- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Minerva McGonagall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minerva McGonagall
"Draco dormiens nunquam titillandus"

avatar

Messages : 17
Points rp : 2323
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 93

Identité du Sorcier
Baguette magique: 23,75 cm. Sapin. Ventricule de Dragon
Ascendance: Sang-Mélé
Camp: Albus Dumbledore

MessageSujet: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 2:23

Minerva McGonagall
~ Âge : 71 ans
~ Date et lieu de naissance : 4 Oct. 1925

~ Activité : Professeur de Métamorphe à Poudlard, Directrice de la Maison Gryffondor et Directrice Adjointe de Poudlard

~ Célébrité de l'avatar : Maggie Smith
~ Votre ancienne maison à Poudlard : Gryffondor
~ Particularité : Animagis [Chat tigré argenté avec marques distinctives autour des yeux]
~ Baguette: Longue de 23,75 centimètres, la baguette Olivanders de Minerva, faite en Sapin rigide, recelait un coeur en ventricule de dragon. La tenue en main se fait par un manche en série de sphère de différents diamètres et d'une queue en résine jaune. Le tout fait environ trente-huit centimètres. Une image : Ici

~ Notes aux BUSE ~
Astronomie : E
Botanique : O
DCFM : O
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : O
Potions : O
Sortilèges : O
Option 1 : Etude des Moldus E
Option 2 : Etude des Runes E
~ Notes aux ASPIC ~
Métamorphoses : O
Sortilèges : O
DCFM : O
Sortilèges : O
Potion : E

<
~ Description du Physique ~
Professeur Minerva McGonagall apparait soudain à l'angle du couloir. Elle s'avance dans le couloir, avec mes bouquins dans les mains, je ne vois que sa longue robe verte qui semble la faire voler -elle a toujours des robes vertes qui font cet effet-. Pour la saluer je fais l'effort de me redresser. Son visage a le poids des années. Son visage blanc est dur. Ses lèvres serrées semblent tourmentée. Elle est grande cette sorcière. Dépassant les mètres soixante-quinze, je suis certain qu'avec le chapeau elle dépasse les deux mètres. Dessous il y a une chevelure abondante. Toujours avec des chignons, je ne la vois décoiffée qu'aux débuts et fins de journées. Ses yeux verts se raccorde parfaitement à son allure. A mon passage, elle se retourne et la robe dans son mouvement me laisse le temps de voir qu'elle est très fine, mais pas squelettique. Enfin si elle devait l'être se serait surtout par le nombre d'années. Ses mains sont toujours très agiles et vives. Je l'ai déjà vu rattraper de justesse un bol de jus de citrouille qui tombait. Par contre il est vrai que les veines et les rides sont nombreuses. On ne différencie la nature des plis que par la couleur des veines. Soudain, elle se stoppe. Elle a remarqué que je l'observais ! Vite courrons. Je jette un dernier regard et mes yeux se posent sur ses petites lunettes carrées. Cela rajoute beaucoup à son regard perçant. J'en fais tomber mes livres. Elle ferme les yeux, semble soupirer et repart avec classe. Wow ! Professeur McGonagall...
~ Description du Caractère ~
McGonagall est une femme complète. Elle sait quel rôle joué, à quel moment, avec qui. Elle a trois chapeaux et sait jongler. Quand il faut jouer les directrices-adjointe, elle privilègie le règlement. Quand il s'agit de jouer la directrice de maison, elle privilègie le règlement. Quand il s'agit d'être professeur, devinez quoi, elle privilègie le règlement. Dame d'honneur elle sait cependant quand il faut être souple et délicate.
De façade, elle semble austère, peu encline à rire, à s'amuser et pourtant. Dès que l'on touche à un sujet quel aime, elle devient une combattante, une guerrière aux dents blanches. Le match de la coupe de Quiddich lui font très plaisir. Elle s'installe toujours à côté de Jordan, cet élève-commentateur de Gryffondor trop peu arbitraire parfois. La joie de voir gagner sa maison lui permet de ne plus passer pour une maison de faible devant Rogue, bien plus jeune qu'elle et dont les moqueries n'ont eu de cesse pendant certaines années.
Lorsqu'elle est seule ou bien dans son petit monde, Minerva s'occupe ou se rend utile. Elle tricote pas mal, sans utiliser la magie. Quand elle n'est pas sur un bonnet ou des gants pour l'hiver, elle fait et envoie ses corrections sur les articles du Mensuel de la Métamorphose.

Minerva a des goûts très moldus et écossais. Jamais on ne la verra sans une marque de son pays. Jamais on ne la verra boire un jus de citrouille. Cela lui fait très mal au ventre et préfère les jus d'autres sortent tels que pomme, pamplemousse, ananas etc... Des goûts qui ne plaisaient pas à tout le monde et encore moins aux elfes de maisons qui lors des repas traditionnels sont obligés d'adapter une assiette, un seul et unique plat pour qu'elle ne soit pas malade tout le mois suivant. Enfin, elle apprécie beaucoup les mets de sorciers, mais la cuisine de son père lui manque toujours cruellement.
Pour les couleurs on tend sur le vert, vert émeraude. Mais il n'empêche qu'elle apprécie les couleurs de sa maison, de l'orange et du violet. Par contre, elle ne supporte plus le rose depuis que Dolores Ombrage a passé une année entière à Poudlard.
~ Famille et amitié ~
Minerva McGonagall est la fille de Robert McGonagall, moldu, et de Isobel McGonagall née Ross. C'est donc une sang-mêlé, comme ses deux frères Malcolm et Robert Junior. Il a fallu un moment à sa mère pour révéler son identité. C'est sans doute par l'approche religieuse qu'elle a douté de lui confier ce secret. Mr McGonagall était un pasteur presbytérien et sa mère pensait que cela pouvait le déranger. Elle aura mis des années, mais elle le fit finalement avec douleur, mais courage.
C'était à l'époque où Minerva, dont le nom avait fait des émules dans la petite ville en bordure du comté de Caithness, commençait à montrer des signes de magie évident pour qui y était informé qu'elle osa. Cela devenait urgent. Des jouets posés sur une haute étagère parvenaient dans son berceau, leur chat semblait obéir à la petite qui ne parlait pas. Même la cornemuse de Monsieur McGonagall était entendu à l'autre bout de la maison. Robert avait un amour pour Isobel plus fort que tout et accepta assez bien malgré la déception du mensonge. Lui, homme honnête et juste allait devoir vivre dans le mensonge malgré le Code International du Secret Magique.
Et puisqu'il n'était plus vraiment lui-même, Robert et Isobel perdirent confiance en l'autre. C'était douloureux pour la famille qui s'aggrandit plus tard.

Minerva a donc deux frères, né alors qu'elle avait une dizaine d'année. Malcolm et Robet Junior dont les pouvoirs magiques se sont rélevés également puissant. Minerva a beaucoup aidé sa mère a masquer les problèmes qu'ils causaient, même si cela n'a pas toujours été facile. Avec les années Minerva a toujours su maintenir une bonne entente avec ses frères. Ils étaient très largement différent d'elle (et plus jeune), mais ça ne les empêchait de passer de bons moments.
Minerva sera au cours de sa vie proche de son père de qui elle avait reçu son caractère droit et juste. Lui était le seul moldu du quintet, alors forcement ce n'était pas drôle pour lui chaque jour. Cependant Minerva savait l'angoisse de sa mère lors des sorties en ville remplis de Moldus qu'elle avait rejoint en abandonnant la communauté magique.

Bien plus tard, elle fut mariée à Elphinstone Urquart qui décédait malheureusement très peu de temps après. Ils se sont beaucoup cherché et plu, même s'ils n'ont jamais eu d'enfance. C'est une sorte de vieille fille notre Minerva.
Poudlard est également sa famille. Elle s'attache beaucoup aux élèves et notamment ceux de sa maison. Elle enseigne depuis suffisamment longtemps pour connaître le château mieux que n'importe quel vivant et s'y sentir chez elle. Aujourd'hui tous ses proches sont décédés et elle prend soin de la nouvelle génération.

~ Histoire ~
L'enfance de Minerva fut assez courte. Ses parents ne se parlaient plus que pour régler les affaires courantes et il fallait très tôt qu'elle se prenne en main pour libérer celle de sa mère à qui elle devait soulager le poids d'élever deux autres enfants. A huit ans, elle changeait les couches. A neuf ans, elle surveillait d'un oeil de chat. A dix ans, elle leur donnait à manger sans problème. Autant dire que ce n'était pas facile, surtout que la magie était presque bannie dans la maison. Son père Robert était effrayé à l'idée que des voisins puissent voir quelque chose et les prendre pour des fous. Un prêtre rassurait et liait tout un village.
Enfin, à onze, en 1946, la lettre de Poudlard arriva. Libération. Nouvelle vie -après 11ans, ça fait court non ?- ! Sa mère pleura, plus tard elle se rendra compte que toutes les mères pleuraient un peu. Poudlard était une école si réputée, on y formait les plus grands sorciers du continent.

Les Septs années loin de chez elle offrirent à notre écossaise de nombreuses choses. Elle se battit, dur d'être une demoiselle ayant vécu comme une moldu, elle grandit, et affirma son talent maternel et son caractère paternel, avant de s'épanouir. Joie, liberté et soulagement. Ce fut une élève très remarquée. Dès la répartition, la voilà Chapeauflou. Cinq minutes. Oui, il aura fallu cinq minutes à ce chapeau ensorcelé pour envoyer Minerva chez les rouges et ors. Puis, chaque année elle devenait de plus en plus remarquable. Elle avait un talent pour la métamorphose qu'on n'avait pas vu depuis des lustres.
C'est pendant ses études qu'elle fit la connaissance de Pomona Chourave, qui l'aida beaucoup dans les cours de botanique il fallait l'avouer, et elles devinrent très bonnes amies. Ensembles, elles passèrent BUSES et ASPICS en 1953. Minerva s'en sorti pas trop mal -une dame humble-. On parlait d'impressionnants résultats. De plus, elles avaient été préfète-en-chef et lauréate du prix du "Meilleur Jeune Espoir" par le Mensuel de la Transfiguration. Comme quoi, elle n'était pas une faible.
Pendant ses études, son professeur en Transfiguration n'était autre que l'actuel et grand Albus Dumbledore. Il lui permit de devenir Animagus. Un joli et tout mignon chat aux marques de lunettes carrées qui fut officiellement et légalement déposé dans le Registre à cet effet. Un autre trophée à ajouter. L'un fut perdu à jamais. C'était une joueuse de Quiddich accomplie, mais une blessure lui fit renoncer à combattre directement les serpents.

Durant sa vie, Minerva McGonagall dû faire face à deux grandes souffrances amoureuses. De retour chez elle, elle tomba, comme sa mère, folle d'un jeune homme sans pouvoir magique. Oui, un Moldu pour ainsi dire. Son nom ? Dougal(s) McGregor. Séduisant, intelligent, drôle. Tout pour lui faire perdre la tête. Ce fils de fermier avaient des points communs inattendu avec elles et c'était une vraie gamine à ses côtés. En moins de tant qu'il n'en fallait pour dire Supercalifragilisticexpialidocious, Dougal était à terre, bague en main. Elle, comme une enfant, accepta.
Plus jamais elle ne s'amourachera de la sorte pour quelqu'un. Leur objectif de vie était si différent. Lui hériterais de la ferme principale et elle avait un poste au Ministère de la Magie. Dougal qui bien sûr ne fut jamais au courant de sa véritable nature, même erreurs que sa mère, fut quitté de bonne heure de beau matin. Elle ne pouvait se permettre d'abandonner ses rêves et ne lui fournit pas d'explication, juste qu'elle avait changé d'avis, qu'elle ne pouvait se marier avec lui. Tout deux furent anéantis.

Pas facile d'apprécier les bureaux froides et vides du Ministère quand on vient de rompre avec sans doute l'amour de sa vie. De plus, ses collègues ne connaissaient rien des Moldus et cela l'agaçait. Outre ses relations au boulot, Minerva se montra douée, efficace et très utile. Après seulement deux ans, elle décida après le refus d'une promotion de quitter Londres et de remonter un peu plus au Nord. Un échange rapide d'Hibou lui suffit pour obtenir un excellent post de professeur en Transfiguration à l'école qui l'avait découverte. Pauvre Elphinstone Urquart, joli garçon et chef de son service, à qui elle s'était liée d'affection. Minerva garda contact bien entendu.
Poudlard fut comme une révélation pour elle. Elle devint une excellente professeur, strict et stimulante, et se rapprocha très vite de ses collègues. De sa vie chez les Moldus, elle gardait une boite, bien fermée à clé, où était notamment rangé des lettres de son premier amour. Cachottière la petite n'est-ce pas ? ... Elle tomba de haut quand sa mère Isobel lui annonça que finalement, il avait épousé la fille du fermier d'à côté. Atroce !
Albus Dumbledore la retrouva le soir en sanglot dans sa salle de cours. Elle se confia, lui raconta les faits et, comme il savait le faire, la réconforta. Le partage de sa vie secrète fit comprendre à Minerva qu'elle n'était pas la seule à souffrir. Ils devinrent à partir de cette soirée pas si déprimante des amis proches et des estimés personnages.

Comme dit, Minerva avait gardé contact avec Elphinstone -prénom trop long que l'on contractera pas Elphi-. Ils se voyaient pendant les vacances et à l'une d'elle, il fit sa demande. Minerva était donc une femme que l'on aimait. Seulement, son coeur restait à Dougal, son moldu, et elle refusa. Elphi, qui l'aimait éperdument, ne lâcha pas l'affaire. Il essaya, essaya et réessaya, mais Minerva refusait toujours. Jusqu'au jour où, malheureusement McGregor décéda. Les années avaient passé à présent, la retraite était en route pour Elphi, et pour Minerva les chaînes s'étaient brisées. Son coeur lui était revenu et elle pouvait à présent l'offrir à Mr.Urquart. Sa demande finale fut si romantique qu'elle ne put refuser. Promenade d'été autour du célèbre lac de l'école. Avec une petite maison à Pré-au-lard, le couple vivait alors heureux et Minerva pouvait facilement aller travailler.

Féministe dans le coeur, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Elle fit jasé en refusant de porter le nom de son sang-pur de maris et préféra garder son nom de moldus de père. Peut-être a-t-elle bien fait. Car le mariage ne dura pas longtemps, trois ans à peine. Seconde tragédie de vie.
Piqué, mordu, tué par une Tentacula Vénéneuse, le chagrin fut lourd à porter pour Minerva qui avait quitté ses robes vertes émeraude pour du noir de deuil. Dès que le passage vers l'au-delà était fait pour Elphinstone, elle ne put supporter de vivre seul et retourna vivre à Poudlard, dans cette petite chambre sans cachet qu'elle aimait tant.
Et elle est aujourd'hui celle que nous connaissons. Une dame qui s'entend à merveille avec ses collègues, qui soutient à tord et à crie Dumbledore, qui en fait baver à ses élèves avec des tonnes de devoirs, qui découvre des talents nouveaux et prometteurs. Elle a grande joie aujourd'hui d'enseigner et n'a pas trop envie de partir à la retraite malgré son âge avancé.

~ Test RP ~
Driiiiing !
Un objet vibrait sans se stopper sur une table de chevet d'un chêne classique.
Driiiiing !
Oui oui, c'est bon ! Je me lève ...
Une fine main tapote sur le dessus de l'objet qui cesse son raffut. Le réveil, je m'y serais presque déshabituée à l'utiliser. La main glisse derrière ce fameux « Réveil » et attrape un ruban rouge. La demoiselle assise sur son lit s'attache rapidement les cheveux et se lève d'un bon. Elle contourne son lit et disparait de cette chambre d'adolescente avec grâce dans un long pyjama de satin bariolés avec soin de rose et de violet.

Arrivée dans la cuisine, elle croise sa mère qui vint de terminer une cafetière. « Salut chérie, En veux-tu ? » La jolie demoiselle aux cheveux aussi noirs que l'obscurité hoche de la tête. Quelques mèches en profitent pour passer devant son petit front, mais elles sont aussitôt placées derrière les oreilles. « Alors ? » interrogea soudainement Isobel. Alors ? Ha oui ... Il n'aura pas fallu dix minutes pour que le sujet revienne sur la table. Merci Maman. Mais elle n'avait pas tort. C'était un jour particulier, elle voulait juste savoir, elle devait s'inquiéter. Isobel a connu la même situation.
Assise sur la table carrée à la nappe aux carreaux rouges et blancs, elle dégustait son porridge matinal avec en face, une mère soucieuse dont les gorgées étaient aussi fréquentes que ses battements de cils.

Je ... fini-t-elle par dire, je dois aller au ministère. Sa voix tremblait.
Minerva, déclare sa mère en lui prenant la main gauche.
Même si je l'aime, rajouta triste la jeune fille dont le bol s'était vidé.
Je sais ... malheureusement, je connais ce dilemme.
Je, je vais y aller tôt.
Elle se lève et se prépare à ranger sa vaisselle quand sa mère l'interrompt.
Laisse, je vais le faire. Va te préparer.
Minerva mit une demi-heure, comme à son habitude en semaine, pour se préparer. Les cheveux bouclé à l'anglaise on retrouvait son ruban sur le côté. Elle portait une courte robe aux motifs écossai. Un tour sur elle-même plus tard sa mère lui confirma qu'ainsi elle ne pouvait qu'être sublime. Minerva n'est pas certaine que cela soit de bon augure. Enfin, elle doit se sentir propre, belle et forte pour allez faire ce qu'elle avait à faire.
Les bras le long du corps elle part avec courage de la grande maison pour rejoindre... Dougal McGregor.

Tic. Tac. Tic. Tac.
Pianotant sur la table, jambe croisée, Isobel s'impatientait.
Dong. Dong... Douze coups. Midi sonnait sur la grande et ancienne horloge du salon
Mais où est-elle ? S'interroge avec frayeur Isobel McGonagall. Pourquoi n'est-elle ... ?
A cet instant précis, la porte s'entre-ouvre, en douceur. Isobel bondis sur ses deux pieds et regarde sa fille entrer, une larme coulant de son oeil droit. Aussitôt elle se jette dans les bras l'une de l'autre. Isobel ose tout de même lui demander : « Comment... Non. Que s'est-il passé ? » Minerva fond en larme, ses boucles sont défaites, son maquillage coule. Ne pendait que ses lunettes rouges. Dans les bras de sa mère, elle les fit tomber au sol où elles se brisèrent. La plus âgée le remarque, mais s'en moque.
Quand le calme et les choses se sont calmées, Minerva décida de conter ce qu'ils s'étaient passés, en oubliant le moins de détails possibles :

« Nous nous sommes donné rendez-vous devant sa grange, la rouge. Je suis arrivée en avance alors je me suis posée sur une botte de paille et j'ai attendu. Je me suis dit et répéter ce que je devais lui dire. Je connaissais les mots par cœur. Puis il est arrivé. Démarche de fermier, la barbe rousse d'une semaine, tu vois, ce à quoi il ne m'avait pas habitué. Comme moi, il s'était bien fait. Après les caresses de bonjour, il a bien vu à mon visage que quelque chose n'allait pas. Alors je lui ai dit comme ça... « Doug, je, je dois te dire quelque chose. » Tu penses qu'il ne prend pas la chose au sérieux. Mais je me fâche légèrement -alors qu'il me baisait le cou- « Doug, s'il te plait. C'est important. » Là crois-moi qu'il a commencé à flipper, moi j'étais déjà dans tous mes états.

Mon chéri, dit-je avec soucis, je... je ne sais pas trop par quoi commencer, je ...
Chut, me coupe-t-il avec deux doigts sur la bouche. On ne l'a pas encore dit et je crois effectivement qu'il est temps.
Dougal, m'exprime-je, s'il te... ne fais pas ça
Ma Minerva...
Dougal please...
... Je t'aime.
Doug, pleure-je, pour... tu n'aurais ... pas dû
Minerva, commence-t-il vraiment à s'inquiéter, que se passe-t-il ?
Je ne peux, me levant soudain et lui tournant le dos, je ne peux pas.
Ne m'aimes-tu donc pas, m'interroge-t-il avec stupeur
Ne dis pas de sottises, m'exclame-je avec fureur, c'est autre chose !
Qu'est-ce donc ma douce ? Me demande-t-il
Je ne peux pas me marier, ose-je enfin, c'est impossible.
Mais, pour... pourquoi donc ?
C'est, éclate-je soudain en sanglot, impossible !
Mi...Minerva, me prend-il dans les bras, explique-moi enfin.
Dougal, m'énerve-je en le repoussant, tu ne comprends pas !
Comment le pourrais-je, dit-il en élevant la voix, tu ne me dis rien.
Dougal...

Je m'enfuis alors, il me tient le bras, me demandait clairement des explications. Je ne peux le faire. Je me libère et m'enfuis vers la rivière, celle où père m'emmenait pêcher le dimanche après la messe. Maman, j'ai pleuré. Oui j'ai pleuré. Je m'en voulais de lui avait fait cela. Comment pouvais-je faire autrement ? Je ne pouvais tout de même pas lui dire. Je n'allais pas être là : « Tiens au fait Doug, on ne peut pas se marier car je suis une sorcière et que je vais à Londres travailler au Ministère de la Magie. » Maman ... »


La mère serre alors très fortement sa fille. Chacune avait les larmes en cascade.

Pour Minerva cela restera sans doute le jour et la décision la plus difficile de sa vie. Ce fut un instant si court. Un échange si éphémère, mais il avait compté plus que tout. Elle plaça la communauté magique et son destin devant l'amour, chose que sa mère ne fit pas. Comme une vengeance sur la vie, elle ne donna jamais jour à la vie. Minerva McGonagall avait tant de fois essayé d'imaginer sa vie si elle était restée chez les Moldus. Aurait-il vécu le même drame parental ? Cela se serait-il bien passé ?

~ Et vous ? ~
~ Où avez-vous connu le forum ? : Je suis un DC :3
~ Âge : 19 ans
~ Niveau RP : Devine !


Dernière édition par Minerva McGonagall le Lun 20 Aoû 2012 - 0:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 181
Points rp : 2586
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 28
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 8:59

Re Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justin Scott
"Je veux l'équité, tous mes élèv's sont à égalité."

avatar

Messages : 100
Points rp : 2527
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 22

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de saule, ventricule de coeur de dragon, 31 cm.
Ascendance: Mêlée
Camp: Armée de Dumbledore

MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 9:10

Wouhouh ! Une MacGo ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 469
Points rp : 3645
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 29

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 10:25

Bienvenue Professeur *o*



♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean Scott
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 74
Points rp : 2399
Date d'inscription : 25/07/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de rose de 33 cm. Crain de Vélane.
Ascendance: Parents sorcier mais Grand parents Moldus.
Camp: I'm a Suisse !

MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 10:42

Et Yo =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2854
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 14:47

Re-bienvenu =D Qui s'est qui s'est *w* ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux S. Silvestri
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 63
Points rp : 2357
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 31

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bouleau et Achillée, 30cm
Ascendance: Sang Pur
Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   Dim 19 Aoû 2012 - 18:44

Re-bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Minerva McGonagall   

Revenir en haut Aller en bas
 

Minerva McGonagall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (f) MINERVA MCGONAGALL feat MICHELLE FAIRLEY
» Minerva McGonagall ▬ Nous n'avons jamais recours à la métamorphose pour infliger des punitions !
» Fiche Minerva McGonagall
» Présentation Minerva McGonagall [Terminée]
» Minerva McGonagall [UNDERCO]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Avant tout - :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-