- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez
 

  Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matt Owen
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_mort
Matt Owen

Messages : 66
Points rp : 3084
Date d'inscription : 13/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeSam 4 Fév 2012 - 22:35

Olivia s’était montré surprenante selon Matt en ayant rapidement compris ou chercher. Il fallait voir plus haut ! Bien plus haut. Et donc ils avaient rapidement pris chemin pour le bureau du directeur de Poudlard ! Cela avait été assez intéressant, mais la fin était proche ! Cette fois ce fut a la jeune serdaigle de montrer initiative et rapidement elle avait pris chemin . Manque de chance, Matt avait le pas bien plus rapide qu’elle grâce à ses vêtements et donc il se retrouva encore devant. Mais cette fois il avait inconsciemment ralentit son pas pour que la dite jeune fille puisse le suivre sans problèmes. Il ne pouvait savoir si cela avait une raison précise ou non. Tout ce qu’il savait, c’est qu’elle s’était montré plus futé qu’il ne l’aurait cru.

Ils prirent chemin et grâce au couvre-feu ayant déjà passé, leur chemin était vide d’obstacles alors que tous élèves se trouvaient déjà dans leur salle commune, ils pouvaient se déplacer bien plus rapidement. Cela dit, un noir régnait sur les couloirs et ce fut à Matt d’illuminer le chemin tandis que la jeune fille était désarmée. Matt ne put que trouver la situation hilarante, il était dans une position de pouvoir et il adorait cela ! Mais bizarrement il n’avait pas profité de la situation pour par exemple marcher plus rapidement ou utiliser son poste de préfet pour la dénoncer. Et cette fois il avait remarqué son propre comportement… Et vu que c’est Matt, on ne peut que se douter qu’il allait se venger car pour lui, Olivia était la cause d’un problème. Dur de vivre avec un Owen.
Ainsi ils s’étaient donc retrouvés devant la très fameuse statue qui séparait le bureau du directeur du reste de l’établissement. Olivia lui demanda si il connaissait le mot de passe et a sa surprise, Matt hocha la tête et murmura le nom d’une friandise pour sorciers. Il pris la peine de ne pas lui faire entendre le mot de passe, car après tout c’était un secret de préfets ! Il avait reçu le mot de passe en tant que préfet et avait dû promettre de ne jamais le divulguer. Il laissa passer Olivia avant lui et c’est alors qu’il eut l’idée… sa petite vengeance envers une innocente… Enfaite, plusieurs idées lui parcoururent la tête pour emmerder une fille non armée, mais on peut dire qu’il avait murit et donc Il fit un pas vers l’arrière puis d’un coup de baguette habile vers une fille pas armée :


« Petrificus totalus… Oui, il n’y a pas beaucoup de gloire à s’attaquer à une fille non armée et dans le dos enplus, mais vois-tu, cela me semble bien trop naïf de trainer et de faire confiance a un serpentard alors qu’on est même pas armé. Voit cela comme une leçon pour l’avenir, ne jamais sortir sans baguette. Le monde des sorciers va devenir un monde marqué par la guerre dans un avenir proche. On pourrait dire que je te sauve la vie en ce moment, ça fait de moi un vrai héros n’est-ce pas ? Bon, sur ce je te souhaite bonne nuit tandis que je vais parler a Dumbledore dans ses quartiers vu qu’il n’est clairement pas dans son bureau. Ce sera d’ailleurs surement lui qui viendra te réveiller dans la matinée. Ce fut un réel plaisir Olivia, et je t’avais dit que vengeance viendrait… »

Et sans aucune pitié il ferma le portail laissant la dite jeune fille paralysée juste derrière la statue pour ensuite prendre chemin vers les quartiers de Dumbledore. Des doutes virent a l’esprit de Matt, était-ce vraiment nécessaire de faire cela ? Mais c’était qu’une serdaigle… Donc pas de regrets ! Mais pourtant quelle était ce sentiment ? Heureusement, fidèle a son éternel caractère, il chassa les doutes de son esprit. Il fut sorti de ses pensées apres avoir parcouru le grand couloir en entendant des voix… Et quelle fut sa surprise quand il reconnut la voix de Dumbledore qui comme a ses habitudes … Il savait ce qu’il devait faire, se retourna et d’un pas silencieux mais habile il retourna au bureau.
Il prononça le mot magique pour ouvrir la statue et s’agenouilla auprès de la jeune serdaigle victime d’un sort tres basique.


« Bon, je vais te délivrer… Cela dit pas un mot ! J’aurais pu prendre ton corps inerte avec moi grâce a de la magie mais vu que Dumbledore arrive et que je veux lui parler maintenant, je suis prêt a te libérer pour que tu m’aides a élucider ce mystère. Un conseil, ne t’avise plus jamais de rester a mes côtés sans baguette…Finite Incantatem ! »

Il fut malgré ses mots presque soulagé de la libérer, même si il avait réellement envisagé de transporter son corps vers des toilettes pour garçons ou...Sans lui prêter attention il se tourna pour enfin accueillir Dumbledore…

PS : soit tu rep et tu inclus les paroles et le comportement de Dumbledore de façon réelle et bla bla bla ;p, soit tu attends gm ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serdaigle
Olivia E. Taylor

Messages : 283
Points rp : 3744
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeSam 4 Fév 2012 - 23:59

    Sans mot de passe, impossible d’entrer dans le petit repère du directeur et Olivia ne s’attendait pas que la solution soit apportée rapidement face à cet anicroche. Et pourtant, Owen s’était avancé vers la grande gargouille qui était mise en valeur par des ailes divines. A voix basse, il prononça quelque chose que les oreilles de la jeune fille ne purent percevoir. Arquant d’un sourcil, elle contempla la statue entrain de se déplacer pour leur offrir le chemin vers un escalier en colimaçon. Cachant sa surprise, elle cherchait dans sa tête une raison qui faisait qu’il connaissait le mot de passe ; à partir de là plusieurs possibilités lui vinrent en tête. Soit, il était passé dans la journée près de ce lieu et qu’il avait entendu un professeur le prononcer ou alors son statut de préfet lui donnait bien des privilèges. La seconde suggestion semblait plus probable et c’était avec mauvaise mise qu’elle s’avança derrière lui. Se demandant comment Dumbledore choisissait-il ses préfets, elle dut en conclure que ce jeune homme devait avoir un grand talent pour jouer les élèves modèles et attentifs en apparence. C’était intéressant.

    Durant le petit trajet qu’ils parcoururent jusqu’à la dernière marche, une odeur sucrée se dégageait d’en dessous de la porte qui conduisait au bureau. Ce parfum semblable à celui d’un fruit sec avait le don de plonger Olivia dans son monde imaginaire. Elle imaginait le directeur, assis sur sa chaise entrain de déguster tout un tas de friandises en écrivant des lettres administratives à une heure si tardive. C’était d’ailleurs dans cette posture qu’elle s’attendait à le voir. Poussant la lourde porte avec le Serpentard à ses trousses, elle tourna la tête de droite à gauche pour contempler le bureau. Mais un détail lui sauta aux yeux ; aucun vieil homme ne se tenait sur la chaise de bois du bureau. Vide, elle était néanmoins écartée à quelques centimètres de trop, comme s’il s’était tenu là avant de repartir sans la remettre en place.

    « - Il n’est pas… » Commença t-elle avec l’intention de faire un pas vers l’entrée du bureau.

    Elle ne put poursuivre sa phrase puisqu’une bouffée d’énergie lui toucha le dos. Ce n’était pas bien douloureux mais le choc s’était tout de même fait sentir, comme une petite balle de ping pong que l’on peut recevoir à cette même partie du corps. Sentant l’énergie se répandre doucement dans tout son être, la brunette reconnut ce sortilège et elle devina bien ce qui venait de se passer. Au départ, elle s’y était attendue lorsqu’elle était arrivée à la tour d’Astronomie mais le début de cette enquête l’avait poussée à mettre petit à petit sa méfiance de côté et de se concentrer sur la résolution de l’enquête. Une grave erreur qu’elle venait de se rendre compte alors qu’elle pestait contre Owen dans son fort intérieur. Retombant en arrière comme une statue perdant l’équilibre, elle reçut une douleur à la tête alors que celle-ci se cognait contre le sol. Mais aucun son ne put exprimer ce mal et tout ce qu’elle pouvait faire, c’était entendre et voir le visage de son agresseur qui se tenait près d’elle. Sous la lumière de sa baguette, il était inexpressif et pourtant, sa voix semblait bien moqueuse et glaciale à la fois. Elle revoyait là le Matt Owen qu’elle avait rencontré à Fleury et Botts l’an dernier. Comme il le disait à l’instant, il avait saisi l’occasion pour régler une affaire personnelle, une vengeance quant à ce qui s’était passé auparavant. Quelle idée d’avoir voulu croire qu’il n’avait peut être pas si mauvais fond.

    Elle l’entendit descendre l’escalier puis refermer le passage, la laissant immobile sans le moindre scupule. Heureusement qu’il ne l’avait pas faite tombée de l’escalier… La douleur aurait été plus accrue. Cela n’empêche qu’elle ne comptait pas se laisser faire et irait le voir en face à face quand elle en aurait l’occasion. Sans baguette de préférence car elle percevait le conseil du jeune homme comme une provocation pour l’inciter à faire usage de magie. Il était un préfet et si elle osait se rabaisser à des choses pareilles, il aurait les pleins pouvoirs pour la mettre en retenue ou lui retirer des points. Ou alors, se servirait-elle de magie juste pour se défendre et non attaquer. Le reste ne serait qu’un duel de mots.

    Cinq minutes plus tard, alors qu’elle commençait à croire qu’elle passerait la nuit par terre, dans le froid et l’inconfort, elle entendit un grondement et le bruit familier de la gargouille l’éveilla de ses pensées. Dumbledore était-il revenu à son bureau ? Si tel était le cas, elle serait sauvée. Mais son espoir fut vain puisqu’il s’agissait de nouveau de ce Serpentard fourbe. Que lui voulait-il encore ? La situation ne lui avait pas suffit ou bien était-il revenu pour une raison précise ? Sans le Lumos du jeune homme, elle n’aurait pas vu son visage pâle mais la lumière était si proche d’elle qu’elle percevait une bonne partie de ses traits. Il comptait la délivrer mais uniquement parce que Dumbledore arrivait et qu’il avait plus ou moins besoin de son aide. La brindille pointée sur elle, le garçon annula son sortilège. Comptant lui en toucher deux mots, elle l’observait avec ses yeux ronds, outrée de la situation jusqu’à ce qu’un nouveau grondement ne leur signale l’approche du directeur. Olivia remit en place sa jupe qui se relevait un peu trop en hauteur et dégagea la poussière qui se trouvait sur son haut. Elle aurait aimé dénoncer cet acte au professeur mais cela n’aurait fait que retarder les choses. Pourtant dégoûtée de devoir le cacher, elle fit mine d’oublier d’avoir subi le sort pour accueillir le directeur sans afficher la moindre expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
"Draco dormiens nunquam titillandus"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 33
Points rp : 3047
Date d'inscription : 25/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeDim 5 Fév 2012 - 15:27

    Albus Dumbledore, le directeur de Poudlard, avait eu une journée chargée. En réalité, toutes ses journées étaient chargées, ces derniers temps. Et bien qu'il soit puissant, la vieillesse se faisait sentir : il était fatigué. Le retour de Voldemort était épuisant, et plus que jamais, il devait être aux aguets. Les réunions de l'Ordre étaient devenues presque quotidiennes et il était devenu habituel qu'il soit demandé par le Ministère de la Magie pour régler divers problèmes. Si il ne devait pas répondre à plusieurs hiboux, il devait carrément aller jusque Londres pour aider, grâce à son expérience. Ce matin-là, il avait justement reçu un hibou lui demandant de se rendre d'urgence au Ministère de la Magie.

    Dumbledore avait donc passé une journée mouvementée à parlementer avec plusieurs personnes importantes. Les attaques de moldus se faisaient de plus en plus nombreuses. Une sombre époque était de retour, comme quelques année auparavant. Le seul espoir était dorénavant dans le coma. Harry Potter. Il fallait absolument qu'il revienne à la vie. C'était même devenu une priorité. Mais personne ne savait rien faire. Même pas Severus.

    Ce fut donc les traits tirés que le vieil homme transplana et se retrouva à Pré-Au-Lard. Il remonta lentement la route menant au Portail de Poudlard. Le temps était froid, mais sa cape de voyage le protégeait parfaitement de l'hiver. Dumbledore passa le champ de protection de l'école, ainsi que le portail en fer forgé. Il n'avait maintenant plus qu'une envie, en cette heure tardive : s'asseoir dans son fauteuil de directeur, et siroter une bonne tasse de thé tout en regardant Fumseck somnoler sur son perchoir. Mais étrangement, le directeur de l'école pressentit qu'il n'allait pas avoir droit à son calme tout de suite. Il avait déjà passé la cabane de Hagrid, ouvrit la grande porte et s'engouffra dans le château plongé dans la pénombre. Sortant sa baguette magique, la pointe s'éclaira sans qu'il eut à prononcer un mot. Il n'avait qu'à se concentrer un minimum pour cela.

    Enfin, il arriva au deuxième étage. Il appela alors un elfe de maison, lui demandant poliment un thé et quelque chose à manger. Certes, il aurait pu faire apparaître cela d'un coup de baguette. Mais il aimait aussi la cuisine des elfes de maison. C'était meilleur qu'un sandwich apparut par magie. L'elfe disparut dans un « POP » et Albus se retrouva à nouveau seul, marchant à pas rapides et longs.

    Et comme il s'en doutait, une fois devant la gargouille gardant son bureau, il retrouva deux élèves. Matt Owen et Olivia Taylor. Le vieil homme s'arrêta devant eux et les regarda d'un air amusé, par-dessus ses lunettes en demi-lune. La jeune serdaigle semblait s'être traînée à terre. En effet, ses vêtements étaient encore poussiéreux. Quand au serpentard, il arborait un de ses airs qui était propre à sa maison : hautain, et pourtant, Dumbledore voyait qu'il cherchait quelque chose. Ou plutôt, qu'il était là par intérêt. Peut-être avait-il trouvé Miss Taylor à gambader dans les couloirs, même si cela semblait étrange, venant d'une Serdaigle. Quand bien même, le directeur pensa qu'il aurait pu l'emmener chez Snape ou Flitwick. Ce n'était donc sûrement pas pour cela.

    « Miss Taylor et Mr Owen ! Que me vaut cette visite si tardive ? »

    Il était vrai que le couvre-feu était de mise depuis quelques heures. Les élèves n'avaient donc pas le droit de sortir. Mais Dumbledore était curieux de savoir pourquoi les deux jeunes gens étaient là.

    « Voulez-vous venir dans mon bureau ? Nous serons plus à l'aise. »


"I will only truly have left this school
when none here are loyal to me...
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it."

Couleur texte : #993399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeJeu 9 Fév 2012 - 18:37

Citation :
Très chère Sybille,
Je n'ai eu aucune hésitation à prendre la plume aujourd'hui. Une main ne peut trembler lorsque le coeur est si sûr. Il n'y a que le manque de réciprocité qui pourrait l'effrayer mais aujourd'hui je n'ai point de doute. Puisque votre âme accueille sans émois les visites inopinées du Troisième Oeil, comment pourrait-elle être insensible aux sollicitations d'un coeur aimant?
Toute cette fantasque histoire de lettres d'amours m'a fait prendre conscience que ma chance pourrait passer à rester là, tapi dans l'ombre à vous espérer.

Sybille, faites-moi l'honneur d'une rencontre, ce soir à 21h30, à la faveur de la nuit, devant la gargouille menant au Bureau du Directeur.

Votre fervent admirateur.

Sybille resta pétrifiée, plantée comme un piquet au milieu de sa chambre, sa bouche bée laissant choir au sol, dans un léger cliquetis, une cuillère fraîchement sortie d'une tasse d'infusion. Mais cela va sans dire, elle n'était nullement surprise par cette missive emflammée puisqu'elle avait prévue son arrivée depuis déjà plusieurs jours. Que dis-je plusieurs jours...? Plusieurs décennies.


Ce soir-là, comme à son habitude, Sybille avait fermé la trappe d'entrée de sa salle de classe. Elle avait ensuite savouré un copieux potage, en l'occurence au poulet, qu'un elfe lui avait déposé sur un guéridon de sa chambre, avant d'attaquer une bonne tarte aux pommes qu'elle nappa de crème fouettée. Une fois terminé ce repas fastueux, elle trébucha sur un elfe de maison qui tentait d'éponger au sol de la soupe mélangée à de la crème fouettée, manquant de la faire tomber.

Se réfugiant dans sa chambre, loin des ondulations tumultueuses du voile de l'avenir qui flottait dans toutes les autres pièces du château, elle se vêtit pour la nuit avant de s'assoir face à sa coiffeuse. De ses deux mains elle donna un peu de volume au jabot de sa chemise de nuit jaune tournesol avant de saisir une brosse à cheveux édentée avec laquelle elle commença à brosser sa crini... son imposante chevelure.
Alors qu'elle ajustait son bonnet de nuit charlotte avant de se mettre au lit, un énorme volatile fit irruption dans la pièce et s'affala de tout son long sur la coiffeuse, renversant la brosse à cheveux, un pot de crème de jour, un pot de crème de nuit, un pot de crème anglaise (utilisés on ne sait pas dans quel ordre et on ne sait pas dans quel but), une boule de cristal, un jeu de tarot de marseille, une carte routière de Glasgow, une poële à frire, une tasse d'infusion et un bigoudis esseulé. Le cri de Sybille fut aussi aigu que celui de la chouette et le recul dû à la frayeur fit basculer sa chaise et elle en arrière.
Sybille ramassa la cuillère de la tasse d'infusion tombée au sol et la mit en bouche afin de prendre appui sur un fauteuil tout proche pour se relever. Oh, bien sûr. Elle n'avait pas vraiment été surprise par cette apparition soudaine. Elle avait vu l'arrivée de ce volatile depuis déjà plusieurs heures. Que dis-je plusieurs heures ? Plusieurs semaines. La chouette tendit au Pr. Trelawney une patte dans laquelle elle tenait une enveloppe. Sybille hésita à prendre ce courrier. L'oiseau insista en s'approchant un peu plus et en tendant de plus belle sa patte. Puis une troisième fois, puis une quatrième. Exaspérée par l'hésitation du professeur de Divination, elle jeta négligemment le pli sur la coiffeuse avant de reprendre son envol.
Sybille s'empara précautionneusement de la missive qu'elle entreprit d'ouvrir délicatement. Elle en sortit un parchemin qu'elle lu. Plus elle avançait dans sa lecture, plus sa bouche s'ouvrait, béante, laissant bientôt choir la cuillère qu'elle y tenait.


Sybille regarda l'immense horologe qui trônait dans un coin de sa chambre avant de scruter son cadran solaire.

- Déjà 21H15.
Elle se rua vers son armoire afin d'en sortir un magnifique châle en laine initialement fushia qu'elle mit sur ses épaules. Elle enfila une paire d'escarpins bleu pastel, pour une fois les deux étaient de couleur identique, et noua dans ses cheveux un foulard de la même couleur que sa chemise de nuit.
Ainsi apprêtée, elle sortit de sa chambre, traversa ses appartements puis sa salle de classe, ouvrit la trappe d'entrée, descendit l'échelle, loupa les deux derniers barreaux et s'enfonça dans l'escalier qui la mènerait au 7ème étage et à la rencontre de sa vie. Elle avait déjà une petit idée de la personne qui lui avait envoyée cette lettre, ou tout du moins avait-elle envie que cette personne en soit l'auteur. Et c'est pourquoi l'impatience la portait et l'entraîna bientot dans une course folle qui se termina bruyamment dans une armure, à moins de six mètres de l'entrée du Bureau de Dumbledore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeJeu 9 Fév 2012 - 20:00

Previously at Hogwarts: Here

- Une arrivée discrète, comme toujours... murmura une voix sèche.

Severus Snape et Rigel Black surgirent de derrière la gargouille. Une joie immense envahit le professeur de Défense Contre les Forces du Mal sans pour autant que cela ne puisse se voir sur lui. Il fondit sur sa proie comme un grand félin d'Afrique, avec calme et célérité.

Une main ferme s'empara d'un bout de châle à la couleur méconnaissable et tira la vieille chouette vers la gargouille. Sur les six mètres qui les séparaient de la statue, une bonne dizaine de noms d'oiseaux s'échappèrent de la bouche du Maître de Serpentard sous formes de marmonnements. S'il s'était écouté il l'aurait traînée par sa touffe de cheveux, mais son éducation anglaise doublée des futurs reproches d'Albus l'en empêchèrent.

- On va voir si vous allez vous délecter longtemps de vos lettres stupides...

Entre autres paroles charmantes, il prononça le mot de passe et l'escalier s'ouvrit devant eux. Miss Black passa en premier pendant que Snape continuait à pester à voix haute sans écouter sa proie.

- ... par les temps qui courent..... le cerveau plein de poussière... Une honte innommable... par une illuminée du cristal en plus... Un scandale... Heureusement que Skeeter ne fouine plus ici...Aucune conscience professionnelle...

Lorsqu'ils parvinrent dans le bureau du Directeur, Snape s'aperçut qu'ils n'étaient pas les seuls invités. Albus était bien revenu de sa mission extérieure et accueillait Miss Taylor et un élève de sa propre maison, Matt Owen.

- Directeur, bonsoir. Miss Taylor, Mr. Owen... les secondes qui filèrent marquèrent sa désapprobation quant à leur présence à cette heure en ces lieux.Nous vous amenons l'auteur de ces œuvres épistolaires.

Il traîna alors Sybille juste devant le bureau dictatorial et jeta un regard d'approbation à Miss Black.
Revenir en haut Aller en bas
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeDim 12 Fév 2012 - 20:41

Rigel n'avait pas vraiment eu le temps de comprendre ce qui s'était passé. Snape avait déboulé dans la bibliothèque ou ils devaient se donner rendez-vous, lui avait demandé d'écrire une lettre, avait émis une remarque des plus sarcastiques quand elle avait eu l'outrecuidance de s'en étonner. Finalement elle l'avait écrite cette lettre, sous la dictée du professeur. Inutile de dire que la jeune fille avait été sidérée que son prof puisse inventer de pareils propos, venant de n'importe qui d'autre, peut être, mais pas de Snape !

Puis il était reparti aussi vite qu'il n'était arrivé après avoir donné quelques indications supplémentaires pour qu'elle envoie le message par hibou. C'était limite frustrant, elle avait tant de choses à lui demander, elle qui aurait voulu profiter de cette extraordinaire opportunité pour apprendre deux trois choses à propos de son père. Elle restait sur sa faim et doutait sérieusement qu'elle aurait l'occasion d'être seule à seule avec Snape au soit.

Quoi qu'il en soit, elle avait pris le parchemin une fois sec, l'avait roulé puis s'était rendue à la volière pour prendre un hibou de l'école, lui attacher la lettre et l'envoyer vers cette chère prof de divination. Elle était ensuite retournée à sa salle commune, se demandant bien comment se déroulerai le dénouement de toute cette histoire. Elle avait confiance en Snape et ses déductions, mais tout de même, cette prof ne semblait pas vraiment du genre à faire des blagues de ce goût. Plutôt, d'après sa réputation, de prédire la mort à un peu tout le monde.

L'heure venue, elle se rendit au lieu du rendez-vous ou elle trouva Snape déjà planqué, qu'elle s'empressa de rejoindre. Elle n'eut même pas le temps de se demander si ça marcherait, quelques instants plus tard, la prof ébouriffée vint se jeter droit sur une armure. Au sens propre, elle venait de rentrer dedans. Comme mu par un ressort, Snape se jeta droit sur elle, sortant de leur cachette.

#OK Rigel, suis le mouvement et pose pas de question#

Aussi elle surgit également à la suite du professeur, se demandant décidément où cette histoire allait la mener. Et espérant surtout pour qu'ils ne se plantent pas de cible. Bien que la situation n'était pas particulièrement amusante, un sourire se dessina bien malgré elle sur son visage en entendant Snape injurier et pester, elle ne lui connaissait pas un langage si fleurit. Même contre des gryffondor elle ne l'avait jamais vu aussi irrité, c'était pour dire.

#Ah... ah ouais ! On va carrément dans le bureau du directeur !# Songea-elle avec stupéfaction en entendant le prof donner le mot de passe. Mot de passe qu'elle enregistra dans un coin de son esprit, on ne sait jamais. Même s'il y avait de fortes chances pour qu'il soit rapidement changé.

Elle s'engagea donc dans l'escalier, précédant Snape, et alla frapper à la porte du directeur. Surprise, elle ne serait pas la seule élève dans la pièce. Matt et Olivia se trouvaient dans la pièce face au directeur. Pendant ses recherche pour trouver un lien entre les victimes, elle avait noté ce couple, sans doute un des plus incongrus du lot. D'un coté, Matt, Serpentard de son état, et Olivia, Serdaigle douce quoi qu'un peu tête en l'air. Ils auraient été bien mal assortit, même Rigel et Snape semblaient un duo harmonieux en comparaison. Rigel adressa un petit signe aux deux autres, laissant à Snape le soin d'exposer la situation au vieux barbu.


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Graphiste Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeLun 13 Fév 2012 - 18:37

*M'enfin* s'étonna Sybille.
Comment s'était-elle retrouvée là ? Tout au long de la soirée, quand elle pensait à la rencontre avec son admirateur secret et à ses suites, ce n'était pas d'un amas de métal qu'elle s'imaginait être recouverte.
Elle tenta rapidement de se dégager. Premièrement parce que le métal était relativement froid et deuxièmement parce que cette armure avait les mains extrêmement baladeuses. Elle tentait de retirer le gantelet sur lequel elle était assise lorsqu'elle se sentit partir en arrière. Traînée à même le sol, elle s'aperçut, non sans plusieurs tours de tête, à la limite du torticolis, que son charmant chauffeur n'était nul autre que ce cher professeur Snape

La technique de séduction était un peu rustre, voire préhistorique dans sa façon de conduire sa chère et tendre vers quelque aventure, mais après tout il était si rare de rencontrer un vrai mâle bien viril de nos jours...

Elle entendit alors Severus parler de "lettres stupides".

"Mais quelles lettres stupides ? De quoi..." Rigel entra alors dans le champs de vision de Sybille.
"Oh! Bonjour Miss Black. Comment allez-v... OUÏE! AÏE! OUÏE!"
Severus venait de commencer à monter les marches d'un escalier.
En y réfléchissant un peu, entre deux douleurs fessières, sans vouloir remettre en question l'aspect romantique de ce début de soirée et le comportement élégant du professeur Snape, Sybille se dit que son tendre admirateur aurait tout de même la transporter sur son épaule, au moins pour cette partie du trajet.

"OUÏE! AÏE AÏE AÏE! OUÏE!" Ses exclamations ponctuaient mélodieusement chaque marche franchie.

*Où Severus peut-il bien m'emmener ?* se demandait-elle en essayant de songer à tous les endroits romantiques du château. Les cachots, ce n'étaient pas possible parce qu'il aurait fallut descendre. La même chose pour la forêt interdite. Le bord du lac aurait été parfait, à condition que le calamar géant ne les dérange pas. Et en plus l'herbe humide aurait atténué la douleur de son derrière. Etant donné qu'elle sentait qu'ils montaient un escalier, il ne lui vint qu'un seul endroit à l'esprit ; la tour d'astronomie. Son sourire, entre deux rictus de douleurs, fit rayonner son visage.
Elle s'imaginait lui et elle, sur un plaid posé au sol, un panier à pique-nique en osier et une soirée aux chandelles sous les étoiles.

Une porte s'ouvrit et Sybille vit qu'elle entrait dans une pièce. Ce romanesque voyage main dans la main avec Severus, enfin plutôt main dans le châle mais peut importait la manière, touchait à sa fin. Le preux chevalier libéra son étreinte et s'exclama :

"Nous vous amenons l'auteur de ces œuvres épistolaires."

Sybille, s'étant relevée, s'enquit, d'un ton qui ne pouvait cacher sa surprise quant à la vision des autres personnes présentes à leur rendez-vous secret :

"Quoi? Qui est-ce qui a des pistolets ?"
Revenir en haut Aller en bas
Matt Owen
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_mort
Matt Owen

Messages : 66
Points rp : 3084
Date d'inscription : 13/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeLun 13 Fév 2012 - 23:10

Ainsi comme anticipé par Matt, Dumbledore en personne fit son apparition. Clairement pris au dépourvu, comme à ses fidèles habitudes il accueilli les deux jeunes ouvertement malgré le couvert déjà passé, et les invita même courtoisement dans son bureau. Matt voulu lui répondre avec la même courtoisie mais il fut interrompu par le bruit des pas. Ainsi dans la seconde après l’apparition du directeur, ce fut au tour de …

« - Directeur, bonsoir. Miss Taylor, Mr. Owen... »

…SNAPE ! Le directeur de serpentard et clairement la dernière personne que Matt aurait voulu croiser… Le professeur de potions était LE seul professeur qui était respecté et craint par tout serpentard. Le professeur en question pris peine de lâcher un certain regard typiquement « Snape » prouvant que le fait qu’il soit là d’une heure si tardive était déplaisant et qu’il devait avoir une bonne excuse, même s’il était préfet ! Cela dit, Snape semblait savoir quelque chose …

« Nous vous amenons l'auteur de ces œuvres épistolaires. »

C’est alors que Matt remarqua la présence en premier lieu d’une autre élève. Une serdaigle ! Sa mémoire essayait de l’alerter mais il n’arrivait pas à vraiment mettre le lien… Ensuite il y avait aussi la professeur dingue, Trelawney… Du genre professeur absolument inutile et absurde dans son genre. Ces cours étaient des rigolades et l’occasion pour tout serpentard qui se respecte pour s’amuser…

"Quoi? Qui est-ce qui a des pistolets ?"

Aucun doute… Donc selon Snape c’était elle la coupable, et elle ne semblait pas vraiment innocente… En plus, une blague de si mauvais gout, ce pourrait etre sienne. Cela dit, Matt n’était pas encore tout à fait convaincu et fidèle à son arrogance, il en avait marre de ces petits jeux inutiles ! Tandis qu'une petite seconde de silence et surtout de surprise créa de la pression, Matt observa la scène. Donc il y avait d'un coté Dumbledore qui venait de rentrer, d'un autre Trelawney qui pourrait etre responsable. Puis Snape qui lui était a la recherche du coupable...Mais... Pourquoi? Snape n'avait jamais été du type a s’intéresser dans de tel gamineries... Et d'ou la présence de cette serdaigle? Si elle était impliqué, surement était-ce parce qu'elle avait reçu une lettre. Mais clairement il devait alors y avoir une deuxième personne... Qui? Elle était seulement en présence de...non?! Comme Matt avait reçu Olivia comme acolyte dans l'histoire, Snape avait reçu ... cette serdaigle? Mais qui était cette serdaigle? C'était complètement absurde, Snape était un prof déjà vieux et...Une serdaigle? Mais par la barbe de Merlin qu'elle était donc la motivation du coupable? Sa curiosité semblait atteindre un summum... Qu’on trêve les bavardages! Il était temps d'élucider ce mystère. Mais en toute position ou sa peau pourrait etre le prix de son arrogance, il fallait au moins avoir de la politesse et du tact. Et c’est bien la seule chose qu’avait Matt…

« Bonsoir professeur Snape, professeur Trelawney …mademoiselle. Si je puis me le permettre, je crois que ce serait inutile de tourner autour du pot. Mme Taylor et moi-même en sont convenu que la personne qui a un humour très…unique et qui s’est amusé a placé des lettres pourrait, avec tout le respect, être vous, directeur. Clairement professeur Snape et l’autre serdaigle semblent être d’un autre avis repoussant la faute sur professeur Trelawney. Dans les deux cas, je ne peux que croire que vous étiez au courant car dur à croire que les elfes de maison obéissent si facilement a un professeur tandis que vous et vous seulement êtes leur maitre en tant que directeur de poudlard. Aussi serait-ce assez dur a croire que vous n’êtes pas au courant de ce qu’il se passe dans votre établissement. D’où la raison de ma présence, pourquoi ? Et par la barbe de Merlin, pourquoi ces couples absurdes! »
Ainsi avait-il briser la pression qui régnait. C’était bien plus facile que d’attendre que les adultes arrêtent leur enfantillages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serdaigle
Olivia E. Taylor

Messages : 283
Points rp : 3744
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeSam 18 Fév 2012 - 20:40

La présence du directeur inspirait un certain mal aise même s’il s’avérait sympathique. Cela devait être le fait qu’il était un sorcier très puissant et réputé, surtout ces temps-ci. On avait guère pu cacher plus longtemps que Vous-Savez-Qui était de retour et cette révélation avait accru d’avantage la confiance des sorciers en Albus Dumbledore. Il se tenait là, devant nos deux enquêteurs avec un air curieux qui semblait vouloir montrer qu’il se demandait bien pourquoi ils étaient là. N’était-ce pourtant pas évident ? Il était coupable et il le savait très bien donc jouer les ignorants ne le sauverait pas de la liste des suspects. Quoi qu’il en soit, Olivia préféra ne pas l’accuser trop vite à voix haute par simple mesure de respect. Cela n’empêche qu’elle irait tout de même lui toucher quelques mots pendant qu’ils converseraient. Avec calme, il accueillit les deux élèves et les invita à venir dans son bureau pour plus de confort.

La Serdaigle baissa légèrement le regard, songeant qu’il devait faire exprès de nier jusqu’au bout. Elle se contenta d’hocher la tête sans même jeter un coup d’œil à Owen, qu’elle préférait ignorer après ce qu’il venait de lui faire. S’en voulant tellement d’avoir été naïve sur ce coup-là, elle espérait en finir rapidement avec ces histoires. Ils venaient juste d’entrer dans le bureau et l’ambiance se fit moins sombre lorsque le directeur alluma les bougies par la magie. Mais Olivia n’eut guère le temps de pouvoir admirer les multiples trésors contenus dans cet endroit alors qu’un bruit familier émit un bruit derrière elle. La gargouille qui menait à ce bureau venait de gronder, signalant son pivotement suite à l’énonciation du mot de passe. Curieuse, elle se demandait bien qui avait tenu à rendre visite à Dumbledore à une heure si tardive. Il se pouvait qu’il s’agisse du ministre pour quelques affaires à régler ou bien Hagrid. La personne qui arriva en première était loin d’être celle que la brunette attendait ; une autre Serdaigle se tenait devant elle. Notre héroïne l’avait déjà aperçue en début d’année, dans le Poudlard Express et également quelques fois à la Salle Commune lorsqu’elle se plongeait dans ses devoirs en compagnie de ses amies. Quoi qu’un peu surprise, elle lui adressa un petit sourire même si elle ne lui parlait pas beaucoup. Après tout, elles restaient tout de même des camarades de dortoirs et même si elles se limitaient à de simples bonjour le matin lorsqu’elles se voyaient, Olivia était soulagée de la voir ici. Seulement, elle n’était pas seule et sa surprise redoubla lorsqu’elle vit le visage dur du professeur Snape. Que s’était-il passé pour qu’elle soit accompagnée du directeur de Serpentard ? Peut’être que Rigel s’était faite avoir en se promenant tard le soir dans les couloirs. Non, cela ne pouvait pas être cela car ce n’était pas un problème assez grave pour faire appel à Dumbledore.

Et là, la brunette se pinça la lèvre supérieure et écarquilla les yeux en trouvant la réponse à son interrogation. Toutefois, cela semblait tellement ridicule et absurde. Snape et Rigel ? Auraient-ils été liés par deux lettres distribuées par des elfes de maison ? Restant immobile, elle essaya d’éclaircir un peu tout cela dans sa tête mais elle fut de nouveau troublée par l’arrivée de Sybille Trelawney. Ainsi, les professeurs étaient bel et bien impliqués dans cette histoire mais en tant que victimes ou bien auteurs ? On aurait tendance à croire qu’ils avaient eux aussi subit les mauvaises farces du directeur de Poudlard mais le professeur de Potions ne sembla pas de cet avis puisqu’il accusa Trelawney d’avoir œuvré dans ces fausses lettres de déclaration d’amour.

De ses yeux ronds, la bleue et bronze observa l’enseignante de divination qui était perdue, comme d’habitude. Il paraissait invraisemblable que cela soit elle l’auteur de cela. La petite Taylor ne voyait pas pourquoi elle se mettrait à faire des choses pareilles alors qu’elle avait l’habitude de rester enfermée sagement dans sa tour et à prévoir des morts prochaines. Vraiment… c’était étrange, cette affaire. Le pire dans tout cela, c’était qu’elle avait l’air de ne rien comprendre et de ne pas savoir ce qu’il s’était passé. Jouait-elle la comédie ou bien Snape s’était trompé de coupable ? Bonne question. Puis, Owen parla à son tour avec assurance et en montrant bien à Dumbledore que lui et Olivia le croyait coupable. Inutile de rabâcher d’avantage là-dessus ; le jeune Serpentard avait tout dit alors elle se contenta d’hocher la tête pour acquiescer. Puis, son regard tomba sur le professeur Trelawney alors qu’elle se demandait bien pourquoi elle aurait pu agir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
"Draco dormiens nunquam titillandus"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 33
Points rp : 3047
Date d'inscription : 25/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeSam 25 Fév 2012 - 11:25

    Tout se passa alors très vite. Alors que Mr Owen allait expliquer la raison de leur venue, la jeune Miss Black entra vivement dans le bureau, suivie de près par Severus Snape, Professeur de Défense contre les Forces du Mal, traînant par un de ses châles Sybille Trelawney, Professeur de Divination. La scène était réellement cocasse et Dumbledore ne put cacher un sourire malicieux de son visage. Snape salua le petit groupe puis, lança d'un ton dédaigneux qu'il avait trouvé l'auteur de ces « œuvres épistolaires ». Le directeur de l'école comprit alors qu'il parlait des lettres. En effet, la rumeur courait que plusieurs personnes dans son établissement avaient reçu un courrier étrange.

    Donc, d'après le Maître des potions, la personne ayant envoyé ces lettres n'était autre que Sybille. Cette dernière paraissait totalement déboussolée -comme à son habitude, en fait... Quant à Miss Black, elle semblait ne plus en avoir rien à faire, de cette histoire. Elle était bien trop étonnée d'être dans le bureau du directeur. Celui-ci leva alors les mains pour rétablir l'ordre. Puis, il prit doucement la parole.

    « Allons, allons. Calmez-vous. »

    En disant cela, il fit apparaître des fauteuils, positionnés en cercle, pour tout le monde. Il s'assit sur l'un d'eux et attendit que les autres fassent de même. Une fois que tout le monde fut bien installé, Matt Owen prit la parole sans demander son reste. Il annonça d'une voix calme et sûre que bien que Severus et Miss Black semblaient penser que l'auteur de cette mascarade n'était autre que Sybille, lui, rejetait la faute sur Dumbledore. Ou du moins, qu'il était au courant de tout cela et que les elfes de maison ne pouvaient pas obéir à quelqu'un d'autre qu'à leur Maître, soit le directeur. Ce dernier fut réellement amusé.

    « Je vous remercie de votre explication détaillée, Mr Owen. Maintenant, j'aimerais connaître les raisons qui poussent le Professeur Snape et Miss Black à soupçonner le Professeur Trelawney. »

    Il se tourna alors vers les deux intéressés, attendant avec impatience leurs arguments. Après, seulement, il allait reprendre la parole et donner son point de vue. Il savait qu'au moins un des deux groupes avait tord...

    En tout cas, il était heureux de cette histoire de lettres. En effet, elles avaient réussis à réunir certaines personnes en équipe. Et donc en alliés. C'était un premier pas vers ce qu'il avait demandé, au début d'année scolaire, durant son discours habituel.


"I will only truly have left this school
when none here are loyal to me...
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it."

Couleur texte : #993399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeMar 28 Fév 2012 - 17:49

Alors que Sybille regardait d'un air un peu suprise le Pr Snape et Matt Owen se chamailler à savoir qui pisserait le plus loin (Ah! Les hommes!), elle comprit enfin de quoi il retournait. Toute cette histoire relevait en fait d'une mauvaise blague. Quelqu'un s'était amusé à envoyer des lettres romantiques à certaines personnes de l'école. Sybille devait bien l'avouer, celle-là elle ne l'avait pas vu venir. Et elle trouva cette plaisanterie de très mauvais goût.

Déjà que de voir qui l'attendait dans ce couloir, à ce soit-disant rendez-vous, l'avait quelque peu déçue. Mais apprendre que ces lettres étaient une supercherie lui fit monter le rouge aux joues.

"Hum hum!"
Elle toussota légèrement afin de montrer qu'elle allait prendre la parole. Levant légèrement le doigt et en fixant Dumbledore du regard, elle continua, d'une petite voie :
"Je tiens à préciser que j'ai moi-aussi était la pauvre victime de cette farce épisto... épistoflère... Professeur."

Elle regarda alors tour à tour le Professeur Snape et Matt Owen pour observer leur réaction. Après tout, Severus accuser tout de même cette pauvre femme d'être à l'origine de cet épouvantable et cruelle plaisanterie. Comment d'ailleurs pouvait-il penser qu'elle y soit pour quoi que ce soit. Quelles étaient ses preuves ? Avait-il une date précise, une heure, un lieu...?
D'un autre côté, la théorie de M. Owen dérangeait Sybille. Il parlait d'elfes de maison comme si c'était la seule façon possible d'acheminement de ces lettres. Alors que les hiboux ou voire même un sort un tant soit peu puissant aurait tout aussi bien pu expliquer leur apparition.
Le Pr Dumbledore avait raison, il fallait que les deux hommes s'expliquent.
Revenir en haut Aller en bas
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serpentard
Daphné Greengrass

Messages : 893
Points rp : 4463
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeJeu 1 Mar 2012 - 12:33


Daphné avait longuement réfléchi à cette histoire de lettres d'amour factices, bien qu'elle n'ait plus jamais été demander de l'aide à Ginny, la destinataire de la seconde missive. Elle avait tourner le problème dans tous les sens, fait tout ce qu'elle pouvait pour trouver un coupable et elle venait toujours à la même conclusion, d'autant plus quand elle avait appris qu'elle n'avait pas été la seule victime mais que Théo lui aussi avait reçu une lettre qui le rapprochait d'une autre fille de Gryffondor. Le jeune homme en avait parlé vaguement à sa meilleure amie mais il avait choisi d'oublier ça, jugeant que ça ne méritait pas toute son attention. Daphné était proche de venir à la même conclusion mais avant ça, elle voulait tout de même tenter de vérifier que son idée était la bonne.

Quelle idée ? Eh bien, ça semble clair, non ? Qui voulait voir les élèves des différentes maisons se rapprocher et s'entendre ? Qui était assez fêlé pour faire une blague de ce genre ? La réponse était tellement évidente que la brune se trouvait idiote de ne pas y avoir pensé dès le début. Pour elle, le seul coupable devait être Albus Dumbledore. Alors, non, ce sujet n'était pas au centre de ses préoccupations mais elle aurait été bien heureuse de pouvoir rendre visite au directeur pour lui en parler, l'air de rien, et voir ce qu'il en dirait. Si cette réponse n'était pas la bonne, elle laisserait sans doute tomber ou peut-être irait-elle trouver Ginny pour savoir à quelles conclusions la Gryffondor était arrivée. Ce qui n'était franchement pas une solution envisageable, Daphné préférant régler ça elle-même et passer à autre chose.

Elle avait donc décidé de se rendre au bureau du directeur le soir-même mais s'était malheureusement trouvée grandement retardée par un devoir de Métamorphose qui l'avait occupé toute la soirée. Lorsqu'elle l'eut enfin terminé, il était tard, le couvre-feu tout juste dépassé. Elle hésita un peu. Le directeur serait toujours dans son bureau le lendemain, après tout. Mais plus elle retardait l'échéance, plus cette histoire allait la stresser. Il fallait qu'elle en ait le cœur net ce soir. Elle quitta donc la salle commune après avoir rangé ses affaires et, dans la plus grande discrétion, remonta les sept étages pour rejoindre la gargouille gardant l'entrée du bureau directorial.

« Je souhaite parler au professeur Dumbledore, dit-elle a la statue de pierre, ignorant le mot de passe. C'est une affaire urgente, précisa-t-elle. »

De cette manière, la gargouille ne lui reprocherait pas d'être hors de son lit à une heure pareille et la laisserait sans doute entrer. Il s'écoula un court instant de silence puis la statue s'anima et pivota pour laisser apparaître un escalier en colimaçon. Daphné remercia le gardien et monta sur la première marche. Arrivée en haut, elle frappa à la porte et attendit d'entendre la voix de Dumbledore qui l'y autorisait avant d'entrer. Dans le bureau, le vieux directeur était loin d'être seul.

« Oh, je vous prie de m'excuser, professeur Dumbledore, je voulais vous entretenir d'un sujet important, j'ignorais que vous étiez occupé. »

En effet, cinq autres personnes étaient déjà là, et ils formaient à vrai dire une assemblée assez étrange : Matt Owen, le préfet de Serpentard de Septième année, Rigel, la cousine de Drago, Olivia, la Serdaigle que Daphné avait rencontré avant la rentrée au Chaudron Baveur ainsi que les professeurs Snape et Trelawney. De toute évidence, ils devaient discuter d'un sujet tout aussi étrange que leur apparence car chacun, en dehors du professeur Snape et de Matt, semblaient se demander ce qu'il faisait là. Dumbledore quant à lui, avait l'air très amusé de la situation, comme toujours.


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Admin Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_meilleur_joueur_selon_vous Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_plus_gentil Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_No-Life



 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_plus_beau_couple
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Sign_d10
Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Stamppottermoreslytheri
StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeJeu 1 Mar 2012 - 19:52

Comment pouvait-il oser employer ce ton et accuser le plus grand sorcier de tous les temps? Pour qui se prenait-il ce septième année? Snape le regarda avec tout le dédain que pouvait lui inspirer le discours de cet avorton. Apparemment les idées dont il avait été bercés lui avaient fait perdre toute notion de diplomatie et de politesse. Et envers le plus grand sorcier de tous les temps, ce n'était pas tolérable. Il écouta la fin en secouant la tête, écœuré de cette attitude qui le révulsait.

Ah. Enfin, son tour venait. Il n'y avait plus qu'à clore le sujet rapidement et c'est ce qu'il allait faire lorsque Miss Greengrass fit son apparition.

Se sentant étrangement seul dans cette pièce qui commençait à ressembler à l'Atrium du Ministère, le Professeur Snape commençait à sentir monter en lui un inexorable mal de crâne. La seule pensée du brandy qui résidait dans l'armoire du fond du bureau d'Albus ne suffisait pas à en contrarier la venue. Il sentait que la nuit serait longue et pénible après cette entrevue. En plus, il y avait deux serpentards à raccompagner aux cachots avant d'envisager retrouver de la tranquillité.

Ces idiots méritaient bien 20 points de moins chacun vu qu'ils étaient hors de leurs salles communes après le couvre-feu! Deux choses l'empêchaient de procéder à cette soustraction fort tentante: la présence d'Albus, et le fait que deux serpentards étaient impliqués. 40 points de moins d'un coup et contre sa maison n'était pas tolérable puisqu'ils passeraient en dernière position. Mais il ne servait à rien de se presser, le retour aux cachots serait l'occasion de remettre les retourneurs de temps à l'heure.

- Enfin. Bref, Comme nous en avions convenu, Miss Black - je dis ça à l'attention de M. Owen qui semble avoir oublié les rudiments d'une bonne éducation - et moi avons enquêté auprès des fantômes du château. Pour faire court, tous les indices concordent....

Il développa tous leurs arguments, demanda parfois à Miss Black de confirmer ses dires. Racontant par le menu détail la mise en place de leur entreprise, le rôle primordial du Baron Sanglant et de Mimie, il mit même Miss Black en avant, en insistant bien sur son nom. Si elle voulait ajouter quelque chose, c'était le moment.

Pendant ce temps, son regard se posa sur le professeur de Divination. Il ne manquait plus qu'à attendre sa version des faits, et savoir quel était le mobile de ses actes, enfin, si tant est qu'une explication rationnelle puisse sortir de cette bouche.

Revenir en haut Aller en bas
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeVen 2 Mar 2012 - 17:38

Bon, résumé de la situation : Il y avait à présent une certaine foule dans le bureau de Dumbledore. Forcement, il y avait le directeur, puis Olivia et Matt Owen qui s'y trouvaient déjà de base, c'est à ce moment la que Rigel était entrée, suivie du Professeur Snape qui traînait derrière lui une Trelawney qui ne semblait pas trop savoir ce qu'elle fichait là.

Seulement le duo Matt/Olivia n'était pas arrivé aux mêmes conclusions qu'eux et, plutôt que de laisser la parole aux nouveaux occupants, s'empressa de dévoiler sa théorie. Un sourire un brin amusé se dessina sur les lèvres de la jeune fille, Dumbledore avait été sa première cible, c'était effectivement un sorcier connu pour son caractère assez spécial, l'imaginer faire ce genre de blague dans son école pour la « bonne entente entre les maisons » n'était pas si stupide que ça.

Le seul problème, c'est que Snape avait mené aussi l’enquête qui l'avait amené à Trelawney et, si Rigel se méfiait de Dumbledore, elle se sentait en revanche une confiance absolue dans le jugement du directeur de Serpentard. Pas plus perturbé que ça, l’accusé se tourna ensuite vers Rigel et Snape pour leurs demander en quel honneur ils soupçonnaient la prof de divination. Ladite prof semblait décidément complètement perdue et ne savait d'ailleurs même pas prononcer « épistolaire ». Le fait qu'elle se dise victime de cette blague était d'autant plus amusante que c'était la main de Rigel qui avait rédigé la lettre qui lui était adressée, sous la dictée de Snape.

Dans un coin de son esprit, Rigel se félicita de ne pas avoir choisi divination comme option. Le fait qu'elle ait des aptitudes pour na nécromancie qui était une branche de la divination l'avait souvent fait hésiter mais en voyant la prof, elle était à présent convaincue : jamais elle n'aurait pu approfondir ses connaissances en la matière avec cette chose hirsute en guise d'enseignant.

Au cas ou le bureau aurait encore paru un peu vide, Daphné fit à son tour irruption dans le bureau, sans doute pour la même affaire. Touts les chemins mènent à Rome qu'on dit ? Peut-être qu'une mise à jour version sorcier, touts les chemins mènent chez Dumbledore, s'imposait.

À présent que la parole leurs étaient donné, Snape commença son récit, dans les détails, le rendez-vous devant l'entrée des cuisine, Rigel confirma, ajoutant volontiers qu'elle avait eu un sérieux moment de panique en découvrant le soit-disant auteur de sa lettre. Puis l’enquête, elle se contenta de confirmer les parties communes de l'histoire, elle de toute façon, les recherches de son coté avaient plutôt eu tendance à piétiner. Snape acheva en lui laissant l'occasion de conclure leur démonstration.

-Je n'ai rien à ajouter, je crois que tout est dit. Reste à connaître l'utilité de toute cette manigance.


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Graphiste Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
"Draco dormiens nunquam titillandus"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 33
Points rp : 3047
Date d'inscription : 25/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeSam 3 Mar 2012 - 12:46

    Sybille semblait choquée que Severus et Mr Owen l'accusent d'être à l'origine de l'affaire des lettres. Elle se disait d'ailleurs elle-même victime de cette mauvaise blague. Alors que le Maître des Potions allait prendre la parole pour s'expliquer, comme Dumbledore lui avait demandé, quelqu'un frappa à la porte du bureau. Décidément, c'était la soirée ! Le vieil homme lança un « Entrez ! » et Daphné Greengrass apparut alors dans l'encadrement de la porte. Elle s'excusa immédiatement de son intrusion, en voyant le monde déjà entassé dans la pièce. Le directeur fit apparaître un septième fauteuil et fit signe à la Serpentard de s'asseoir.

    « Ne vous en faites pas, Miss Greengrass. Je suppose que vous venez me voir pour cette histoire saugrenue qu'est celle des lettres. Asseyez-vous, le Professeur Snape allait justement nous faire part de sa théorie à propos du Professeur Trelawney. »

    L'attention de Dumbledore se concentra à nouveau sur Severus. Ce dernier était contrarié de l'attitude de Mr. Owen, et le faisait bien comprendre. D'après lui, tous les indices concordaient, et Sybille était donc à l'origine de cette mascarade. Il expliqua même l'enquête qu'ils avaient menée, avec Miss Black. Le directeur de l'école s'était par ailleurs entretenu avec Severus, quand il avait reçu sa lettre. De toute évidence, le Maître des Potions et Miss Black avaient cherché plus longuement que Mr Owen et Miss Taylor. Tout le monde avait les yeux rivés sur Dumbledore, attendant avec une impatience palpable qu'il prenne la parole et donne son point de vue sur cette histoire. Ou du moins, il le voyait dans les yeux du préfet de Serpentard, qu'il avoue la vérité. Sur son perchoir, même Fumseck semblait curieux de connaître la vérité sur cette affaire. Le directeur lança un dernier regard -qui dura une bonne minute- à l'assemblée puis, finit par prendre enfin la parole, tout en plongeant ses yeux dans ceux de Owen.

    « Mr Owen... Voyez-vous, je me vois désolé de vous apprendre que vous avez tord. Je n'ai jamais envoyé une seule lettre d'amour à quelqu'un de toute ma vie. Même durant mes études. Et, même si je vous l'accorde, j'ai un petit côté malicieux, je n'aurais jamais pensé à faire une telle farce. Je suis d'ailleurs trop occupé pour m'occuper de ceci. »

    Le vieil homme fit une pause. Il fallait maintenant qu'il explique qu'il n'était même pas au courant de qui était à l'origine de cette blague. Dumbledore joignit alors ses mains, posées sur ses genoux et reprit d'un ton posé et plus que jamais sérieux.

    « Je ne suis même pas au courant de qui en est à l'origine. Pour ce qui est de votre hypothèse quant au fait que les Elfes de Maison n'obéissent qu'à moi, vous auriez dû leur demander quelque chose avant de prendre des conclusions aussi hâtives. En effet, tout le monde dans cette école peut donner des ordres aux Elfes. N'est-ce pas, Severus ? »

    Il avait repris son petit air malicieux. Le professeur de Défense Contre Les Forces du Mal avait, si il l'avait bien compris, demandé de l'aide à l'elfe Dobby. Ce qui prouvait que les elfes pouvaient obéir à tout le monde séjournant dans le château. Le regard de Dumbledore se posa finalement sur Miss Greengrass.

    « Et pour vous, Miss, quelle est votre théorie à ce sujet ? »

    Pour terminer, le directeur demanda alors au Professeur Trelawney.

    « Alors Sybille, est-ce bien vous qui êtes à l'origine de tout ceci ? Si ce n'est pas le cas, eh bien il ne nous restera plus qu'à recommencer cette enquête à zéro. Et je vous propose même de le faire tous ensemble. Il y a plus d'idées dans sept têtes que dans une seule. »


"I will only truly have left this school
when none here are loyal to me...
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it."

Couleur texte : #993399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serpentard
Daphné Greengrass

Messages : 893
Points rp : 4463
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeJeu 15 Mar 2012 - 12:13


Apparemment, la Serpentard arrivait en plein milieu d'une rencontre assez singulière. Le professeur Dumbledore l'invita a entrer, il semblait savoir qu'elle venait au sujet des lettres, ce qui confirma les doutes de Daphné quant au fait qu'il en soit l'investigateur. Elle entra donc et prit place sur le fauteuil qu'il venait de faire apparaître pour elle, encore un peu perdue. Elle supporta sans broncher le regard énervé du directeur de sa maison et écouta avec attention son discours. Comme elle arrivait en plein milieu, elle n'en comprit pas grand chose mais apparemment le professeur Snape et Rigel avaient fait bien plus de recherches qu'elle ne l'aurait imaginé et ils semblaient avoir des informations de taille.

Quand il eut terminé de s'expliquer et que Rigel eut appuyé ses propos rapidement, Dmbledore reprit la parole, se tournant vers Matt pour lui répondre. Daphné observa son cousin en retenant un sourire. Elle imaginait parfaitement la tête qu'il avait du faire en voyant la lettre d'amour et elle n'était guère étonnée de le voir ici, responsable de tout ce bazar, c'était bien son genre d'aller remuer ciel et terre pour comprendre quelque chose comme ça. Elle fut aussi satisfaite de voir que le jeune homme avait eu le même raisonnement qu'elle et considérait le directeur de l'école comme le seul responsable logique à cette affaire. Malheureusement pour les deux Serpentards, il nia les fait. Mais si ce n'était pas lui, alors qui ? Le vieil homme se tourna à nouveau vers Daphné pour lui demander quel était son avis à elle. Sa réponse n'apporterait rien de toute façon mais elle la donna quand même.

« Je pensais, tout comme Matt, qu'il s'agissait de vous, Monsieur. Sans vouloir vous offenser, bien sûr. Mais...enfin, c'était une blague qui aurait pu vous amuser, je crois. »


De toute évidence, il n'était pas encore arrivé à de tels aberrations pour rapprocher ses élèves -et ses professeurs, ricana la jeune fille en lançant un regard à Snape et Trelawney- ce qui n'était pas plus mal. Quand elle eut fini d'exposer son point de vue, ce fut au tour du professeur de Divination d'être interpellée par le directeur. Et franchement, pas une seule seconde Daphné n'aurait imaginé que la femme toujours un peu à l'ouest assise en face d'elle soit responsable de tout ce grabuge. Pour quelle raison aurait-elle fait ça, en plus ? Elle ne semblait pas avoir quoi que ce soit à y gagner, à première vue, à part faire perdre du temps à tout le monde. Enfin avec elle...Daphné avait hâte d'entendre ce qu'elle dirait pour se justifier.


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Admin Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_meilleur_joueur_selon_vous Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_plus_gentil Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_No-Life



 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Le_plus_beau_couple
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Sign_d10
Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Stamppottermoreslytheri
StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeMer 21 Mar 2012 - 18:14

Les exposés se suivaient mais ne se ressemblaient guère. Toutefois, Sybille les écoutait tous attentivement. Elle retenait les dates, les heures et les lieux autant que sa concentration le lui permettait. Mais au fur et à mesure que les exposés relatant la culpabilité de telle ou telle personne se terminaient et qu'un autre commençait, quelque chose perturbait l'esprit du professeur de Divination (qui était déjà bien pertubé de coutume). Comme si quelque chose, surement une présence extérieure issue des voiles inperceptibles de l'entre-monde, lui sussurait des choses, des indices ou des vérités qu'elle ne réalisait pas encore.

Plus le temps passait, plus elle sentait en elle qu'elle était pour quelque chose dans cette affaire de lettres farceuses. Progressivement, cette idée s'affirmait en elle, la confortant de plus en plus dans sa culpabilité. Et plus elle se sentait coupable, plus elle avait l'impression de s'enfoncer dans son fauteuil, comme si on la tirait à l'int érieur des coussins bien moelleux.

C'est alors qu'une image lui revint. Et comme un film qu'on passerait à la vitesse grand V, elle s'aperçut que tout concordait. La date, l'heure, ce qu'elle avait tenté de faire à ce moment-là... Tout coïncidait. Comme si toutes les pièces d'un puzzle, jusqu'alors éparpillées, s'étaient replacées en un éclair pour former leur image d'origine. C'est alors que le Pr. Trelawney, alors que tous les regards se portaient sur elle maintenant que Miss Greengrass avait partagé son opinion sur l'affaire, se jeta du fauteuil dans lequel elle s'était senti prisonnière une fraction de seconde plus tôt et se jeta, à genou, aux pieds du Pr. Dumbledore.

"C'est moi... je l'avoue" sanglota-t-elle dans une longue complainte.
"Mais je ne l'ai pas fait exprès...sniff..."

Les spectateurs de ce triste spectacle étaient pour certains effarés par la réaction brusque du professeur de Divination tandis que d'autres hochaient tristement la tête de droite à gauche.
Il fallut quelques minutes pour que Sybille ne cesse de sangloter et de se confondre en excuse. Une fois regagnée sa chaise, elle commença à expliquer l'origine de toute cette farce.

"C'était le jour de la troisième equinoxe de Vénus... A ma pendule il était 9h50... ou 10h45...enfin bref... Comme chaque année à cette période, je m'apprêtais à sortir pour aller dans la forêt interdite afin de récolter quelques feuilles de Palétuvier Nordique (cf Les feuilles mortent se ramassent à la pelle).

Vous allez me demander à quoi peuvent bien servir ces feuilles alors je vous réponds avant que vous ne me harceliez de questions sur mes petits secrets de familles en matière de divination. Je les utilise afin de prédire l'avenir de la récolte céréalière prochaine dans le nord Hampshire. Une forme de Divination très précise mais extrêmement complexe qui nécessite tout mon talent."


Devant l'air captivé de son auditoire, elle continua, dynamique et recontenancée.
"Toutefois, ce matin-là, mes cheveux étaient incoiffables. Sûrement l'entrée de Mars en Jupiter. Tout le monde sait que la rencontre de ces deux planètes provoque une certaine friction perceptible dans l'air."
Et elle se remit à sangloter.
"Je sais que je n'aurai pas dû le faire. Mais j'avais trouvé une formule quelques jours plus tôt, dans la Réserve de la bibliothèque, alors que je cherchais un exemple de "J'ai vu la Lune en plein jour" de Roger Putoutemataite. En passant, c'est un excellent ouvrage sur les effets de la lune sur le comportement humain.
Et cette formule permettait de lisser les cheveux. Avec ce sort j'aurai pu avoir la chevelure de..."
et les yeux du professeur Trelawney tombèrent sur la coupe de cheveux de Severus. Ils s'équarquillèrent et elle continua.
"Enfin bref... J'ai essayé de lancer le sort mais au lieu de lisser mes cheveux, le sort a fait tourbilloner les objets dans ma chambre, provoquant une bourrasque énorme et quand cette mini tempête cessa enfin, la fenêtre était ouvert, mon lit était complètement défait, des objets étaient renversés dans toute la pièce et mes cheveux étaient encore plus emmellés qu'avant. Autant dire que ce sort n'était pas une réussite."
Puis elle se renfonça dans son fauteuil et attendit patiemment et craintive la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Albus Dumbledore
"Draco dormiens nunquam titillandus"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 33
Points rp : 3047
Date d'inscription : 25/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeDim 8 Avr 2012 - 22:16

    La jeune Greengrass sembla mal à l'aise à l'idée de se retrouver dans une telle assemblée. Finalement, elle prit place sur le fauteuil que le Professeur Dumbledore avait fait apparaître pour elle. Après les explications du directeur, il demanda à la jeune Serpentard quelle était sa théorie à propos des lettres. Cette dernière pensait, tout comme Matt Owen, que c'était lui, l'expéditeur de toutes ces lettres. Elle se justifia en disant que c'était bien le genre de blagues qui aurait pu amuser le vieil homme. Celui-ci sourit doucement.

    « Effectivement, cette petite blague m'a beaucoup amusée. Cependant, je pense qu'elle a assez durée, et qu'il est temps d'en mettre fin. »

    Dumbledore se tourna donc ensuite vers le Professeur Trelawney, lui demandant si c'était bien elle qui était à l'origine de tout ceci. La voyante -enfin...- s'était incroyablement tassée sur elle-même, si bien que sa tête arrivait presque à la moitié du dossier du fauteuil. Tous les regards se portaient maintenant sur elle, et ses yeux grossis par ses lunettes rondes étaient fixés sur le directeur de l'école. Après un court silence atrocement pesant, l'enseignante en Divination se jeta aux pieds de son patron, avouant que c'était bien elle. Mais que... Elle ne l'avait pas fait exprès. Dumbledore fronça les sourcils. Comment était-ce possible qu'elle aie envoyé ces lettres par inadvertance ? Albus aida le Professeur à se relever et la fit se rasseoir doucement sur son fauteuil, puis lui tapota gentiment l'épaule.

    « Allons allons, Sybille ! Ne vous mettez pas dans des états pareils. Mais expliquez-nous plutôt comment cela se fait-il que vous ayez envoyé ces lettres... Sans le faire exprès ? »

    C'est alors que l'enseignante plongea dans un long -et interminable- récit à propos d'une équinoxe de Vénus, de Divination, de feuilles d'arbre, de cheveux indomptables, de formule magique et de bourrasque étrange. Bref, tout ceci n'avait pas vraiment de sens. Une chose était sûre, Sybille avait l'air totalement imprégnée par son histoire. Et elle pensait que son auditoire l'était de même. Mais pour Dumbledore, il s'agissait surtout d'un grand n'importe quoi. Il fixa alors intensément la Professeur. Elle ne mentait pas, il le voyait bien. Et puis de toute façon, il lui était déjà arrivé de faire des tas de choses, ne sachant pas comment et parfois même, de ne pas s'en souvenir -il suffisait à Dumbledore de se rappeler de la prophétie. Après quelques nouvelles secondes de silence, l'homme aux lunettes en forme de demi-lune reprit, lentement. On aurait pu croire, d'un point de vue extérieur, qu'il s'adressait à quelqu'un qui n'avait pas toute ses capacités mentales. Mais ce n'était pas du tout le cas. Il adoptait juste un ton calme et lent pour ne pas stresser son interlocutrice.

    « Donc, si j'ai bien compris votre récit, vous n'avez jamais voulu envoyer ces lettres. Soit. Une dernière chose me chiffonne cependant... Pourquoi ne vous en êtes pas souvenu avant ? »

    Peut-être que le Professeur Trelawney avait été tellement effrayée par les conséquences de tout ceci que sa mémoire s'était « modifiée ». Mais Dumbledore en doutait grandement. La solution que le sort aie provoqué en même temps une amnésie partielle n'était par contre pas à négliger.


"I will only truly have left this school
when none here are loyal to me...
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it."

Couleur texte : #993399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia E. Taylor
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_serdaigle
Olivia E. Taylor

Messages : 283
Points rp : 3744
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans la lune...

Identité du Sorcier
Baguette magique: Une longue baguette de 32 centimètres, composée d'une plume d'Hippogriffe et faite avec du bois de Cerisier.
Ascendance: Sang-melé
Camp: Neutre & léger soutien à HP.

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeMer 25 Avr 2012 - 17:56

    Cette scène pouvait s'avérer cocasse pour tout élève qui n'y avait pas participé. Mais Olivia ne considéra pas celle-ci comme étant amusante. Elle craignait que les soupçons qui fusaient ne fassent tourner mal la situation. Elle et Owen pensaient fortement qu'il s'agissait de Dumbledore tandis que Rigel Black et le professeur Snape croyaient le contraire en accusant Trelawney. Il n'était pas impossible que cela soit elle mais disons qu'il était plus probable de penser que seul le directeur avait pu glisser ces lettres sous les oreillers, à l'aide d'elfes. Savoir que ces créatures pouvaient également obéir à d'autres personnes restaient à prouver. Et puis, la pauvre enseignante de divination avait l'air si perdue qu'il était impensable de s'en prendre à elle. Seulement, c'était justement parce qu'elle était la pire des têtes en l'air qu'elle avait attiré les suspicions. C'était exactement comme les romans de détectives qu'Olivia avait quelques fois pu lire à la bibliothèque ; généralement, c'était la personne que l'on soupçonnait le moins qui était le coupable, derrière ses airs angéliques et innocentes. Mais quand même... vivre ce genre de choses en vrai restait surprenant. Et puis, la porte du bureau s'ouvrit de nouveau et le cœur de notre Serdaigle s'accéléra ; était-ce des autres élèves victimes de cette farce ? Désormais, elle se sentait moins seule en tant que victime et surtout moins visée. Au départ, elle pensait que seule elle avait reçut une lettre et elle pensait être la seule au cœur de cette histoire. Puis, elle s'était écartée de la scène en laissant place à d'autres. C'était soulageant d'un côté ; on était mieux compris lorsque d'autres gens vivaient la même chose simultanément.

    La porte se referma, laissant une vue sur une demoiselle vêtue de sa robe de sorcière. Olivia la connaissait et elle était plutôt étonnée de la voir elle aussi en tant que victime de ces lettres. Elle s'excusa de sa présence mais ses mots furent rapidement oubliés par le maître des potions qui reprit la parole appuyer son accusation envers la pauvre voyante. Rigel était tout aussi sûre d'elle et il semblait que leurs idées devaient être bien fondées pour qu'ils ne présentent aucun signe de doute sur leur visage. Ne restait plus qu'à attendre la réponse du directeur. Matt était sûrement entrain de s'attendre à une victoire à portée de main et sur le coup, Olivia aussi. Cependant, leurs espoirs furent brisés ; ce n'était pas le bon coupable. Du moins, c'était ce que leur suspect venait de dire. Il disait être trop occupé pour échaffauder ce genre de farces et qu'il n'avait jamais envoyé de telles lettres à d'autres personnes, même durant sa scolarité. Son ton était sérieux ; il ne mentait pas. De toute façon, Dumbledore n'était pas du genre à cacher les choses si elles étaient découvertes ; il savait indubitablement assumer.

    Aussitôt, le regard de notre Serdaigle se tourna vers Sybille Trelawney qui observait toujours les autres à travers ses grosses lunettes. Il ne restait plus qu'elle et même si Daphné avait crut aussi en la possibilité que tout ne vienne du vieux barbu, ce dernier avait déjà avoué qu'il était innocent. Mais cela semblait tellement étrange que ce soit Trelawney, l'origine de ces lettres. Elle avait l'air complètement à l'Ouest. Elle se sentait maintenant visée et son attitude avait changée...Savait-elle quelque chose ? D'un coup, elle se laissa tomber sur un fauteuil, laissant les autres presque perplexes. On l'avait souvent vue agir bizarrement en cours, lorsqu'elle avait vu quelque chose ou qu'elle sentait le mal venir et là, cette fois-ci, c'était ressemblant. Cela dit, la situation était décidément mal choisie pour qu'elle n'entre en période de transe. A moins que...

    Oui, Olivia commençait à avoir sa petite idée qui pouvait résoudre une partie du mystère. Au même moment, l'enseignante affirma qu'elle était derrière tout cela mais qu'elle ne l'avait pas fait exprès. En effet, il était possible qu'elle ait agit de manière inconsciente, alors qu'elle était en « transe ». On ne devait pas négliger la possibilité qu'elle ait fait cela involontairement. C'était un peu comme le somnambulisme. La personne qui en est atteinte quitte son lit et agit sur les éléments extérieurs sans en être conscients. Peut-être que Trelawney avait été sujet de ce genre de choses ce soir-là. Avec elle, il était difficile de ne pas y penser. Elle se lança d'ailleurs dans un long récit dont le début rappela à Olivia, le fait qu'elle l'avait un jour espionnée sur le terrain de Quidditch entrain de jeter des coups de pied contre un poteau en pensant qu'il s'agissait d'un arbre. D'ailleurs, la jeune fille ne put empêcher ses joues de rosir en se remémorant cette matinée. Écoutant la suite du discours du professeur, elle ne ferma pas une seule fois les yeux et sentit la poussière la démanger par la suite. Elle ne pouvait pas croire qu'ils étaient tous réunis au bureau de Dumbledore, à cette heure-ci, à cause d'un sortilège de lissage capillaire. C'était tellement risible. Pourtant, la femme semblait sûre d'elle et rien ne montrait le mensonge à travers ses expressions. Disait-elle vraiment la vérité ou se noyait-elle dans ses délires profonds ? Il n'était pas facile de le déterminer, surtout face à un caractère aussi étrange que celui de la voyante.

    « - Excusez-moi, professeur Trelawney mais... vous souvenez vous encore de la formule du sortilège que vous avez employé ? Ou encore le nom du manuel où il était noté ? Peut-être que son usage n'était pas pour les cheveux... »

    La demoiselle ne s'attendait pas à ce qu'elle s'en souvienne de sitôt mais il valait mieux lui tenter sa chance pour dévoiler le mystère. Avec un peu de chance, elle avait sûrement lu ce fameux livre donc elle pourrait savoir de quoi il en tournait. Quoi qu'il en soit, elle ne souhaitait pas sous entendre que cette femme était stupide mais peut-être s'était-elle fait dupée dans la description du sortilège qu'elle avait trouvé. Ou alors, elle avait raté la prononciation de la formule ou bien elle l'avait mal lancé. De tas de raisons de son échec pouvaient être la cause de ce désastre. Néanmoins, il était plus qu'étrange qu'un sortilège de coiffure puissent envoyer des lettres à leurs destinataires. Et pas que l'envoi, d'ailleurs... leur écriture aussi. Comment un sortilège soi-disant destiné à coiffer les cheveux auraient pu écrire ces lettres en sélectionnant des noms et prénoms d'élèves fréquentant le collège ? Cela restait pour le moment inextricable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeLun 14 Mai 2012 - 17:43

Face au Professeur Dumbledore et à sa question assassine, Sybille n'avait que deux choix. Soit se confondre en excuses une fois de plus en se jetant à terre et en inondant le dallage en pierre de ses chaudes larmes. Soit faire croire, une fois n'est pas coutume, que cette révélation sur un passé lointain et oublié lui venait directement des âmes errantes voletant dans la pièce. Comme à son habitude, Sybille décida de choisir... ni l'une ni l'autre mais quelque chose de plus... plus... entre deux.

"Voyez-vous Professeur," commença-t-elle d'un ton faussement assuré. "Avec tous les voiles imperceptibles qui nous entourent et les révélations qu'ils portent en eux et adressent à ceux qui savent écouter et ouvrir leur esprit, j'ai parfois du mal à distinguer la réalité de l'instant présent des aperçus spiritueux des temps passés et à venir. Ma tête est assaillie par toutes ces inspirations prophétiques. De ce fait, je ne peux me souvenir de tout."

Les paumes levées sur le plafond, sa tête tournoyait légèrement comme si elle allait s'évanouir puis s'arrêta net. Elle reprit :
"Mais quand j'entendis tous les détails sur cette affaire. Les éléments se sont regroupés et recoupés comme la grande trame du destin et la vérité m'est apparue." Sur ces mots, ses bras s'écartèrent à la volée, frôlant de peu le bout du nez de Severus.

Devant le regard hagard d'une partie de l'assistance et dépité de l'autre moitié, Sybille baissa les yeux et se rassit à sa place, se posant tout d'abord sur le rebord de l’accoudoir de son fauteuil avant de glisser lourdement à l'intérieur
Revenir en haut Aller en bas
Albus Dumbledore
"Draco dormiens nunquam titillandus"
 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Rang_poudlard
Albus Dumbledore

Messages : 33
Points rp : 3047
Date d'inscription : 25/08/2011

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeMar 22 Mai 2012 - 13:15

    Dumbledore ne put vraiment pas s'empêcher de lancer un léger soupir quand le Professeur Trelawney se lança dans un monologue lourd d'ennui, tout cela pour dire qu'elle ne pouvait pas se souvenir de tout ce qu'il se passait. Mais pour le directeur, se remémorer des actes comme celui-là était assez important. L'enseignante en divination continua alors, les mains dressées vers le plafond, toujours dans sa folle lubie, parlant de vérité apparue, et on pouvait en passer encore.

    Le vieil homme avait maintenant d'autres choses à faire. Tandis que Sybille se rasseyait à sa place tout en baissant les yeux, puis en s'enfonçant dans son fauteuil, il reprit la parole, d'un ton toujours aussi calme et posé.

    « Bon, eh bien mes chers collègues et élèves, nous savons dorénavant qui est à l'origine de ces lettres. Je vous propose maintenant de regagner vos dortoirs ainsi que vos bureaux. J'ai malheureusement d'autres choses à faire en ces temps obscurs. Cependant, je suis heureux de voir que cette affaire aura rapproché certains d'entre vous. Gardez tous en mémoire qu'il vaut mieux avoir des alliés pour combattre une cause commune. »

    Dumbledore sourit, et son regard, derrière ses lunettes en demi-lune fit bien comprendre à ses invités inattendus qu'il était temps de se retirer. Comme il l'avait dit, il était temps que les élèves regagnent leurs dortoirs. En effet, il commençait à se faire tard. Qui plus est, ils auraient tous une longue journée devant eux, le lendemain. Il observa alors attentivement tout le monde se relever et sortir de son bureau. Tous le saluèrent amicalement -ou moins, suivant la maison dans laquelle ils étaient- et enfin, il fut seul.

    Le directeur se rassit à son bureau, toujours une lueur de malice dans les yeux. Oui, cette expérience, bien que quelque peu désagréable, leur avait appris que les liens aidaient énormément.


"I will only truly have left this school
when none here are loyal to me...
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it."

Couleur texte : #993399
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Admin
Game Master

Messages : 163
Points rp : 3272
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 8

 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitimeMer 23 Mai 2012 - 14:55

    Le professeur Trelawney expliqua finalement que l'envoi des lettres n'était rien de plus qu'un accident suite à un sort raté.

    Le mystère est donc résolu, félicitations à tous qui avez mené l'enquête et vous êtes retrouvés ici ce soir.

    Pour avoir trouvé le coupable, 15 points sont accordés au Professeur Snape et à sa coéquipière, soit 15 points pour Serpentard et 15 Points pour Serdaigle.

    Pour avoir mené une enquête bien plus poussée que tous les autres, bien que leurs conclusions se soient avérés fausses, 10 points sont accordés à Miss Taylor et Monsieur Owen. Soit 10 points pour Serpentard et 10 points pour Serdaigle.

    Malheureusement, aucun point n'est accordé à Miss Greengrass qui s'est retrouvée mêlée à cette histoire un peu par hasard.

    J'accorde donc un total de 25 points chacun à Serdaigle et Serpentard.

    Félicitation à vous, mais ne vous reposez pas sur cette victoire, Poudlard regorge d'autres mystères irrésolus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




 Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Empty
MessageSujet: Re: Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]    Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand Sherlock Holmes se réincarne et poignarde watson [Olivia E. Taylor et Dumbledore si dispo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là... [PV Antony Watson]
» 02. We're better than Holmes and Watson ! [Oxy]
» Olivia Kerner (Poufsouffle)
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Septième Étage et Tours :: Bureau de Dumbledore-