- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez
 

 La maison ? [pv Sirius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
La maison ? [pv Sirius] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeLun 2 Juil 2012 - 21:05

    2 Janvier 1997
Londres était sous la neige, c'était le lot de chaque années. La plupart des rues étaient déblayées, cependant certains lieux restaient encore recouvert d'un épais manteau blanc, les parcs tout particulièrement. L'air du matin était vif et les promeneurs n'étaient pas encore venu troubler la surface immaculée et scintillante des cristaux que le froid avait créer. La rue qui aboutissait sur le square Grimmaurd était d'ailleurs silencieuse quand le magicobus y apparu et freina dans un grand bruit de freins mal contrôlés.

Rigel en descendit, le pas assez peu sûr. S'il y avait une chose de magique avec ce bus c'était bien le talent du conducteur pour rendre un trajet relativement simple un matin de faible affluence en une véritable odyssée tumultueuse. Il n'y avait décidément que les voyages par balais qu'elle appréciait. Elle ajusta son sac sur son dos et traversa la rue. Au moins, elle était arrivée à destination.

C'était la deuxième semaine des vacances d'hiver, elle avait profité du fait que sa mère soit en mission pour enfin aller faire un petit tour sur Londres. Personne n'en saurait rien, officiellement, elle revenait de chez un ami chez qui elle avait passé Nouvel An. D'ailleurs, même Norihiko ignorait que son amie ne rentrerais pas directement chez elle. Enfin, d'une certaine façon, si, elle rentrait chez elle. Elle se trouvait devant l'emplacement de la maison des Blacks. La maison dont son père aurait sans doute hériter s'il était resté en vie, la maison ou elle aurait pu grandir. Sa dernière visite remontait à quelques années avant, alors que la maison était encore abandonnée, elle avait passé des heures seule (ou presque, il y avait Kreattur) à lire livres sur livres dans l'espoir de compléter ses recherches.

Mais tout cela avait été interrompu sans prévenir un peu plus d'un an auparavant, durant l'été qui avait suivi le retour de Lord Voldemort. Un jour, elle avait voulu entrer et n'avait pas pu trouver l'entrée. Seul un Black aurait pu accéder à la maison sans encombre et à part elle, il n'y avait que son oncle Sirius qui pouvait donc être à l'origine de ce blocage. Elle le savait opposé à Voldemort et n'avait pas eu de mal à faire le lien avec l'Ordre du Phénix, elle était loin d’être stupide.

Mais voilà, aujourd'hui elle comptait bien y entrer. L'idée lui était venu alors qu'elle avait repensé à Dobby qui, bien que soumis à aucun serment venant d'elle, ne perdait pas une occasion pour se montrer attentionné à son égard. Tout simplement parce qu'il l'aimait il agissait parfois comme si elle était sa maîtresse officielle, ce qui la gênait d'ailleurs, la plupart du temps. Il en était de même pour Kreattur, elle se souvenait très bien, encore deux ans avant, quand ils étaient seuls à seuls dans la maison abandonnée. Elle se montrait toujours si gentille avec lui, elle lui rappelait tellement son père que, bien qu'il soit soumis à Sirius, elle pouvait très bien compter sur son amitié, plus que sa loyauté.

-Kreattur ? Murmura-elle, sa voix créant un nuage de condensation à ses paroles.

Elle n'avait pas besoin de le dire plus fort, l'elfe était celui de sa famille, elle était la petite fille de sa maîtresse, enfin, son ex-maîtresse mais néanmoins aimée, il l'entendrait, elle le savait. Il la connaissait d'ailleurs, elle était venue déjà toute petite quand sa grand-mère était encore en vie. L'elfe l'avait tout de suite prise sous sa protection. Elle avait toujours aimer cet elfe, déjà petite, elle adorait quand on lui disait qu'elle ressemblait à son père.

Quelques instants plus tard, l'elfe de maison apparu devant elle, manifestement surpris d'avoir été appelé. Fort heureusement, ce n'était pas à cette heure qu'un moldu aurait été regarder dehors. Le spectacle qu'offrait une jeune fille vêtue d'une longue robe et d'une cape devant un petit être aux grandes oreilles et vêtu d'un pagne crasseux était des plus singulier.

-Bonjour Kreattur. Dit-elle dans un sourire.

-Miss Rigel ? L'elfe écarquilla les yeux, reconnaissant enfin la fillette qui essayait de jouer avec ses oreilles.

-C'est bien moi, je peux entrer à la maison ?

-J'aimerais tant Miss Rigel, mais la maison du Maître est protégé, même Kreattur ne peux pas briser cet enchantement pour faire rentrer Miss Rigel ! S'exclama-il tristement, il fut interrompu par le rire de la jeune fille.

-Je le sais bien, je ne te demande pas ça. Je te demande juste une petite faveur : peux-tu simplement prévenir Sirius que sa nièce est dehors ?

Quelques instants il réfléchit à ses paroles et compris enfin la manœuvre. Puis il s'exclama un « Oui Miss Rigel ! » avant de disparaître. La jeune fille s'approcha de la grille, la maison n'était pas visible, coincée entre les deux voisins. Elle était devenue invisible en juin, deux ans avant ou presque. Autrefois, elle la voyait, sans aucun problème. Là, elle était comme une vulgaire moldue, même pas fichue de voir une maison entière. Un bruit de porte qui s'ouvre lui fit relever la tête, son regard s'étant perdu dans la surface enneigée du perron. Quelqu'un arrivait ? Elle ne le voyait pas, sans doute ne serait-il visible qu'une fois hors des sorts de protection. Son oncle ? Si ce n'était pas lui, elle risquait d'avoir quelques problèmes en plus.


La maison ? [pv Sirius] GraphisteLa maison ? [pv Sirius] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
La maison ? [pv Sirius] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius Black

Messages : 56
Points rp : 2689
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 25
Localisation : Londres, 12, Square Grimmaurd

Identité du Sorcier
Baguette magique: Sapin et ventricule de dragon, 29,5cm
Ascendance: Sang-pur
Camp: Ordre du phénix

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeMar 3 Juil 2012 - 8:53

C'était un jour normal, d'une affligeante banalité. Chaque jour n'était que la copie de la veille, tellement répétitif que Sirius s'en lassait de plus en plus. Les fêtes de noël et jour de l'an avaient été très limitées, les temps et l'humeur générale n'était pas à rire ou à faire de quelconques réjouissances aussi, en dehors d'un repas plus copieux et d'un plus grand nombres d'invités, les derniers jours ne s'étaient pas particulièrement démarqués des quotidiens. Quelques cadeaux avaient néanmoins circulé, histoire de marquer le coup, ainsi que deux trois guirlandes colorées qui avaient orné les escaliers ou les affreuses têtes d'elfes de maison. Une manière comme une autre pour montrer que malgré la dureté des temps, les fêtes ne disparaissaient pas totalement.
Mais une fois le jour de l'an passé, le Square Grimmaurd s'était totalement vidé seul resté Sirius, Buck et l'elfe Kreattur, compagnie dont ce serait volontiers passé l'animagus. Cette créature, et c'était le cas de le dire, avait toujours été détesté par Sirius qui le voyait comme un des mauvais souvenirs qui allait avec la maison des Blacks. Un endroit qui lui rappelait sa détestable famille et sa manie. Il haïssait ces lieux pour tous ses moments si lointains qu'il y avait passé. Il avait été plutôt content de se débarrasser d'un certain nombre de vieilleries familiales lors du grand ménage qui avait été entreprit pour dépoussiérer la maison laissée à l'abandon. Il restait encore beaucoup d'objets indésirables à son humble avis, et en priorité l'affreux portrait de sa très chère mère, mais malheureusement celui-ci était impossible à enlever, au grand désespoir des membres de l'Ordre, Tonks la première.
D'humeur ombrageuse en partie à cause du retour de la solitude, Sirius avait déjeuné de bonne heure, envisageant peut-être une sortie à Londres, après tout, il n'était plus recherché par le ministère, et s'il faisait attention il ne voyait pas en quoi cela pouvait déranger qui que ce soit. Les autres membres de l'Ordre pouvaient sortir sans demander la permission non ?! De toute façon, il n'en aurait sûrement pas pour longtemps, il n'avait rien à faire dans Londres, c'était juste histoire de sortir prendre l'air, de se changer les idées. Cela n'avait jamais qui que ce soit !! ... Enfin, façon de parler bien sûr car les gens qui disparaissaient ces derniers temps s'étaient sûrement dit la même chose que lui. Bah, il saurait se faire discret et n'irait pas s'attaquer à des mangemorts comme ça. Encore fallait-il en croiser, ce qui n'était absolument pas certain, heureusement d'ailleurs.
Alors que Sirius descendait les escaliers après être allait nourrir Buck, Kreattur, le détestable elfe de la maison Black apparu devant lui avec un craquement sonore. Avant que la créature ait eut le temps de dire un mot, Sirius le poussa sur le côté en grommelant :

-Ne te mets pas dans mon chemin comme ça sinon tu vas très rapidement finir sur le mur comme tous les autres.

Sirius savait que cela était sûrement le plus grand désir de l'elfe, mais ce dernier le gênait tellement qu'il s'en serait volontiers débarrassé au plus vite même s'il fallait pour cela le mettre lui-même sur cet horrible mur !! Kreattur marmonna quelques insultes que l'animagus ignora, poursuivant son chemin en direction du salon.

-Kreattur doit dire au Maître que la nièce du Maître attend dehors.

Sirius s'arrêta brusquement en chemin. Sa nièce ?? Mais... Il n'avait pas de nièce, il n'en avait jamais eut. Il se tourna vivement vers l'elfe qui semblait ravi de son effet et de la mine égarée de son Maître. Ce dernier se ressaisit et lâcha d'un ton brusque :

-Je n'ai pas de nièce, maintenant file je ne veux plus te voir !!

Ne pouvant désobéir au propriétaire de la maison, l'elfe fut obligé de disparaître mais avant de s'éclipser, il fit un grand sourire et dit doucement mais de manière à ce que Sirius l'entende parfaitement :

-La fille de monsieur Regulus est devant la porte de la maison, elle veut voir le Maître. Kreattur devait le prévenir...

Sirius regarda fixement l'endroit que venait de quitter l'elfe et un doute s'insinua en lui. Était-il possible que ce soit vrai ?? Que son frère Regulus ait eut une fille ?? Et dans ce cas, comment pouvait-elle vouloir retrouver son "oncle" lui qui était détesté par toute sa famille et qui l'avait quitté très tôt. Regulus avait sûrement raconté que son frère était un traître à son sang, qu'il avait déçu toute la famille et tout ce qui va avec. Et qui sait ce que la petite était réellement, une mangemort peut-être ?? Le fait qu'elle soit devant le square Grimmaurd n'était alors pas une bonne nouvelle.
Revenant vers l'entrée, Sirius jeta un coup d’œil par une des fenêtres qui donnait sur la rue. Il y avait bien une jeune fille devant la maison, qui attendait sous la neige. Techniquement, elle ne voyait pas la maison mais elle semblait pourtant savoir qu'elle était là puisqu'elle attendait non loin de ce qui était le perron. Elle ne semblait pas être très âgée, dix-sept ans tout au plus. Quel risque prenait-il en sortant pour lui demander des explications ? Si elle était une mangemort, elle saurait où est la maison, mais ça, avec Rogue qui faisait des aller-retours régulièrement, Voldemort devait déjà le savoir depuis longtemps. Et puis, ce n'était qu'une gamine, il était quand même apte à se débarrasser d'une enfant.
Sirius ouvrit la porte et la jeune fille tourna la tête vers lui sans pour autant donner l'impression de le voir. Les sorts de protections démontraient une nouvelle fois son efficacité. Mais loin de se préoccuper de cela, Sirius fixait la demoiselle. Il l'avait déjà vu, ce visage ne lui était pas inconnu, mais il ne pouvait pas dire où.
S'avançant d'un pas à peine, il sortit de l'influence des sorts de protection et apparu devant la jeune fille. Il laissa un cours silence planer avant de demander, réellement intrigué :

-Qui es-tu ??

Sa voix laissait aisément deviner sa curiosité mais également le fait qu'il ne pouvait que douter de ce qu'avait dit Kreattur. Comme pour prouver cela, une de ses mains tenait clairement sa baguette, parfaitement visible à la jeune fille, montrant qu'il n'hésiterait pas à s'en servir si jamais il s'agissait d'un piège. Il ne pouvait pas avoir confiance en une inconnue qui se disait sa nièce, fille de son frère avec qui il avait toujours été en froid, ancien mangemort qui plus est...




Dernière édition par Sirius Black le Mar 3 Juil 2012 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
La maison ? [pv Sirius] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeMar 3 Juil 2012 - 11:07

La première chose qui la frappa quand Sirius apparu devant elle, c'est qu'il ressemblait indiscutablement à son frère. Enfin, l'inverse était le plus correct étant donné qu'il était l’aîné. Quoi qu'il en soit, Rigel qui ne connaissait son père qu'au travers des photos qu'elle avait de lui ne pouvait ignorer le fait qu'elle était bien devant son oncle. Ses traits avaient été nettement marqués par les années de prison mais au-delà de cela, elle pouvait deviner ce qu'il avait été autrefois.

Elle l'avait déjà vu en réalité, c'était trois ans auparavant, ce soir si mémorable où elle revenait de la bibliothèque, tachant d’être furtive car l'heure du couvre feu était passé. Au détour d'un couloir, elle l'avait croisé, c'était le jour où il était entré dans l'école. Elle l'avait tout de suite reconnu, les avis de recherches étant présent partout. Lui ne l'avait pas reconnu, évidement, savait-il seulement que son frère avait eu un enfant ? Elle voyait mal sa mère aller l'annoncer à son beau-frère.

En tout cas, son oncle avait repris du poil de la bête depuis ce soir là, après des années de cavale, il semblait avoir repris des forces, rien à voir avec le sauvage tout juste évadé d'Azkaban, d'ailleurs il avait été réhabilité après les événements du ministère. Rien d’étonnant pour Rigel, elle avait toujours eu des sérieux doutes sur cette affaire, après tout Sirius était l'un des rares membres de la famille Black à être opposé à ce genre de pratique. La nouvelle de son innocence n'avait pas du tout été une surprise. En attendant, le rare membre « gentil » de la famille Black la regardait, visiblement assez surpris de se découvrir une nièce. Et surtout manifestement méfiant, la baguette qu'il avait sortit montrait bien qu'elle n'avait pas intérêt à se moquer de lui, comme si c'était son intention.

-Bonjour, je m'appelle Rigel Black, mon père était Regulus, votre frère.

Cette rencontre, elle y avait pensé si souvent. Elle avait toujours voulu le rencontrer depuis le jour où elle avait appris sa fuite, lui, l'un des rares membre de sa famille qui lui restait. Le plus drôle était qu'ils étaient visiblement opposé, pourtant elle était incapable de le voir comme un ennemi. Elle se mordilla la lèvre, ne sachant pas trop comment aborder la suite. C'était tellement étrange comme situation.

-On s'est déjà vu, à Poudlard. Ajouta-elle. J'ai depuis toujours voulu vous rencontrer. Enfin, réellement, pas juste se croiser dans un couloir, surtout que vous ne deviez sans doute pas avoir la moindre idée de qui je pouvais être.

Elle s'approcha d'un pas, n'osant pas encore en faire plus, consciente du fait qu'elle était sans doute fichée comme ennemie de base. Fille de mangemorts, mangemort elle-même, elle n'était pas vraiment en bonne posture. Mais elle avait tellement voulu être ici, les événements l'y avait conduite, elle était où elle était censée être, elle le sentait. Par ailleurs, elle ne se sentait pas non plus en faute vis-à-vis de son père, il aurait approuvé cette prise de contact, elle le savait bien.

"J'ai insisté pour que tu portes le nom de ma cousine Andromeda comme deuxième nom, ce n'est pas anodin. Andromeda est l'une des rares de la famille à avoir osé affirmer son désaccord avec la famille. Si tu avais été un garçon, tu aurais alors été appelé Sirius, en l'honneur de mon frère, ma foi, encore plus tète de mule qu'elle. J'espère que tu auras la chance de connaître ton oncle, j'espère qu'il ne reportera pas sur toi les fautes que moi j'ai fait."
Comme toujours à la pensée de son père elle joua avec le pendentif qu'elle portait en toute occasion, observant son oncle, se demandant bien comment il allait réagir à présent qu'elle s'était présentée. Quoi qu'il en soit et plus que jamais, elle remercia le choixpeau de l'avoir envoyé à Serdaigle, cela montrait de base qu'elle était différente, qu'elle avait su faire un choix qui la différenciait du reste de la famille. Si elle avait été Serpentard, il aurait été sans doute bien plus dur d'affirmer une quelconque différence.


La maison ? [pv Sirius] GraphisteLa maison ? [pv Sirius] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
La maison ? [pv Sirius] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius Black

Messages : 56
Points rp : 2689
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 25
Localisation : Londres, 12, Square Grimmaurd

Identité du Sorcier
Baguette magique: Sapin et ventricule de dragon, 29,5cm
Ascendance: Sang-pur
Camp: Ordre du phénix

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeMar 3 Juil 2012 - 14:02

Sirius avait du mal à accepter cette histoire. Le fait qu'il ne soit pas au courant de la vie de famille qu'avait pu avoir son frère ne l'étonnait pas tant que ça. Dès qu'il avait eut seize ans Sirius avait fuit la maison familiale et avec, ceux qui n'étaient que sa famille par le sang. Il n'avait alors eut que de très rares liens avec Regulus, s'étant appliquer à l'éviter durant la dernière année qu'ils avaient eut en commun à Poudlard. Ce n'était donc pas tellement la découverte d'une nièce si ... grande qui l'étonnait. C'était à vrai dire plutôt le fait que son frère ait eut une enfant qui était surprenant. Regulus avait toujours été pour lui un fervent admirateur de Voldemort, un homme prêt à risquer sa vie pour ce mage noir, un homme prêt à tout donner pour entrer dans les faveurs du Lord. Alors l'imaginer avec une femme et une enfant, cela paraissait fort peu probable aux yeux de Sirius. De plus, pourquoi soudainement cette enfant ce manifestait-elle ? Était-ce parce qu'il n'était plus un hypothétique assassin ? En tant que fille de mangemort, elle avait sûrement connu pire. Aussi cette démarche subite était curieuse...
Mais malgré tout cela, il était évident en regardant la jeune fille qu'elle avait des traits de famille propre aux Blacks. Sirius aurait même pu dire qu'elle ressemblait à son père Regulus et donc fatalement à lui-même. Les cheveux sombres, le teint pâle, une certaine attitude aristocratique qu'on avait parfois également attribué à Sirius, il semblait indéniable que la demoiselle avait du sang Black dans les veines. Et c'est peut-être cela aussi qui dérangeait l'animagus. Presque tous les Blacks étaient le modèle même du sang-pur qui s'imagine supérieur à tous les autres sorciers au sang moins "pur". Le genre de chose qui avait toujours exaspéré Sirius. Si cette jeune fille était bien la fille de Regulus, il y avait de grandes chances pour quelle soit l'archétype du sorcier de sang-pur qui agaçait tant Sirius, ce qui risquait de compliquer les choses. Il y avait aussi le problème mangemort dans l'histoire, mais cela valait mieux être passé sous silence pour le moment.
La demoiselle s'était présenté sous le nom de Rigel Black et après un court silence pesant, elle reprit la parole lui expliquant qu'ils s'étaient déjà croisé à Poudlard. C'était donc là qu'il l'avait déjà vu ! C'est vrai il l'avait croisé dans les couloirs alors qu'il allait vers la salle commune de Gryffondor pour capturer Pettigrow, un bel échec ce jour-là... Il se souvenait maintenant de la demoiselle, celle qui pour une raison inexpliquée n'avait pas crié en le voyant apparaître au détour d'un couloir. C'était donc parce qu'elle savait qui il était ? Cela n'expliquait peut-être pas tout, il était alors dit comme étant un assassin et il était quand même étonnant pour une enfant de ne pas partir en courant en voyant l'homme le plus recherché de Grande-Bretagne vous faire face, même si c'est un oncle. Mais Sirius n'y avait pas repensé depuis, il avait été sur le moment davantage préoccupé par sa capture de Queudver que par le souvenir d'une jeune inconnue qui ne l'avait pas fuit. Il n'y avait ensuite jamais repensé. Il se souvenait néanmoins qu'elle lui avait paru étrangement familière, il comprenait aujourd'hui pourquoi.
Rigel dit avoir toujours voulu le rencontrer, ce qu'il ne comprit pas bien et qui l'étonna. Il ne le releva cependant pas pour le moment. La jeune Black fit un pas hésitant, semblant se demander si Sirius allait l'accepter ou non. Il y avait de bonnes raisons sûrement à ce qu'il la... rejette comme cela s'était toujours fait en lui et son frère, la petite n'était cependant pas Regulus et n'avait montré aucuns signes d'appartenance à tout ce que Sirius pouvait rejeter, il n'avait donc aucunes raisons de le faire pour le moment.
D'une voix qui sonna comme légèrement rancunière sur les premiers mots, l'animagus répondit à la jeune fille :

-Ainsi donc mon cher frère a eut une fille, et donc une femme... Étonnant venant de lui ...

Le ton était sarcastique et Sirius ne fit aucun effort pour le cacher. Après tout, à quoi bon ? Rigel devait bien être au courant que les deux frères avaient été en froid jusqu'à ce que finalement l'un meurt. Mais la mort de Regulus n'avait pas fait disparaître pour autant la rancœur que Sirius pouvait avoir envers son cadet. Ils étaient trop différents pour avoir réussi à se comprendre un jour.

-Je me souviens en effet de ce jour à Poudlard, même si je n'y ai pas repensé depuis, j'avais d'autres ... préoccupations à l'époque...

Il serra légèrement le poing autour de sa baguette en repensant à ses multiples tentatives, sans succès, pour capturer Queudver tout au long de l'année. Il n'avait toujours pas réussi à venger Lily et James.
Après un cours silence, il reprit :

-Quel âge as-tu, tu dois toujours être à Poudlard je me trompe ? Chez les serpentards je suppose ... marmonna-t-il après un cours silence.

Là encore, il n'avait fait aucun effort sur la fin pour cacher son amertume, ni pour paraître réellement sympathique, tant pis s'il donnait une mauvaise impression ! Sa dernière phrase était, elle, plus une affirmation qu'une véritable question. Toute sa famille était passée à Serpentard, à quelques exceptions près dont lui. A vrai dire, cela serait étonnant qu'elle n'y soit pas, la fille de Regulus ne pouvait que finir avec eux vu le père qu'elle avait eut... Le plus fervent admirateur de Voldemort après Bellatrix sûrement... Et dire que les deux faisaient partis de sa famille... Sirius aurait volontiers changé d'arbre généalogique pour n'avoir réellement aucun lien avec eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
La maison ? [pv Sirius] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeMar 3 Juil 2012 - 17:39

Il semblait que Rigel avait nettement sous-estimer le ressentiment de Sirius envers son frère, lui aussi d'ailleurs. De ce que sa mère lui avait raconté, cette histoire remontait à quand Sirius avait été envoyé à Gryffondor, puis Regulus à Serpentard, l'un se détournant du reste de la famille pendant que l'autre poursuivait tranquillement les chemins habituels des Blacks. Le problème est que ça les avait monté l'un contre l'autre, Regulus étant sous la pression de ses parents qu'il ne voulait pas décevoir. Finalement, Sirius était parti de la maison, ce que son frère avait vécu comme un véritable abandon, s'il avait du lui en vouloir pour une chose, c'était pour cela. Mais visiblement, du coté de Sirius, ça ne s’arrêtait pas là.

#Peut-être que papa ne serait jamais devenu mangemort s'il ne s'était pas senti abandonné#

Elle écarta cette pensée, hors de question de rejeter la faute sur Sirius, bien que si Regulus n'avait pas été mangemort, il serait peut-être encore en vie à ce moment. Mais avec des peut-être on mettrait Londres en éprouvette. Elle se refusa donc à emmètre toutes sortes de supposition, son père était mort en suivant enfin son propre chemin, s'il s'était trompé avant, il y avait une foule de raison qui l'y avaient mené, mais il était impossible d'attribuer la faute à une personne seule. Les fautifs, c'était principalement ses grands-parents qui avaient monté leurs fils l'un contre l'autre et surtout Voldemort. Aussi elle fit mine de ne pas relever la façon dont il parla de son « cher frère », après tout, Regulus n'était pas vraiment sans reproche.

-Pourtant il était déjà avec maman alors que vous étiez encore à Poudlard, enfin d'après ce qu'elle m'a dit. Enfin, techniquement elle n'a jamais été sa femme, ils n'étaient que fiancés quand il a disparu, je n'étais pas née non plus.

D'ailleurs, pendant longtemps sa grand-mère l'avait regardé avec un aussi mauvais œil que son fils aîné, Rigel n'était à ses yeux pas une enfant légitime vu qu'elle était née hors mariage. Ce ne fut qu'au seuil de sa mort qu'elle avait fini par accepter sa petite fille en tant que tel. Mais entre pardonner à une fillette de cinq ans le fait que son père soit mort avant de pouvoir épouser sa mère, et pardonner à son fils d'avoir trahis la famille, il était certain que ce ne serait pas Sirius qui aurait été blanchit.

En tout cas il se rappelait tout de même de leur rencontre. Après tout, il avait du être surpris de croiser une élève qui ne fuit pas en hurlant à sa vue. Et évidement, à l'époque, il était en cavale, une étrange gamine dans Poudlard avait du rapidement être relégué au trentième plan.

-Assez peu surprenant. Je me doutais bien que vous ne connaissiez pas mon existence de toute façon. J'imaginais assez mal maman vous envoyer un faire-part de naissance.

La simple idée la fit rire, Evelyne, envoyer un hibou à Sirius Black sans pour autant le menacer de toutes les morts possibles, c'était risible. Elle n'était même pas sûre qu'il y ait eu des faire-part pour annoncer sa naissance, vu que sa mère vivait à ce moment-là seule avec un bébé, portant le deuil de son fiancé, sans compter que un an plus tard Voldemort disparaissait et elle devait faire face aux poursuites judiciaires.

-J'ai 16 ans et oui, toujours à Poudlard, en sixième année. Mais non, pas à Serpentard. Elle sourit, amusée. Je suis une Serdaigle et j'y suis très bien. Comme quoi. En fait, c'est mon père qui m'a conseiller d'échapper à Serpentard moi aussi.

Enfant, elle n'envisageait même pas Poudlard ailleurs qu'à Serpentard, jusqu'à ce qu'elle lise la lettre que son père lui avait écrite, qu'elle n'avait eu que pour ses 11 ans, où il disait entre autre choses qu'elle n'avait pas à se sentir obligée d'y aller. Suite à ça, elle avait réfléchi à ce qu'elle était réellement, aussi, quand le choixpeau lui avait dit qu'elle serait mieux à Serdaigle, elle avait choisi.

En attendant, bien qu'elle n'osait le demander directement, elle aurait aimé rentrer, il faisait froid et, à rester immobile, même son manteau et sa cape ne la protégeaient plus du vent. Sans compter ses chaussures qui prenaient l'eau, imbibées de neige. Elle frissonna et fit quelques pas sur place. Sa fâcheuse manie de détester les gants et d'y préférer les mitaines étaient en train de lui geler le bout des doigts. Dire qu'avant elle pouvait entrer dans cette maison sans rien demander à personne. Devoir attendre d’être invitée pour entrer dans la maison des Blacks, quelle ironie.


La maison ? [pv Sirius] GraphisteLa maison ? [pv Sirius] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
La maison ? [pv Sirius] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius Black

Messages : 56
Points rp : 2689
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 25
Localisation : Londres, 12, Square Grimmaurd

Identité du Sorcier
Baguette magique: Sapin et ventricule de dragon, 29,5cm
Ascendance: Sang-pur
Camp: Ordre du phénix

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeMer 4 Juil 2012 - 12:24

Sirius devait donner une bien piètre image de lui à la jeune demoiselle. Venir remuer les vieux souvenirs des Blacks n'était pas le genre de chose qui pouvait le rendre plus chaleureux et agréable, bien au contraire. C'était tant d'aigreur refoulée qui alors revenait, tant de désaccords, tant de colère... Rigel ne pouvait sûrement pas comprendre, elle n'avait eut qu'une version des faits à priori. Sirius ne prétendait pas que la sienne était la meilleure, mais il se demandait ce que sa famille avait bien pu raconter d'affreux sur lui, le traître des Blacks. C'était cela justement qui le faisait se demander pourquoi la fille de son frère était ici pour le voir lui. Il n'était qu'un oncle inconnu opposé à tous ceux qu'elle devait connaître... Que faisait-elle donc là ?? Quel intérêt pouvait-elle avoir à le rencontrer ? Sirius n'arrivait toujours pas à comprendre cet intérêt pour lui.
Rigel lui fit remarquer qu'il devait connaître celle qui avait été la compagne de Regulus puisque leur amour avait commencé à Poudlard du temps où lui-même y était encore. Comme toute réponse, Sirius se contenta d'un haussement d'épaules. Les relations entre les deux frères étaient déjà bien tendues à l'époque de Poudlard. Un à Serpentard, l'autre à Gryffondor, ça n'aide pas les relations cordiales, même entre frères. Ils ne se parlaient déjà plus beaucoup, chacun vivant sa vie de son côté. Ils n'avaient pas été rapprochés par le fait d'être loin de la famille, Regulus jouant le parfait petit Black tendis que Sirius s'appliquait à s'éloigner des siens. De temps à autre le cadet était venu donner des nouvelles de la famille qu'il recevait par hiboux, il avait été tellement bien accueilli par son frère que cela avait été sujet de dispute jusqu'à ce que finalement Regulus cesse de le faire, au grand plaisir de Sirius. La famille le rejeter ? Il s'appliquait à en faire de même. Il n'avait rien avoir avec eux !!
La jeune fille reprit la parole et parvint à enfin tirer un sourire à son oncle. Lui aussi il voyait mal la femme de Regulus lui envoyait un faire-part pour annoncer la naissance d'une fille. Et même si elle en avait eut envie, le reste des Blacks n'auraient pas manqué de la faire changer d'avis, on n'écrit pas au banni de la famille. Et puis, après, recevoir du courrier ou être au courant des choses avait été compliqué par son emprisonnement à Azkaban, comment aurait-il pu alors savoir qu'il avait une nièce ?
Rigel parla une nouvelle fois et ses paroles surprirent Sirius. Après avoir donné son âge, elle dit ne pas être à Serpentard, ce qui était déjà étonnant, mais le plus déroutant ce fut quand elle annonça que c'était son père qui lui avait déconseillé d'aller chez les verts et argents. Là, Sirius tomba des nu. Son frère si fier d'être à Serpentard, déconseiller à sa propre fille d'y aller ?! Ils ne parlaient pas du même homme, c'était impossible. Tous les "bons" Blacks allaient là-bas, pourquoi faire faire l'inverse à sa fille ? Et surtout, comment son père avait pu le lui dire dire puisque, s'il avait bien compris, Regulus été mort avant que sa fille ne naisse ?
Un air à la fois étonné et douteux s'était peint sur le visage de Sirius, il semblait que certaines choses importantes lui aient échappé pendant des seize dernières années. Il allait devoir se mettre au courant de tout cela ...
Il se tourna vers la jeune Rigel qui frissonna, ce à quoi il s'appliqua de ne pas réagir, il ne voulait pour le moment pas prendre le risque que sa nièce soit une mangemort qui se moque de lui, la faire rentrer dans le quartier général de l'Ordre n'était donc pas une priorité, tant pis si elle avait froid un peu plus longtemps. D'un ton d'où il chercha à effacer toute trace d'amertume, Sirius ne pu s'empêcher de relever, réellement étonné:

-Mon frère Regulus t'as conseillé de ne pas aller à Serpentard ? J'avoue avoir du mal à te croire, si je me souviens bien, le jour où il y a lui-même atterrit était le plus beau jour de sa vie, après peut-être celui où il a été accepté par Voldemort dans ses rangs. Je ne comprend pas pourquoi il aurait fait ça, ça n'a aucun sens.

Sirius était néanmoins ravi que Rigel soit chez Serdaigle. Il avait peut-être trop tendance à juger les gens selon leur maison à Poudlard, mais il faut bien avouer que cela avait eut une grande importance dans sa propre vie, aussi c'était compréhensible. Et il se sentait plus de sympathie envers une nièce qui avait comme lui échappé à Serpentard. Peut-être que si tout cela n'était pas une belle mascarade, ils pourraient s'entendre après tout ... Qui sait.
Pensant l'occasion bonne pour poser une autre des questions qui méritaient explications, Sirius reprit :

-Pourquoi voulais-tu tant me rencontrer ? Tu as dû avoir des échos de moi peu reluisants, et je ne parle pas seulement d'Azkaban ... Je trouve cela vraiment ... étonnant qu'une Black cherche à reprendre contact avec moi.

Il en était réellement surpris. Que l'on puisse chercher quelqu'un de l'on a connu et avec qui on a partagé des choses, pourquoi pas, mais il était pour elle un parfait étranger, qui n'était sûrement pas porté en haute estime par tous ceux qu'elles pouvait connaître. Il ne comprenait pas cette démarche, même si finalement il n'allait pas s'en plaindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
La maison ? [pv Sirius] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeLun 9 Juil 2012 - 14:22

Comme elle s'en était douté, Sirius sembla avoir du mal à croire que son propre frère, Serpentard et fier de l'être, ait conseiller à sa propre fille de choisir comme bon lui semblerait. Le Regulus de 11 ans fier d'avoir été à Serpentard et celui de 19 ans, au bord de la mort et bientôt père malgré tout n'étaient pas du tout les mêmes, entre temps, il avait grandi, avait rencontré Evelyne, était devenu mangemort et avait réalisé l'erreur qu'il avait commit. Sirius lui était sans doute rester sur celui qui était son frère au moment où ils se côtoyaient encore.

-Comme quoi, tout le monde change. C'est sûr que quand il était adolescent il ne devait pas avoir les mêmes avis qu'une fois adulte. Et au risque de vous contredire, ma mère prétend que le plus beau jour de sa vie fut le jour ou elle lui annonça sa grossesse, étrangement, j'aime bien cette version. Enfin, je ne suis pas ici pour plaider sa cause bien que ce ne serait pas l'envie ni les arguments qui manqueraient.

C'était étrange comme elle se sentait sûre d'elle en parlant. Sans l'ombre d'un doute sur qui avait été réellement son père, bien qu'elle ne l'ait jamais connu finalement. C'était comme si elle le connaissait pourtant, comme s'il était resté à ses côtés. La plupart de ce qu'elle déduisait étaient induit de sa lettre et de ce que sa mère avait pu lui dire, mais il y avait autre chose. Comme une présence en permanence près d'elle, une aura de réconfort. Chaque fois qu'elle se prenait à douter, à se dire que son père n'était peut-être pas du tout celui qu'elle imaginait, qu'il n'avait peut-être été qu'un lâche qui avait préféré la mort aux obligations de mangemorts et surtout aux obligations familiales, à chaque fois, tous ses doutes s'envolaient presque immédiatement, cela n'avait aucun sens, tout simplement.

En tout cas, elle était certaine d'une chose et ça, elle en avait la preuve : son père avait apprécié son frère bien plus qu'il n'avait jamais oser l'avouer de son vivant. Même à Evelyne il ne l'avait jamais vraiment dit, d'ailleurs celle-ci ne savait même pas que son fiancé comptait appeler leur enfant Sirius s'il avait été un garçon. Rigel imaginait bien la réaction de sa mère qui aurait été sans doute bien plus agressive qu'elle n'avait du l’être quand il avait été question d'Andromeda comme deuxième prénom. Ça, sa mère lui avait raconté à quel point elle était en désaccord avec cette idée. D'ailleurs, jusqu'à la mort de Regulus, elle avait refusé ce deuxième prénom. Quand il eut disparu, elle n'osa pas aller à l'encontre de sa volonté et avait nommé sa fille comme il l'avait voulu.

-Il ne faut pas être la moitié d'une idiote pour se rendre compte que les accusations qui vous ont valu votre emprisonnement ne tenaient pas debout. Attaquer des moldus, ça aurait été crédible venant de n'importe qui d'autre de la famille. Et pour le reste, je crois que j'ai déjà côtoyer pire. Si je suis ici, c'est en grande partie par curiosité.

En bonne Serdaigle, elle était prête à tout ou presque juste pour assouvir sa curiosité, avec la même obstination qu'un Gryffondor pour la gloire et les éloges. Elle avait toujours voulu connaître son oncle, le simple fait qu'elle ne sache quasiment rien sur lui était une motivation suffisante. En plus, si ça lui permettait de récupérer quelques trucs dans la maison qui lui seraient bien utile, c'était doublement avantageux.

-Je voulais vous rencontrer, me faire ma propre idée. Bon je suis désolée de ce manque de civisme mais j'ai vraiment trop froid ! Est-ce que je pourrais entrer ?

Une phrase de la lettre de son père lui revint, il lui conseillait de transmettre ce qu'elle savait à qui elle jugerait digne de confiance, et à cet instant, elle envisagea l'idée que son oncle soit justement sans doute la personne la plus digne de confiance qu'elle puisse trouver. Elle avait été particulièrement déçue de son entretien avec Dumbledore, qui préférait continuer à travailler seul plutôt que d'accepter une aide directe de la part d'une sorcière qui s'y préparait depuis six ans.

-En plus, je pense que je pourrais avoir quelque chose à dire qui pourrait sans doute vous aider. Hasarda-elle. Il serait sans doute préférable qu'on soit en privé.


La maison ? [pv Sirius] GraphisteLa maison ? [pv Sirius] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
La maison ? [pv Sirius] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius Black

Messages : 56
Points rp : 2689
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 25
Localisation : Londres, 12, Square Grimmaurd

Identité du Sorcier
Baguette magique: Sapin et ventricule de dragon, 29,5cm
Ascendance: Sang-pur
Camp: Ordre du phénix

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeMar 10 Juil 2012 - 21:03

Sirius avait du mal à accepter et à croire ce que Rigel lui disait. Dans ces mots, elle lui proposait une image de son frère qui ne correspondait pas le moins du monde à celle qu'il avait lui-même. Regulus, onze ans, Serpentard, vénérant toutes ces idées de sang-pur supérieurs à tous, de moldus écrasés comme de simples animaux obéissants aux ordres et au bon vouloir des sorciers. Ce Regulus qui était l'enfant prodige de la famille Black, le digne et fier hériter de cette noble et très ancienne famille qui portait avec passion les idéaux familiaux. Un jeune homme rejoignant les rangs des mangemorts très jeune, devenant dès l'école sympathisant avec Lucius Malefoy et montrant toute sa fierté et son engouement pour Voldemort. Voilà l'image qu'avait Sirius de son jeune frère. Et maintenant, une jeune fille de 16 ans à peine, se disant être sa nièce, venait lui donner un version opposée d'un homme aimant, père de famille et ayant ... changé peut-être du tout au tout. Cela était tellement improbable aux yeux de Sirius, les deux images ne collaient pas ensembles, il ne pouvait s'agir de son frère, ce dont il se souvenait de lui était tellement éloigné, tellement dissemblable de ce qu'elle lui disait. Il ne reconnaissait pas son frère en l'homme qu'elle lui présentait, il ne pouvait s'agir du même, comment était-ce possible ?! Il ne pouvait la croire... Et pourtant, la jeune Rigel avait dans sa voix l'assurance de ceux qui savent qu'ils disent la vérité. Elle était sûre d'elle, sûre de ses propos, sûre d'avoir raison. Elle ne doutait pas, elle donnait simplement sa version des choses telle qu'elle les avaient vécu. Mais justement, elle n'avait pas vécu avec Regulus, elle avait dit elle-même qu'il était mort avant la naissance de sa fille. Comment pouvait-elle alors dire cela avec une assurance si ... déconcertante, si inflexible ?? C'était impressionnant. Sirius ne pouvait la contedire, il avait autrefois connu son frère d'une manière, et sa fille l'avait "connu" d'une autre. Peut-être était-ce vrai, peut-être avait-il réellement changé, mais l'animagus ne pouvait en être certain, et ce n'était pas son genre que de se montrer trop optimiste. Ce changement était des plus étonnant, il n'était pas en mesure de l'admettre pour le moment.
Plongé dans ses réflexions, Sirius reporta son attention sur sa ... nièce, il allait bien devoir l'admettre, qui venait de reprendre la parole, répondant à sa question sur le pourquoi de sa visite. Elle commença d'une étonnante manière, annonçant qu'elle n'avait pas vraiment cru aux meurtres qu'il était sensé avoir commis. Elle précisa que cela était envisageable pour le reste des Blacks, mais que venant de lui, le rebelle de la famille, cela ne lui avait pas paru crédible. Une grimace apparue sur le visage de l'animagus. Cette nièce qui ne le connaissait même pas n'y avait pas cru et pourtant toute l'Angleterre magique avait cobé cela avait une étonnante facilité. Certes tout l'accusait à l'époque, mais même ceux qui l'avaient connu n'avaient pas cherché à s'assurer de la chose. Pas même son vieil ami Lupin qui pourtant faisait partit de ceux qui connaissaient le mieux Sirius, peut-être même parmi les vivants, le seul à réellement le connaître. L'animagus n'avait pas eut l'occasion d'en vouloir en son ami, Azkaban se prêtait peu à se genre de sentiment, et il tenait trop à Remus pour cela, mais si même lui y avait cru, comment se faisait-il qu'une jeune enfant qui ne l'avait jamais cotoyé émette tant de doutes sur cette justification d'emprisonnement. Et encore une fois, la jeune fille montra une étonnante confiance en ses propos. Elle affirma néanmoins n'être venue ici que par curiosité. La volonté de se faire sa propre idée de celui qui était son oncle.
Rigel manifesta ensuite son désir de rentrer se réchauffer. Sa manière de le dire tira un sourire à Sirius, ce "manque de civisme" que l'on appelle plutôt la franchise, lui rappelait vaguement quelqu'un. Il ne sourit cependant pas longtemps, il comprenait qu'elle veuille rentrer, il faisait quand même assez froid en ce jour de janvier, mais la maison était le QG de l'Ordre du Phénix, le risque qu'elle soit en contact avec des proches de Voldemort était énorme, Bellatrix ou les Malefoys devaient d'une manière ou d'une autre ne pas être très loin de la descendante Black. La faire venir dans la maison était ... risqué, très risqué. Mais Sirius avait envie d'en savoir plus. Nombreux auraient été ceux dans l'Ordre à juger sa démarche comme imprudente, mais il choisit de faire confiance à Rigel, faire confiance à une casi inconnue. Il profitait que la maison soit vide et qu'il n'y ait finalement que lui, Kreattur et Buck actuellement dans la demeure .Après un moment de réflexion, l'animagus fit rapidement le nécesaire pour que la demoiselle puisse pénétrer dans la maison des Blacks. Ouvrant la porte devant elle il lança avec un sourire :

-Allez, vient te réchauffer, je ne vais pas te laisser congeler dehors. Après-toi, dit-il poliment.

Sirius ne se préoccupa pas vraiment de la dernière phrase de sa nièce. Il ne pensait pas qu'elle sache et puisse lui donner quelque chose qui l'aide vraiment. Il ne voulait pas la sous-estimer, ce serait peut-être une erreur, mais il doutait que qui que ce soit puisse savoir l'aider ... sans vouloir jouer les incompris pour autant.
Il la conduisit jusqu'au salon et l'invita à s'asseoir.

-Tu veux quelque chose à boire peut-être? proposa-t-il poliment.

Il s'installa ensuite sur un fauteuil du salon, dans son habituelle décontraction, puis reprit la conversation là où elle en été restée sur le pas de la porte :

-Quelle est donc cette chose qu'il vaut mieux dire en privé ? Ah et tu peux me tutoyer si tu préfères, ajouta-il avec un sourire bienveillant.

Vouvoyer un oncle, voilà qui faisait très vieux jeu. Et Sirius préférait tenter la confiance entre eux deux, c'était sûrement la meileure chose à faire d'ailleurs.


[HS : pour l'histoire de te faire entrer dans la maison malgré les protections, j'avais un doute, parce que si c'est l'histoire du parchemin signé de Dumbledore, je vois mal Sirius en avoir en stock au square, j'ai préféré rester très ... évasif sur le sujet mais s'il faut changer pas de souci bien sûr.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
La maison ? [pv Sirius] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 19:51

Son oncle Sirius était bien tel qu'elle l'avait imaginé. Bon, le fait qu'elle ait vu sa photo dans bon nombres d'avis de recherches quand il s'était évadé devait pas mal jouer. Mais plus loin que l'aspect physique, il y avait son caractère. Elle s'était doutée qu'il se méfierait, qu'il ne savait pas que son frère avait eu une fille, qu'il croirait au premier abord qu'elle était à Serpentard, comme tous les autres. Et comme elle s'en doutait aussi, le fait qu'elle soit à Serdaigle l'avait radouci. À un tel point qu'il accepta même de la faire rentrer, chose d'autant plus exceptionnelle qu'elle était quasi certaine qu'il s'agissait du lieu où l'Ordre du Phénix s'était installé.

-Merci beaucoup ! Ça fait bien deux ans que je ne suis plus revenue ici.

Cela remontait à avant le retour de Voldemort, les vacances précédant celles d'été plus précisément. Elle avait dû retourner ici prendre quelques livres supplémentaires dans la réserve de Feu son grand-père. Livres qui d'ailleurs avaient été un peu décevant, rien sur ce qui l’intéressait directement. Oh, dans l'absolu, tout pouvait l’intéresser, de la structure d'une plume aux recoins de la magie noire. Pour elle, une connaissance restait une connaissance. Mais le temps avançait et les victimes risquaient de se multiplier, elle n'avait plus le temps dont elle pouvait disposer avait pour s’étaler. Les livres de son grand-père ne lui avaient rien appris de plus sur les horcruxes, elle n'avait plus le temps d'étudier le reste.

Elle entra dans la maison et eut un sourire en constatant qu'il y avait une présence humaine bien marquée désormais. Elle avait connu cette maison habitée mais déjà presque à l'abandon avant la mort de sa grand-mère, puis réelement à l'abandon quand celle-ci était décédée. Seul Kreattur y vivait et, sans personne à servir, il n'avait pas vraiment passer son temps sur le menage. Aujourd'hui, la maison était plus vivante que jamais, le sol était propre, les meubles dépoussiérés, les lumieres allumés et, ce detail l'amusa encore plus, pas mal de bibelots avaient disparu. Visiblement, le nouveau propriétaire n'aimait pas trop la déco. Cela dit, même si Rigel était clairement une Black et fière de l'etre, même elle n'avait jamais aimer l'ambiance lugubre qui était autrefois de mise. Elle s'installa sur un fauteuil du salon et constata qu'il n'y avait plus un nuage de poussiere qui se soulevait quand on s'y asseyait.

-Sympa la nouvelle déco, elle pique un peu moins les yeux. Et s'il y a du thé, je ne dis pas non.

Elle s'installa comme elle l'aimait le mieux (et comme sa mère détestait), en tailleurs, les pieds repliés sous ses jambes. Elle doutait que son oncle allait lui faire une réflexion sur sa façon de se tenir. D'ailleurs, même Nori n'avait pas estimer que ce n'était pas convenable, le charme japonais faisait qu'on pouvait prendre les repas sur des tables basses et donc s'asseoir sur des confortables coussins au sol. Sirius en tout cas avait bien retenu le fait qu'elle avait quelque chose à reveler, tant mieux, un instant elle avait eu l'impression que ça ne l'interessait pas.

-Ah, oui, comme tu veux. Dit-elle, passant au tutoiement. Cette chose, j'en ai parler à Dumbledore juste avait les vacances mais il était déjà au courant, cependant, j'ai bien l'impression qu'à part lui, moi et Voldemort lui même, personne d'autre ne sait. Je ne suis pas d'accord et je crois que les gens qui le combattent doivent savoir, au moins les plus fiables d'entre eux !

C'était son instinct qui, finallement, l'avait poussée là. Les choses s'étaient précipités avec sa visite chez Dumbledore, le fait qu'il mourrait dans quelques mois, le fait qu'elle était mangemort avec une mission d'importance, Voldemort allait passer à l'action. Ce n'était plus le moment de pinailler et si elle avait toujours eut la sensation qu'elle devait rencontrer son oncle, c'était que les choses devaient se passer ainsi. Plus febrilement qu'elle ne l'aurait voulu, elle fouilla dans sa poche et sortit le parchemin qui ne la quittait jamais : la lettre que son père lui avait laisser.

-Il sera sans doute plus simple que je commence par ça. C'est avec cette lettre que j'ai été mise sur la voie. Mon père a découvert quelque chose et ne pouvait le confier qu'à moi, avec pour conseil de m'aider de ceux que je jugerai digne de confiance. J'ignore pourquoi mais je sens que je doit de faire confiance, mon oncle.

Elle gardait la lettre contre son cœur, nerveuse.

-Cette lettre, je ne l'ai encore jamais faite lire à personne.

Pas même à Dumbledore, lui, elle ne parvenait pas à lui faire confiance, c'était étrange mais c'était ainsi. Là, si elle hésitait, c'était uniquement parce que c'était une grande première pour elle. Son père aurait voulu que son frère sache quelle était la vérité, elle en était certaine. C'était important, aussi bien pour le monde sorcier que pour la famille Black. Enfin, elle tendit la lettre à son oncle.

Spoiler:
 

Anxieuse, elle le laissa prendre la lettre et attendit ses réactions. Elle la connaissait par cœur cette lettre, elle l'avait reçue le jour même de ses 11ans, même à sa mère elle ne l'avait pas fait lire, elle lui avait juste lu certains passages. Elle eut un sourire triste en pensant qu'elle n'avait pas vraiment suivit toutes les instructions de son père, à commencer par la prudence.


La maison ? [pv Sirius] GraphisteLa maison ? [pv Sirius] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
La maison ? [pv Sirius] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius Black

Messages : 56
Points rp : 2689
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 25
Localisation : Londres, 12, Square Grimmaurd

Identité du Sorcier
Baguette magique: Sapin et ventricule de dragon, 29,5cm
Ascendance: Sang-pur
Camp: Ordre du phénix

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeDim 30 Sep 2012 - 13:41

[HS : encore désolé du retard, vraiment, et en espérant que ça te conviendra, sinon, n'hésite pas, fais-moi signe.]

Sirius eut un sourire plus sincère quand Rigel, après s'être assise, commenta les changements effectués dans la maison. Oui en effet, la déco avait bien évolués, les objets de magie noire dans tous les recoins qui vous mordent quand on y touche, très peu pour lui. Son style était bien différent, il suffisait de voir sa chambre pour s'en rendre compte. Mais malgré le grand ménage, la maison restait un endroit sinistre dans lequel il ne pouvait pas prétendre aimer vivre. Il y été contraint plus qu'autre chose, mais n'appréciait pas la chose. Trop de souvenirs, et pas des plus agréables.
L'animagus fit se préparer du thé d'un coup de baguette en direction de la cuisine. Il aurait pu tout aussi bien faire appel à Kreattur mais disons qu'il ne faisait guère confiance à ce dernier, qui sait ce qu'il était capable de verser malencontreusement dans un verre ou une tasse qui arrivait jusqu'à son maître qu'il aimait tant, chose réciproque. De toute manière, l'elfe s'était rapidement éclipsé comme Sirius le lui avait demandé, il devait être caché dans les étages, dans un placard ou dans sa tanière. Et ne connaissait pas la sympathie de Kreattur envers sa nièce, l'animagus ne préférait pas essayer la chose, même s'il devinait que l'elfe serait plus enclin à obéir à tout autre Black que lui.
Une tasse de thé arriva rapidement et se posa sur la table devant Rigel qui était assise d'une façon étonnante mais qui tira à nouveau un petit sourire à son oncle, plus amusé qu'autre chose. Il ne sourit cependant pas longtemps car la jeune fille revint sur le sujet qu'elle avait évoqué plus tôt. Cette fameuse chose qu'il valait mieux dire en privé. Et ce n'était visiblement pas un sujet léger, loin de là. Dès que les mots "Dumbledore" et "Voldemort" arrivèrent dans la conversation, il devina que cela n'avait rien d'une simple conversation. Il était cependant étonné d'en avoir une de la sorte avec une demoiselle, inconnue une heure plus tôt et qui était sa nièce. Il ne s'était certes pas attendu à une réunion de famille où l'on fait le point sur la santé de chaque membres, cela aurait été parfaitement ridicule avec la famille Black, mais discuter des problèmes du monde des sorciers avec le mage noir dès le début, il devait sûrement y avoir mieux pour faire connaissance. Mais soit, si c'est ainsi que les choses devaient se faire. De plus, cela semblait fort important.
Rigel parla d'une chose qu'elle savait et que sûrement personne ne savait hormis Dumbledore et Voldemort. Comment pouvait-elle le savoir alors ?! Chaque réponse viendrait en son temps. Il hésita cependant à la faire poursuivre, si Dumbledore n'avait pas jugé bon de le dire, peut-être qu'il n'avait pas à savoir, mais ces derniers temps, la confiance de Sirius en Dumbledore avait diminué, ses belles paroles ne lui suffisait plus. Il la laissa donc continuer ses explications, la regardant en silence. Elle avait fouillé fébrilement sa poche à la recherche d'un parchemin qu'elle garda contre elle. Sirius haussa un sourcil, curieux. Qu'elle était donc ce papier qui révélait un secret sur le mage noir et qui semblait pourtant être un objet fort précieux pour sa jeune nièce ?? Où était le lien entre les deux ?! Rigel n'était quand même pas ... Prit d'un doute, il se retint de jeter un coup d’œil sur le poignet de la jeune fille qui était de toute manière couvert et n'aurait rien laissé paraître. Il n'en resta pas moins suspicieux jusqu'à ce qu'elle finisse par reprendre la parole et à expliquer que ce parchemin lui venait de son père Regulus qui semblait lui avoir déconseillé de le faire lire. Hormis à ceux qu'elle en jugeaient digne. Sirirus fut très touché par cet élan de confiance venant de cette demoiselle qui le connaissait à peine, et il s'en voulu d'avoir douté d'elle. Il devait arrêter d'être aussi méfiant, cela pouvait avoir du bon certes, mais il ne pouvait pas voir un mage noir potentiel dans toutes les personnes qu'il croisait !
Elle finit par lui tendre la lettre, juste après avoir expliqué que personne d'autre qu'elle ne l'avait lu. Il resta un instant silencieux, fixant le morceau de parchemin sans le lire puis leva les yeux vers sa nièce :

-Merci de ta confiance.

Il se pencha et prit le morceau de parchemin dans une main, commençant sa lecture. Lecture qui mot après mot, phrase après phrase, le chamboula. Chaque ligne était un nouveau choc pour lui. Jamais, il ne s'était attendu à une lettre de la sorte. Il y découvrait son frère comme jamais il ne l'avait vu, un homme aimant, amoureux mais aussi si malheureux. Un homme tellement humain... Ce n'était pas le même Regulus qu'il connaissait. Celui-ci lui était étranger. Si loin de celui avait qui il avait passé son enfance, ce frère avec qui il avait toujours était en désaccord voir même en opposition, le voilà qui prenait une nouvelle forme. Celui d'un père, d'un mari, qui se sacrifie, d'un homme bon finalement.
Sirius en oublia le principal but de la lettre. Quel intérêt pouvait donc avoir Voldemort et ses horcruxes lorsque l'on apprend que toute sa vie durant on a mal jugé quelqu'un qui nous est proche. Qu'on a vu en cette personne tout le mal du monde alors que c'est le bien qui aurait du s'en dégager. Une chose certaine peu de temps avant venait de s'effondrer avec cette lettre. Il ne devait pas minimiser la nouvelle de la quasi immortalité du mage noir, mais ses pensées restaient obnubilées par cette si troublante nouvelle, il ne connaissait pas son frère... Il devait bien l'admettre.
Sirius finit sa lecture. Il avait la mâchoire serrée et la main qui tenait la lettre tremblait légèrement. Son autre main, posée sur son genou était elle fermée en un poing. Un lourd silence s''était installé dans le salon, seulement troublé par leurs deux respirations. L'animagus sentait le regard de sa nièce posé sur lui, attendant une réaction de sa part. Chose qu'il n'était pas en mesure de lui donner. Il ne savait que dire, comment réagir. Des centaines de questions se bousculaient dans son esprit se mélangeant à de lointains souvenirs en compagnie de Regulus qui repassaient devant ses yeux comme pour le faire chercher cette nouvelle vision de lui dans sa jeunesse.
Sirius finit par se reprendre. Tard peut-être, mais mieux vaut tard que jamais. Il n'avait pu dissimuler son trouble à la lecture de cette lettre, mais il ne pu se résoudre à en parler, Rigel n'était pas venu pour cela. Il se reporta donc sur ce qui aurait du être sa priorité, Voldemort. Apprendre qu'il avait des horcruxes était une mauvaise nouvelle. Sans en être un spécialiste, Sirius connaissait le principe de cela. Séparer son âme pour ne pas pouvoir mourir, pas en une seule fois du moins. Cela n'avait rien d'étonnant de la part du mage noir mais personne ne pouvait penser que quelqu'un puisse en arriver là, ce procédé était sûrement un des plus sombre en matière de magie de noir. La tâche déjà impossible de tuer Voldemort venait de se compliquer encore davantage. Comme si ceux qui le combattaient n'avaient déjà pas assez de difficultés.
Sirius arracha son regard de la lettre de son frère et le reporta sur Rigel à qui il voulu adresser un sourire qui parut bien faible. Il préféra taire le sujet Regulus et se concentra sur l'accablante nouvelle :

-Un ou des horcruxes, voilà une mauvaise nouvelle... On peut difficilement imaginer pire pour ceux qui font face...

C'était peut-être pour éviter la désillusion générale que Dumbledore n'avait rien dit. Rares étaient ceux qui oseraient sans doute continuer de se battre après avoir apprit cela.

-Cet horcruxe pour lequel ... ton père est mort, sais-tu s'il a réussi à le détruire malgré sa disparition ?

Il espérait une réponse positive car cela faciliterait le travail de ceux qui se lanceraient dans cette tâche, car il y en aurait un jour, à n'en pas douter, mais il ne voulait pas être trop optimiste, il était question de Voldemort après tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
La maison ? [pv Sirius] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitimeVen 19 Oct 2012 - 19:56

Il était impressionnant de constater combien Rigel elle-même avait changé depuis sa dernière visite dans cette maison. La dernière fois, c'était une adolescente juste motivée par la volonté de poursuivre la tache de son père, elle avait mûri depuis, elle avait trouvé ses propres raisons de combattre. Quelques années, même quelques mois avant, elle ne voyait que cela, sa mission, pas plus loin, désormais, elle se prenait parfois à imaginer une chose qu'elle n'avait plus envisager depuis son enfance : un avenir. Cet avenir, il était bien simple, c'était la liberté, celle de pouvoir choisir et tracer sa propre route, tout simplement. Il avait fallu attendre que la guerre débute vraiment et qu'elle se trouve impliquée, volontairement, pour réaliser à quel point elle avait besoin de prendre ses propres décisions, pour se rendre compte qu'elle était capable d'aller jusqu'au bout quand elle voulait quelque chose.

Si elle survivait à cette guerre, ce qui l'arrangerait bien, elle comptait bien ensuite se trouver elle-même, pouvoir s'exprimer, sans crainte que ça n'arrive à de mauvaises oreilles. Pouvoir affirmer qu'elle se fichait éperdument de si le sang de son interlocuteur était pur ou pas, pouvoir affirmer qu'on pouvait s’intéresser à la magie noire sans pour autant essayer de conquérir le monde, elle voulait apporter un nouveau regard sur son nom, un équilibre pour ainsi dire entre son oncle et son père. Tout cela, elle espérait bien l'accomplir, mais avait, elle avait bien du boulot, à commencer par protéger son andouille de cousin et ses amis divers. Pour cela, elle devait se hâter de provoquer la perte de Voldemort, et pour ça, elle avait besoin d'aide. C'est d'ailleurs de l'aide qu'elle recherchait en ce moment, en accordant sa confiance à son oncle, en lui confiant la lettre de son père, la lettre qui avait chamboulé toute sa vision des choses, six ans plus tôt.

Tendit que Sirius lisait la lettre, Rigel jouait avec son pendentif tout en regardant dans le vague. Elle ne voulait ni scruter le décor et encore moins guetter son oncle, même si du coin de l’œil, elle voyait ses réactions, des légers froncements de sourcils, ses yeux qui s’écarquillaient, sa mâchoire qui se crispait, elle connaissait ce texte tellement par cœur qu'elle pouvait savoir quelle phrase exactement provoquait telle ou telle réaction. Finalement, elle ne put garder son regard dans le néant et observa un peu plus franchement son oncle, elle se demandait si son père avait les mêmes expressions, sa mère avait dit que son père et son oncle se ressemblaient beaucoup quand ils étaient adolescents.

Il avait fini de lire sa lettre et Rigel ne brisa pas le silence, consciente que pour son oncle, cela devait faire pas mal d'informations à accepter, surtout vis-à-vis de son frère qui se révélait ici bien diffèrent de celui qu'il avait du être plus jeune. La jeune fille aurait sans doute été aussi aveuglée que son père à son age si celui-ci ne lui avait pas ouvert les yeux, même par delà la mort. Une lettre, cela semblait peu de choses, et pourtant la vie de Rigel aurait été radicalement différente si elle ne l'avait pas eu, si seulement son père savait combien il avait fait pour elle malgré son absence. Évidement, elle aurait infiniment préférer qu'il ait été auprès d'elle, mais le sort en avait fait autrement et se morfondre la dessus n'aurait rien changer, elle avait accepté depuis bien longtemps de grandir sans lui, tout en gardant, au fond de son cœur, l'espoir de trouver un jour la réponse à ce sentiment qui lui soufflait qu'un jour, ils seraient réunis. Sa main lâcha son pendentif qui retrouva sa place habituelle, elle se mit ensuite à jouer avec le bord de ses chaussettes, le silence se prolongeait.

Elle enlevait une bouloche à sa chaussette gauche quand Sirius se résolu de briser le silence. Visiblement, il ne comptait pas parler de ce qu'il avait découvert sur son frère, pas tout de suite en tout cas. D'une certaine façon, Rigel lui en fut reconnaissante, elle était venue pour apporter son aide et peut-être en obtenir en retour, détruire Voldemort était devenu prioritaire, rencontrer son oncle et redorer un peu la mémoire de son père, c'était les bonus pour ainsi dire.

-Clairement. Hélas on dispose de si peu d'informations que connaître le nombre exact va être la grosse difficulté. J'essaye pour ma part de trouver des pistes pour savoir quoi chercher, mais c'est encore trop tôt pour obtenir des résultats, je me demande s'il ne faudrait pas partir sur une sorte de détecteur plutôt qu'essayer de deviner la nature des objets qu'il a utiliser. C'est de la haute magie noire, ça doit bien laisser des traces !

Elle était parvenue à ces conclusions après bien des réflexions sur comment trouver les horcruxes. D'après ses recherches, il était dans la théorie possible d'en créer plusieurs, cependant rien n'indiquait un nombre limite. Ceux qui en avaient créé un seul était déjà rare, dans toute l'histoire il n'avait guère du avoir plus d'une poignée de fondu pour avoir tenté d'en faire plus. Il clamait assez qu'il avait été plus loin que n'importe qui sur le chemin de l’immortalité pour deviner qu'il en avait plus de deux. Et ils ne disposaient que d'un seul.

-Je l'ignore, je sais juste que Kreattur était avec lui quand c'est arrivé, s'il n'est pas parvenu à le détruire, c'est sans doute Kreattur qui a dû tenter. Mais vu la puissance d'un tel machin, je doute que même la magie des elfes suffise.

D'ailleurs elle voulait savoir ce qu'il était arrivé exactement, elle n'avait jamais obtenu de réponse auparavant, Kreattur avait juste dit que « Maître Regulus a ordonné à Kreattur de ne pas dire à sa famille ce qui s'était passé ». Elle, elle n'avait pas d'ordre à lui donner, même si elle l'avait voulu, elle n'était pas sa maîtresse directe, il n'était pas tenu de lui obéir. Elle n'aimait pas devoir passer par là, mais s'ils voulaient la vérité, alors Sirius devrait exiger que Kreattur leurs raconte les circonstances de la disparition de Regulus. Elle n'aurait su dire pourquoi, mais elle sentait qu'il était important qu'elle sache où et comment son père était mort.

-En tout cas, je pense que seul lui pourra nous éclairer sur tout ça. Conclut-elle en buvant un peu de son thé, un délicieux Earl Grey dont elle raffolait.


La maison ? [pv Sirius] GraphisteLa maison ? [pv Sirius] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
La maison ? [pv Sirius] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La maison ? [pv Sirius] Empty
MessageSujet: Re: La maison ? [pv Sirius]   La maison ? [pv Sirius] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La maison ? [pv Sirius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maison en ruine en carton et bois
» "Et si j'avais une maison"
» Aurore de Maison-Dieu '' Prenez moi tout, mais pas ma fille! ''
» Summer F. Carrow, 17 ans, cherche maison/faction pouvant l'accueillir
» Bienvenu à la maison (Prio' Shadow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Hors Poudlard - :: Les Autres Lieux :: 12, Square Grimmaurd-