- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez
 

 ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Rang_serdaigle
Jennifer A Fierce

Messages : 181
Points rp : 2891
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 29
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Empty
MessageSujet: ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny]   ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Icon_minitimeMer 25 Juil 2012 - 20:48

Neville & Jennifer
« BIM BAM BOUM ! »


17 Févriers 1997


« Si un jour on m’avait dit que je devrais donner des cours… » Pensais je d’une voix amusé en brossant mes cheveux sombres.

Nous sommes le 17 févriers, bientôt la fin du mois, oui je le sais pertinemment, et comme quasi tous les mois, je donne une date a un certain Neville Londubat.
J’ai rencontré Neville en 1er année, c’est un Gryffondor, comme Liam, mais j’admets que ce garçon a de sacré tare dans certaine matière.
C’est un atout en Botanique pour ça pas de problème, mais en potion…J’ai entendu plus d’une fois certaines personnes s’en plaindre.
Durant quelques temps j’ai pensé que Hermione l’aiderai, après tout il est dans sa maison, mais ce ne fut pas vraiment le cas.
Je ne sais pour quel raison, un jour, alors que je l’ai croisé dans une serre de l’école que je lui ai demandé si il avait songé à « prendre des cours supplémentaire » dans certaines matières.
Par Merlin qu’est-ce que je n’avais pas dit ce jour-là…Le pauvre garçon a baissé la tête sur sa joncherune et a balbutié que personne ne voulais l’aidé….

Voilà comment je suis devenue son professeur particulier, j’admets qu’il commet beaucoup de bêtise, mais je prends ça pour des étourderies. Neville est emplie de courage, je sais qu’il peut s’en donner les moyens.
C’est pourquoi je n’ai jamais perdu mon calme durant les cours que je lui donne.
Je pris mon sac et le hissai sur mes frêles épaules.
Je partais plutôt que l’heure habituelle, il y’a quelques jours j’avais eu rendez-vous avec le professeur Rogue pour ma potion du mois, j’avais donc obtenue son autorisation pour utiliser la salle de potion à condition de la nettoyé du sol au plafond à la fin et seulement 2h30 pas plus pas moins sinon j’aurais droit à une sanction.
Une preuve que malgré son esprit peu enclin aux faveurs, le professeur Rogue se laissez parfois aller. Et bon je n’allais pas m’en plaindre.

Je venais d’ouvrir la salle de classe vide d’un coup de baguette magique, posant mon sac près d’un bureau, je pris un chaudron que je plaçais sur un socle et le rempli d’eau puis j’allumais le feu.
J’agitais ma baguette tandis que des dizaines d’ingrédients s’envolaient de mon sac ainsi que mon volume de potion.
Au cas où Neville oublierez le siens, aujourd’hui je pensais lui faire réviser une potion simple qu’on avait appris en 2e année, la potion a hérissé les poils sur la tête.
Je comptais faire rire le jeu e homme, lui montrer qu’on peut allier le travail et l’amusement, que tout n’est pas forcément une contrainte et que au pire je finirais avec une nouvelle coupe de cheveux.

Alors que je terminais d’écrire à la main les ingrédients sur le tableau que j’entendis un toc toc assez faible, je me retournais et partie ouvrir a Neville.

Bonjour Neville ! Entre ! Tu vas bien ? Demandais je avec un grand sourire en posant une main sur son épaule ainsi qu’un baiser sur sa joue. Prend tes aises, je termine d’écrire les ingrédients Ajoutais je en lui montrant le chaudron puis le tableau.

Je repris la direction du tableau et entrepris de terminé ma besogne.

Voilà ! Je me suis dit que bon ce mois-ci j’ai eu des échos sur ton travail et on m’a dit que tu t’en sortais bien, donc en premier lieu je suis fière de toi ! Ensuite je me suis dit que de révisé une potion de 2e année te ferais un bon exercice non ? Te souviens-tu de la potion a « hérissé les cheveux ? » Dis-je avec entrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Empty
MessageSujet: Re: ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny]   ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Icon_minitimeSam 28 Juil 2012 - 18:40

Pas envie. Neville n'avait pas du tout envie de se rendre à son rendez vous avec Jennifer. Pas qu'il n'appréciait pas la Serdaigle, loin de là. Il était même en général ravi de trouver sa compagnie. Son calme et sa patience le changeait de l'agitation qui pouvait régner chez ses condisciples de Gryffondor. Et puis, elle seule avait accepté de lui donner un coup de main pour les cours de potions. Certes, les résultats n'avaient pas toujours été concluants, mais Neville était heureux de voir que, sans la présence de Rogue qui surveillait ses faits et gestes, attendant la moindre erreur pour le rabaisser un peu plus encore, il parvenait à réaliser quelques potions correctement. Pas des potions complexes, il ne faut pas abuser non plus. Mais pour ce qui était des potions simples, ça allait à peu près. Vraiment, habituellement, Neville attendait presque ces cours particuliers, sachant qu'il passerait un bon moment et que, loin du stress que lui imposait Rogue, il se surprendrait peut-être lui-même. Mais ce jour là, Neville traînait des pieds dans les couloirs. Il faut dire qu'après sa conversation avec Ambre, la veille, il aurait nettement préféré se poser dans un coin, s'isoler, loin de tout et de tout le monde, pour réfléchir à ce qu'il avait été dit, à ce que cela impliquait. Il avait besoin de prendre du temps pour mettre les choses au point, pour enfin regarder la réalité en plein dans les yeux.

Il aurait pu dire à Jennifer qu'il était trop fatigué pour un nouveau cours, ce qui n'était pas loin de la réalité au final. Il aurait pu aussi lui dire simplement qu'il n'avait pas envie, pas ce jour là. Elle aurait compris. Bien entendu qu'elle aurait compris. Et elle ne lui en aurait pas voulu. Elle lui aurait même fait un grand sourire et lui aurait sans doute demandé de venir la prévenir lorsqu'il serait prèts pour une nouvelle leçon. Et il aurait pu faire ce qu'il avait à faire, ce qu'il avait besoin de faire pour enfin sortir de cette spirale infernale dans laquelle il s'était laissé emporté depuis des mois déjà. Mais il n'avait pas eu le cœur à faire ça. Il était tellement reconnaissant envers la jeune fille, pour tout ce qu'elle faisait pour lui. Elle se donnait du mal, pour faire du jeune Londubat un virtuose des potions. Elle l'avait toujours soutenu, encouragé, même lorsqu'il faisait exploser les chaudrons, même lorsqu'elle se retrouva affublée de magnifiques oreilles de lapin après avoir voulu tester une potion qui semblait pourtant plutôt bien réussie, même lorsqu'ils furent à deux doigts de mourir asphyxiés au fond du cachot, alors que des gaz, apparemment toxiques, s'élevaient du chaudron. Elle avait toujours cru en lui. Plus que personne. Bien plus que lui même. Elle était toujours là pour lui rappeler qu'il finirait bien par y arriver, à force de travail et de persévérance, que non, il n'était pas un bon à rien et qu'elle le lui promettait, il finirait par ne plus faire exploser systématiquement ses chaudrons. Tous les mois ou presque, elle avait été au rendez-vous. Et jamais elle ne s'était plainte de l’incompétence déplorable de son élève. Jamais elle n'avait baissé les bras. Jamais elle n'avait ne serait-ce que pensé à le laisser tomber. Alors, il ne voulait pas la décevoir. Il ne s'en estimait pas le droit. Mais vraiment, faire des potions dans un moment pareil, ça relevait plus du suicide que d'autre chose.

Un looooong soupir plus tard, il débarqua devant la porte du cachot, l'habituel lieu de rendez-vous. Et avant d'avoir le temps de faire marche arrière, de décider que non, finalement, il n'en aurait pas la force, il frappa. Jennifer vint lui ouvrir, charmante comme toujours, tout sourire et toute contente. Et il s'en voulu. Il aurait été bien ingrat de ne pas faire honneur à ce rendez-vous. Elle avait l'air si heureuse de lui apporter son aide. Et il fallait bien avouer qu'il en avait cruellement besoin.

'' Je vais … bien. Très bien. Et toi ? Tu as l'air en pleine forme. ''

Il lui rendit son sourire. Il n'allait pas bien. Mais il n'était pas venu pour parler de ses soucis. Jennifer devait avoir suffisamment à faire avec les siens, même si elle paraissait radieuse. Elle avait forcément des problèmes, plus ou moins graves, plus ou moins difficiles à résoudre, comme toute adolescente normalement constituée. Elle n'avait pas besoin d'écouter ceux de Neville. Et puis, de toute façon, il n'avait pas envie d'en parler. Ambre l'avait déjà forcer à balancer ce qu'il avait sur le cœur, ça lui suffisait amplement pour le moment. Comme la discussion peut-être un exercice difficile quand on n'y est pas habitué. Et pourtant, c'est souvent le meilleur remède à bien des maux. Et pour les autres, il y avait les potions.

Le garçon avisa les ingrédients, déjà préparé sur la table en bois, le feu déjà allumé sous le chaudron, le manuel de potion, qu'il avait effectivement oublié dans son dortoir (il n'avait pas envie de venir, vous vous souvenez ?), déjà ouvert à la page qu'ils étudieraient aujourd'hui. Aller, on se motive. On se motive. Le jeune homme laissa tomber son sac, qui ne contenait de toute façon rien de bien utile pour l'étude des potions, et observa avec attention Jennifer qui écrivait au tableau. Si au départ son esprit se focalisa sur la liste d'ingrédients qu'elle rédigeait, très vite, il 'en désintéressa pour s'égarer dans les rouages de ses pensées autrement plus sombres. Souvenir de sa discussion avec Ambre, questions. Encore et toujours ces questions qui le rendait dingue. Des peurs, des doutes.

Jennifer finit par le sortir de sa rêverie. Merlin, que la séance allait être compliquée, s'il n'était pas capable de se concentrer plus de trois minutes. Une potion de deuxième année. Parfait. Parfaitement parfait. Avait-elle ressentit qu'il n'était absolument pas apte à se lancer dans quoi que se soit de compliqué en ce moment ? Avait-elle compris qu'il valait mieux limiter les dégâts, pour éviter le pétage de câble total ? Ou n'était ce qu'un hasard qui tombait particulièrement bien ? Il n'en savait rien mais, dans tous les cas, il était soulagé. Il éviterait peut-être le désastre ainsi. Sans vraiment s'en rendre compte, il lança un regard reconnaissant à la Serdaigle avant de lui répondre.

'' C'est très bien, Jenny. Je crois que oui, je garde un vague souvenir de cette potion. Il me semble que c'est grâce à cette fichue mixture que j'ai fait fondre mon premier chaudron, en deuxième année. Et que tous ceux qui se trouvaient près de moi ont perdu leurs cheveux. Rogue était furieux, bien sûr. Heureusement que Madame Pomfresh a réussit à arranger ça d'un coup de baguette magique … ''

Tentative d'humour pas franchement concluante. Parce que le cœur n'y était pas. Parce qu'il n'avait pas fait d'humour depuis des mois. Parce qu'il avait envie de tout, sauf de rire. Mais il ferait un effort pour Jennifer. Les séances ne devaient pas toujours être drôle pour elle, si en plus il tirait la tronche, elle allait vivre un enfer. Alors, à chaque fois, il faisait bonne figure. Ou au moins essayait-il.

'' Alors je t'écoutes, comment je fais si je veux hérisser les cheveux de McLaggen sur son crâne de babouin ? ''

Et l'image de Cormac McLaggen parcourant les couloirs avec ses cheveux dressés sur la tête lui arracha malgré tout un sourire. Peut-être garderait-il, à la fin de la séance, un échantillon de sa potion pour la faire boire à son cher ennemi, si elle était réussie. Quoique si elle était ratée, il pouvait toujours espérer l'empoisonner.
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer A Fierce
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Rang_serdaigle
Jennifer A Fierce

Messages : 181
Points rp : 2891
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 29
Localisation : Quelque part

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois d'Olivier, Ecaille de sirène, 30 cm 3/4. souple
Ascendance: Sang-mêlée
Camp: HP

ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Empty
MessageSujet: Re: ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny]   ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Icon_minitimeMar 31 Juil 2012 - 19:50

'' Je vais … bien. Très bien. Et toi ? Tu as l'air en pleine forme. '' Répondis le jeune homme avec un sourire forcé.

Je fronçais les sourcils mais fit comme si je n’avais rien remarquez, je n’étais pas là pour lui demander ses état d’âme. Bien sûr, je m’en inquiète quelque peut, après tout même si je prenais mon rôle de Professeur à cœur, je savais voir quand quelqu’un aller mal.
L’habitude peut être…Ou un sixième sens, j’en sais trop rien.
Ni une ni deux, je me remis près du tableau pour terminer la liste des ingrédients ainsi que les étapes de la fabrication de la potion.
Puis parlant de la potion à mon élève j’attendis sa réponse, ou une petite réaction.

'' C'est très bien, Jenny. Je crois que oui, je garde un vague souvenir de cette potion. Il me semble que c'est grâce à cette fichue mixture que j'ai fait fondre mon premier chaudron, en deuxième année. Et que tous ceux qui se trouvaient près de moi ont perdu leurs cheveux. Rogue était furieux, bien sûr. Heureusement que Madame Pomfresh a réussi à arranger ça d'un coup de baguette magique … '' dit-il avec une once de plaisanterie dans la voix.

Je souria avant de reprendre Chasse se souvenir de ton esprit, je ne suis pas le Professeur Rogue, tu n’as plus 12 ans, tu es plus expérimenté et je sais que tu en es capable surtout si tu crois en toi ! Et moi je crois en toi Répondis-je d’une voix douce ma baguette à la main.

Pour moi Neville était simplement un peu tête en l’air, mais je savais pertinemment que si il croyait en ses capacités il pourrait accomplir de grande chose. Les Gryffondor sont des enfants du courage mais nourrisse aussi une certaine intelligence, ou du moins un esprit assez acéré pour certaines choses, ou action.
Certains connaissaient leurs qualités et les exploitaient à fond, Neville a était si souvent raillé et peut de fois soutenue que pour lui la moindre faute doit être un échec cuisant. Sa grand-mère comptant sur son petit-fils pour reprendre les rênes de ses parents, une pression énorme pour le jeune homme qui venait en plus de perdre 3 de ses amis et camarades.
Et je voyais qu’il était quelque peu anéanti.

''Alors je t’écoute, comment je fais si je veux hérisser les cheveux de McLaggen sur son crâne de babouin ? ''Demanda le rouge et or.

Il fit plané une image de cormac les cheveux en brosse dans mon esprit et j’esquissa un sourire, je parlais d’intelligence et d’esprit tout à l’heure, lui il s’en sert pour dragué les minettes, a croire qu’il pense avec sa…sa vous voyez quoi (comptez pas sur moi pour vous faire un dessin bande de pervers ‘-- )

Avant de commencer j’aimerais te dire quelque chose Neville… Dis-je d’une voix douce, je posais ma baguette sur le bureau et me dirigea vers le jeune homme. Si tu ne te sens pas bien on peut reportez ce cours à la semaine prochaine…Ne te vexe pas mais je ne te sens pas présent psychologiquement, physiquement je vois bien Neville Londubat mais ton esprit est ailleurs, et même si cette potion est relativement simple je préférais que tu sois là a 100% voir a 80%... Je posais une main sur son épaule. Je ne te demande pas de m’en expliquez la raison, mais je suis là pour t’aider pour tout et n’importe quoi…un vrai professeur est censé servir à ça, attribuez ses connaissances a ses élèves et les aiguillez dans le bon chemin, et de plus je suis aussi une camarade…Enfin sache que si a un moment tu ne le sens pas, on peut tout arrêtez sans problème ! D’accord ? Terminais je avec un petit sourire encourageant.


Beaucoup voyait Neville comme une usine a problème, mais moi non, je le voyais comme un incompris, et je voulais juste l’aidez, je ne demandais rien en échange, je ne demandais aucune explication, je voulais juste qu’il soit présent de tout son être.
Mais si il n’était pas en forme, j’obtempérais. Je n’étais pas Rogue j’étais plus compréhensive avec les autres, surtout que j’avais ce soucie de fourrure à chaque pleine lune, alors je ne pouvais que être compréhensive.
On a tous des soucis, certains ne voient pas les choses comme les autres, pour un ça peut paraître comme une soucie bénin sans intérêt alors que pour d’autre ça pourrait être la fin d’une existence ou d’un rêve.
Alors si vraiment il n’avait pas le moral j’étais capable de reporté ce cours sans soucie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Empty
MessageSujet: Re: ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny]   ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

ça peut exploser un chaudron non ? [Neville./Jenny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» 04. Le chocolat ne peut réparer un coeur brisé
» L'alcool peut tuer et une envie de pipi sauver une vie...
» A quoi peut servir la danse ? ~Libre à tous.
» Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Poudlard - :: Sous-Sols :: Salle de Potion-