- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez
 

 Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azrael S. Fever
Préfet
Préfet
Azrael S. Fever

Messages : 24
Points rp : 2647
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 24

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 19:51

Azrael Steve Fever
~ Âge : 15 ans
~ Date et lieu de naissance : 23 Mars 1981, Moscou
~ Maison : Serpentard (♥) ou Serdaigle
~ Célébrité de l'avatar : Ash Stymest ♥
~ Année d'étude : 5ème année
~ Particularité : souvent considéré comme un surdoué
~ Baguette: Bois d'ébène et Cheveux de Vélane. Une sorte de bague faite d'argent est inscrustée dans le bois, séparant le manche du reste de la baguette. Quelques runes sont aussi garvées dans le bois.

~ Notes aux BUSE ~
Astronomie :
Botanique :
DCFM :
Histoire de la Magie :
Métamorphose :
Potions :
Sortilèges :
Option 1 :
Option 2 :

~ Description du Physique ~
Azrael est un jeune homme déjà plutôt grand pour son âge, faisant environ 1 mètre 75 et n'ayant pas encore fini sa croissance. Svelte et mince, il est cependant finement musclé. Ses cheveux sont d'un brun si sombre qu'il semble le plus souvent noir et sont assez souvent coiffés en bataille du fait qu'il à l'habitude de les décoiffer avec sa main assez régulièrement, leur couleur contrastant avec sa peau lisse qui, sans être pâle, est relativement claire, presque blanche en hiver. Ses traits sont droits et bien dessinés, mais plutôt fins. Mais le plus suprenant, fascinant même, restent ses yeux, le gauche étant d'un bleu assez sombre, presque saphyr, tandis que son oeil droit est d'un vert lui aussi assez sombre.
Niveau vestimentaire, Azrael s'habille généralement assez simplement et avec une veste en cuir, mais appréciant la mode, il s'autorise parfois quelques extravagances ou changements vestimentaires. Il porte toujours la chevallière de sa famille -seul souvenir de son père- mais pas toujours au même doigt. Elle est apparemment faite d'argent et quelques éclats d'onyx et de saphyr y sont incrusté autour du blason des Fever et quelques runes sont aussi gravée du côté interieur de la bague. Son oreille gauche est percée, et il porte plusieurs tatouages sur les bras, et un fin sur le torse, montrant une espèce de fascination morbide ou d'obsession pour la mort.
~ Description du Caractère ~
Au premier abord, Azrael est quelqu'un de relativement ouvert, joyeux et amical, séducteur aussi, qui fait qu'il a tendance à attirer les gens. Mais ça n'est qu'une partie de la surface, de ce qu'il accepte de montrer au gens. Oui, il n'hésite pas à se servir de son physique avantageux, ni de se servir de ces fameux masques qu'utilisent la plupart des sangs-purs et des intonations de sa voix, tantôt sifflante, tantôt de velours. L'art de la manipulation, il connaît, il adore. Quoi de mieux que de bouger ses pions tout en restant dans l'ombre, tandis qu'ils restent ignorant de ses machinations, et que lui ne se découvre pas assez pour être pris, et juste assez pour que ceux qui sont ses victimes puissent douter que cela viens de lui sans preuve aucune. Parce qu'il ne laisse rien au hasard, Azrael ! Il dit que c'est de la prudence, mais cela tiens plus de la paranoïa pure et simple. Apprendre de la manière forte qu'on est jamais en sûreté nulle part et qu'il faut se méfier de tout peut faire cet effet là. Mais il n'arriverait pas à se sortir de tout ça s'il ne possédait pas son intelligence particulièrement développée -un surdoué, voilà comment on le qualifie parfois- qui devient beaucoup plus calculateur, selon les situations, et qu'il cultive. Sérieux, en effet, et encore plus depuis que son père est mort : il a décidé de se venger, quelques soient les moyens qu'il ai à employer, les obstacles à contourner ou à écraser. C'est son but, son ambition, et l'échec lui serait insupportable, comme pour tout ce qu'il entreprend. Et ensuite... il pourra faire autre chose. C'est cette détermination, cette obstination, qui lui donne d'ailleurs son côté sombre, dangereux. Parce qu'il l'est déjà, mais du haut de ses 15 ans, ça n'est simplement pas encore véritablement visible pour tout le monde. On dit aussi souvent de lui qu'il est hautain, tant dans son allure et sa façon de se tenir, que dans ses paroles, parfois. C'est le plus souvent le cas quand il méprise la personne en face de lui, ou qu'elle l'énerve. Ses colères restent généralement calmes d'ailleurs, son attitude devenant brusquement plus froide et calculatrice, ce danger latent qui peut être, à ce moment, vraiment perçu. Un peu comme s'il montrait une partie de son vrai visage. Cependant, il n'en reste pas moins un ami ou un allié fiable, loyal, même s'il n'accorde sa confiance que difficilement, et jamais entièrement, et n'oublie pas non plus de s'amuser. Il s'ennuie généralement très rapidement, Azrael, certainement à cause de son esprit vif, mais ses distractions préférées restent souvent incomprises ou inconnue. Ce qu'il préfère ? Les jeux d'esprits. De pouvoir, de manipulation, et de provocation. Et faire peur. Le sentiment de puissance qui accompagne cela est simplement trop délectable, électrisant, pour qu'il puisse s'en passer.
~ Famille et amitié ~
Azrael est né il y a de ça plus d'une quinzaine d'année dans une famille de sang purs. Son père, Cain Fever, famille de plus en plus influente en Angleterre, avait épousé une sorcière russe, Devka Avdeïev. La famille de celle-ci est réputée pour l'attention qu'elle porte à la pureté de sn sang, et souvent dite l'une des plus influentes de Russie. Réputée aussi pour ses affaires pas toujours très nettes et leur facilité reconnue, dans les pays slaves, pour la magie noire. Elle aurait aussi pu être comparée à l'équivalent de la mafia russe, surtout quelques années plus tôt, puisqu'elle s'est fait plus discrète, depuis la fin de la première guerre contre Lord Voldemort. Le couple a vécu entre Londres et Moscou pendant quelques années, jusqu'à la naissance de leur premier fils, Matthew, avant d'emménager dans leur manoir russe. Azrael est né environ 3 ans plus tard.

~ Histoire ~
C'est un froid jour de mars, il y a de cela près de 15ans, qu'Azrael ouvrit pour la première fois les yeux sur le monde, second fils d'une famille de sang pur qui était devenue plus influente depuis l'union des familles Fever, anglaise, et Avdeïev, russe. Comme beaucoup d'enfants, il était chéri par ces parents et passa sa petite enfance au calme, voyageant souvent entre les manoirs russes et anglais de sa famille, et jouant avec son frère. L'accalmie avant une tempête que personne n'aurait pu prévoir, pourrait-on dire. Quelques mois avant les six ans du garçon, Cain Fever, son père, devint soudain nerveux et anxieux, sa prudence habituelle allant frôler la paranoïa, tandis qu'il plongeait encore plus dans ses occupations de chef de famille. Le sorcier engagea alors des précepteurs pour ses deux enfants, et ceux-ci commencèrent par leur apprendre tout ce que tout enfant apprenait, puis commencèrent progressivement à leur enseigner les bases de la magie, pas à pas pour ne pas brusquer leur magie et leur potentiel magique, mais aussi divers moyens de défense. Tout deux se montraient prometteur et intelligent, et si les aptitudes de Matthew se révéleraient plus tardivement pour les plus importantes, on pouvait déjà voir une facilité d'assimilation assez impressionnante et naturelle chez le plus jeune des frères Fever.

Mais tout allait bien, Azrael était un enfant heureux et joyeux, souriant et sérieux, pour qui tout était normal, n'ayant rien connu d'autre. Jusqu'à ce jour, jusqu'à cette nuit du 31 Décembre 1988, où la vie du petit sorcier bascula du tout au tout. Alors que le gamin attendait ses parents dehors, pour aller à une quelconque réception, batifolant dans la neige en riant, un bruit d'explosion brisa la nuit, résonnant dans le noir, embrasant le ciel nocturne et velouté de lueur rougeoyantes à la seconde même où, plus loin, des feux d'artifices illuminaient eux aussi le ciel, comme une moquerie joyeuse, une ironie morbide. Des hurlements perçants ne tardèrent pas à se faire entendre, alors qu'une alarme retentissait en contre-bas. Alerte à la bombe. Le gamin tourna alors ses yeux écarquillés par la peur vers sa maison, juste pour voir d'immenses flammes malsaines lécher les grands murs de pierre, détruisant tout à l'extérieur et à l'intérieur, détruisant tout, et sa famille avec. Engloutissant dans des craquements sinistres le tendre sourire de sa mère, la présence rassurante de son père. L'enfant voulut soudain courir vers eux de toute la force que pouvait lui procurer ses petites jambes enfantines, courir vers sa famille pour tous les sauver, mais une main le retint juste à temps, pendant que les larmes coulaient sans interruption de ses yeux, laissant des traînées humides et salées sur ses joues bien vite gelées par le vent glacial de Russie. Il observa sa maison brûler, une épaisse fumée noir s'échapper du bâtiment, et les cendres commencer à se mêler à la neige virevoltante dans le vent, comme un ballet mêlant mort et pureté dans les ténèbres de la nuit glaciale. Des bras familiers l'enlacèrent doucement, alors que l'esprit du garçon plongeait dans les ténèbres, et que sa vision devenait noire, aussi noire que lui semblait alors son avenir.

Azrael se réveilla le lendemain soir, en criant, certains d'avoir fait un cauchemar, ses grands yeux vairons écarquillés. Mais le garçon se rendit bien vite compte que ce n'était pas un simple mauvais rêve. Matthew, son frère, le regardait d'un air franchement angoissé, presque et semblait prêt à craquer, au bord de la crise de nerfs, et il s'assit sur le bord de son lit avant de l'attirer contre lui, l'enlaçant étroitement. Le plus jeune se rendit alors compte qu'il tremblait, et un sanglot étouffé se coinça dans sa gorge avant que les larmes ne recommencent à couler alors que la réalisation commençait à l'atteindre. Dans son cauchemar, tout avait été si vif, si précis... Il pouvait encore entendre l'alarme s'élever au-dessus de la ville en contre bas, et les hurlement résonnaient encore dans ses oreilles. Il pouvait encore voir les immenses flammes danser devant ses yeux. Après un moment, peut être une dizaine de minutes, peut être une heure ou plus, les deux frères avaient fini par se calmer, restant toujours appuyés l'un contre l'autre. Azrael inhala difficilement, les yeux plongés dans le vide, avant de murmurer "Ils... Ils sont morts, n'est-ce pas?" Malgré qu'il l'ai prononcé dans un souffle, sa voix, légèrement rauque et brisée, sembla résonner dans la pièce comme s'il avait parlé fort et haut. Il senti Matthew se tendre légèrement, et prendre un moment avant de répondre de la même voix faible et brisée. "Maman est dans le coma." Il n'évoqua même pas leur père, préférant ne pas prononcer la dure constatation. La souffrance n'aurait été que plus réelle, et il savait qu'Azrael comprenait, même sans que les mots ne soient dit. Le plus jeune des frère ferma ses yeux, pressant fermement ses paupières les unes contres les autres. La simple phrase de Matthew alluma une faible lueur d'espoir, mais intensifia aussi le sentiment de malaise et de tristesse déjà présent, et Azrael fit de son mieux pour la combattre. Il ne voulait pas espérer, même s'il ne pouvait s'en empêcher, la chute était ensuite tellement plus difficile... Voir ses moindres espoirs détruits était certainement l'une des choses les plus difficiles au monde. Et le garçon devinait aisément les implications du coma de sa mère. Si elle était dans le coma, c'est qu'elle était entre la Vie et la Mort, entre les deux mondes, prête à passer le Voile...

Mais contre toute attente, l'état de Devka Fever, s'améliora lentement, très lentement, et elle finit par se réveiller au mois septembre de la même année 1967, juste après l'entrée de Matthew à Durmstrang. Son état néanmoins ne lui permettait toujours pas de quitter l'hôpital, ses enfants restèrent chez d'anciens amis proches et cousins éloignés de la famille, qui les avait déjà hébergés depuis l'attentat. Que se soit par bonté de cœur ou par n'importe quelle raison n'avait à l'époque pas vraiment d'importance pour Azrael, aussi ne se posa-t-il pas la question avant quelques années. Le Nouvel An de cette année fut morbide, marqué par toute sorte de souvenir ne faisant que raviver la plaie encore à vif, la peur, la douleur. Encore un autre mois passa, avant que Devka puisse enfin sortir de l'hôpital, bien qu'elle soit marquée à vie, tant mentalement par la mort d'un être cher, et physiquement par l'explosion et les flammes, la laissant grandement diminuée. Elle retourna donc avec Azrael à leur manoir anglais, en attendant d'en trouver un autre en Russie. Avec la magie, leur ancien manoir aurait très bien put être reconstruit, facilement, mais l'endroit rappelait trop de souvenirs, et, même s'il elle ne l'avouerai pas, Devka savait qu'elle y serait terrifiée dans la peur d'une autre bombe. Mais elle finit donc par acquérir une autre propriété, à la périphérie de Moscou, mais suffisamment loin pour ne pas craindre d'attaque directe; et dépensa encore une grande somme d'argent pour diverse barrières et sécurités magiques. Et les semaines, et les mois s’égrainèrent lentement, entre les différents médicomages qui passaient au manoir pour finir de soigner la veuve, qui s'occupait maintenant de diriger au mieux la famille Fever, aidée par Matthew, qui avait déjà commencé, du haut de ses 11 ans, à prendre ses responsabilités pour s'occuper de son frère, avec grande difficulté. Quant à l'enquête menée, poussée par l'oncle d'Azrael et frère aîné de Devka, elle n'aboutit tout d'abord à rien, avant de trouver des indices laissant porter à croire qu'il s'agissait de sorciers pro-moldus et traîtres à leur sang s'étant lancé dans un attentat -suicide, d'ailleurs- visant des sorciers soupçonnés sans aucune preuve tangibles et utilisables, d'être d'anciens partisans et soutiens du Mage Noir qui avait terrorisé l'Angleterre et l'Europe presque toute entière. Leur choix avait du se porter très naturellement sur la famille Fever-Avdeïev, à la croisée de deux pays différents, l'un réputé pour son école apprenant librement la Magie Noire à tous et pour être traditionnellement particulièrement pro-sang-pur.
Quant à Azrael, il s'ennuyait profondément, seul dans un manoir inconnu, et c'est ainsi qu'il se plongea dans des livres, essayant d'en apprendre le plus possible sur la magie, et commençant à profiler des envies de vengeance envers ceux qui avaient osé détruire sa famille, son enfance, sa vie, réfléchissant à ses premières machinations, faisant des recherches, des théories. Et apprenant doucement à penser jusqu'au moindre détail même incongru.

Et finalement, Azrael entra à Poudlard. Étonnamment d'ailleurs, on aurait put pensé que le choix de Durmstrang s'imposerait de lui même, mais, né de parents d'origine différentes, il avait finalement été inscrit aux deux prestigieuses écoles, en attendant que ses parents ne fassent un choix. Mais Devka, craignant certainement pour son fils, décida de l'éloigner un temps de la Russie et des pays slaves. Matthew -qui était entré à Durmstrang alors que leur mère était toujours dans le coma- et elle se chargeraient de toute manière de combler les enseignement qu'il ne suivrait pas à l'école anglaise pendant les vacances. Un autre argument venait encore justifier ce choix, pour eux tous. Azrael ferait bien des rencontres à Poudlard, que ni son frère ni sa mère ne pourrait faire, et tisser des liens également avec la future -et l'actuelle- société anglaise et ceux qui y étaient influents serait primordial pour eux. Autant continuer sur les traces de leur parents, et conserver, nourrir cette double nationalité qui leur était si chère.

Et déjà lors de sa première année, il sut montrer son potentiel. Elève sérieux, disait-on. Brillant, même parfois, son intelligence et tous les livres qu'il avait déjà lu les précédentes années se montraient utiles, se ressentaient. Mais ce qui était tout aussi surprenant, pour lui aussi, c'était la facilité avec laquelle il parvenait également à utiliser sa magie, bien qu'il ne soit pas spécialement le plus puissant de ses pairs. C'est ainsi qu'il apprit, au cours des années, à utiliser sa magie de manière plus subtile, inversant finalement la balance. Cependant Azrael avait aussi, comme tout le monde, des points faibles : il est par exemple une catastrophe en Botanique, ni en Astrologie, et les potions, même s'il y travaille et respecte particulièrement la matière, ne sont pas son fort. Mais les cours ne font pas tout! Malgré la charge de travail et les journées épuisantes, Azrael trouvait toujours le moyen de traîner avec ses quelques amis, faisait largement la différence entre amis, simple connaissances manipulables, et potentiels alliés futurs.
Quant à Harry Potter et ses amis... il fallait dire qu'il ne leur accordait pas plus d'importance, les trouvant peu subtiles, presque inintéressant. Certes, il s'était au départ posé des questions sur le ''héros'', sachant qu'il aurait sa dose d'influence et que ça n'était pas négligeable, mais s'en désintéressa bien vite, trouvant qu'il était encore un gamin trop naïf ne percevant pas encore toutes les subtilités de leur monde, et ayant trop tendance à mépriser les Serpents. Et quand le ''Trio d'or'' tomba dans le coma... pour Azrael, rien ne changea vraiment. Ce qui attira au contraire sa pleine attention, fut la résurrection de Lord Voldemort et de ses Mangemorts. Les choses sérieuses commençaient enfin, et il serait maintenant temps de jouer avec intelligence...

~ Test RP ~
[/!\ Il est repris d'un autre fo et d'un rp déjà tout fait, mais si ça va pas j'en ferais un autre :3]


Azrael lança un regard narquois mais légèrement menaçant à la table des Serdaigles. Ou plus précisément, à deux Troisième année avec qui il s'était amusé quelques temps cet après-midi. Enfin amusé... les deux autres ne diraient certainement pas ça ainsi, mais ça avait été un moment très distrayant pour lui. Disons que suite à une certaine contrariété et après les avoir entendus faire des commentaires peu reluisants sur certains Durmstrang -ou pratiquement tous- et s'enorgueillir que Poudlard était de toute manière la meilleure Ecole de Sorcellerie au monde -comme le racontait cette étrange légende que l'anglo-russe n'avait jamais comprise- , le jeune homme avait tout naturellement souhaité les connaître un peu mieux. Apprendre quelles étaient leurs craintes et leurs peurs, par exemple. Et puis au vu de leur point de vue ô combien brillant et intelligent bien que quelque peu fourvoyé, il avait aussi décidé de leur apprendre, en contre partie, de quoi étaient réellement capables les élèves considérés comme l'élite de l'école Slave. Les deux jeunes anglais avaient aussi eu le droit à une démonstration d'un ou deux sorts très intéressants mais qui leur étaient totalement inconnus. Qui disait qu'il n'était pas généreux? Bon, les deux aigles-idiots -étrange, on lui avait pourtant raconté que Serdaigle était la maison de l'intelligence, ils avaient sans doute trop lu de livres- avaient très certainement du passer à l'infirmerie parce qu'ils avaient meilleure mine et semblaient mieux tenir sur leurs pieds de ce qu'il avait vu de leur entrée tardive dans la Grande Salle.

N'empêche que cette histoire avait aussi fait perdre du temps au Serpentard : il avait à peine eu le temps de poser ses affaires dans sa chambre et de se doucher avant de remonter des cachots pour aller dîner. Ses doigts glissèrent distraitement sur ceux de sa main droite, n'y trouvant que de la peau au lieu de rencontrer le métal de sa chevalière. Il l'avait enlevée et posée sur sa table de chevet le temps de passer sous le jet chaud de la douche, et avait oublié de la remettre après, dans sa précipitation. Chose qui ne lui arrivait d'ordinaire jamais, il s'en assurait. Il faut dire qu'elle était importante pour lui, très importante, d'autant plus que c'était son père qui le lui avait transmise. Et puis il y avait tout un tas d'autres significations et utilités particulières rattachées à celle-ci. Enfin bref, il n'était pas à l'aise sans son poids familier à son doigt. Nerveux un peu, aussi, même s'il n'y avait aucune raison, c'était comme une espèce de mauvais pressentiment. Donc certainement inexacte. Quoiqu'il fallait parfois aussi savoir se fier à ses intuitions...

Azrael poussa négligemment un bout de viande bouillie sur le bord de son assiette avec sa fourchette, peu ragoûté par la cuisine anglaise. Tous les jours, c'était franchement de trop! Il tourna la tête vers les autres Serpentards l'entourant. Tout un petit groupe, à régner sur le reste de la table des Verts et Argents comme des souverains régnant sur leur peuple et leur disciples. C'était même un peu le cas, il y avait cette hiérarchie dans la maison de Salazar qui était toujours maintenue, comme à Durmstrang d'ailleurs, et c'était pour le mieux. Les gens extérieur à cette micro-société à l'intérieur de l'école ne se rendait certainement pas compte -ou mal- de tout ce que cela impliquait, et de tout ce que cela apportait. Mais laisser les ignorant hors de tout cela était pour le mieux, ils n'en auraient de toute façon pas apprécié ni compris les subtilités. Enfin bref, une partie de l'élite de Durmstrang, celle qui avait été répartie chez les Serpents, s'étaient donc tout naturellement rajouté au groupe déjà formé. Son regard passa donc de Gaël, son ex et la copine de Rabastan et avec qui les relations restées bonnes s'étaient cependant dégradée depuis l'anniversaire de Dimitri -on se demande pourquoi-, Rabastan, son Allié avec un grand A mais auquel il refusait encore d'accorder son entière confiance -là encore, on pouvait se demander pourquoi- , Narcissa, l'une des Reines des Verts, Bellatrix, son acolyte pour aller s'amuser par moment avec des élèves plus jeunes, et Lucius qu'il ne supportait pas mais avec qui il restait parfaitement amical. Dimitri, Lev, Vladimir, Ivana et lui étaient ensuite venus compléter la souveraineté. En somme, que des gens qu'il estimait, même s'il ne s'entendaient pas avec tous.

Du coin de l’œil, Azrael perçu le regard d'Ivana, apparemment posé sur lui avant qu'elle n'ai choisi de regarder le reste de la table. Il continua à l'observer un moment, toujours du coin de l’œil. Même assis à ne rien faire, sans se regarder ni se lancer des piques il pouvait sentir l'attraction qu'il y avait entre eux. Ils étaient un peu comme des aimants, à se repousser et à s'attirer à la fois. Parce qu'ils ne pouvaient ni s'empêcher de s'admirer secrètement, ni de se provoquer, ni de se mettre des bâtons dans les roues. C'était parfois lassant à force, depuis le temps, surtout que dans le cas présent, cela ne faisait qu'ajouter à l'espèce de nervosité qu'il avait, ce qui l'irritait encore plus. Le jeune homme détourna son attention de la Serbe et fixa son assiette un moment, avant de prendre un simple verre d'eau. Une bonne partie des élèves anglais buvaient du jus de citrouille, eux, qu'elle horreur! De l’écœurante soupe froide sucrée. Peu après, Gaël se leva, en profitant pour provoquer Rabastan avant de quitter la salle. Leur couple était en guerre, et si Azrael trouvait ça parfois distrayant et amusant, il n'avait absolument pas apprécié être mêlé à cette histoire. Personne ne l'utilisait. Surtout contre son grès, et encore moins lorsqu'il s'était son allié qui était visé. Les deux ''pièges'' respectifs des deux Serpents l'avaient passablement énervé, et il avait toujours ce goût amer dans la bouche qui ne présageais généralement rien de bon pour les autres. Mais même si ça n'avait pas été loin de finir en catastrophe avec le Lestrange, il ne s'attaquerait pas à lui comme ça, et ne comptait pas le faire. Ils connaissaient tout deux les capacités de l'autre, et le sixième année était aussi au courant de sa peur, sans compter qu'Azrael ne doutait pas que l'autre était un Allié de qualité. Il avait donc exceptionnellement mis son caractère vindicatif et son énervement de côté -mais pas si fierté- et avait plus ou moins laissé couler, sachant très bien qu'il avait là aussi un avantage : si Rabastan pouvait encore difficilement se permettre de douter de lui, lui pouvait continuer, et de cet atout pouvait découler ces dits avantages s'il se débrouillait bien et qu'il en avait besoin.

Lev ne tarda pas non plus à quitter la Grande Salle, juste après Gaël. L'anglo-russe s'étira un instant avant de quitter à son tour la pièce, juste après Ivana. Sur le chemin des cachots, il prit un raccourci pour aller plus vite et s'épargner un bout du chemin, toujours nerveux à l'idée de ne pas avoir sa chevalière sur lui et par cet étrange et vague pressentiment qu'il avait. Il murmura rapidement le mot de passe du repère des Serpents, comme il était parfois appelé, et s'y engouffra dès que la porte fut ouverte. Il n'avait pas parcouru la moitié de la salle commune que des cris furieux retentirent, à peine étouffés par la porte du dortoir des filles, et qu'Azrael identifia comme appartenant à Gaël. Malgré sa curiosité quant à leur cause, son sentiment de mal-aise sembla s’amplifier, et encore plus intensément lorsqu'il vit Lev se figer sur le seuil de sa chambre avec une exclamation de surprise. Il avait la très désagréable impression que quelque chose clochait et n'allait pas. Du tout. Mais le Serpentard ne s'attarda pas sur ses pensées, accélérant très légèrement le pas jusqu'à sa chambre dont il ouvrit la porte à la volée, la faisant claquer contre le mur de pierre. Et.... lui aussi se figea, les yeux légèrement écarquillés d'horreur et de surprise. Sa chambre était sans-dessus-dessous. Les tiroirs, vidés ; sa malle, grande ouverte ; ses vêtements, jetés en vrac au sol ; son lit clairement défait. Cette fois, les yeux d'Azrael s'étrécirent dangereusement, cette même lueur mêlée à la fureur luisant dans ses prunelles vaironnes alors qu'un espèce de grognement roulait dans le fond de sa gorge, qui aurait presque put faire penser à un animal en rage si quelqu'un l'avait entendu. Il s'avança d'un pas lent dans sa chambre, entre les objets qui gisaient au sol, sans cependant s'attarder sur aucun d'eux. Sa table de chevet était toujours à sa place, seul meuble intouché, et pourtant, le vide semblait le narguer à l'endroit où il se souvenait avoir laisser sa chevalière. Disparue. Un tremblement parcouru ses épaules, après un souple et rapide mouvement de poignet qui fit glisser sa baguette dans sa main, l'anglo-russe donna un coup en direction de la petite table. Elle explosa. Purement et simplement, envoyant des morceaux de bois voler partout dans la pièce, comme pour achever de la transformer en champ de désolation. Le jeune homme lança quand même un accio à sa chevalière, juste pour être sûr, mais rien ne vint à lui. Bien... très bien... D'un pas plus vif que précédemment, il contourna son lit et, après avoir fermé sa porte d'un coup de baguette, s'agenouilla à côté de son lit et souleva un coin du matelas qui n'avait pas du être remarqué. Quelques arabesques du morceau d'ébène et il put s'assurer que son journal était toujours là. Ses sorts avaient été plus malins que le voleur, et le carnet où il notait des choses qui lui seraient clairement compromettantes -comme certaines idées de vengeance...- n'avait pas été remarqué. C'était déjà ça, mais clairement insuffisant. Un nouvel ennemi venait de se déclarer, et il venait, dans sa stupidité, de se faire la cible du vindicatif Azrael... qui, se souvenant des cris de Gaël et de la réaction de Lev, n'était certainement pas seul.

Le jeune homme replaça prestement les sortilèges autour de son journal, et quitta sa chambre sans lui épargner le moindre regard, claquant la porte derrière lui. Il retourna dans la salle commune, repérant immédiatement son cousin, une lettre noire en main. S'asseyant gracieusement dans son habituel fauteuil de cuir, non loin de là où Lev se tenait, il eut à peine le temps de lui demander ce que disait la lettre, avant qu'Ivana ne débarque elle aussi, dictant à tous ceux à qui rien n'avait été volé de quitter la salle. Evidemment, personne ne bougea d'abord, certainement à cause de l'incompréhension, et elle reprit en s'énervant. Sans un mot, les élèves qui s'y trouvaient déjà -le repas n'étant pas encore fini, en haut- obéir, vidant les lieux. On écoutait les Reines, ici. Azrael quant à lui, resta assis en silence, les jambes lâchement croisée, comme s'il était parfaitement à l'aise et détendu, même si c'était tout le contraire. Ceux qui le connaissaient bien -c'est à dire tous ceux restant dans la pièce- auraient cependant certainement put remarquer la lueur de fureur brute, dangereuse et mauvaise, qui enflammait ses yeux. Après un instant de silence, comme pour s'assurer que tous ceux non-concernés étaient partis, il lança un silencio autour de la salle sans dire mot, puis planta son regard dans celui d'Ivana, réprobateur , l'ironie palpable dans ses mots.

- Bravo à toi, vraiment... C'est une belle initiative que de nous offrir à tous un moment de solitude pour nous concerter. -Il marqua une courte pause pour laisser peser ses mots avant de reprendre, sa voix plus coupante, sèche, s'adressant cette fois toujours à Ivana principalement, mais aussi au reste du groupe.- Maintenant, tout le monde est au courant que quelqu'un nous à voler à tous quelque chose. Et tous ceux qui étaient là savent pertinemment qu'aucun de nous n'est du genre à laisser cela impuni, et qu'on règlera la chose nous-même. Alors, qu'est-ce que tu crois qu'il se passera si un élève -ou plusieurs- finit un jour prochain mystérieusement à Ste Mangouste ou disparaît sans raison ? Peut-être même sans souvenir de l'événement ? Et bien tous les doigts pointés vont tous, tout aussi mystérieusement, converger vers nous. Déjà qu'en temps normal, les professeurs et le directeur ont déjà tendance à porter leur soupçon sur les Serpentards, ça n'arrangera pas la chose! Les Serpents ne sont pas tous de notre côté, et des traîtres, il y en a partout, même là où on ne s'y attend pas...

Non, vraiment, virer tout le monde de la salle avait été un mouvement stupide d'après Azrael. Les vengeance, ça se prenait au sérieux, toujours, et il fallait faire attention à tout. Chaque parole, chaque détail, chaque mouvement de pions. Ou sinon tout échouait. Tout échouerait s'ils ne faisaient pas attention à tout cela, et ils se feraient prendre, ce qu'il ne fallait en aucun cas, sous aucun prétexte. En tout cas, il ne comptait pas se faire prendre, merci bien, il avait d'autres projets plus important. Une vengeance d'une autre envergure... Et cette vengeance, il la planifiait depuis bien longtemps, il avait appris -sans l'avoir encore faite- à chercher à penser à tout, à penser à tout et à ne rien oublier. Il savait penser vengeance, s'était entraîné pour depuis des années déjà. Détachant son regard de celui d'Ivana, l'anglo-russe se radossa au dossier de son fauteuil, s'étant légèrement penché en avant pendant qu'il avait parlé. Il regarda tout le monde, tour à tour, avant de lancer un regard à la porte de la salle commune.

- On devrait commencer par trouver un endroit où parler sans risquer d'être importuné et interrompu, la plupart des élèves ne sont pas encore rentrés et d'autres passeront encore par là, finit-il par ajouter après un moment.


~ Et vous ? ~
~ Où avez-vous connu le forum ? : Par moi (a)
~ Âge : 17ans
~ Niveau RP : euh, selon l'inspi? Entre moyen et bon je dirai!


Dernière édition par Azrael S. Fever le Lun 13 Aoû 2012 - 22:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cormac McLaggen
"Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage."
Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Rang_gryffondor
Cormac McLaggen

Messages : 238
Points rp : 2969
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 27
Localisation : Derrière toi ! O_O

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26 cm, bois d'Epicéa et crin de Licorne, souple
Ascendance: Sang-pur
Camp: Neutre

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 20:30

Bienvenu parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Rang_serdaigle
Luna J. Lodwick

Messages : 684
Points rp : 4252
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 20:47

Bienvenue *-*

Si tu as des questions, n'hésite pas à les poser à Daphné ou à moi Smile


Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Admin

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Signjpn
Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Alayna Adams
Mangemort
Mangemort
Alayna Adams

Messages : 75
Points rp : 3095
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 23
Localisation : Dans mon cercueil ._.

Identité du Sorcier
Baguette magique: Aucune
Ascendance: Sang-mêlé
Camp: Mangemort

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 21:02

Bienvenue ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Lux S. Silvestri
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Rang_serpentard
Lux S. Silvestri

Messages : 63
Points rp : 2695
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 32

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bouleau et Achillée, 30cm
Ascendance: Sang Pur
Camp: Indécise

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 21:08

Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Azrael S. Fever
Préfet
Préfet
Azrael S. Fever

Messages : 24
Points rp : 2647
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 24

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 22:34

Merciiii (a)
(même s'il faudrait techniquement un re devant (a))



Azrael Steve Fever

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Sign_a10
5ème année - Serpentard

Revenir en haut Aller en bas
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Rang_serpentard
Daphné Greengrass

Messages : 893
Points rp : 4496
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 22:52

Bienvenue Azouzou ♥


Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). AdminAzrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Le_meilleur_joueur_selon_vousAzrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Le_plus_gentilAzrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Le_No-Life



Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Le_plus_beau_couple
Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Sign_d10
Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Stamppottermoreslytheri
StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 23:50

Rewelcome, Drayrounet Razz
Revenir en haut Aller en bas
Sean Scott
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Rang_serdaigle
Sean Scott

Messages : 74
Points rp : 2737
Date d'inscription : 25/07/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de rose de 33 cm. Crain de Vélane.
Ascendance: Parents sorcier mais Grand parents Moldus.
Camp: I'm a Suisse !

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitimeMar 14 Aoû 2012 - 8:55

DAhpné ta signature est indécente tellement tu en as XDD
*

Rebienvenue Dray ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Empty
MessageSujet: Re: Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).   Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END). Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Azrael S. Fever : Never give up, no matter what cross your road, no matter what hurdle you meet. Just clash everything you have to. (END).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?
» Deception might give us what we want in the present, but it will always take it away in the end — Siobhán
» I know what you want [Luna]
» Kenzi & Néf ☥ Never gonna give you up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Avant tout - :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-