- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Messes Basses [Esther - Cormac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2653
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Messes Basses [Esther - Cormac]   Mar 28 Aoû 2012 - 17:06

3 Mars 1997

    Cormac venait de pénétrer dans la Salle de Métamorphose, très limite niveau horaire. Une minute ou deux de plus et MacGo le fichait à la porte comme la dernière fois où elle l'avait envoyé paitre plus loin. Il soupira de soulagement et constata un peu déçu qu'Harmonia s'était déjà assise à côté de son amie ...

    Il fit le tour de la salle du regard, se dépêchant avant que l'acariâtre professeur de métamorphose n'arrive. Il ne trouva qu'une place de libre, auprès de Esther FitzGerald, une jeune fille timide et réservé avec qui il était sorti promptement en début de cinquième année.

    Il avait beaucoup aimé son côté pure et virginal mais ça n'avait duré qu'un temps, comme avec toutes les autres. A présent, elle sortait avec un garçon dont il n'avait aucune idée ni du prénom ni du visage et elle semblait faire partie de la maigre liste de ses exs qui ne le haïssait pas viscéralement.

    Pour l'heure, il lui adressa un regard charmant et prit place à ses côtés non sans un regard langoureux à Harmonia qui se trouvait trois rangées devant -ce qui était rare- et qui semblait un peu boudeuse. Car en effet, depuis le 25 Février -surtout depuis l'événement du bain- Cormac avait pris ses couilles à deux mains et proposer à Harmonia de sortir avec lui.

    La brune avait accepté à quelques conditions bien sur et Cormac s'y étant engagé, cela faisait exactement une semaine qu'il formait ce qu'on pouvait décrire comme un couple. Bizarrement, Cormac se prenait au jeu et faisait tout ce qu'il pouvait pour se montrer comme un petit ami parfait. Pour l'heure, cela fonctionnait à merveille !

    Les lèvres d'Harmonia avait le gout de l'interdit enfin violé et il se sentait plus léger, comme soulagé d'un poids qui l'oppressait depuis longtemps. Ces angoisses à propos de sa sexualité ou de sa capacité à rendre son entourage dépressif s'étaient envolé et pour l'heure, il était tout simplement heureux.

    Le seul hic, la seule ombre au tableau, c'était que pour le moment, Harmo et lui en étaient restés aux chastes baisers et à quelques caresses aériennes. Cormac redoutait l'instant où ils iraient plus loin, et c'était bien la première fois que ça lui arrivait de se retrouver freiner. Il n'en avait pas encore parler avec la brune, et il avait peur que s'il le fasse, elle le prenne pour ce qu'on appelait communément une "couille molle".

    Bref, il eut à peine le temps de s'assoir que McGonagall passait dans son dos, lui envoyant un regard noir alors qu'il sortait le plus discrètement possible ses affaires. Cormac fit l'effort de se tenir tranquille le début du cours, ne décrochant pas un mot à sa voisine, mais au bout de vingt minutes, pendant un exercice particulièrement difficile, il se pencha vers Esther.

    "Pssstt, Esther ! J'arrive pas à métamorphoser ce putain de verre en informulé ! Comment tu fais toi pour que ça marche", demanda-t-il en lorgnant sur la coupe à vin devenu un rat vivant de la rouge et or.

    Peut être elle Esther parviendrait-elle à l'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Messes Basses [Esther - Cormac]   Mar 28 Aoû 2012 - 21:33

D'aussi loin qu'Esther pouvait se souvenir, elle avait toujours aimé la métamorphose. Ce n'était pas une matière particulièrement importante – après tout vous ne changiez pas un aras en un verre tous les jours – mais il n'en importait que peu pour la jeune fille. Après avoir grandi dans ce monde de Moldus, elle avait appris a adorer transformer des objets en autre, juste pour le plaisir.
Les cours du professeur McGonagall l'avait toujours intéressée et depuis sa première année elle avait beaucoup travaillé dans cette matière. Malheureusement, elle n'avait réussi à obtenir qu'un EE aux B.U.S.E., aussi espérait-elle se rattraper aux A.S.P.IC. ce qui expliquait son travail presque acharné dans cette matière.

Pour le cours d'aujourd'hui, elle savait déjà quelle en était la leçon : changer une coupe de vin en un rat. En effet, McGonagall les avait averti qu'il faudrait s'entrainer afin d'avancer durant le prochain cours et Esther, telle l'élève travailleuse qu'elle était, avait appliqué les consignes du professeur. Aussi arrivait-elle sûre d'elle.
Elle s'assit dans le fond de la classe, bien décidée à se faire féliciter par McGonagall pour sa maitrise parfaite du sort. Elle n'était pas vraiment attirée par les marques de distinction de la part des professeurs mais de temps en temps, elle aimait se sentir valoriser, surtout après avoir fait les efforts pour.

Alors que le professeur s'apprêtait à fermer la porte un élève entra précipitamment, un sourire sur les lèvres en guise d'excuse. Cormac McLaggen. Esther le reconnut instantanément, autant grâce à ses manières nonchalantes qu'à son épaisse chevelure brune. Élève de sixième année également, elle était brièvement sortie avec lui au cours de l'année précédente mais ils avaient rompus assez vite car elle n'aimait pas ses manières.
Toutes les filles avec qui étaient sorti Cormac le disait : elles n'aimaient pas ses manières. Si vous n'étiez pas entreprenante, il l'était pour vous, souvent trop rapidement et de façon trop insistante. À l'époque Esther avait presque voulu lui demander s'il ne se rendait pas compte qu'elle ne comptait pas coucher avec un garçon au bout de deux semaines de relation. À partir de ce moment-là, elle avait commencé sérieusement à douter d'une forme d'intelligence parmi la gente masculine et s'était mise à se dire que les relations de couple seraient beaucoup plus simples si tout le monde fonctionnait comme des filles.
Heureusement pour elle, elle avait rencontré Thomas et depuis ses idées concernant les garçons avaient augmentées dans son estime.

Depuis la fin de leur relation, Cormac et Esther ne s'étaient quasiment pas adressé la parole, hormis pour quelques banalités telles que « excuse-moi » ou bien « tu peux me donner mon rouleau de parchemin s'il te plaît ? Il a glissé sous ton siège ». Bref, des choses sans intérêt qui ne laissaient témoigner aucune affection comme aucun ressentiment. En effet, Esther avait beau avoir presque méprisé Cormac lors de leur aventure, elle ne l'avait jamais détesté pour autant, ni même dédaigné. Il était simplement son ex, et il était là. Point.

Quel ne fut donc pas son étonnement quand elle constata qu'après avoir jeté un coup d’œil énamouré à Harmonia, trois rangs plus haut, il se dirigea vers elle et posa ses fesses sur son banc. Bon, ça c'était un imprévu et Esther avait vraiment horreur des imprévus. Cependant, elle s'abstint de commentaire. Tout en écoutant d'une oreille distraite les indications du professeur McGonagall, elle observait Cormac à la dérobée. Il avait les yeux fixés sur Harmonia et semblait plongé dans ses pensées. Toute la maison Gryffondor – à minima – était au courant qu'Harmonia et Cormac étaient ensemble depuis peu aussi la rousse ne se formalisa pas de son regard plongé dans la chevelure de la jeune fille.

Quand McGonagall annonça que la pratique débutait, Esther détourna complètement son attention de son voisin et se mit à faire apparaître plus de rats qu'une animalerie pourrait accepter.
Au bout d'une dizaine de minutes, elle fut interrompue, non pas par le professeur comme elle l'espérait mais par Cormac lui-même.

« Pssstt, Esther ! J'arrive pas à métamorphoser ce putain de verre en informulé ! Comment tu fais toi pour que ça marche ? »

Même dans son souvenir Cormac n'avait jamais été d'une patience d'ange envers ce dont il n'arrivait pas – les cours en faisant partis. De plus, il ne semblait pas apprécier outre mesure la métamorphose, et bien qu'Esther ait du mal à concevoir que l'on n'aime pas cette matière, il lui paraissait normal qu'il ne réussisse pas son sort s'il ne donnait pas tout son cœur pour y parvenir. Enfin, peut-être exagérait-elle un petit peu.
Quoiqu'il en soit, elle ne pouvait décidément pas le laisser sans aide.

« Le secret, c'est qu'il faut prononcer la formule informulée très clairement dans ta tête, en détachant bien les syllabes. Tu ne regardes rien d'autre que la coupe, tu te concentres sur elle, tu pointes avec ta baguette et le tour est joué. »

Pour étayer son propos, elle lui fit une petite démonstration et se félicita elle-même d'avoir, une nouvelle fois, réussit son sort.
Revenir en haut Aller en bas
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2653
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Messes Basses [Esther - Cormac]   Jeu 6 Sep 2012 - 2:34

    Plonger dans sa réflexion -si l'on pouvait la qualifier de telle- Cormac était complètement absent du cours. De toute façon, la métamorphose faisait partie des matières qu'il n'aimait pas par principe. Si il voulait une chose à la place d'une autre, il allait la chercher au lieu de trouver dans son esprit la formule qui correspondrait au résultat qu'il souhaitait ... Mais là c'était pas la question.

    Harmonia était quelques rangs devant lui et, même si lorsqu'il était entré bien peu discrètement, elle l'avait remarqué, tournant la tête dans sa direction pour lui envoyer un baiser, elle n'avait depuis, pas repivoter sa nuque délicate qu'il avait tout le loisir d'observer.

    Mais évidemment, McGo' ne le laisserait pas glander pendant tout le cour et si elle l'apercevait un peu trop longtemps à rêvasser au lieu d'appliquer docilement le sort qui changeait un coupe de vin en rat, en informulé. Déjà que dans son esprit, la manoeuvre inverse aurait été nettement plus intéressante -surtout s'il pouvait engloutir le vin juste après- même s'il prenait le risque d'ingérer du sang de rat mal métamorphosé !

    Donc, lorsque le professeur commença son tour de la classe, les mains fixement croisées dans le dos, les yeux exigeant fixant chaque détail des rats qui émergeaient de la coupe, aussi bien leur pelage que les motifs de leurs taches. Cormac se sentit paniquer et se tourna vers Esther qui avait toujours bonne en métamorphose et dont les multiples coupes de vin devenait en quelques instants, une multitude de rat de champs dodu au poil paille.

    C'était du beau travail, à n'en pas douter ! Même si Esther était timide en apparence, elle avait beaucoup de caractère, et cela, Cormac l'avait appris à ses dépends pendant leur relation/ Lui qui pensait pouvoir l'embobiner avec son habituelle méthode quasiment infaillible, il avait été surpris. Pour autant, il appréciait autant les timides influençables que les rebelles revêches à dompter.

    Esther avait tout de la timide rebelle et pourtant, Cormac avait tout tenté pour la convaincre. Au final, il avait eu le droit de la peloter un petit peu et à l'époque -car leur aventure commençait à remonter à présent- il n'avait pas autant d'exigences de temps, de qualité et de quantité !

    Alors qu'il lui demandait comment faire, elle lui répondit assez chaleureusement tout en continuant de métamorphose ses coupes avec application. Etait-elle vraiment capable de lancer des informulés tout en parlant ? Apparemment oui ! Et elle avait un an de moins que lui ... Parfaitement calamiteux !

    Cormac suivit ses indications et malgré toute la force mentale décuplée pour prononcer clairement mentalement son incantation, le blond se trouva sans résultats. Pire encore, sa coupe frémissante avait eu l'air toute disposé à devenir un rat mais une fois recouverte de fourrure et munie d'une queue, elle dut juger que c'était suffisant car elle garda sa forme et sa consistance.

    Intérieurement, Cormac se dit que la coupe avait raison : que fallait-il de plus à qui avait une queue, de la fourrure, une consistance robuste et une belle forme, hun ? Pourtant le blond avait appliqué à la lettre les conseils d'Esther ! Il ne comprenait pas pourquoi sa métamorphose était restée incomplète ... Il essaya donc une nouvelle fois !

    Cette tentative fut guère mieux et la suivante non plus. MacGo se rapprochait dangereusement du fond de la salle et le résultat le plus convaincant était un verre à pieds ... véritablement à pieds ! A pattes, mêmes, et qui avaient toutes les caractéristiques de pattes de hamster ce qui était pas si mal, selon lui.

    Enfin, voyant le professeur stricte parvenir à sa hauteur, Cormac donna toute sa puissance mentale, fermant les yeux et déformant son visage dans une grimace tortueuse. Il prononça mentalement la formule et agitant sa baguette, vit sa coupe se transformer en ... une souris ! C'était magnifique, c'était merveilleux, une souris c'était un rongeur très proche du rat, et même si la sienne portait une tutu et des ballerines de danse classique, elle avait tout d'une souris tout de même.

    MacGo, qui avait suivit toute la scène, se décrispa un instant pour finalement ... rigoler ? Bon c'était un rire made-in-MacGo, c'est à dire un toussotement aigu pour la plupart de l'humanité. Cormac n'y croyait pas. Toute la classe la suivit ainsi et le blond faillit se lever brusquement pour demander la cause de cette hilarité. Mais il eut bientôt sa réponse venant du professeur.

    "McLaggen, si en septième année vous n'êtes pas capable de transformer un verre à pied en rat en hurlant la formule comme vous venez de le faire, je n'ai plus beaucoup d'espoir pour vous, mon garçon !"


    Fulminant, Cormac regarda le professeur s'éloigner vers le premier rang avant t'agiter sa baguette pour réduire sa souris couineuse au silence. Dans un autre ample mouvement du bras, elle lui fit parvenir une dizaine de coupe en verre.

    "Plus sérieusement, vous avez jusqu'à la fin du cours pour produire un rat digne de ce nom, et sans vêtements affriolant je vous prierais ! Sinon, je vous attendrais en retenue tous les soirs de la semaine pour le mois à venir !"

    Cormac ne dit rien, trop blessé dans son orgueil pour réagir ouvertement et surtout car toute la classe le fixait avec un sourire moqueur ou une expression doucement compatissante. Il pensa au parchemin que lui avait montré l'entraineur des Wigtown Wanderers pour lui promettre une place dans l'équipe et un contrat s'il remportait suffisamment d'ASPICs.

    Cormac soupira. Au vue de ses derniers cours, il n'aurait aucune chance c'était certain. Il n'avait même pas le droit de suivre les cours de son année tellement il était en retard et on lui avait suggéré que le fait que le professeur MacGonagall accepte même en cours de sixième année un élève de son niveau était assez exceptionnel en soit. Autrement dit, Cormac était foutu ...

    Il prit sa tête entre ses paumes et grogna intérieurement. Il n'était même pas capable de lancer un pathétique sortilège informulé de niveau sixième année ... Il pouvait bien avoir dragué et couché avec la moitié des filles de cette école, il n'en restait pas moins qu'il n'était qu'un crétin fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Messes Basses [Esther - Cormac]   Lun 10 Sep 2012 - 16:13

Le professeur McGonagall approchait de plus en plus du fond de la classe et Esther voyait bien que Cormac paniquait. Mais que pouvait-elle faire ? Elle lui avait déjà montré la technique, elle n'allait pas non plus entrer dans sa tête pour voir ce qu'il s'y passait. Mais vu les résultats qu'il obtenait... Pas grand chose. Enfin, peut-être était-il bon dans d'autres matières ? À vrai dire elle n'en savait rien. Ce cours là était partagé avec les septièmes années, mais le reste non. De plus ce sortilège était on ne peut plus simple... Elle soupira intérieurement.
Ce garçon, dont presque chaque fille de Poudlard garderait un souvenir, n'était-il donc rien d'autre qu'un Don Juan, là pour séduire des filles ? Ne pouvait-il vraiment rien faire d'autre ? En ce cas, elle ne voyait pas ce qu'il venait fabriquer en cours...

De loin, elle vit le professeur McGonagall se rapprocher et Cormac semblait faire le plus d'efforts possibles afin de réussir son incantation. En vain. Ce dernier semblait être de plus en plus stressé car il multipliait ses sortilèges aussi vite qu'il le pouvait, dans l'espoir, semblait-il, de le réussir enfin.
Esther se mit à penser que, peut-être, s'ils avaient continué leur relation, il serait devenu plus doué. Plus attentif. Non, non. Il leur aurait fallu une véritable relation dans ce cas et Cormac n'était pas un garçon à « véritables relations ». La seule chose qui l'importait était le sexe et s'il n'obtenait pas ce qu'il voulait, il se lassait et c'était fini. Peu importe les sentiments des filles à son égard. D'ailleurs, il ne le savait que trop bien : il était beau, il avait un charisme fou, il savait leur parler et les écouter quand c'était nécessaire. Bref, il était ce que l'on appelle communément un homme à femmes.
Mais les femmes aimaient-elles vraiment les hommes comme ça ? Sur le coup peut-être, ou durant quelques mois, mais jamais plus longtemps. Après s'être faite avoir une fois, seule une femme dénuée totalement d'intelligence retenterait l'expérience.
Et de toute façon, les hommes ainsi se reconnaissait de loin : ils étaient tout le temps nonchalants, avaient un réservoir de blagues immense (bien que souvent elles fussent de mauvais goût), se passaient régulièrement la main dans les cheveux, entretenaient leur corps, faisaient attention à ce qu'ils avalaient... Rien, en y repensant, des choses qu'Esther aimait.
Elle aimait que son petit-ami sente un peu la sueur après avoir couru dans le parc, elle aimait le voir mettre n'importe quel vêtement pourvu qu'il soit à sa taille, ne pas se soucier de son alimentation outre mesure et partager avec elle des mets absolument infects pour les garçons comme Cormac. Elle aimait voir ses cheveux en bataille et le voir déstabilisé quand elle lui faisait une réponse inattendue. Elle aimait le naturel par-dessus tout et elle en vint à se demander ce qu'elle avait bien pu faire avec Cormac.

Ses pensées revinrent sur le cour et elle constata que le professeur était à leur hauteur. Son voisin lança un énième sort et... magie, le verre se transforma en une souris à tutu ! Certes, ce n'était pas un rat mais c'était tout de même un rongeur. Il n'en était plus très loin. Quelques essais encore et c'était dans la poche ! Mais le professeur ne fut pas vraiment de cet avis. Après lui avoir hurlé qu'il était un incapable et que ce sortilège était à la portée de n'importe qui, elle le menaça de colle pour tout le mois s'il ne le réussissait pas dans l'heure.
Bon. Esther allait encore devoir faire sa bonne samaritaine, surtout devant l'air attristé de son camarade.
Et comme elle avait envie de lui faire partager son savoir, elle lui proposa de l'aide. Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."

avatar

Messages : 238
Points rp : 2653
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 26
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

MessageSujet: Re: Messes Basses [Esther - Cormac]   Lun 24 Sep 2012 - 16:56

    Cormac releva la tête et son regard se posa aussitôt sur Esther qui l'observait les lèvres pincées. Il imaginait sans peine ce que la jeune fille pensait en cet instant mais pour autant, à nouveau, elle lui proposa de l'aider. Même si concrètement, elle lui avait déjà expliqué une bonne dizaine de fois comment faire et ce n'était pas pour autant qu'il réussissait mieux ...

    Découragé, il soupira, cherchant des yeux le visage d'Harmonia quelques rangs plus loin. L'arrière de sa nuque avait beau être très séduisant, il resta néanmoins plusieurs minutes ainsi égaré, à espérer qu'elle se retourne en signe de soutien après le sermon de McGo'. Mais elle n'en fit rien. C'était sans doute pour cela qu'elle ne suivait pas les cours une classe en dessous de son année d'étude pour rattraper son retard ...

    Sa baguette à la main, Cormac essaya à nouveau de se concentrer mais c'était peine perdu. Il se focalisa sur l'image d'un gros rat des champs à la queue longue et sinueuse et au pelage sienne aux reflets lavallière, fermant les yeux, les paupières crispées sur son image mentale. Il répéta plusieurs fois la formule du sortilège, le visage presque tordu de grimaces.

    Devant lui, le verre à pied ne bougeait pas et à chaque fois qu'il ouvrait un oeil pour vérifier s'il avait réussi, il ne voyait strictement aucun changement. Hargneux, la rage commençait à l'envahir et il faillit frapper du point contre la table. Une chance que McGo' soit sorti un moment le temps pour eux de pratiquer car sinon, ses grognements auraient sans doute provoqué son renvoi du cours.

    L'expression penaude du blond n'eut pas l'effet escompté sur sa camarade à sa droite car malheureusement, elle s'était à nouveau concentrée sur le parchemin devant elle, apprenant surement méthodiquement le cours d'aujourd'hui. Ô comme Cormac aurait aimé que Terry soit là ! Lui seul parvenait à lui faire comprendre ce qu'il ne comprenait jamais, et réussir là où toujours il échouait.

    Mais soudain, une idée germa dans l'esprit de Cormac. Comment Terry procédait-il toujours ? Il essayait d'apporter à son ami un point de vue différent, lui associant ce qu'il ne comprenait pas à un domaine où il réussissait sans problème -souvent le Quidditch d'ailleurs- et grâce à la comparaison astucieuse du brun, c'était globalement un succès à chaque fois.

    Aussi, Cormac se dit que s'il parvenait à trouver un exemple dans le Quidditch pour expliquer les informulés, il y arriverait sans doute sans problème ! Ce fut à ce moment qu'il se retourna impertinemment vers sa voisine dont il attira l'attention en secouant son épaule. Il allait surement se prendre un regard glacial pour l'avoir déranger, mais le jeu en valait la chandelle.

    "Esther, tu dirais que les informulés en règle général, ça pourrait ressembler à quoi en Quidditch ?" demanda-t-il avidement, les yeux ronds.

    Selon sa réponse, il allait peut être pouvoir éviter la retenue de McGo' et à long terme, réussir ses ASPICs en métamorphose ! Intérieurement, il remerciait Terry d'avoir si souvent insisté pour lui faire comprendre et pas bêtement appliqué sans savoir ce qu'il faisait, car aujourd'hui, sa méthode allait peut être lui épargner un mois de retenues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Messes Basses [Esther - Cormac]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Messes Basses [Esther - Cormac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» Et sinon il y a des gratteux sur le forum ?
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Hey, I don't hate you, but I don't like you ! [Esther]
» Mercenaire et commerçant. [Esther]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Premier et Deuxième Étage :: Salle de Métamorphose-