- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Réminescences [Lux - Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2645
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Réminescences [Lux - Blaise]   Dim 19 Aoû 2012 - 19:35

20 Février 1997

    Blaise venait juste de quitter le dortoir de Justin dans lequel les deux amoureux avaient encore laisser parler leurs corps. Il était presque l'heure du diner et une fois n'était pas coutume, Blaise n'allait pas partager le repas à la table des Poufsouffle car il y avait entrainement pour les Serpentard et qu'il se devait de manger vite.

    Aussi, il laissa à contre coeur son tendre Justin, petit démon de la luxure qu'il était, confortablement installé à jouer aux échecs avec son meilleur ami alors qu'il allait trimer sous la pluie battante avec un Draco qu'il supportait de moins en moins, un Nott horripilant et un Uqurhart toujours aussi vaniteux ... Parfois, il se demandait ce qu'il faisait à Serpentard, vraiment.

    Mais là n'était pas la question et alors qu'il parcourait le chemin de la Salle Commune des Poufsouffle jusqu'à sa propre Salle Commune pour prendre ses affaires, il eut la désagréable surprise de se retrouver seul dans la pièce avec seulement une silhouette alanguie sur un divan, le visage masqué par l'ombre portée par les flammes de l'âtre.

    Sans se formaliser, Blaise traversa la salle d'un pas ferme et rejoignit son dortoir où il s'empressa de fourrager dans ses affaires pour en extirper un uniforme de Quidditch plutôt propre, ses lunettes, ses protections ainsi que son étui à baguette qu'il emportait toujours depuis l'attaque des Détraqueurs sur le terrain.

    Une fois le tout bourré sans ménagement dans un sac, il redescendit. Mais la chance de ne trouver personne fut contrecarré. Décidément, le destin en avait après lui en ce moment ! Car la silhouette qui pivota de son sofa pour lui envoyer un regard noir en agitant ses cheveux blonds n'était autre que Silvestri. Quelle poisse.

    Cette fille n'était autre que le clone démoniaque et blond de Greengrass. Et évidemment elles étaient copines comme cochonnes et en ces temps difficiles, on ne voyait pas l'une sans l'autre. Mais bon, à présent que Miss Parfaite avait récupéré son Prince, elle aurait bien moins besoin de son acolyte, c'était évident.

    Toujours était-il que la blonde se tenait face à lui et une irrépressible envie de rire le prit à la gorge. Il aurait du s'en aller et ne pas chercher le conflit avec cette furie, mais c'était trop dur de renoncer à une bonne tranche de rigolade comme seule cette femelle pouvait lui en procurer.

    Immédiatement, des images du début de l'année lui revinrent en mémoire. C'était en octobre, alors que le bal d'Halloween s'organisait provoquant l'effervescence de toutes les femelles en chaleur de l'établissement. Blaise avait été surpris de voir cette blonde toujours fourrée avec Greengrass s'approcher de lui et de l'aborder avec un sourire qui se voulait charmeur.

    Elle avait agité ses cheveux et d'une voix langoureuse, avait proposé des choses qui aurait été très tentante si elle avait eu un pénis et une paire de couille. Mais malheureusement, il n'y avait rien de tel à déclarer au bataillon. Incapable de juger la beauté féminine, il n'aurait d'autant plus, pas pu conclure qu'elle était tout de même mignonne pour adoucir son refus catégorique.

    Evidemment, il aurait aussi du éviter d'éclater de rire et de glisser son bras autour des hanches de son coup de l'époque -un quatrième année du nom charmant de Vermillon- avant de lui rouler le patin du siècle. Il avait ainsi ridiculisé la pauvre blonde qui -en tant que sang pur digne de ce nom- avait été blessé à vie dans son orgueil et s'acharnait depuis lors, à lui faire payer cet affront.

    C'était donc surement pour ça qu'elle le fusillait du regard. Alors, pour remuer le couteau dans la plaie comme lui seul savait le faire, Blaise éclata d'un rire de gorge rauque avant de rouler des hanches en lançant ses cheveux en arrière -imitant de façon assez surprenante la jeune fille- avant de prononcer d'une voix faussement aigüe :

    "Blaise, je pourrais te faire des choses qu'aucune fille avant moi ne t'avait faite. Oh Blaise s'iiiil te plait, viens au bal avec moi ... Ouuuuh"

    Il se trémoussa encore un moment, observant avec délice, la réaction de la femelle. Tant pis pour son diner, il avait une bien meilleure distraction ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux S. Silvestri
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 63
Points rp : 2148
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bouleau et Achillée, 30cm
Ascendance: Sang Pur
Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   Lun 20 Aoû 2012 - 0:39

Tout le monde était parti manger. Tout le monde ? Non… Lux était restée dans la salle commune si déserte à cette heure de repas. Elle n’avait pas réellement faim. Surtout depuis qu’elle avait reçu cette maudite lettre de la part de sa mère. Prenant place dans un fauteuil près de l’âtre de la cheminée, la Lumière profitait de cette solitude qui pouvait parfois lui être si pesante. Elle qui aimait tant s’amuser et être entourée. Quelques bruits de pas vinrent perturbée la Lumière dans ses pensées. Blaise Zabini… Un homosexuel qui dénigrait tout ce qui avait une paire de sein… Lux avait eu le malheur d’aller le draguer un soir de bal et forcément… Si seulement elle ne s’était pris qu’un râteau, elle s’était heurtée à un misogyne incroyable. Rien de tel pour énervée la Serpentard. Elle ne bougea pas d’un poil. Elle n’avait vraiment pas envie de se battre avec lui ce soir. D’ailleurs ce dernier semblait ne pas l’avoir reconnu. Elle tourna d’avantage le dos afin qu’il continue sa route sans se soucier d’elle. Cela sembla d’ailleurs fonctionner parfaitement. Il continua sa route vers les dortoirs. Elle soupira d’aise. La lettre froissée qu’elle avait récupérée suite à son altercation avec Théodore se trouvait encore dans ses mains. Elle avait dû l’user à forcer de la lire et la relire. Le Serpentard lui avait dit qu’il vérifierait ces dires. Cependant Lux n’avait aucun espoir que cela soit un mensonge de la part de sa mère… Après tout, pourquoi ferait-elle de telle blague ?

Sa main se crispa sur la lettre tandis que les pas de Zabini revenaient dans la salle commune. Il revenait sac dans la main. Ah, le quidditch. Encore un sport qui menait la vie de la Lumière. Son père entraineur des Canons de Chudley avait envahi la maison avec ce sport. Son frère et lui ne parlaient que de cela, passaient leur temps à jouer. Ils avaient même forcé la Lumière à jouer avec eux. Beaucoup pourraient s’étonner de sa capacité à tenir sur un balai et encore plus du fait qu’elle ne soit pas si mauvaise en tant que gardienne. Mais à entendre parler du Quidditch par ci et du Quidditch par-là, la Lumière en avait fait une overdose et ne voulait absolument plus entendre parler de ce sport.

Son regard croisa malheureusement celui du Serpentard. Serpentard… Comment avait-il atterri dans cette maison ?

Voila qu’il avait son sourire arrogant qui se dessinait sur les lèvres. C’était toujours la même chose. Cet idiot ne repensait qu’à la fois où elle avait voulu l’aguicher.
"Blaise, je pourrais te faire des choses qu'aucune fille avant moi ne t'avait faite. Oh Blaise s'iiiil te plait, viens au bal avec moi ... Ouuuuh"
La Lumière se redressa fièrement dans son canapé tout en glissant la lettre dans la poche de sa jupe. Elle regarda un sourcil arqué le spectacle qui s’offrait devant elle. Lorsqu’il eut fini de se dandiner, la Lumière applaudit d’une manière lente, dénotant l’ennui de la scène qu’il venait de lui offrir. Elle se releva pour lui faire face et se planter en face de lui.
« Zabini, il faudrait peut-être redescendre sur terre… Moi, te supplier d’aller au bal avec toi ? Sache que je supplies jamais personne.»
Elle s’approcha de lui comme pour le provoquer. Elle savait pertinemment que la proximité l’agacerait.
«Quant au fait que je pourrais te faire des choses qu’aucune ne t’ont avant, cela en est certain. Sinon, tu ne serais certainement pas gay mon cher !»
La blonde s’assit alors sur l’accoudoir d’un des fauteuils. Beaucoup de filles regrettaient l’orientation sexuelle du jeune homme. Il y avait de quoi. Mais quant à son caractère… C’était peut-être en cela qu’il était de la maison des serpents.

La vipère que Lux était observa un instant le Serpentard. Entre leur parole, seul le crépitement venait couper le silence. Quelque part, elle enviait presque cet idiot d’assouvir ses désirs comme bon lui semblait. Lui au moins ne se prenait pas la tête avec des fiançailles arrangées. Quoi que… Cela aurait pu être drôle. Le retrouver affublée d’une petite amie imposée. L’idée arracha un sourire à la Lumière.
«Mais entre nous, tu sais pertinemment que je n’ai pas dit les choses ainsi, j’ai bien trop de classe et une éducation bien plus délicate que cela. Nous les femmes, nous ne sommes pas si … rentre dedans, vois-tu ?»
Si elle n’avait jamais rien eu contre les homosexuels, Lux s’amusait souvent sur ce point quand elle se retrouvait en compagnie du vert et argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2645
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   Lun 27 Aoû 2012 - 20:28

    Blaise s'amusa de la réaction de la femelle qui paraissait fulminer intérieurement tout en tentant de garder une contenance. Le métis avait toujours adoré pousser à bout les Sang Purs d'éducation classique ... C'était très amusant car entre la fierté de leur sang et leur orgueil, et l'envie d'exploser, la pulsion qui demande à succomber, il y avait souvent un dilemme très distrayant pour qui n'en n'avait cure.

    Aussi, il fut très satisfait de la réaction de Silvestri, sachant que l'idée d'un moment de ce genre était la principale donnée qui l'avait poussé à lui adresser la parole. S'il avait été en compagnie de Justin qui partageait son plaisir de se moquer des valeurs surannées des aristocrates, il aura éclaté d'un rire rauque ponctué de "je suis machiavélique mouahahah" sonores.

    Au lieu de cela qu'il réservait à l'élu de son coeur, Blaise se contenta de sourire en écoutant attentivement la blonde se dépêtrer avec ses arguments fallacieux. Pour la forme, elle applaudit exagérément pour signifier un ennui auquel le métis ne croyait pas. Selon elle, elle n'avait absolument pas "supplier" Blaise pour aller au bal et elle se trouvait beaucoup plus classe et distingué que ce qu'elle jugea être une piètre imitation. Assise sur un rebord de sofa en face lui, elle le fixait d'un regard de défi.

    Elle avait fait exprès de se rapprocher de lui car elle savait pertinemment que la proximité avec une femelle autre que Pansy, Tracey, sa mère, sa grand-mère et Luna Lodwick, lui refilait des boutons. Mais Blaise réussit à dominer sa répulsion tant il s'amusait de la réponse qu'il allait formuler. Jouer avec Silvestri était une distraction sans pareille !

    "Et c'est pour ça que je ne ... rentre pas "dedans" les femmes !" dit-il en éclatant de rire. "Ca et les morceaux de chaire dégueulasses qui pendent lamentablement sur votre torse que vous appelez "seins' ... Et brrr rien que d'y penser, j'ai envie de vomir ! C'est pas naturel quand ça ne pend pas ! C'est fourbe, vicieux, caché dans l'obscurité ... Ce n'est pas franc ! Comme les femelles en générale d'ailleurs !"

    En grimaçant, il imita à nouveau une femelle exhibant son décolleté avec une moue faussement effarouchée. Avec sa voix aigüe, il poursuivit :

    "Ouhhhhh comme j'ai des gros seins ! Ouuuuuh mais comme les garçons sont curels ! Ouhhhh mais je me ferais bien baiser ! Ouhhhhhh mais je peux pas, je suis censée être une grosse coincée ! Pathétique" ajouta-t-il de son habituel ton rauque et moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux S. Silvestri
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 63
Points rp : 2148
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bouleau et Achillée, 30cm
Ascendance: Sang Pur
Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   Mar 28 Aoû 2012 - 22:54

Parfois, Lux se demandait pourquoi elle ne tournait pas tout simplement le dos à cet énergumène. Elle pourrait très bien l’ignorer et se diriger vers les dortoirs des filles. Lieu ô combien effrayant pour un être tel que Zabini. Vous imaginez, vous ? Un endroit réservé uniquement aux femmes. L’horreur en trois dimension pour le Serpentard qui se trouvait en face d’elle. Elle se demanda un instant ce que sa forme d’épouvantard pouvait bien prendre. Elle eut assez rapidement la réponse en écoutant les propos grotesques du jeune homme. Une paire de sein ! Drôle ! Il n’en était que la description qu’il venait de lui faire de la chose était assez horrible !
Tandis qu’elle s’était relevée et approchée de lui, elle nota que ce dernier faisait un effort surhumain pour ne pas s’éloigner d’elle. Lux arqua un sourcil septique. Effectivement, vu l’image qu’il se faisait d’une poitrine, il devait être loin d’avoir une érection devant une femme. Avec un sourire sournois aux lèvres, la Lumière tira un peu sur le col de sa chemise laissant apparaitre la naissance rebondie de sa poitrine.
« C’est bien de cela dont tu parles Blaise ? Des seins ? »
Elle eut un petit sourire se taisant un instant. Elle reprit tout de même.
«Tu sais que le peu d’amies ‘femelles’ que tu as en possède ? Bien que je doive l’admettre, certaines sont plates comme des scrout à pétard. Oh ! Mais… Sais-tu que ce sont des femmes au moins ? Il ne faudrait pas que tu les confondes et que tu les attrapes par derrière ! Quoi que, Pansy n’a pas l’air gêné de faire les choses pas derrière tu me diras…»
Elle haussa les épaules innocemment. L’attaque direct envers Pansy était volontaire. Elle savait très bien qu’elle était l’une des amies de Blaise, mais surtout qu’elle couchait avec le fiancé de Daphné… Elle s’approcha d’avantage et avant qu’elle ne s’échappe, son index vint à peine frôler l’intimité du Serpentard.
« Puis entre nous, vos attributs ne sont pas d’une beauté suprême.»
Elle s’éloigna tranquillement, reprenant sa place sur l’accoudoir du fauteuil qu’elle occupait depuis le début de leurs échanges. A sa nouvelle imitation, Lux leva les yeux au ciel.
« Pour un type qui veut montrer à quel point il est différent, tu fais preuve d’une fermeture d’esprit incroyable. Veux-tu que je te joue la scène du : Tous les hommes sont des salops ? Ou tu connais déjà ce stéréotype stupide ? Vu que tu as l’air de bien connaitre ceux sur les femmes… Tu es d’un pathétique. Tu ne cherches vraiment pas plus loin que le bout de ton nez. Et tu sais quoi ? Etre détestée par un type comme toi, ça me flatte. Vu les gens que tu fréquentes à dire vrai, je suis d’autant plus ravie de ce constat.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2645
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   Jeu 30 Aoû 2012 - 21:47

    Blaise fit une grimace lorsque la femelle s'approcha en tirant sur son chemisier, laissant apparaitre une chaire pâle à l'odeur sucrée trop forte, surnaturellement rebondis et tendus. Et encore, Silvestri était particulièrement plate pour une femelle, Blaise avait déjà croisé pire -sa mère notamment qui avait la manie héritée de son travail de se promener nue à la maison- et à chaque fois, il avait la même sensation nauséeuse qui lui donnait envie de vomir.

    Le simple fait d'imaginer toute cette chair flasque qui pendaient et bloblotait à chaque mouvement de ses dindes qui se dandinaient systématiquement sans raison apparente, le dégoutait purement et simplement. Une image du torse incroyablement lisse et plat de Justin avec ses tétons saillant légèrement, suffisamment pour les mordiller gentiment mais sans pour autant apparaitre sous un tee-shirt.

    Cette vision était divinement plus excitante que la peau moite et fine de Silestri qui s'exhibait dans un but assez obscur pour le métis. Pour le faire chier probablement, c'était bien le genre d'une femelle comme elle ! Blaise faillit décider de s'en aller mais il n'aurait pas du espérer être tranquille aussi facilement. Il ne pouvait apparemment profiter de la discrétion qu'offrait la femelle sans avoir un retour de bâton ...

    Seulement, Silvestri ne se contenta pas de lui envoyer dans les dents qu'il avait malgré ses réticences, des amis de sexes féminin qui possédait une poitrine -comme si il pouvait oublier ce détail écoeurant- elle s'autorisa une remarque sur Pansy. Evidemment, Greengrass et sa bande de pouffiasses ne pouvaient pas apprécier la gentillesse et la générosité d'une fille aussi aimable et douce que Pansy ... Ce n'était pas étonnant après tout, ces femelles avaient un besoin naturel de jalouser celles qui étaient meilleures qu'elles !

    Blaise se dit un instant qu'il était fort aise que les hommes n'agissent pas ainsi car il se serait trouver à devoir entretenir des relations avec ...Peut importe. Il y avait deux manières de réagir avec les gens comme Silvestri : soit rentrer dans son jeu et lui offrir ce qu'elle attendait en le provoquant ainsi, soit la déstabiliser en paraissant totalement insensible à ses agressions.

    Comme Blaise était plutôt du genre rentre-dedans -elle l'avait d'ailleurs bien remarqué- mais pour autant, il lui arriverait rarement de prendre la mouche si on n'attaquait pas les gens qu'il aimait. Certes, Silvestri venait de critiquer Pansy mais au vue de la puérilité de sa remarque, rebondir humoristiquement serait la meilleure des solutions pour rendre la femelle folle de rage et de jalousie.

    "Oh tu sais, ça a du bon, elle s'est rendu compte des bonnes choses qu'offraient les hommes ! Mais apparemment elle doit aimer les seins pour moi vu qu'elle préfère les filles ! C'est pas mal comme technique tu me diras, elle a le choix comme ça ! Ca lui évitera d'être frustrée et aigrie, elle ! Tu sais c'est très plaisant d'avoir la maturité nécessaire pour faire ses propres choix, tu sais genre, pouvoir dire non à ses parents au lieu de faire ce qu'il te dise comme un elfe de maison ! Après je pense que le cerveau des femelles est inversement proportionnelle à la taille des .... mamelles !"

    Sauf qu'à la fin de son discours, Lux s'approcha suffisamment pour laisser un index baladeur s'égarer sur sa braguette. Un frisson d'effroi parcourut Blaise qui sentit son engin se rétracter pour presque rentrer en lui même comme un télescope. Il eut d'abord un haut le coeur et envie de bruler son pantalon mais son orgueil l'empêchait de réagir violemment. Bien qu'à cet instant, la blonde faillit recevoir une gifle magistrale pour lui apprendre à éviter de se comporter comme un trainée.

    Mais apparemment, elle n'avait aucun problème à passer pour la pire des péripatéticiennes. Comme quoi leur petit groupe avec Miss Parfaite n'était pas si stupide si on résonnait bien, elles sortaient du même moule et étaient destinées à la même vie pathétique dictée par leurs parents. Dans un sens Blaise les plaignaient ... Non en fait non, il pensait simplement qu'elles avaient ce qu'elles méritaient !

    "Ouai c'est vrai que comparé à un trou béant recouvert de lambeaux de steack, sécrétant béchamelle grumeleuse et marre de sang pleine de caillots, laissant parfois même le passage à un enfant, notre queue est carrément hardcore ! Tu as raison, je pense qu'on devrait y mettre un petit noeux pour les rendre plus jolies !"


    Silvestri reprit ensuite sa place avant de constater qu'elle le trouvait pathétique et étroit d'esprit. A nouveau, Blaise avait l'impression de reprendre le dessus aussi il éclata de rire en la toisant, haussant un sourcil dubitatif à la Malfoy

    "Oh tu sais, ça ne me dérangerait pas que tu penses ça ! Ca ferait plus de beaux gosses à me mettre sous la bite comme ça ! Ouais ça il parait que je suis étroit ... d'esprit ! Quel scoop hein ? Si je suis si pathétique avec les gens que je fréquente, pourquoi ta soeur siamoise court-elle après l'une des personnes les plus étroites d'esprit que je connaisse, hun ? Et une qui m'apprécie le plus par ailleurs. C'est intéressant ça ? Tu ne trouve pas ? J'appelle ça l'ironie du sort. Mais je crois savoir que justement, tu n'as rien à craindre, les gens de ton espèce apprécie de se reproduire entre eux depuis longtemps. A croire que la consanguinité ne vous dérange pas outre mesure ! Après c'est sur que ça explique un tas de choses ... Je suis désolé, peut être que j'utilise un langage trop compliqué pour toi ! Si tu veux, je pense que St Mangouste pourrait s'arranger pour faire un caryotype pas trop cher ! Ca devrait être une réforme du Ministère de la Santé et des Maladies Magiques : remboursés les analysées génétiques des familles dégénérées ! Ce serait une action de santé publique ! Dommage qu'il n'y ait pas de traitement ..."

    Blaise éclata d'un rire rauque en fixant la blonde avec un rictus méprisant. Elle lui donnait le bâton pour se faire battre et malgré ses maigres tentatives de révoltes, le métis s'amusait toujours autant en constatant la faible capacité de raisonnement des fréquentations de Miss Parfaite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux S. Silvestri
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 63
Points rp : 2148
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bouleau et Achillée, 30cm
Ascendance: Sang Pur
Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   Lun 3 Sep 2012 - 16:34

Lux eut un sourire satisfait voyant la grimace du Serpent qui se trouvait en face d’elle. Il fallait avouer que contre lui, elle avait plusieurs atouts qui avaient le don de l’écœurer. A dire vrai, c’est bien parce qu’elle le savait homosexuel qu’elle avait dévoilé légèrement sa poitrine. C’était un vieil ennemi en plus à présent. La Lumière avait toujours aimé provoquer. Que ce soit les hommes ou bien encore sa famille. Elle avait, malheureusement pour ses parents, une furieuse envie de liberté. Malgré tout, Merlin en était témoin, elle avait un attachement pour ses proches. Ce qui l’empêchait de tout quitter… Si on prenait la peine de connaitre la jeune fille, il n’était pas difficile de savoir qu’elle débordait d’affection. Ou de haine. Tout dépendait de la personne qui se trouvait en face d’elle. Et en l’occurrence, il s’agit de Zabini…

La Vipère sentit dans son attitude qu’il hésitait à partir. Malheureusement, elle n’avait pas été assez loin dans la provocation, fallait-il croire. Peut-être aurait-elle dû ouvrir complètement son chemisier et lui crier : ‘Bouh’ ! L’idée aurait presque fait rire la blonde.

Le jour où Lux l’avait abordé, durant ce bal, elle avait sûrement abusé de la bierreaubeurre. D’ailleurs son frère lui avait bien dit qu’elle était arrangée. Arrangée... Avec Nox, il fallait s’attendre à tout. Elle se souvenait encore de la tête indignée qu’elle avait fait vu la réponse imagée que le métisse lui avait faite. Un simple, ’écoute chérie, je ne suis pas tout à fait intéressé’ aurait suffi largement. Par la suite, Lux avait décidé d’ignorer avec superbe cet idiot. Chose plus facile à penser qu’à ne faire puisqu’il s’amusait à lui rappeler la façon dont il avait voulu la ridiculiser. De fil en aiguille, les insultes et les bassesses avaient filé entre eux. Ce soir n’était que la répétition sans fin de leur rencontre précédente. Au final, elle ne savait rien de lui et supposait qu’il n’en savait pas plus d’elle. Il faisait partie des amis de Drago. Chose qui avait sûrement séparée l’amitié de ces deux derniers encore plus. Et evidement, elle avait bien compris qu’il était gay, mais pas que… Il était aussi très misogyne ; Et les filles comme elle, l’insupportaient. Et le jour où Lux comprit cela, ce fut d’autant plus amusant de se prendre le bec avec lui. Visiblement, la pique sur Pansy l’avait particulièrement touché. Il déferla alors des propos très haineux et la blonde comprenait parfaitement les piques qui lui étaient destinés. Preuve qu’il ne la connaissait pas. Cherchait-il à la faire sortir de ses gonds ? La jeune Serpentard avait toujours réussi à se maitriser. Surtout lorsqu’on l’attaquait de manière aussi grotesque. Seul Théodore pouvait se vanter de la mettre dans des états pas possibles. Il avait le don de la mettre en boule et ce juste avec un regard ou un soupir. Il n’était pas rare qu’elle se mette à l’insulter en Russe. Si un jour la Lumière se mettait à jurer en Russe, c’était vraiment qu’elle était à deux doigts de vous arracher les yeux. Même Théo avait failli la gifler dans la salle commune dernièrement suite à l’excès de colère qu’elle avait eu envers lui. En même temps, il l’avait cherché…. Elle eut un sourire moqueur.
«Proportionnel à la taille des seins ? Pourtant je t’ai déjà entendu dire que pour une ‘femelle’, j’étais plutôt plate… Quant aux choix dont tu parles, si c’est moi que tu vises, tu es plutôt tombé sur le mauvais exemple…»
A dire vrai, elle faisait voir de toutes les couleurs à ses parents qui aimaient tellement les règles traditionnelles. C’est peut-être pour cela qu’elle se retrouvait affublée d’un fiancé… La discussion qu’ils avaient eu n’était pas très fructueuse d’ailleurs… Elle avait toujours apprécié le jeune homme, mais de là à le prendre pour mari ! La Lumière le provoqua une dernière fois en frôlant son intimité. A la vue de sa tête Lux ne put s’empêcher de rire. A nouveau cet idiot déferla une vague de propos quant à l’horreur que les femmes étaient. Comme les jeunes enfants. Garçons d’un côté, filles de l’autre. Elle leva les yeux au ciel.
«C’est vrai que de tremper ton instrument dans un trou plein d’excréments, c’est bien plus charmant ! Je te signale, qu’un jour t’en es sorti de ce ‘trou’.»
Peut-être devrait-elle lui rappeler que lui-même était sorti de ce trou si immonde ? Peut-être que son traumatisme venait de là… Lux se rassit sur son fauteuil. Franchement, un type qui avait de tel discours était même plus que pathétique. Il devait avoir un problème. Un truc qui lui était arrivé dans son enfance. Il se mit alors à rire. Lux l’écouta d’une oreille. Qu’est-ce qu’il pouvait déblatérer comme idioties celui là. Elle secoua la tête trouvant son discours plus que riddicule. Elle risquait sûrement de perdre son temps mais autant répondre. Elle se releva et se planta devant lui, le fixa droit dans les yeux. Elle reconnaissait dans son allure la meme attitude que Drago. Attitude qui les avait éloignés.
«Je passe outre le fait que tu parles tel un porc. Ma sœur siamoise comme tu dis si bien ne court pas après lui. Elle a plus de dignité que cela. Tu sais les sentiments Zabini, ça ne se contrôle pas. Tu peux tomber amoureux du pire des crétins. Les gens changent ! Drago a changé. Les sentiments restent. Alors ton ironie du sort… Maintenant je vais rebondir sur la reproduction entre sang pur. Aux vues de tes propos, je comprends bien mieux la case qui te manque. Parce que tu as beau le renier, ce qui coule dans tes veines est loin d’avoir des traces de moldus. Tu sais tu as bien le droit d’être gay sans haïr les femmes pour autant ! Quand on sait que ta mère est une reine de la féminité, on se demande vraiment ce qui cloche chez toi ! Et puisque ça à l’air de te travailler, effectivement mes parents sont comme tout bon sang pur à vouloir me caser avec la perle rare. Tu sais quoi ? Oui, ca m’emmerde royalement leurs idées à deux noises, et je suis parfaitement certaine que tu connais ma réputation au sujet de tout cela et que je suis loin de leur faire honneur. Mais désolée, avoir une attitude aussi immonde que la tienne, être un porc sans cervelle, ce n’est pas de mon ressort. Alors tes beaux discours plein d’ironie, de sarcasme et de vulgarité gardent les pour tes mecs. Je ne sais même pas ce que les gens peuvent te trouver. Tu es juste répugnant et lourd.»
Lorsque Lux parlait, elle regardait toujours les gens droit dans les yeux. Elle ne fuyait jamais un regard. Pas même celui d’un abruti comme Zabini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaise Zabini
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."

avatar

Messages : 263
Points rp : 2645
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Palmier Phoenix, Plume d'Hippogriffe, 23 cm rigide
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   Ven 28 Sep 2012 - 16:38

    Blaise soupira à la réponse enflammée de la blonde. Vue comme elle s'énervait, le métis ne trouvait déjà plus cela distrayant. Il l'écouta jusqu'au bout puis esquissa un rictus ironique. Il récapitula mentalement les noms d'oiseaux que Silvestri avait employé contre lui et à mi chemin entre la fureur et l'éclat de rire intempestif, il choisit la deuxième option.

    Il éclata d'un rire de gorge plutôt rauque et guttural avant de se diriger vers la sortie de la Salle Commune. La tapisserie s'écarta devant son passage, et il aurait tout donner pour voir le visage de la femelle devenir rouge de fureur alors qu'il ne répondait même pas à ses insultes.

    En même temps : vulgaire, porc sans cervelle, répugnant, lourd, porc à nouveau, tout cela était loin du scoop. Elle n'était pas la première à juger Blaise de la sorte car il n'appliquait pas les principes des sang-purs anglais à la lettre. Mais pour autant, le métis était fier du sang pur qui coulait dans ses veines, mais fier du sang noir de ses ancêtres jamaïcains, fier du sang de ses sorciers reclus, exploités par les anglais pendant la traite des noirs, fier de sa tribu et de sa famille.

    Et tout cela, Silvestri pouvait bien le dénigrer, il savait qu'il était loin d'être le plus idiot dans cette affaire. Il existait de nombreux sang-pur anglais qui n'appliquait pas bêtement ses traditions surannées et ses origines ne pouvaient le laisser subir cela sans un mot.

    Avec un sourire, arrivant devant la sortie de la Salle Commune, Blaise se retourna pour faire face à la blonde au chemisier ouvert. Une dernière réplique acerbe avant de partir serait du plus bel effet ! Et il pourrait ensuite se rendre à son entrainement en toute sérénité.

    "Bon, désolé, je dois y aller, je sais bien que les malformations congénitales dues à la consanguinité sont pas contagieuses, mais la connerie, si ! Je vais aller rouler une bonne pelle à mon petit-ami de sang mêlé, tu sais, un mec avec une belle paire de burnes, un cerveau et du sang moldu dans les veines. Dire que j'ai préféré cela à toi, je serais sacrément vexé à ta place ! Bonne soirée, éponge bien les torrents de larme de ta Miss Parfaite chérie, moi je vais m'éclater avec son me ... pardon son ex !"

    Blaise éclata à nouveau de rire et sans un regard pour cette femelle qu'il méprisait plus qu'une autre à cet instant, il sortit de la salle commune et laissa se refermer sur lui, la tapisserie des Serpentard. De toute façon, Draco dénigrait cette ecervellée autant que lui, ils étaient au moins deux. Comme toujours, deux contre le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réminescences [Lux - Blaise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réminescences [Lux - Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche relationnelle de Blaise J. Zabini
» Blaise Zabini
» (F) Zoe Saldana, mère de Blaise Zabini, Camp au choix
» Génocide émotionnel, Blaise
» RPGSS : Facebook ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Sous-Sols :: Salle Commune des Serpentard-