- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez
 

 Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Game Master
Admin
Admin
Game Master

Messages : 163
Points rp : 3272
Date d'inscription : 12/08/2011
Age : 8

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeDim 20 Mai 2012 - 11:21




Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Meilleur_rp

    Mesdames et messieurs,

    Bienvenue à tous au match d'ouverture de la saison de la coupe de la ligue de Grande Bretagne et d'Irlande.

    Cette année, ce sont les équipes des Faucons de Falmouth (Angleterre) et des Pies de Montrose (Écosse) qui ouvriront la compétition.

    Le match a lieu à Exmoor un immense stade installé dans le Exmoor National Park, à 20 kilomètres de la ville de Tauton à l'Est et à 40 kilomètres de la ville d'Exeter au sud. Il se tient très exactement à cheval entre les contés du Devon et du Somerset, dans le Sud-ouest de l'Angleterre.

    Les places, disponibles à la vente depuis le début du mois de Novembre 1996, ont toutes trouvé acquéreurs, le stade est plein à craquer. Et pour cette occasion très spéciale, la loge ministérielle est remplie, le Ministre de la Magie, Rufus Scrimegeour en personne est présent aux côtés de ses Ministres et de leurs familles. Le spectacle promet d'être grandiose.

    Le temps est très beau, le ciel dégagé, la neige ne semble pas vouloir pointer le bout de son nez en cette belle journée du 28 Décembre 1996.

    A 14 heures précises, le coup d'envoi est donné, ce sont les fabuleux Pies de Montrose, trente-deux fois champions de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande, qui prennent le souaffle en premier.
    Après un quart d'heure de jeu, ils marquent les premiers. Les Faucons font leur maximum pour égaliser. C'est du grand spectacle, pour sûr.

    Nous espérons que vous passerez un bon moment et que tout se déroulera pour le mieux.

    Bon match !

    Les personnes n'étant pas à Poudlard pendant les vacances de Noël sont invités à se présenter dans ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore W. Nott
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Rang_serpentard
Théodore W. Nott

Messages : 157
Points rp : 3067
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 26
Localisation : Bretagne !

Identité du Sorcier
Baguette magique: Chêne Rouge : Sec & solide. Cœur en Poils de Crinière de Chimère. 24,9 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Le leur [Théo/Daphné]

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Évènement de l'Année   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeMer 23 Mai 2012 - 7:27

28 Décembre 1996,
Évènement de l'année.
« Ne blâme pas ton père sur les actions qu'il a pu mené au court de sa vie. Oui, c'est un Mangemort accompli. Oui, il lui arrive de ne pas savoir quoi faire, mais crois-moi cher neveu, il n'a jamais cessé d'être un père exemplaire et de faire tout son possible pour protéger son fils. Maintenant va, et sois fort. »

Ava Nott à propos de son frère. Juillet 96.
Pie
VS
Faucon
Allez les Faucons !

Des encouragements lui parvenaient de sa droite. Accoudé à la barrière, le garçon se recula en s'agrippant lorsque passa devant lui trois poursuiveur d’Écosse usant de la célèbre formation d'attaque en faucon. Le souffle de leur balai était puissant, mais cela n'empêcha pas cet homme d'observer l'équipe de marquer les premiers points. Des hurlements s'ensuivirent à sa gauche. Il trouvait cela un peu abusé d'user d'une telle attaque contre une équipe qui en porte le nom. Bien sûr, ils n'en furent pas les inventeurs, mais tout de même. Théodore Nott aimait les Faucons de Falmouth.
Ce n'était pas son équipe préférée, mais il aimait bien la manière dont il brutalisait les autres équipes. Des propos rapportés voulaient que l'entraineur des Faucons refusaient catégoriquement les sorciers d'ascendance autre que pur. En ces temps de troubles, la Gazette du Sorcier s'y était donné à cœur joie. Signé de la main de Rita Skeeter, tout était alors dit. L'autre équipe, les écossais, était très populaire et sans doute la meilleure équipe de ce tournoi. Ce n'est pas pour rien qu'au bout d'un quart d'heure seulement, ils eurent ouvert le score.
Bien placé pour voir cela, Théodore Nott avait les yeux pleins de magie. Son regard se posa quelques instants sur ses amis. Il était très reconnaissant à Mr.Greengrass de l'avoir invité pour ce match. Il n'avait rien fait pour mériter un tel honneur, mais d'après ce cher Lennox, il faisait partie de leur famille. C'était très gentil de leur part et pour ne pas manquer à cet estime, Théo s'était vêtu sans les couleurs de sa famille qu'il avait portées à Noël. C'était plutôt avec les tons Greengrass qu'il s'était attifé. Un pantalon noir classique avec un pull léger vert mousse. Pour soutenir les faucons, il portait une écharpe grise, banderolée de blanc.
Son amie juste à sa gauche ne tenait pas le même discours. Elle préférait l'équipe n fois gagnante et écossaise. Il la comprenait. C'est vrai qu'ils sont très forts, mais ils avaient un jeu trop propre à son goût. Pourtant, on connaissait son souhait de stature, de soin également, mais le Quiddich était justement là pour changer ses habitudes. Lui qui aimait à être propre et distingué aspirait à un jeu beaucoup plus bestial, qui le fasse se sentir vivant. C'était assez facile à comprendre du moment qu'on rentrait dans sa tête. Et oui, ça se n'était pas chose facile. Être proche de lui ne suffisait pas toujours pour y parvenir.
Un coup d’œil alors que les Faucons tentaient une manœuvre à sa droite lui rappela que sa tante était là.

Alors qu'il montait jusqu'à cette fameuse loge, il l'a croisé. Elle était invitée par un de ses collègues et Théodore était au courant depuis cinq jours. En fait, ils se sont vus auparavant lorsqu'il faisait ses achats de Noël. Bref, Ava portait une très longue et jolie robe prune dont le décolletée était particulièrement étonnant, non masqué par son manteau en toile noire. Elle aussi soutenait les Faucons de Falmouth, pas surprenant puisqu'ils se ressemblaient étrangement. Pour encourager cette belle équipe, elle portait la même écharpe. Après une accolade chaleureuse et des salutations à la famille Greengrass au grand complet, elle prit Théodore à partie, qui s'était empressé d'ajouter : « Je vous rejoins dans deux minutes. »
Malgré le bruit des supporters qui commençait à monter, ils s'étaient isolés sur une rambarde d'acier froid. Ils ne se regardaient pas. Le gloss lumineux qu'elle portait aujourd'hui ne pouvait pas annoncer la nouvelle avec le plus de douceur. Avec une voix très apaisée, comme elle savait si bien la prendre, Ava Nott devait dire une chose très importante à son neveu :

Mon frère aura sans doute mis sa vie en danger, mais il m'a envoyé un message.
Quoi ? Théodore perdait toujours son masque avec elle. Mon ... mon père ?
Il t'est adressé directement, continua-t-elle imperturbable. Théodore.
Que ... que dit ce message ? Le garçon désormais adulte était troublé.
Il dit ceci « Mon fils, il faut que nous parlions. Dans l'agitation du match, je souhaite m'entretenir avec toi. Ne me cherche pas, je te trouverais. »
C'est ... après six mois passés sans nouvelles ? Je ne veux pas le voir !
Il le faut Théodore. Tu dois entendre ton père, c'est important.
Que doit-il me dire d'aussi important ?
Tu verras bien. Maintenant viens, tes amis t'attendent.

Et elle l'eut suivis très rapidement, tout deux en grimpant dans la loge ministérielle. Théodore ferma quelques instants les yeux. Le match ne lui paraissait plus aussi important à présent. Tout le monde semblait pris dans le match, même Daphné qui souriait, comme toujours. Exmoor n'était pas seulement le lieu d'ouverture de la saison de la coupe de la ligue à présent. Cela serait sans doute un lieu de retrouvailles entre les deux Théodore Nott. Cela effrayait beaucoup le plus jeune et beaucoup de questions parcouraient son esprit.
Comment allait-il le trouver parmi la foule ? Comment allait-il faire pour ne pas être repéré et attrapé par ceux qui le recherchent ? Qu'avait-il d'important à lui dire pour mettre sa liberté, mais aussi sa vie en péril ? De quelle manière devait-il prendre ce message et agir en conséquence ?
Trop de questions qu'il chassa le temps du match. Surtout, il ne fallait pas que Daphné le sache. Du moins pour le moment. Elle devait déjà être pas mal occupée à s'inquiéter pour son aventure avec ce Drago Malefoy que ses propres soucis ne l'aiderait surement pas. Et Théodore non plus d'ailleurs ! C'était des choses personnelles à ne révéler qu'en temps voulu. Tout lui cacher ? Oui, mais momentanément. On savait bien qu'il lui disait tout et on savait bien qu'elle faisait de même. Aucun secret.
C'est à ce moment-là que Théodore se rappela des propos du ministre de la magie, monsieur Scrimegeour. Allez savoir pourquoi, mais cela l'aida pas mal à reprendre ses esprits et voir qu'enfin les faucons prenaient la tête. Bonne chose... Bonne chose. Dans tout le stade on avait pu l'entendre, mais Théodore avait eut la chance de le voir le dire -bizarre non ?- : « En tant que Ministre de la Magie, je suis fier de vous accueillir à Exmoor pour le lancement de la nouvelle saison de la Ligue du Royaume-Uni. Soyez fier et amusez-vous bien ! »
Puis, de retour dans le match, il tendit le doigt en tapotant l'épaule de sa meilleure amie :

Là, Daphné regarde ! La pince de Parkin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Rang_serpentard
Daphné Greengrass

Messages : 893
Points rp : 4463
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeMer 23 Mai 2012 - 12:22

De ses longs doigts fins, le Ministre caressa le parchemin posé devant lui sur le bureau en chêne massif qui occupait le milieu de son immense bureau ministériel. Dans moins de dix minutes, il devrait se trouver à plusieurs centaines de kilomètres de là, dans le parc national d'Exmoor pour une tâche très importante. Il rangea tous les documents qui trainaient dans un tiroir fermant graçe à un sort suffisamment puissant pour éviter que n'importe qui ne tombe dessus et se leva pour enfiler une cape et transplanner.

Quand il se matérialisa sur les lieux, il y avait déjà un monde fou. Des sorciers dans tous les sens, pas toujours discrets. Heureusement, le parc était assez loin de la « civilisation », ils n'avaient rien à craindre de plus que quelques promeneurs. Et les sécurités déployées allaient bien au-delà de ce qui avait déjà été fait par le passé. Rufus s'élança dans la foule, serrant des mains et distribuant des sourires, direction la loge ministérielle, agrandie pour l'occasion. Habituellement, elle ne renfermait qu'une quinzaine de fauteuils mais pour ce match, il y en aurait le double. Tous les membres éminents du Ministère avaient été conviés, ainsi que leurs familles. Ce match n'était pas seulement l'ouverture d'une compétition prestigieuse. Avec les événements qui avaient lieu depuis le mois de Juin, les choses n'étaient pas évidentes au Ministère en ce moment, pas plus que dans le monde sorcier en général.

Rufus Scrimegeour avait toujours rêvé d'acceder au poste de Ministre de la Magie, il n'avait que cette aspiration depuis sa plus tendre enfance. C'était une ambition comme une autre, après tout. Malheureusement, son rêve devenu réalité était bien loin de ce qu'il avait imaginé et son accession au poste ressemblait plus à une punition qu'à une récompense. Il était devenu Ministre au pire moment possible, en pleine ascension de Lord Voldemort. Il avait à craindre pour sa vie en plus de devoir s'assurer que les sorciers de Grande-Bretagne et d'Irlande avaient eux aussi la vie sauve. Et ça devenait assez compliqué, surtout que l'autre fou de Voldemort gagnait de plus en plus de terrain. Il s'était déjà emparé de leur espoir en Juin, et de la prison d'Azkaban en Novembre -ainsi que de ses terribles gardiens les Détraqueurs. Avec ce dernier événements à la fin du mois dernier, il avait bien failli faire annuler le match d'aujourd'hui. Il n'était pas utile de créer une occasion de plus d'attirer les ennuis. Mais finalement, les billets mis en vente depuis le début de Novembre s'étaient vendus à une vitesse folle et son équipe de « communication » avait vu là une bonne occasion de redorer l'image du Mnistère tout en divertissant le peuple qui en avait grandement besoin en ce moment.

Le Ministre pénétra dans la loge et salua les personnes déjà présentes. Puis, il s'approcha de son fauteuil, placé exactement au milieu de l'espace, au premier rang. Une immense baie vitrée l'empêchait de se retrouver directement nez à nez avec le ciel et l'espace de vol des joueurs. Le public remplissait peu à peu les gradins tout autour tandis que les joueurs des deux équipes s'échauffaient. Une belle affiche, pour ce match. Les deux meilleures équipes de la ligue depuis plusieurs années. Du grand spectacle. Tout ceci n'était qu'un coup de marketing incroyable. Programmer un match entre les deux meilleures équipes de Grande-Bretagne pour assurer un fort taux de participation, s'assurer que tous les membres importants du Ministère seraient là en compagnie de leur famille pour montrer un visage plus humain de l'office, prouver qu'ils n'étaient que des sorciers comme les autres avec femmes, enfants et passion pour le Quidditch. Divertir, faire oublier. Assurer sa place. Il s'approcha de la baie vitrée et pointa sa baguette sur sa propre gorge pour lancer le sort qui amplifierait sa voix afin que tout le stade l'entende. On fit ouvrir la vitre, il approcha jusqu'au bord. Les joueurs venaient d'enfourcher leurs balais.


Daphné Greengrass était une jeune Sang-Pur parfaitement parfaite. Une fille de bonne famille, bien élevée. Et comme la plupart des filles bien élevées, elle n'aimait pas le sport, elle était bien trop délicate pour cela. Cependant, elle ne pouvait pas toujours faire ce dont elle avait envie dans la vie, l'image de la famille Greengrass dépendait de son comportement et de ce qu'elle affichait en société, et justement elle se devait de participer à la vie sociale de sa communauté. Après tout, quand une famille aussi pure que les Greengrass se retrouvaient avec des filles pour héritières, les choses étaient assez délicates. Ce serait au meilleur mariage possible pour les demoiselles, elles devaient porter la réputation de leur nom au mieux et faire chavirer le cœur d'un sorcier au moins aussi pur qu'elles. Daphné semblait proche d'y parvenir, elle avait de bonnes raisons de penser qu'elle détenait en partie le cœur de Drago Malefoy, ce qui n'était pas peu dire d'un point de vue pureté du sang et prestige du nom. Un mariage entre les deux familles serait un bénéfice immense autant pour l'une que pour l'autre. Les Greengrass gagneraient un rang légèrement plus haut que celui qu'ils occupaient déjà et les Malefoy redoreraient un peu leur blason plutôt terne ces temps-ci, à cause de ces histoires de Mangemorts auxquelles était mêlé Lucius, tout juste évadé d'Azkaban, en plus. Non vraiment, Daphné était en bonne voie pour rendre sa famille fière d'elle. Il ne fallait donc pas qu'elle s'arrête en si bon chemin, c'est pourquoi elle se devait de continuer de participer aux mondanités, et donc qu'elle allait devoir accompagner toute sa famille au match de Quidditch qui avait lieu aujourd'hui, bien qu'elle ne raffole pas de ce sport. Son père avait été très clair, au début du mois dernier, lorsqu'il avait dit que la présence de tous les directeurs de département était requise avec leur famille. C'était une invitation, au départ, mais qui d'après lui sonnait plutôt comme un ordre de la part du Premier Ministre.

Ils étaient donc tous les quatre, en parfaite petite famille sans histoire, prêts à se rendre sur les lieux au matin du 28 Décembre, accompagnés de Théodore Nott, leur presque fils par adoption unanime. Lui au moins semblait ravi d'aller à ce match, il arborait une écharpe aux couleurs des Faucons de Falmouth, tout comme Lennox d'ailleurs. Daphné était d'avantage attirée par l'autre équipe, si elle avait vraiment à choisir. Oui, parce qu'en plus, même si elle n'aimait pas ce sport, elle s'y connaissait plutôt pas mal. Bah oui, elle devait être capable de tenir des conversations en soirée, alors elle devait en savoir un minimum sur pas mal de sujets. Les Pies de Montrose étaient bien plus intéressantes pour la jeune fille car bien moins violent que leurs adversaires. Et puis ils avaient remportés un très grand nombre de victoires. Enfin peu importe... Ca restait un match de Quidditch alors... Les Greengrass et leur invité transplanèrent jusque sur le lieu du rendez-vous déjà bien rempli et gagnèrent la loge ministérielle sans perdre plus de temps. En chemin, ils rencontrèrent la tante de Théo, qui les salua généreusement, ne manquant pas de les remercier de prendre soin de son neveu en cette période difficile. Enora lui répéta cent fois qu'il n'y avait pas de quoi, que les Nott étaient des amis de la famille et qu'ils seraient toujours là pour le jeune homme avant de laisser finalement le garçon discuter en tête à tête avec sa tante tandis que la petite famille rejoignait ses sièges. Le Ministre était déjà là, il s'approcha pour serrer la main de Lennox et saluer sa famille puis se détourna pour prendre sa propre place, prêt à lancer le coup d'envoi.

Théo passa un moment avec sa tante avant de revenir finalement, s'installant à côté de Daphné qui le regarda d'un œil intrigué. Elle savait que les choses étaient difficiles pour lui en ce moment, depuis que son père avait pris la fuite, en fait. Et elle était curieuse de savoir ce qu'Ava avait bien pu lui dire. Il ne lui fallut pas plus qu'un coup d'œil pour constater son trouble mais elle ne le lui fit pas remarquer et lui n'ajouta rien non plus. Le Mnistre venait de prendre la parole.

Rufus s'éclaircit la gorge, faisant sursauter le stade tout entier. Les joueurs au sol avaient levé les yeux sur l'écran géant où le Ministre apparaissait, prêt à prononcer l'ouverture du match.

« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, membre de la communauté sorcière de Grande-Bretagne et d'Irlande, en tant que Ministre de la Magie, je suis fier de vous accueillir ici à Exmoor pour le lancement de la nouvelle saison de la Ligue de Quidditch de Grande-Bretagne et d'Irlande. Soyez fier et amusez-vous bien ! Que la meilleure équipe gagne ! »

Discours préparé avec soin par les chargés de communication du Ministre. Très intéressant comme il s'arrangeait pour ne pas les alarmer et pour se placer en guide. Il n'y avait plus qu'a esperer que tout se passerait bien pendant ce match et avec un peu de chance, le Ministère retrouverait les faveurs de la communauté sorcière. Rufus arrêta le sort qui amplifiait sa voix et s'installa dans son siège. Autour de lui, les différents invités bavardaient ou regardaient avec attention les joueurs qui venaient tout juste de prendre leur envol. Les balles furent lâchées quelques minutes plus tard, et au coup de sifflet de l'arbitre, le match commença.


Daphné était prête a s'endormir. Si elle ne s'était pas trouvée dans une pièce pleine de gens importants, elle aurait déjà fermé les yeux. Elle regardait d'un air vide droit devant elle, suivant sans vraiment les voir les joueurs. Toutes ses pensées s'articulaient sur des choses bien loin d'un match de Quidditch. Dans la loge, aucune trace d'un Malefoy. Pas étonnant, le Ministre ne devait pas vouloir de la famille d'un Mangemort aguerrit auprès de lui, même si Lucius avait beaucoup fait pour le Ministère ces dernières années. Daphné n'avait pas la moindre idée de ce que faisait Drago aujourd'hui ni même s'il était présent au match. Il n'avait pas encore répondu à sa lettre, pas même un merci pour le cadeau qu'elle lui avait envoyé. Elle espérait que cela lui plairait et qu'il ne lui en voulait pas malgré qu'elle ait totalement refusé de se laisser convaincre par ses arguments concernant l'impossibilité d'une relation entre eux. Il devait être fortement occupé, de toute façon. En dehors du soir de Noël, Lennox n'avait pas été beaucoup là ces derniers jours et la jeune fille se doutait que s'il rentrait tard le soir, cela avait plus à voir avec des réunions entre Mangemorts que des heures supplémentaires au Ministère. Drago était bien moins chanceux que le chef de la famille Greengrass, il devait être en permanence occupé avec ces histoires et ne devait pas avoir eu le temps de lui écrire à nouveau. Elle ne lui en voulait pas, se contentant plutôt d'être morte d'inquiétude pour lui.

Elle fut tirée de ses pensées par des cris et des exclamations de joie. Le match n'avait débuté que depuis un petit quart d'heure et l'une des deux équipes avait déjà marqué. Daphné posa les yeux sur l'écran géant où le score était affiché. 10 points pour les Faucons qui venaient de percer la défense adverse et marquer un but. Elle se contenta d'applaudir poliment la performance et retourna dans ses pensées noires. Bien qu'elle fut à ce point inquiète pour Drago, elle n'avait pas hâte de retourner à Poudlard, dans quelques jours. Elle aurait simplement voulu rester avec ses parents et Théo et Astoria, qu'ils restent tous les cinq dans un monde à part... Un doux rêve qui ne se réaliserait jamais. Ses pensées furent de nouveau arrêtées, par Théo cette fois qui lui tapota l'épaule en montrant du doigt des joueurs réalisant une action qu'il disait s'appeler la pince de Parkin. Daphné observa les deux poursuiveurs qui en avaient pris un autre de l'équipe adverse en sandwich tandis que le dernier semblait vouloir entrer en collision avec eux. Bien une idée des Faucons, ça... Elle ne comprenait pas l'intérêt de vouloir se débarrasser de tous les joueurs de l'équipe adverse plutôt que d'essayer de gagner à la loyale, en se contentant de mettre des buts et attraper le vif d'or. Une subtilité de ce sport qu'elle ne saisirait jamais. Mais ce n'était pas grave en soi... Elle sourit à Théo en hochant la tête, l'air parfaitement concerné par ce qu'il lui disait et fit mine de se passionner pour l'action, observant le jouer des Pies se faire martyriser par les trois poursuiveurs des Faucons. Par chance, les pies avaient profité de ce moment d'inattention pour marquer à leur tour un but, égalisant. Le match commençait fort...


***


HRP : Les deux prochaines réponses sont réservées à Lord Voldemort et Rigel A. Black, merci d'attendre leurs messages avant de poster à votre tour. Dès qu'ils l'auront fait, tout le monde pourra répondre quand il le souhaite, aussi bien sorciers normaux que Mangemorts. Il n'y a pas d'ordre établi dans ce RP, je vous demande juste de laisser les deux prochains messages aux perso cité, afin de lancer l'intrigue, et de ne pas faire de double-post. En revanche, vous pouvez poster à la suite avec vos double-comptes. Merci à vous et bon RP !

PS : Le Minsitre de la Magie est posé en PNJ jouable par tous les participants. Cependant, assurez-vous de rester crédible si vous souhaitez le faire agir, vis à vis de ce qui a déjà été dit dans les post précédant.


Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] AdminMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_meilleur_joueur_selon_vousMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_plus_gentilMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_No-Life



Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_plus_beau_couple
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Sign_d10
Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Stamppottermoreslytheri
StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Mangemort
Mangemort
Lord Voldemort

Messages : 23
Points rp : 3022
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29
Localisation : Derrière toi

Identité du Sorcier
Baguette magique: If et plume de phénix, 33,75 cm
Ascendance: Salazar Serpentard
Camp: C'est Voldemort voyons !

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeVen 25 Mai 2012 - 12:38

Le Seigneur des Ténèbres surnageait au milieu des cieux, entouré de sombres volutes, volant sans aucune aide tel un ange déchu des légendes moldues, sous le regard toujours incrédule et un peu effrayé des mangemorts devant cette nouvelle preuve d’inhumanité, bien qu’il leur ait déjà administré à quelques reprises. Grâce à des sorts de visions, il discernait le ministre de la magie assis sur son céans, paisible, pas plus nerveux qu’à l’habitude, et il discernait aussi le grand bouclier de protection qui séparait le stade du reste du monde. Voldemort eut un petit sourire carnassier. Les effectifs de la protection Ministérielle étaient trop minces, bien trop minces. Ils avaient tellement confiances dans leurs protections immatérielles, dispersant leur chair et leur sang dans d’autres théâtres d’opération. Quelle erreur que d’envoyer une horde d’aurors chasser le grand méchant loup alors que le grand méchant loup, lui, allait prendre le commanditaire à la gorge.

Oh quelle gloire que celle qui serait gagnée après cette opération. Tous, à travers l'Angleterre, l'Europe et le monde, verraient que le Seigneur des Ténèbres était devenu si puissant qu'il pouvait se permettre non seulement de porter sa baguette à la gorge de ses ennemis, mais encore la retirer pour mieux leur laisser le temps d'apprécier leur inéluctable défaite. Tel Merlin face à Morgane, tel Serpentard face à Ralster le mage blanc, tel les mages de l'Antiquité face aux hordes moldues incultes, il ne suffirait à Voldemort que de parler pour remporter une décisive victoire sur ses opposants et inspirer partout une crainte encore plus considérable. Et susciter des ralliements aussi. Comment, après la démonstration à venir, pourrait on encore douter de sa victoire finale et ne pas désirer rejoindre le camp qui, auréolé d'une Destinée Manifeste, allait obtenir les faveurs du destin.

Toujours entouré de son nuage de ténèbres, Voldemort parcourut ses troupes. Cinquante mangemorts, répartis en trois compagnie, l’une, de vingt-cinq individus, menée par Severus Snape, et Rigel Black en tête d’affiche qui aurait la charge de lancer la Marque des Ténèbres quand l’assaut commencerait. Et deux autres compagnies auxiliaires, de plus ou moins douze combattants. Tous avaient été choisis minutieusement pour leur niveau de puissance magique et leur habileté à faire face aux situations les plus improbables, pourtant le Seigneur des Ténèbres imaginait déjà l’exemplaire punition qu’il infligerait à tout misérable qui se montrerait lâche ou inapte au combat. Et il était sûr, oh oui il était certain, qu’ils le savaient eux aussi.

Lord Voldemort regarda l’astre solaire. L’heure approchait. Tout reposait sur le fait que son agent infiltré affaiblisse assez les protections pour qu’il soit capable de les briser. Celui qui fut Tom Jedusor détestait se voir comme ayant des limites, pourtant les protections magiques autour du stade étaient si puissantes que sans le mot de passe ou sans leur affaiblissement, même lui ne pourrait les détruire suffisamment vite pour éviter que Ministre et spectateurs ne s’enfuient. Ses mangemorts l’ignoraient, évidemment.

Petit effleurement mental des différentes consciences autour de lui. Soif de sang émanant de Bellatrix et de ceux regroupés autour d’elle, appréhension voilée par la fierté du côté des plus jeunes. Et puis évidemment, la tension nerveuse de chacun de ses partisans présents qui, comme à chaque opération, craignaient que leur vie ne s’achève. Bien sûr cette crainte était compréhensible, et même Lord Voldemort dans sa noire grandeur ne pouvait s’empêcher de ressentir un certain frisson, totalement imperceptible. Après tout il était immunisé contre la mort, mais ressusciter était si douloureux et si épuisant…

Une pulsation magique parcourut le corps du Seigneur des Ténèbres. L’heure était venue ! Suivi de tous ses mangemorts, aussi silencieux qu’un fantôme, Voldemort se dirigea vers le sommet de la protection et avant que quiconque ait pu lever la tête assez haut pour voir ces points noirs obscurcir le ciel, il apposait sa baguette contre la membrane scintillante qui entourait le stade. Un gémissement d’outre-tombe sorti de mille directions à la fois retentit, faisant manquer quelques
battements de cœur aux spectateurs. Et en quelques instants la protection vit sa tâche changer. Empêcher quiconque d’entrer ou de sortir excepté ceux qui ne portaient pas la Marque. Et interdire à tous de transplanner dans l’enceinte de la sphère redevenue invisible.

Doucement Lord Voldemort laissa monter la tension nerveuse à l’intérieur. A présent tous s’étaient rendus compte que le stade venait d’être attaqué par les mangemorts et que protection s’était muée en prison. Les gardes du Ministre tentaient de former un bouclier autour de lui pour couvrir une attaque venue d’en haut. Mais ils étaient en sous-effectif autant que terrorisés, les pauvres. Ce n’étaient pas le cas des mangemorts, parmi lesquels un doux sentiment de puissance et de domination commençait à régner en voyant leurs ennemis enfermés, n’attendant plus que leur charge victorieuse pour tomber comme des fourmis devant l’insecticide magique du jardinier. Et en l’occurrence, l’insecticide c’étaient les mangemorts.

- Rigel, Severus, vous savez quelle est votre tâche. Toi, jeune mangemort, tu lanceras la marque des Ténèbres dès que tu auras passé la membrane. Severus, tu conduiras avec elle l’assaut éclair contre les hommes du Ministère faisant barrage devant leur auguste employeur. Notez ceci : si le Ministre devait prendre un sort perdu, le responsable de sa mort connaîtrait mille tourments avant qu’enfin je ne l’autorise à mourir. Cela vaut aussi pour les spectateurs, ne tuez que quand c’est nécessaire. J’espère que vous tous, en particulier toi, Bellatrix, ne m’obligerez pas à me répéter.

Sourire carnassier, sourire de celui qui savoure l’estocade qu’il porte à un duelliste bientôt vaincu.

- Et maintenant… allez-y !

Et de voir fuser, tels des projectiles, ses mangemorts à l’intérieur du stade. Lui demeurerait quelques secondes encore en hauteur, pour que quand la situation se soit stabilisée, les spectateurs ne remarquent que son arrivée dans une explosion de crainte et de cris. Et ensuite il leur parlerait, et là ils seraient bien obligés d’apprendre. Oui, d’apprendre que leur monde touchait à sa fin et qu’un autre allait naître, plus fort, plus magnifique et plus grandiose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rigel A.Black
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Rang_serdaigle
Rigel A.Black

Messages : 469
Points rp : 3950
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 30

Identité du Sorcier
Baguette magique: 26cm, bois roseau de et écaille d'opaleye
Ascendance: Sang pur
Camp: Celui qui autorise les Arts Sombres

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeSam 26 Mai 2012 - 15:56

Le grand jour était arrivé. Pour la plupart des sorciers présent dans les environs, c'était uniquement le jour du lancement de la ligue de quidditch, du moins pour le moment vu que ça serait bientôt également le jour d'une de leurs plus grande peur. Pour les sorciers postés non loin du stade, c'était le jour d'une attaque, le jour ou ils allaient intervenir auprès de la communauté sorcière. Pour Rigel, jeune sorcière encore étudiante dans les rangs, c'était le jour de prouver sa valeur, c'était son premier rôle vraiment important. À coté de ça, sa petite mission d'infiltration de l'AD était de la rigolade.

Si elle n'avait pas été mangemort, elle aurait sans doute été de l'autre coté, dans les tribunes après avoir supplié sa mère de lui acheter une place pour le match. Aujourd'hui, malgré ses jours de préparation, elle ressentait une certaine angoisse. Pas une réelle peur, elle ne doutait même pas de la réussite de l’opération pas plus que de ses compétence. Juste que voilà, c'était la première fois qu'elle était sur le terrain, c'était tout de même quelque chose. Autre source d'angoisse : elle savait bien que sa mère avait peur pour elle, même si elle ne le montrait pas, qu'elle se montrait fière d'elle, elle savait qu'elle craignait désormais pour elle. Mais elle allait lui prouver aujourd'hui qu'elle n'avait pas à avoir peur, elle était à la hauteur.

Elle réajusta son masque sur son visage et pris sa baguette dans sa main. Ils allaient bientôt y aller. Cela commença par une modification du sort de protection du stade, mené par, bien évidement, Voldemort lui-même. Elle pouvait presque sentir l'angoisse qui prenait un à un les spectateurs, réalisant que quelque chose était en train de se passer. Une dernière fois, le Seigneur des Ténèbres rappela ses instructions. L'équipe que Rigel dirigeait avec Snape n'avait rien de moins que la tache d'aller neutraliser les représentants du ministère de la magie et tout ceci sans s'en prendre au ministre directement.

La jeune fille respira un bon coup, elle s'était entraînée depuis la réunion ou elle avait apprit quel rôle elle aurait, aussi bien aux divers sorts de combat que au sort pour faire apparaître la marque des ténèbres. Elle les maîtrisait, tout ce qu'il lui fallait, c'était dominer ses nerfs pour ne pas se laisser piéger par ses émotions. Fort heureusement, c'était un exercice qui devait être une sorte de seconde nature pour ceux de son rang.

Ils avancèrent, elle en tête de groupe, passant la protection sans aucun problème. D'un signe de la main, elle envoya son groupe vers la loge du ministre, s’arrêtant un instant, elle leva sa baguette. Elle s'autorisa une brève seconde pour savourer ce moment, elle avait l'honneur de lancer la marque des ténèbres, elle allait se souvenir de cette seconde toute sa vie. Enfin, elle concentra son esprit sur sa baguette et lança la formule.

- Morsmordre !

Un jet de lumière parti de sa baguette et fusa vers le ciel, se stoppant au-dessus du stade, éclairant les tribunes de sa lumière verte, laissant voir un crane brumeux dont un serpent commençait à s’échapper de la bouche. Captivée à la fois par ce spectacle et par les cris d'épouvante des spectateurs, Rigel mit un instant supplémentaire avait de se souvenir que sa tache ne s’arrêtait pas là. En courant, elle rejoignit son équipe qui avait déjà commencer les hostilités avec les hommes du ministère.

Les sorts jaillissaient de partout, elle se joignit au concert des maléfices divers avant d'avoir une brusque inspiration et fit apparaître son bouclier le plus puissant autour du ministre qui ne semblait pas bien comprendre ce qui lui arrivait. Ce ne serait pas assez puissant pour détourner un sort tel que l'avada, en attendant ça suffirait bien pour dévier un sort perdu, hors de question que quelqu'un de son équipe commette une gaffe. À travers le tumulte, Rigel parvins à faire comprendre aux mangemorts les plus proches de faire le tour afin d'entourer parfaitement la tribune ministérielle. Il fallait rétablir le calme dans la tribune pour la suite, pour cela, il fallait neutraliser les défenseurs les plus virulents.


Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] GraphisteMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_personnage_que_vous_preferez
♠️ Besoin de codes ? ♦️
~ Rigel Andromeda Black ~ 6eme année ~ Serdaigle ~
#26619c
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Sign_rigel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Préfet
Préfet
Drago Malefoy

Messages : 250
Points rp : 3371
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 26

Identité du Sorcier
Baguette magique: 25 cm, aubépine et crin de licorne
Ascendance: Sang Pur
Camp: Partisan du Seigneur des Ténèbres

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeLun 28 Mai 2012 - 9:42

J’ajustai une dernière mon masque posé sur mon visage, rabattant sur ma tête la capuche noire de cette tenue que j’avais rêvé de porter depuis des années alors qu’enfant je regardais avec fascination mon père porter la même. Un fin sourire de satisfaction se dessina sur mon visage, alors que je pensais à ce qui allait se produire dans quelques instants. La surprise allait être de taille sur le terrain de Quidditch londonien lorsque le Seigneur des Ténèbres pénètrera dans le lieu, entouré de Ses fidèles. Et dire qu’il y a quelques années de cela c’était moi qui me tenais dans les tribunes à observer le spectacle, cette fois-ci les choses seraient radicalement différentes. Je sentais cette excitation monter en moi en même temps que l’angoisse me possédait, sentiments contradictoires qui, tous deux mêlés, me rendaient pour le moins nerveux. J’avais attendu ce moment depuis des jours, plus exactement le début des vacances où le Lord Noir avait annoncé son projet durant une réunion qui s’était tenue dans ce Manoir qu’Il avait choisi pour nouveau lieu de rencontre. Il avait également nommé ma cousine à la tête d’une équipe, chose que je n’avais que peu apprécié, même si ma jalousie s’était peu à peu apaisée depuis Noël. Après tout, la prochaine attaque sera entièrement rendue possible par moi seul, alors au fond je n’avais absolument pas à éprouver de l’envie envers elle.

L’agitation montait dans les gradins aussitôt le premier coup d’envoi lancé. Je percevais les sifflements des éclairs de feu dans l’air, mêlés aux cris de la foule venue supporter leurs équipes respectives. Je détournai la tête des hauts gradins de bois qui entouraient le terrain, reportant toute mon attention sur le Seigneur des Ténèbres qui observait le spectacle avec ravissement. Comme à chaque fois que mon regard se posait sur lui, je sentis un frisson me parcourir l’échine, attendant ses ordres avec détermination alors que le stress me serrait la gorge. Il allait falloir que je me montre à la hauteur, mais pour cela je n’avais pas réellement de doute sur mes capacités. Le plus dur dans cette histoire serait de maintenir le flot de supporters effrayés, ce qui serait la partie la moins évidente du plan. Après tout, même si notre apparence seule suffirait à les impressionner, il était pratiquement certain qu’il y aurait toujours quelques sorciers qui tenteraient de passer à l’attaque pour s’enfuir ou bien se protéger. Mais j’étais là pour cela, parmi bien d’autres Mangemorts, et prêt à passer à l’attaque lorsque cela sera nécessaire.

Un silence religieux planait parmi les partisans, chacun rivant son regard sur le Lord Noir qui s’élevait alors dans les airs, tel un spectre macabre, pour briser la protection qui entourait les lieux. Des cris s’élevèrent alors çà et là dans les tribunes, une tension palpable s’installant aussitôt dans le stade. Il était temps... Le Maître se tourna vers nous, répétant ses recommandations. Ne tuer que si nécessaire... Bien.
Je lâchais un soupir discret et imperceptible, mon cœur commençant à prendre un rythme soutenu. Je vis Rigel se diriger alors avec son groupe vers les tribunes du Ministre de la Magie, où mon père et moi étions autrefois conviés, la Marque des Ténèbres éclatant soudain dans le ciel qui s’obscurcissait de plus en plus, comme si le temps lui-même désirait conférer une atmosphère d’autant plus sinistre et effrayante. Le Mangemort qui dirigeait notre groupe nous fit alors signe d’entourer chaque sortie des gradins pour empêcher les spectateurs de s’enfuir.

Je filais aussitôt d’un pas rapide et déterminé, longeant les gradins jusqu’à me placer face à l’une des larges sorties, me lançant un sortilège de protego pour pouvoir me protéger un minimum. Déjà quelques spectateurs s’y étaient précipités, s’arrêtant brusquement lorsque j’arrivais face à eux. La crainte qui émanait d’eux, leurs regards effrayés qui étaient rivés sur moi étaient une sensation des plus jouissives. Je pointai aussitôt ma baguette sur leur visage d’une main qui avait cessée de trembler, pris dans l’euphorie de l’action. Mes pensées allèrent alors vers mon père, tandis que je repensais à toutes ces fois où j’avais rêvé d’être à sa place. Et à présent c’était chose faite...
Un spectateur tenta de faire un pas pour s’enfuir, mais je l’interrompu aussitôt en lançant dans un murmure un sortilège qui explosa au sol, à quelques millimètres seulement de lui pour le dissuader de s’enfuir, relevant aussitôt ma baguette vers son visage. L’effet ne fut pas des moindres, le stoppant net. Mais je sentais que ce petit jeu ne durerait pas bien longtemps, sentant leur peur, leur colère et leurs tensions monter de plus en plus. Ne tuer que si nécessaire, avait-il dit... J’espérais ne pas en avoir à arriver à cette extrémité-là lorsque tout à coup, mon regard se posa sur un visage qui m’était familier. Beaucoup trop familier...

Daphné...



Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_plus_beau_couple

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] 447791Draphn6
Drago Malefoy ~ Serpentard ~ 6ème année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore W. Nott
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Rang_serpentard
Théodore W. Nott

Messages : 157
Points rp : 3067
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 26
Localisation : Bretagne !

Identité du Sorcier
Baguette magique: Chêne Rouge : Sec & solide. Cœur en Poils de Crinière de Chimère. 24,9 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Le leur [Théo/Daphné]

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeMar 29 Mai 2012 - 0:32

Lui tapotant l'épaule pour l'obliger à observer cette performance brutale, leurs regards finirent par se croiser. Daphné, elle souriait. Théo, il l'observait. Sa comparse pouvait user de tous les subterfuges connus, cela ne marcherait pas avec Théodore. Un sourit complaisant, un hochement de tête et un air intéressé. Avec les gens du commun, les politiques et même sa propre famille, cela devait marcher, mais pour le Serpentard... hin hin ça ne prend pas !

Cet air, elle l'utilisait très souvent, surtout lorsqu'il fallait paraître. Parader, c'était son truc. Bons enfants de famille de sang-pur, ils connaissaient chacun les petits trucs pour faire genre. Depuis leur arrivée à Exmoor, le Nott put observer à deux reprises un regard troublé même si le visage paraissait fort. La première fois sur Daphné, bien sûr, juste après le transplanage familiale. Oui, les deux Serpentard n'étaient pas en mesure d'effectuer ce mode de transport très pratique. Pour le coup, Théodore s'était agrippé au bras de la belle Enora -tandis que sa meilleure amie avait tenue son propre père Lennox, dont l'écharpe portaient les couleurs des fameux Faucons-. Sur place, un accueil agréable était présent. Un petit comité d'employé du ministère, des gens peu -si peu- importants.
La seconde fois, chez les gardes à l'entrée des tribunes. Il y avait un portique grillagé avec deux personnes chargées de la sécurité. Un petit contrôle des identités plus tard et la troupe continuait. C'était sans remarquer que dans leur yeux, une peur existait. Deux personnes... Le Ministère était trop confiant. Deux personnes. Un nombre insuffisant pour qui savait que quelque chose se tramait. Théodore Nott Junior ne l'avait pas pensé jusqu'à ce que sa tante le lui informe de cela. Deux personnes. Théodore était très crispé sur la barre de métal la plus proche. Quelque chose approchait, la question était de savoir quand.

En attendant : Bonne figure, les deux maître-mots. Ce ne fonctionnait pas du tout... Chez Théo non plus son contrôle était faible. Savoir que son père allait être dans le coin, le mettait dans un chaos intérieur inhumain. Effectivement, ce même regard lui appartenait et il semblait bien que Daphné l'eut remarqué. Aucun des deux ne pouvaient faire une remarque à l'autre. Après tout... ils étaient dans une loge ministérielle.
Et parce que le duo était bien placé, Théo avait observé la fatigue chez Daphné. Les yeux papillonnant, la tête droite et le cou raidis, tout cela n'était pas bon pour elle, mais... la parure.

Et parce que le duo était en bonne compagnie, le Nott se sentait mal à l'aise depuis l'arrivée du Ministre. Il ne devrait pas être ici. Après tout, son père était un mangemort connu et reconnu par tous et surtout par le Ministère.
Le représentant du Ministère de la Magie salua chacun des adultes présents sans négliger l'hochement de tête courtois à leurs enfants. Une seconde, qui se montrait une éternité, ils échangèrent un regard. Pincement mineur de lèvres à gauche, froncement majeur de sourcil du même côté. Des signes que notre garçon ne montraient pas contrairement à Rufus Scrimegeour. Quelques mains serrées plus tard, cet homme partait jusqu'à son fauteuil -les invités n'ayant que des sièges répugnants- Peut-être était-ce un mélange de trop de responsabilités, de trop d'âge et de trop de stress qui de son œil décrypteur semblait saisir un homme trop avachi pour son rang.
Il fallait dire que depuis sa montée à ce poste, le pauvre monsieur n'était pas gâté en six mois, sa fonction était vulnérable et un rien pouvait tout gâcher. Juin, Novembre et maintenant Décembre. Les choses s'accéléraient et avec la disparition mystérieuse du 'grand Harry Potter'... Pauv'vieux.

« Bientôt, les choses rentrerons dans l'ordre. » pensa un homme.
Il lui semblait être à l'arrière du groupe. Les cheveux longs, pas coupés depuis des mois, la barbe présente, également non entretenue. Le visage apparent, l'homme aux yeux bleus perçant s'inquiétait pour plus grave que la non-satisfaction des plans du Maître. Des êtres chers se trouvaient dans cet immense stade et il devait absolument voir l'un d'entre eux. Portrait caché de sa défunte mère, Théodore Nott avait besoin d'entendre des mots de sa propre bouche. Un père devait rassurer son fils.
Tandis que le Seigneur des Ténèbres terminaient son discours sur un avertissement visant en particulier la folle de Bellatrix, le chef de la pauvre famille Nott enfilait son masque d'un revers de baguette. Chaque mangemort possédait un masque spécifique. Celui d'un des plus anciens fervents de Lord Voldemort ne masquait pas ses joues creuses, mais recouvrait entièrement son nez. Egalement tout vêtu de noir, le but était de joindre son fils et d'aller discuter ailleurs, en toute sécurité. Ho bien sûr, il suivrait les ordres : sécuriser le périmètre. Cependant, depuis Juin dernier, Théodore Nott Senior cherchait l'occasion pour renouer le dialogue avec un enfant presque perdu.
Allons-y !
Il resserra son emprise sur un objet et le rangea sous sa toge de sorcier.
Oui ...Vas-y !
Un geste imperceptible de baguette plus tard et lui, Nott père, ainsi que tous les autres présents d'ailleurs, s'envolait jusqu'au toit dans une fumée noire.

Les choses s'accéléraient à présent.
Un point apparut sur un fond orangé du soir. De nulle part, le danger avait surgit et à présent, tout allait mal aller. Une seconde après l'avoir vu, la barrière était vaincue. Un hurlement terrible résonna dans l'espace, avec une hauteur si grande que la coeur de Théodore fit un bond. D'ailleurs sa main gauche se crispa au poignet de Daphné, qui ne pouvait que souffrir avec lui. Pire qu'une voiture moldus freinant dangereusement sur la route goudronnée, le bruit émit par cette barrière ne pouvait que rajouter au péril que tous encouraient à présent.
Ni une ni deux, serment inviolable ou pas serment inviolable, par réaction naturelle, Théodore maintint sa prise sur le poignet de sa meilleure amie et fit volte-face. Devant lui s'était à présent levé les parents de Daphné. Un seul regard, un seul hochement de tête suffirent pour qu'ils lui confirent la peau de l'héritière Greengrass. La confiance acquise après toutes ses années de proximités permettait aux parents de ne pas craindre pour leur fille. Théodore serait toujours là.
Sans qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, notre héros commença à courir. Il passa à juste à côté de sa tante, raide, et lui jeta un regard très expressif. « On se revoit au plus vite ! »
Sans que Daphné ne puisse gérer sa fuite, le Serpentard en Sixième Année, commença à descendre les escaliers tandis que de la fumée noire apparaissait dans la loge ministérielle. Juste avant d'atteindre le niveau inférieur, il jeta un coup d’œil et il put voir que le Ministère était plutôt mal barré, ils étaient entourés de quelques gardes eux-mêmes encerclés par les mangemorts, pas de bol. Son poste ne tenait plus qu'à une signature envoyée par hiboux.
Pas de soucis pour les adultes, ils savaient se défendre. La réaction de notre garçon était très disproportionné, mais il s'en moquait. Le duo devait rester en vie, c'est tout ce qu'il se disait. De la fuite ? De la lâcheté ? Que nenni pauvre gueux ! C'était tout simplement une réaction normale. Il fallait toujours protéger le futur. C'était les jeunes, les générations nouvelles qui offraient le plus de chance.

Ils descendaient toujours. Les spectateurs partaient comme eux. Ils pouvaient s'être ruiné pour acheter des bonnes places, leur vie comptait évidemment plus que quelques galions bien investis. Chez les Nott, l'argent était important pour gagner de l'influence. Les pièces d'or permettaient bien sûr de bien assurer son avenir, mais son père le lui avait toujours dit : « En quelques semaines, tout peut s'écrouler. » C'était l'influence des autorités magiques qui s'ébranlait comme le duo pouvait dévaler les marches du stade.
Une main aux de Greengrass, l'autre agrippée à sa baguette. Elle allait servir aujourd'hui. Théo et sa baguette le sentait et sa main tremblait légèrement, l'un de peur, l'autre d'excitation. On était en 1996, il avait dix-sept et était majeur chez les sorciers, rien ne l'empêchait donc de vivre pleinement des principes Nott. L'un d'eux était gravé dans son esprit : « La Magie ne doit servir que nos idéaux. La Magie ne doit blesser que ceux qui se mette en travers de notre chemin. »
Les escaliers étaient très proches du terrain et on était capable d'observer ce qu'il s'y déroulait. Au-dessus de tout, la marque des Ténèbres était là. Sa lumière verte atteignait tout le monde. Sa forme si particulièrement horrible épouvantait par son carne fumeux d'où un serpent était à présent bien sorti. Lord Voldemort ... Ses alliés les mangemorts affluaient encore autour de ce symbole démoniaque comme autant tornade que l'étude des moldus a pu lui en montrant dans la Nouvelle-Orléans Américaine.
Les cris d'effrois s'accentuaient dans les escaliers. Depuis le départ, mais bien plus maintenant, Théodore poussait tout le monde et tout le monde poussait Théodore. La main moite et légèrement glissante, ils étaient pourtant bien soudé. Des sorts perdus leur parvenait presque et une agilité de leur part leur permit de s'en sortir indemne. Quelques barrières, quelques banderoles et autres objets inanimés furent déchiqueté, brûlé et explosé par la fuite des froussards. C'était un vrai petit chaos qu'avait crée le Seigneur des Ténèbres... et cela en si peu de temps ! Impressionnant !

La sortie n'était pas loin. Une détonation le perturba et il laissa Daphné passer devant tandis qu'il cherchait à l'oeil la provenance du bruit. Rien. Ce bruit de perdit dans la mer d'affolement. Son regard resta un petit espace du terrain de Quiddich d'où le serpent venait de passer. Le tremblement était passé de sa baguette jusqu'à son bras, ce que Daphné devait sans doute ressentir. Oui, il avait peur et ne voulait pas le lui cacher.
Cassons-nous d'ici au plus vite Greengrass.
Il lui avait murmuré ces quelques mots juste après que celle-ci se soit arrêté. Pour on ne savait quoi. Du coup, légèrement, il l'avait bousculée. Ce serpent était hypnotisant et cela le dérangeait. Les serviteurs de l'ombre étaient mauvais et il donnerait n'importe quoi -sauf sa famille- pour ne pas y en faire parte. D'ailleurs, en parlant de mangemorts, en voilà que l'un -il venait de jeter un coup d’œil- d'eux se permettait de bloquer le passage.
Théodore... reprend-toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné Greengrass
"Il faut enseigner aux descendants des plus nobles lignées."
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Rang_serpentard
Daphné Greengrass

Messages : 893
Points rp : 4463
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26
Localisation : Sibsey, Conté du Lincolnshire, Angleterre

Identité du Sorcier
Baguette magique: Orme, ecaille de Serpencendre, 27.5 cm
Ascendance: Sang-Pur
Camp: Neutre

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeJeu 31 Mai 2012 - 15:32

Croisant le regard de son ami, Daphné constata qu'il ne s'était pas laissé avoir par sa performance d'actrice et qu'il avait bien compris qu'elle n'en avait rien à faire. Elle soupira en soutenant son regard, histoire de lui faire comprendre qu'elle aussi avait bien remarqué que quelque chose n'allait pas pour lui, même s'il tentait aussi de faire bonne figure. Une discussion s'imposerait une fois rentré au Domaine mais pour l'instant ils ne pouvaient pas discuter librement alors ça ne servait à rien de faire autrement que semblant. Ils étaient ici pour faire bien voir le Ministère et la famille Greengrass pas pour discuter de leurs problèmes personnels. Elle pressa sa main, pour le rassurer et reporta son attention sur le match.

Le ciel s'était paré d'une magnifique couleur orangée, signe que le soleil commençait sa course descendante pour disparaître bientôt derrière l'horizon. Bientôt, les projecteurs installés un peu partout autour du terrain s'illumineraient pour créer un jour artificiel autour des joueurs et des spectateurs, afin que personne ne rate une miette du match. Comme tout le monde, Daphné avait les yeux rivés vers le ciel, regardant au hasard des joueurs se déplaçant sur leurs balais. Elle ne vit rien, d'abord, c'était trop loin pour être visible. Mais comme tout le monde sans doute, elle sentit un changement dans l'atmosphère, elle sentait la magie protectrice tout autour d'elle s'évaporer, disparaître. Elle regarda autour d'elle, tout le monde ici l'avait senti aussi, bien avant d'entendre le gémissement. Un cri horrible, déchirant, qui résonna avec force dans tout le stade. La jeune fille se sentit parcourir de frisson et juste après un étau se refermer autour de son poignet avec une certaine force, lui faisant légèrement mal. Elle releva les yeux vers Théo, puisque c'était lui qui s'était agrippé à elle ainsi mais le jeune homme, ainsi que le reste des personnes présentes dans la loge, continuait de regarder droit devant.

Un peu partout dans le stade, ce hurlement mortel avait été suivit par des centaines un peu plus humains alors que les gens se mettaient à paniquer, comprenant sans doute aussi bien que Daphné ce qui était en train d'arriver. Tous s'étaient levés de leurs sièges et tentaient de fuir, de sortir de ce stade où un cauchemar se jouerait bientôt. Déjà dans le ciel, on pouvait apercevoir des points noirs se rapprochant à grande vitesse. Dans la loge ministérielle, les choses aussi s'étaient accélérées et les aurors installés par sécurité dans tous les coins s'étaient levés et formaient à présent une barrière autour du Ministre.

Sans qu'elle ne puisse rien y faire, Daphné fut tirée, obligée de faire volte-face pour tomber nez à nez avec ses parents et sa petit sœur qui avaient sorti leurs baguettes. Elle fit de même et s'apprêtait à s'approcher de sa mère mais elle fut emportée vers la porte de force, par Théodore qui refusait de la lâcher. Qu'est-ce qu'il était en train de faire ? Il ne comptait tout de même pas abandonner la famille de sa meilleure amie ici et s'enfuir seulement avec elle ? Elle essaya de se défaire de son emprise, de résister mais il était bien trop fort et ils avaient déjà traversé la porte quand elle se décida à lui crier dessus.

« Théo, attends ! Ma mère, ma sœur ! Théo ! »

Il n'écoutait pas, sans doute n'avait-il même pas entendu entre les cris de tout le monde. Car au dehors de la loge, la panique était à son comble, tous les spectateurs courraient dans tous les sens en hurlant, en pleurant,à présent que tout le monde avait compris ce qui se passait ici. Les Mangemorts, d'ailleurs venaient de poser le pied sur la pelouse du terrain et remontaient en rang bien serrés vers les gradins. Le groupe le plus grand fusa directement vers la loge ministérielle, à l'exception d'un seul membre qui leva sa baguette pour faire apparaître la Marque des Ténèbres dans le ciel, venant éclairer le jour finissant de sa lueur verte. Le visage à la fois paniqué et colérique de Daphné brilla un instant sous cette lumière monstrueuse, avant qu'elle ne comprenne finalement. Le Serment. Il s'était engagé à la protéger elle et elle seule, tant pis pour les autres. Elle se calma un peu et le suivit, faisant son maximum pour ne pas les retarder. Elle était collée à lui, afin que personne n'essaye de les séparer et de ne pas se laisser avaler par la foule.

Ils y parvinnt plutôt bien, et furent bientôt proche d'une sortie. Hélas, un groupe de Mangemort les avaient devancé et l'un d'eux semblait garder la porte, déterminé à ne laisser passer personne. Ce n'était pas de l'avis de tout le monde ici et nombreux étaient les sorciers ayant sorti leurs baguette pour tenter une fuite. Théo s'arrêta un moment pour regarder derrière lui, Daphné le dépassa donc et se retrouva à l'avant, quelques pas devant la sortie barrée par le Mangemort qui avait lancé son premier sort, ratant de peu sa cible, faisant reculer tout le monde.

Daphné resta sur place, ne suivant pas le mouvement de recul des autres. Un seul Mangemort se trouvait en face d'eux, et ils étaient tous suffisamment nombreux ici pour le mettre en échec avant que du renfort n'arrive. Elle était persuadée que lorsque Théo reporterait son attention sur l'avant, ce serait son plan et elle ne pouvait qu'approuver. Du moins, elle l'aurait pu jusqu'à ce que toutes sortes de choses se bousculent en elle. Ses yeux se posèrent sur le Mangemort, croisant son regard. Il devait bien y avoir cinquante silhouettes encapuchonnées en ce moment dans le stade et pourtant, il fallait que le destin ait mis celle-ci à cet endroit précis. Entre milles, de toute façon, elle aurait reconnu ce regard glacial posé sur la foule qui s'adoucit imperceptiblement en croisant son regard à elle. Entre milles, elle aurait reconnu ces yeux gris métallisés à présent plongés dans ses yeux verts. Un regard qu'elle avait cherché à croiser si souvent au cours des années passées, un regard qu'elle était la seule à avoir vu baigné de larmes. Elle était certaine que si elle approchait encore de deux pas, elle pourrait sentir son parfum, que si elle approchait encore de trois pas et qu'elle retirait ce masque les traits fins de Drago Malefoy apparaitraient dessous.

« Drago... »

Il ne l'entendit pas, sans doute, elle avait à peine murmuré son nom. Il faudrait savoir lire sur les lèvres pour comprendre ce qu'elle a dit. Pourquoi a-t-il fallu que ce soit lui qui se retrouve là, devant eux ?

Théo approcha et la bouscula, lui murmurant à l'oreille pour savoir ce qu'elle attendait. Elle sentit qu'il tremblait, ayant peur sans doute, tout comme elle. Pourtant, elle n'avança pas plus et l'ignora. Si elle approchait encore, elle se confronterait à une question à laquelle elle ne voulait pas avoir de réponse : lèverait-il sa baguette sur elle ? S'il le faisait, elle n'était pas certaine de parvenir à lui pardonner facilement, même en sachant qu'il n'avait pas d'autre choix, elle savait qu'elle lui en voudrait. S'il ne le faisait pas...Elle n'osait pas imaginer les conséquences qu'il paierait pour ça. Elle se tourna vers Théo, assez précipitamment et lui murmura à l'oreille :

« Essayons de trouver une autre sortie. »

Théo devait déjà avoir constaté que le seul obstacle entre eux et la sortie était ce seul et unique Mangemort. Elle pria pour que cette peur qu'elle pouvait sentir chez son meilleur ami serait suffisante pour ne pas le pousser à vouloir se battre contre le blond. Elle avait juré qu'elle ne dirait jamais à personne qu'il était devenu Mangemort, et elle avait tenu sa promesse jusqu'à maintenant mais si Théo voulait régler son compte à ce Mangemort, elle n'aurait pas d'autre choix que de lui dire qu'il s'agissait de Drago pour l'en dissuader, ce qu'elle voulait absolument éviter. Elle regarda son meilleur ami dans les yeux, son propre regard suppliant. Il ne lui restait plus qu'à prier pour qu'il accepte.


Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] AdminMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_meilleur_joueur_selon_vousMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_plus_gentilMatch d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_No-Life



Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Le_plus_beau_couple
Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Sign_d10
Daphné Greengrass - 6 ème année - Serpentard D&D.

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Stamppottermoreslytheri
StormNox159
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violine Elgart
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Violine Elgart

Messages : 36
Points rp : 3040
Date d'inscription : 26/08/2011

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeVen 8 Juin 2012 - 18:31

    En ce merveilleux samedi 28 décembre 1996, j'étais tranquillement en train de lire un livre passionnant et... bon, soyons honnête, plutôt : En ce samedi pourri qu'était le 28 décembre 1996, j'étais clairement entrain de m'ennuyer comme un rat mort, à lire un livre tout aussi pourri et ennuyant. Je n'avais strictement rien à faire en cette journée monotone. Qu'est-ce que je pouvais bien faire d'autre, après tout ? Pas grand chose. Du shopping ? J'avais déjà assez de trucs à me mettre. Quant au travail, j'avais presté bien plus d'heures cette semaine qu'il n'en fallait pour le dire. J'avais certes une mission pour l'Ordre, mais elle n'était pas d'actualité en cette bien triste journée.

    Finalement, je me rendis compte que je lisais mon bouquin sans vraiment le lire. Alors que j'allais le fermer, une boule de couleur argentée arriva dans ma chambre et s'arrêta pile au dessus de mon lit, où j'étais justement couchée pour ma lecture. Je me redressai vivement, attendant le message. La voix d'un de mes collègues de l'Ordre se fit entendre : à première vue, il y avait une attaque au match de Quidditch qui opposait je ne savais plus quelles équipes. Je n'avais jamais été très intéressée par le sport. Encore moins par celui-là.

    Bref, la boule s'évapora et je sautai du lit pour trouver une cape. Je pris la première qui passait -une simple noire- et transplanai immédiatement vers le terrain de Quidditch d'Angleterre. Là, c'était la cohue. Tout le monde courait dans tous les sens. Je pouvais voir des Mangemorts lancer des sorts à tout va. Dans quoi m'étais-je encore embarquée ?


Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Sign-Violine
Violine - 22 ans - Médicomage - Phénix & espionne du Mage noir, bien malgré elle ~
[Couleur texte : #993333]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Mangemort
Mangemort
Lord Voldemort

Messages : 23
Points rp : 3022
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 29
Localisation : Derrière toi

Identité du Sorcier
Baguette magique: If et plume de phénix, 33,75 cm
Ascendance: Salazar Serpentard
Camp: C'est Voldemort voyons !

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitimeDim 10 Juin 2012 - 23:55

En haut des cieux se trouvait le Seigneur des Ténèbres scène, préfigurant son règne à venir. Insignifiantes lueurs et points noirs en évolution peuplaient le grande stade, et lui planait sans aide à une hauteur qui le séparait de la basse agitation. Avec un sourire torve, le plus puissant sorcier du monde laissa le chaos croître encore un petit peu, ses longs doigts fins tapotant sa baguette d’un air absent. Tout cela avait si peu d’importances finalement. Qu’est ce qui en avait ? Sa victoire finale était certaine, absolue, inscrite dans les rouleaux du destin. Ces insignifiantes fourmis qui couraient en bas pour fuir l’apparition des purificateurs, qu’étaient-elles sinon du sable sur lequel l’homme marchait tandis qu’il traversait le désert de l’ignorance et de la faiblesse ? Pouvait-on le tenir pour responsable des morts civiles d’aujourd’hui alors qu’aucun de ses affidés n’attaquait les spectateurs ? A coup sûr ce n’était pas de sa faute si ces veules, paralysés par leur terreur, s’agglutinaient dans les escaliers sans issue, piétinant femmes et enfants à mort sur leur passage pour tenter d’échapper au sort commun au lieu d’essayer de se dresser contre Lui.

Il y avait soixante mille sorciers dans ce stade, de tous les pays, pour voir le match le plus attendu de l’année. Soixante mille. Fallait-il préciser que si tous se dressaient contre l’attaquant et tentaient d’assaillir les mangemorts et Voldemort lui-même, ils y réussiraient par le poids du nombre ? Fallait-il préciser que même sans balai, la force brute de soixante mille sorts fonçant sur les mangemorts balaierait l’assaut ? Pourtant aucun n’osait. Il n’y avait qu’une minorité de gens sensibles à ses idées dans cette foule mais ceux qui lui étaient hostiles, pourtant en supériorité numérique écrasante, colossale, ne faisaient rien. Lâches, pleutres. Ils savaient que le premier assaillant mourrait, et aucun ne voulait sacrifier sa petite vie ou la risquer.

Misérables. Et c’étaient eux les opposants ? Eux le peuple redoutable ? Voldemort avait lu ces histoires de la seconde guerre mondiale où quatre moldus avec des fusils suffisaient pour en emmener trois cents autres dans des chambres dispensatrices de mort. Toujours il avait jugé incroyable, sidérant, que cette masse de trois cent n’ait pas tenté, quitte à en mourir pour quelques-uns, de bondir sur les geôliers et de prendre leurs armes. En 43, quand Grindelwald lui faisait part de ces récits, il y voyait une dégoûtante faiblesse moldue. Maintenant il se rendait compte que la lâcheté et le manque de logique, la panique veule et abjecte était une tare qui affleurait chez tous, moldus, sorciers. Désagréable constat que celui-ci. Toutefois c’était bien évidemment à son avantage.

Lentement le Seigneur des Ténèbres descendit d’au-delà des nuages, produisant dans son sillage une traînée d’obscurité, un linceul de ténèbres qui semblait dévorer le ciel. Soixante mille personnes firent un silence absolu, dense, épais comme de la sauce, quand il descendit au milieu d’eux. Ils n’avaient même pas la ressource de crier, les amoncellements épars de corps renversés dans de vaines fuites ne bougeaient plus, les mangemorts n’avaient même pas à arrêter les fuyards, car tous s’étaient figés en pleine course pour voir d’où venait le silence soudain avant de rejoindre la muette et collective peur qui semblait avoir figé le temps. La voix glacée du Seigneur des Ténèbres, amplifiée par sonorus, fut un coup de marteau.

- Bonsoir chers spectatrices, chers spectateurs. Comme vous le voyez votre divertissement préféré accueille ce soir un invité d’honneur… moi-même ! En dépit de la volonté de certains de me tenir éloigné de vos sagaces personnes, j’ai décidé qu’il était bien plus sage de venir vous voir, qu’il était de mon devoir de vous expliquer ce que vous ignorez. Je suis réellement désolé de ne pas avoir prévenu, comme un invité poli, mais je crains que votre courageux Ministre, si élégant dans cette expression d’inquiétude – parfaitement injustifiée – frénétique n’ait pris la poudre d’escampette.

Sourire, toujours sourire, tandis qu’un rayon de lumière s’échappait de sa baguette, perçant la fumée et l’obscurité que certaines lumières endommagées avaient installé ici et là, désignait à tous le Ministre de la magie, saucissonné avec par des cordes curieuses… des serpents, en fait. Les secrétaires d’état et autres officiels venus assister à la rencontre partageaient son sort.

- Parlons, justement, de votre Ministre. Si j’ai bien compris son discours d’il y a quelques jours à la radio, je ne serais plus libre de mes déplacements ? Je ne tuerais plus personne ? Votre ministère vous débarrassera de moi ? Erreur, erreur, erreur.

Plongeant vers l’homme politique, le Seigneur des Ténèbres le prit par le cou, sa poigne se refermant autour de l’homme – un discret sort de constitution augmentait sa force physique négligeable, mais la foule n’avait pas besoin de le savoir – terrorisé qui prétendait diriger la communauté magique. Spectacle fameux que celui de Voldemort, tenant entre ses mains le Ministre de la Magie à plusieurs dizaines de mètres d’altitude.

- Dites-moi chers amis, que se passerait-il si je… oui, si je laissais tomber ce que j’ai dans les mains, ce porte manteau au costume trop strict ? Serais-je foudroyé par la céleste volonté du Ministère ? Je ne crois pas. Non la vérité c’est que je peux tuer monsieur Scrimegeour ici et maintenant sans que personne ne puisse m’en empêcher. Et là la question que vous devriez tous vous poser c’est : si je peux faire cela que ne puis-je pas faire ? Si l’homme le plus protégé de ce pays, l’un des hommes les plus puissants du monde peut se faire tuer par moi aussi simplement que vous tueriez un lapin… alors ma victoire n’est-elle pas certaine ? Pourtant certains d’entre vous pensent que non. Pense que vous pouvez vous dresser contre moi et gagner. Folie ! Ceci est mon avertissement à la communauté sorcière. Je vaincrais. Le destin est derrière moi et quiconque résistera le jour venu sera balayé pour laisser place à un monde en paix et uni autour de valeurs nouvelles. Maintenant… hum ? Ah j’avais oublié ce paquet encombrant.

D’un geste négligeant, Voldemort projeta le Ministre vers le sol. Celui-ci perdit le contrôle de sa vessie sous l’effet de la terreur, mais atterrit cependant indemne dans un sort matelassé. Le Seigneur des Ténèbres eut reniflement aussi audible que méprisant.

- Maintenant mes chers amis… je vous invite à faire dès à présent un choix. Rester du côté de ceux qui attendront que les choses se fassent et être au même rang qu’eux dans le monde à venir ou… ou manifester d’ores et déjà votre soutien. A ma cause. Ceux d’entre vous qui pensent que ma victoire est certaine et qui veulent Servir, je vous en prie, avancez dans la pelouse du stade, sous mon ombre.

Et l’une fit le premier pas, suivi d’autres. Quelques-uns, mais quel symbole ! A visage découverts certains avançaient et rejoignaient un groupe de mangemorts au centre du stade. Peut-être que certains de ces nouveaux convertis seraient mangemorts, peut être qu’aucun ne rejoindrait le prestigieux cercle. Mais ils venaient d’envoyer un message. Et d’autres arrivaient, encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Empty
MessageSujet: Re: Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]   Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Match d'ouverture de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande [Libre][Intrigue Principale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loria [Grande Prêtresse]
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Cote et match L1 Journée 17
» Une Grande Retrouvaille... Seulement va t-elle durée ?
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Hors Poudlard - :: Les Autres Lieux :: Terrain de Quidditch d'Angleterre-