapa par le poignet et le serra avec force. La belle se mit à hurler et l'insulter en français par habitude. Il vit alors son geste pour attraper sa baguette et lui prit l'autre poignet ce qui fit tomber la baguette à terre. Encore un amateur de belles filles. Gwen regarda autour d'elle, c'était fichue ! Il y avait personne et ils étaient cacher par une tapisserie. La belle se mit à se débattre avant de craquer et se mettre à supplier. Cette situation lui rappelait cette horrible soir... la belle ferma les yeux pour refouler ses larmes. Enfin, des pas arrivèrent vers eux, Gwen rouvrit ses yeux vert et vit avec soulagement Cormac. Il la prit dans ses bras et écarta l'oiseau de malheur, son bras posait sur son épaule il lui jeta un rapidement coup d’œil avant de menacer ouvertement le serdaigle qui prit la fuite aussitôt. Une fois partit il s'assura de son état. La belle encore sous le choc répondit d'un hochement de tête. Lâchant un dernier soupir de soulagement, elle prit enfin, la parole.

    « Je vais bien, tu es arrivé à temps... »

    Cette histoire lui avait bien couper l'appétit. La belle se détacha des bras du gryffondor. Il avait beau être son ex, un super ami et protecteur, être aussi proche de lui la gênait surtout après ce qui venait de lui arriver. C'était par habitude, elle ne supporter de moins en moins le contact d'un garçon et ne savait même pas à qui en parler. Surtout pas à Cormac, il pourrait se vexer, à une fille ? Elle n'avait pas assez confiance et aucune ne comprendrait réellement le fardeau de sa beauté, de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2600
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Ven 27 Juil 2012 - 12:03

    Dès qu'il vit la brute de Serdaigle s'en aller et dès que la rouge et or l'eut rassuré sur son état, Cormac la laissa s'extirper de l'étreinte entre ses bras. Il avait remarqué depuis un moment qu'elle n'allait pas très bien. Elle semblait différente, plus sèche et plus froide, plus distante aussi. Comme si un simple contact l'offusquait.

    Pourtant, le blond ne pouvait se résoudre à abandonner la brune au caractère fort. Même si elle était la première à lui voler dans les plumes parce qu'il la surprotégeait, il se faisait d'un devoir moral de prendre soin d'elle.

    Merlin savait combien cette petite diablesse pouvait être tentatrice, mais ce n'était pas dans son caractère de se servir de sa beauté comme d'une force. Elle souffrait de cela surement plus qu'elle ne semblait le montrer. Et même là, alors que Cormac venait de la sauver d'un lourdaud abominable, elle ne montrait que très peu de reconnaissance.

    Comme si elle prenait cette situation avec fatalité. Ca tramait quelque chose de louche et même le blond qui était un piètre observateur, se rendait compte que la brune n'allait pas si bien que cela. Sa bouche disait oui, mais les soubresauts de ses membres et le tremblement de ses doigts disaient le contraire.

    Son visage pourtant agréable, était marqué de dégout, comme si elle avait la nausée. Ses traits fins semblaient tirés et ça commençait à inquiéter le blond qui aurait voulu faire quelque chose pour son amie.

    "Gwenny Chérie, je vois bien que ça va pas ! Tu as pas besoin de me raconter des craques ! Tu as mangé au moins ?"
    s'enquit-il en la poussant dans l'alcôve, lui proposant de s'assoir sur le petit muret devant une meurtrière à vitraux.

    A la lumière diffuse et tamisée de la petite fenêtre étroite, Cormac détailla le visage de Gwen, prenant son menton entre deux doigts comme pour l'examiner sous les faibles rayons.

    "Tu es super pâle ! Et je crois que tu as un gros bouton plein de pus juste là. Mais non je plaisante rooh panique pas comme ça. Y a pas un truc dans tes gènes qui t'empêche d'avoir des furoncles ?" plaisanta-t-il en sortant de sa poche, une petite barre chocolatée tout droit venue d'Honeyduck pour l'offrir à la brune.

    "Tiens mange ça, c'est pas bon pour la ligne, mais c'est bien pour la mine ! Et crois moi, tu as un teint cadavérique ! Tu ferais bien d'avaler ça rapidos avant que les fantômes de l'école essaye de te recruter !"


    Assis sur le muret, en face de la brunette qui tenait la barre de chocolat, Cormac soupira en remettant ses cheveux en arrière. A ce train là, ils louperaient le diner et se retrouveraient surement dehors après le couvre-feu, mais qu'importe. Le blond avait une idée pour changer les pensées de sa belle.

    "Gwen, tu veux que je te montre quelque chose de fun ?" proposa-t-il avec un sourire étincelant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwennaëlle K.Montgomery
Préfet
Préfet
avatar

Messages : 43
Points rp : 2331
Date d'inscription : 17/07/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Abricotier; 22.3 cm avec un cheveu de Vélane
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Ven 27 Juil 2012 - 15:49

    La belle une fois encore se retrouva victime de son sang. De plus en plus, elle vivait son héritage maternel comme un fardeau, une malédiction. Fort heureusement, cette fois encore, on arriva à son secours. Gwen en fut profondément soulagée mais, une fois l'oiseau de malheur partit, elle se tira des griffes du lion. Il lui demanda comment elle allait, la petite lui mentit après tout, comment pouvait-elle allait bien alors qu'elle ne pouvait jamais rester seule cinq minutes sans qu'on vienne la voir. Toutefois, le blond connaissait assez son ex-petite amie pour savoir qu'elle lui mentait puis, même sans cela, le visage de Gwen était expressive et chaque sentiments se traduisaient dans ses mimiques et son son regard. Le petit surnom affectueux la fit sourire. D'un mouvement de tête elle affirma qu'elle n'avait pas mangée. Il la fit s'assoir en la poussant dans l’alcôve et la posa sur le petit muret face à une meurtrière à vitraux. Il prit au dépourvus sa protégée en prenant son menton et examinant son visage diaphane. Il l'informa qu'elle était très pâle, rien de nouveau, elle était toujours pâle, c'était dans ses gênes.

    «Tu veux dire plus pâle que d'habitude ? »

    Il la fit flipper en lui annonçant qu'elle avait un furoncle remplis de pus, il se mit alors à rire et lui précisa qu'elle n'avait rien. La belle leva les yeux au ciel.

    « Je ne sais pas, sans doute, j'ai jamais eu de furoncles. »

    Il lui tendit une barre chocolaté qu'elle ouvrit en déchirant le papier rapidement et coupant la barre en deux pour en donner un bout à son ami et gardant l'autre pour elle.

    « Merci Cormac... pour tout. »

    La belle déposa un baiser sur la joue du jeune lion et se mit à croquer dans la barre chocolatée. A peine le morceau avalée, elle sentit sa faim revenir mais, elle n'eu pas le temps de proposer à son ami et ex d'aller manger, que lui voulait lui montrer quelque chose de "fun" la belle lui jeta regard suspect mais, se leva pour le suivre.

    « Je te suis .. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2600
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Lun 30 Juil 2012 - 20:28

    Au moment où la jeune fille avait accepté sa barre chocolaté, croquant dedans avec appétit après lui avoir offert la moitié, Cormac fut un peu rassuré. Oui, elle était plus pâle que d'habitude, et peu importe qu'elle tente de le cacher à l'aide de plaisanterie, elle n'allait pas bien.

    Mais Cormac n'était pas le mieux placé pour parler de ça avec elle. Et si elle n'osait pas lui en parler spontanément, c'est qu'elle n'avait tout de façon pas assez confiance, ou tout simplement pas envie de discuter de ça avec lui. Et le blond n'était pas du genre à se préoccuper outre mesure de ce genre de choses d'ordinaire, donc il n'était pas forcément la meilleure personne pour parvenir à la rassurer.

    Aussi, lorsqu'elle accepta de le suivre, Cormac prit sa main avec délicatesse et l'entraina à sa suite à travers le couloir. Il savait qu'elle préférait désormais éviter les contacts physiques, mais il avait une sorte de besoin de s'accrocher à elle pour qu'elle puisse compter sur lui. C'était surement idiot et totalement illogique, mais Cormac parvenait mieux à faire comprendre ses sentiments grâce au toucher.

    Ils arpentèrent le couloir du quatrième étage avant d'arriver devant un portrait comportant trop jeunes filles qui entouraient amoureusement un chevalier et son cheval. Dans un murmure, le blond prononça un mot de passe en ancienne rune et fit pivoter le cadre sur ses gonds, dévoilant un passage-secret. Avec un sourire taquin, il s'assura que la brune soit toujours déterminé à le suivre.

    "On y va ?"

    C'était plutôt rhétorique car il n'attendit pas sa réponse pour s'engager à travers le portrait. Il s'introduit dans le couloir et marcha quelques secondes à travers l'obscurité, la jeune Gwen' dans son sillage. Après une dizaine de mètres dans un corridor sombre avec pierres taillées et voutes en ogives, quelques torches brulant calmement dans leurs alcôves, ils arrivèrent devant une autre porte.

    Laissant passer la rouge et or devant lui, il lui désigna la poignée d'un signe de la main. Il laissait à la brune le loisir de découvrir ce qui se trouvait par delà la porte de bois aux montants renforcés d'acier. Se souvenant de sa première visite en ce lieu, il espéra que la surprise soit de taille pour la belle et lui arrache le même sourire béa qu'il avait eu à l'époque.

    "Vas y, à toi l'honneur Gwenny !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwennaëlle K.Montgomery
Préfet
Préfet
avatar

Messages : 43
Points rp : 2331
Date d'inscription : 17/07/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Abricotier; 22.3 cm avec un cheveu de Vélane
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Mar 31 Juil 2012 - 9:56

    Il sortit une barre chocolatée qu'il offrit à la demoiselle, la barre se cassa en deux et Gwen donna l'autre moitié à son ami qu'elle connaissait comme étant un glouton. Enfin, rien de plus normal après tout il était en pleine croissance et puis, il était un garçon. Cormac eut la gentillesse de ne pas insister sur l'humeur de la jeune fille. De tout manière, Gwen aurait changer de sujet de façon subtil en reportant le sujet sur lui à l'aide flatterie ou compliment. Ce n'est pas qu'elle n'avait pas confiance, mais, il était la dernière personne à qui elle viendrait se confier. En effet, Cormac était tout d'abord une personne qui ne savait pas forcément bien réconforter les personnes, il était aussi très peu concerné par les problèmes des autres et se montrer alors détaché. Gwen n'avait pas besoin de ça, puis, elle ne souhaitait pas en parler. Pas tout de suite du moins. Elle irait sans doute en parler quand elle verrait Zach. Son frère et confident dans la noble maison Poufsouffle.

    Cormac lui proposa de lui montrer quelque chose, à peine Gwen aurait-elle donnait son accord, qu'il lui prit sa main avec attention et l'entraina dans les couloirs du château. Bien qu'elle n'aimait pas le contact physique, la lionne garda tout de même sa main dans celle de son ami de peur de le perdre. Il semblait savoir où ils allaient, à l'inverse de la belle qui suivait sans vraiment regarder autour d'eux. Enfin, après une course effrénée, ils s’arrêtèrent devant un tableau de jeune filles entourant un chevalier. Gwennaëlle jeta un regard suspicieux à son ami. Qu'est-ce qu'il préparait ? Il murmura quelque chose que la demoiselle ne comprit pas et fit pivoter le cadre qui dévoila alors, un passage-secret. Le sourire espiègle de Cormac ne la rassura guère d'avantage et elle ne pu répondre sur la négative quand il lui demanda si elle était toujours partante car, déjà il l'entrainait encore à sa suite.

    Ils se retrouvèrent dans le noir complet. Par instinct et crainte, la demoiselle sortit sa baguette et se rapprocha du lion. Après, une marche assez longue, ils firent face à une porte. Il lui sourit et la laissa passer devant, pour qu'elle puisse passer en premier. "Vas y, à toi l'honneur Gwenny !" La belle lui sourit et posa sa main sur la poignée puis.... se ravisa. Gwen se tourna vers Cormac.

    « Attend, attend... je te connais, c'est encore une blague ? Passe en premier, je te suis. »

    Elle recula et croisa les bras en attendant que son ami ouvre en premier, la porte en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2600
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   Jeu 23 Aoû 2012 - 15:51

    Cormac aurait du se douter que la jeune fille se méfierait ! Le connaissant ... Elle n'avait pas tord, c'était même un bon instinct. Mais pour cette fois, Cormac ne projetait rien de louche. Il se fit un plaisir de le signaler à Gwen en plaisantant de la plus graveleuse des manières.

    "Roh, fais moi confiance Gwenny, je vais pas te peloter dans un coin sombre ..." se moqua-t-il.

    Au vue de la tête que la préfète fit à ce moment, Cormac se douta qu'il avait fait une énorme bourde. Et pour qu'il se rende compte lui même qu'il avait été indélicat, il fallait réellement que la réaction de la brune fut extrême. Il s'empressa de s'excuser le plus sincèrement possible en posant une grande main protectrice sur son épaule frêle.

    "Je plaisante hein Gwen, allez viens un peu voir là dedans !" reprit-il avec entrain.

    Il actionna la poignée et, gardant un oeil sur Gwen, ouvrit la porte toute grande. A l'intérieur, il y avait un couloir beaucoup plus étroit, avec un plafond bas et très peu de largeur. Cormac proposa sa main à la préfète avant de s'engouffrer dans le petit tunnel.

    Au bout de quelques pas, Cormac sourit de contentement, ravi d'arriver enfin à l'endroit fascinant qu'il voulait montrer à la jeune fille. Il était tombé sur ce passage secret alors que les Jumeaux Weasley étaient encore Poudlard et que par un malheureux hasard, il s'était retrouvé à fuir avec eux après une blague pour laquelle on l'avait injustement accusé !

    Alors qu'ils arrivèrent sur les lieux, ils aperçurent un rideau de soie amaranthe opaque qui fermait une pièce d'où s'échappait d'étranges bruissements. Alors que Gwen se tournait vers lui suspicieuse, Cormac fit glisser le rideau et dévoila une immense pièce à coupole de verre, où brillait une lumière magique pareille à celles des fenêtres du ministère. Les murs de pierres rondes formaient un immense entonnoir dans lequel voletaient des millions de papillons !

    "Tada ! Bienvenue, au paradis des papillons !" annonça Cormac avec un immense sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Protection Rapprochée [Cormac - Gwennaëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Protection Rapprochée ] PV
» Protection rapprochée [Pv Azraël]
» Protection rapprochée, mais d'œuvre d'art {Ft Utau Hoshina}
» [Abandonné] Protection rapprochée. [pv Tiana - Katharina]
» protection d'hivernage essais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Troisième et Quatrième Étage :: Couloirs-