- Nox - A vous de rallumer l'espoir.

La 6eme année touche presque à sa fin à Poudlard, le trio de Gryffondor, toujours dans le coma, ne peut rien faire contre l'avancée des Mangemorts...A vous de vous battre pour faire gagner votre camp !
 

Partagez | 
 

 Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gowan O'Neil
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"

avatar

Messages : 34
Points rp : 2421
Date d'inscription : 06/02/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Poirier, 31.4 cm, Crin de licorne
Ascendance: Sang-Mêlé
Camp: AD

MessageSujet: Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]   Mar 13 Mar 2012 - 11:16

Il y a bien des fois où l'on rêve d'évasion. De s'échapper de cette vie de doutes et de soucis, de ne plus penser qu'à des choses futiles et enfantines. Et quand cette envie se fait de plus en plus forte, il n’existe que peu de remèdes. Honeyduckes étant de loin un des meilleurs.

Un autre week-end brumeux. Décidément, les Fondateurs de Poudlard devaient aimer le temps pourri pour décider de s'installer sur ce cailloux là. Ils devaient bien aimer ce qui est lugubre aussi, quand on pense à la silhouette du château émergent d'une brume épaisse à la nuit tombée. Mouais. Ils auraient pu faire des efforts. 'Fin bon, ils avaient créé Poudlard, on pouvait bien leur pardonner le cadre. Ce matin là, donc, Gowan ne se sentait pas particulièrement inspiré par ses révisions sur les propriétés du Charme de Twin. Il décida de se distraire par quelques parties d'échecs sorciers, mais Ernie était bien trop en forme ce jour là, et il dut se résigner à passer à autre chose. Après mûre réflexion, le jeune homme se décida à suivre les élèves emmitouflés dans leurs capes qui sortaient peu à peu des murs de l'école pour se diriger vers Pré-Au-Lard. Une sortie ne ferait probablement pas de mal. Et puis il y avait Zonko. Et Honeyduckes. Saluant Rusard avec un grand sourire et un bonjour joyeux, qui lui valut quelques secondes de fouille de plus, Gowan descendit les marches à la volée et se hâta vers le village. Il commença à se faire une liste de ce qu'il pouvait acheter. Zonko était une véritable caverne d'Ali Baba, et le détour était absolument nécessaire. Un paquet de bombabouses pouvait toujours être utile, après tout ! Et puis, il y avait aussi les Pétard Feuxfous Fuseboum, les Dragées Surprises de Berthie Crochues aux pites goûts possibles, à donner à ses amis, les plumes à papote, l'encre correctrice, etc. De quoi s'occuper un moment.

Quand il entra enfin à Honeyduckes, le Poufsouffle était chargé de plusieurs sacs qui débordaient de choses toujours plus insolites et dangereuses. D'ordinaire, Gowan respectait le règlement autant qu'il pouvait et avait un grand sens de la justice qui le poussait à montrer l'exemple aux autres. Mais il trouvait Poudlard tellement lugubre qu'il se sentait obligé de faire quelques entorses, de rapporter un peu de sourire sur ces visages fatigués. Il pourrait toujours expliquer ça à Rusard la prochaine fois qu'il le verrait. Honeyduckes était bondé ce jour là, des dizaines d'élèves ayant visiblement eu la même idée que lui. Gowan se faufila avec difficulté à l'étage, commença à longer les étagères, pensif. Le problème était la quantité et la qualité des produits. Il y avait de tout. Tout lui faisait envie. Il ne pouvait pas tout prendre, malheureusement, et un choix cruel s'imposait. Du chocolat noir ou du chocolat au lait ? Quelles confiseries ? Les bâtons de réglisse ou le caramel ? Au beurre salé ? Il fit un tour sur lui même, dépité. Choisissant finalement la technique du "j'en prends jusqu'à être blindé, je choisis vite et puis je m'en vais", le jaune et noir commença à mettre ses préférences en équilibre sur les sacs qu'il portait déjà, oubliant déjà sa tendance naturelle à faire des catastrophes. Un instant plus tard, il se sentit pencher dangereusement d'un coté. Cherchant à contrebalancer le tout, il se pencha vivement de l'autre coté, trébucha.


BLAM !

Il entra en collision avec quelqu'un, s'étala par terre de tout son long, ses articles tombant un peu partout autour de lui. Heureusement pour lui, les bombabouses demeurèrent intactes. Se relevant avec peine, il commença à bredouiller des excuses à la personne qu'il avait renversé. Une fille. Ça n'aurait pas pu être Ernie ! Heureusement, il la connaissait. Un peu. Il l'avait déjà vue. Quelques fois. Il ne savait plus quand. Mais elle était en 6ème année. A Serdaigle. Bon, c'était déjà ça.

- Je... j'suis désolé, je n'ai pas l'habitude de renverser les gens quand je les croise.

Mensonge. Ce n'était jamais volontaire, mais c'était loin d'être la première fois qui lui arrivait ce genre de choses. Cela lui arrivait des fois plusieurs fois par semaine. On avait fini par en faire des sortes de proverbes : "ah tiens, tu as croisé Gowan" disait on à un élève qui s'était retrouvé couvert d'encre ou envoyé dans les bosquets par exemple.

- Ça va ?


Dernière édition par Gowan O'Neil le Lun 16 Avr 2012 - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3794
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]   Mar 10 Avr 2012 - 15:04

    Ce novembre 1996 était vraiment très froid et brumeux. Par ailleurs, nous avions déjà eu pas mal de neige. Certes, elle avait pour la plupart fondu, mais nous avions encore quelques bancs éparpillés dans le parc. Ce matin-là, je m'étais réveillée à heure normale. Ces derniers temps, j'arrivais plus ou moins à dormir correctement. J'avais pris un bon petit déjeuner dans la Grande Salle et avais un peu bouquiné par après. Tout ceci en me demandant si j'allais faire un tour à Pré-Au-Lard ou non. Ma meilleure amie Rigel avait décidé de ne pas y aller. Ou bien juste d'y passer, mais sans plus. J'étais donc seule. Certes, j'avais d'autres connaissances, mais ce n'était pas pareil. Parce que justement, c'était des connaissances. Même les gens de ma maison. Halala... J'avais décidé de me faire des amis cette année, mais même après autant de temps, je n'avais pas réellement su me lier à ce point avec quelqu'un -autre que Rigel, donc. C'était bien triste. Cependant, je comprenais bien qu'il fallait que je me force. Après avoir bouquiné, je décidai donc de trouver les Serdaigle avec qui j'avais déjà eu l'occasion de discuter. Après avoir cherché dans les dortoirs et la Salle Commune pendant un long moment, il fallut que j'accepte l'évidence : il n'y avait ni Olivia, ni Austin dans les environs. Peut-être étaient-ils à la bibliothèque. Ou bien déjà au village. Je fis un saut vers l'antre des livres qui était désert, déjà munie de ma cape bleue foncé aux bordures dorées.

    Finalement, je me résignai à prendre le chemin de Pré-Au-Lard seule. Certes, il y avait aussi la Poufsouffle et la Serpentard avec qui j'avais déjà eu une discussion. Mais sûrement étaient-elles déjà avec des amis. Je marchai lourdement vers les grilles du château, manquant de glisser quelques fois sur une plaque de verglas. Ma longue robe en dentelle noire n'aidait vraiment pas. La pensée que j'aurais mieux fait de mettre un pantalon normal m'effleura l'esprit. Boarf. Tant pis. Arrivée près de Rusard, il fouilla mon sac comme si sa vie en dépendait. Depuis qu'il n'y avait plus les jumeaux Weasley dans l'école, il cherchait sans cesse quelqu'un qui pourraient les détrôner. Mais peu de gens étaient aussi dévastateur qu'eux. Finalement, je réussis à passer facilement -ce qui ne fut pas le cas des jeunes de quatrième année derrière moi. Je dus donc continuer sur la route boueuse et glissante menant au village. Au loin, je voyais des oiseaux voler haut dans le ciel. Ils devaient avoir bien froid, pensai-je. Soudain, une pluie fine et glaciale tomba du ciel, se déposant sur moi en petites gouttes d'eau, telles des billes de cristal. Je détestais cela. Certes, c'était très joli, mais surtout, c'était très désagréable, cette sensation d'humidité.. Enfin, j'étais arrivée, de toute manière.

    Dans ma tête, tout se passa très vite. Je cherchai un magasin sympathique et pas trop ennuyeux pour m'abriter. Finalement, ce fut Honeydukes qui gagna. J'avais envie de me faire plaisir. Depuis la mort de ma grand-mère, je n'avais que trop peu l'occasion de me détendre et de manger des sucreries. Surtout depuis que j'avais su pour mon oncle, en fait. Je m'étais enfuie dans les recherches sur lui, ainsi que mes études. Bref, un peu de paix allait me faire du bien. En entrant dans le magasin de sucreries, je fus -comme à chaque fois- étonnée de toutes ces couleurs. Et l'endroit sentait le sucre et les arômes à plein nez. Je humai d'ailleurs l'air ambiant en plissant légèrement les yeux. C'était doux et tiède. Bref, j'avais bien fait de choisir Honeydukes comme première escale. Qui plus est, il n'y avait pas autant de monde que d'habitude. Peut-être était-ce dû au fait qu'il faisait froid et que les élèves préféraient prendre une bièraubeurre au Trois Balais ou bien même rester dans leur Salle Commune.

    Bref, je me dirigeai vers l'étage. Là, il y avait du caramel au beurre salé, ce que je préférais et de loin ! Alors que j'hésitai sur ce que j'allais prendre -deux petits pots ou carrément du caramel dur...- je fus projetée sur le côté, faisant voler mon sac loin devant moi. Tout se passa très vite. Je n'eus même pas le loisir de me demander le pourquoi du comment je m'étais retrouvée à terre, quelqu'un s'excusa, disant que ce n'était pas dans ses habitudes de bousculer les gens. Il s'agissait d'une voix masculine. Alors que je me redressais, je vis alors que mon « attaquant » n'était autre qu'un... Poufsouffle. Décidément, ça devait être une habitude chez eux. J'avais déjà percuté une des membres de cette maison, quelques jours auparavant. Bon d'accord, c'était moi qui lui étais rentrée dedans, mais quand même. Le blond me demanda si j'allais bien. Je n'étais pas d'humeur à m'énerver. Déjà, la bousculade n'avait pas eu lieu dehors, donc je n'étais pas trempée et puis le magasin m'avait rendu ma bonne humeur. Et puis de toute façon, je n'avais pas à être distraite. Je souris alors timidement, tout en me remettant debout.

    « Oui... Oui je vais bien. Et toi, ça va ? Je suis désolée, je n'ai pas à être aussi distraite. Ce n'est pas de ta faute, c'est de la mienne. »

    Halala, c'était le genre de choses que je disais bien trop souvent. Même si je savais parfaitement que c'était autant de sa faute que de la mienne. Il n'avait qu'à regarder où il mettait les pieds. Pour ma part, je n'avais qu'à regarder autour de moi.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gowan O'Neil
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"

avatar

Messages : 34
Points rp : 2421
Date d'inscription : 06/02/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Poirier, 31.4 cm, Crin de licorne
Ascendance: Sang-Mêlé
Camp: AD

MessageSujet: Re: Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]   Jeu 12 Avr 2012 - 17:00

Se faire renverser par quelqu'un n'est jamais une expérience agréable. D'autant plus quand cela se passe en public, et que l'on manque de se faire écraser des confiseries dessus. Aussi, la réaction générale à ce genre de situation est un bon gros coup de gueule. Cependant, il est fois où la situation prend une tournure autre, surprenante.

Pourquoi fallait il toujours que Gowan renverse ou fasse une gaffe en rencontrant quelqu'un ? Ne pouvait il pas, ne pourrait il pas, un jour, aborder simplement quelqu'un amicalement, sans tâche d'encre, sans maladresse, sans bousculade ? La Serdaigle sembla légèrement sonnée (ce qui était compréhensible), mais se releva rapidement. Elle lui adressa un vague sourire, et marmonna :

« Oui... Oui je vais bien. Et toi, ça va ? Je suis désolée, je n'ai pas à être aussi distraite. Ce n'est pas de ta faute, c'est de la mienne. »

Ah. S'il y avait bien une chose qu'on ne lui avait pas faite dans ce genre de situation, c'était ça. Ils savaient pertinemment tous les deux qu'il lui était rentré dedans, et qu'il aurait pu éviter ça en faisant plus attention. "Ce n'est pas de ta faute, c'est de la mienne.". Mais alors ça... Gowan dévisagea la jeune fille, interloqué. Il ne voyait que deux cas possibles. Soit la Serdaigle était complètement dans la lune et croyait vraiment ce qu'elle venait de dire, ce qui était assez inquiétant, soit elle tentait juste d'arrondir les angles pour éviter une dispute. Une posture bien raisonnable pour une Serdaigle. Réalisant soudain qu'il restait planté là sans répondre à la dévisager de manière impolie, le jaune et noir baissa les yeux.

- Euh, je ne crois pas être en mesure de t'imputer ma maladresse légendaire, et j'ai bien peur d'être vraiment le responsable. Mais en fait, j'aimerai bien éviter un débat sur la responsabilité de ça, dit il en désignant les paquets répandus de partout. Je suis vraiment désolé.

Gowan s'empressa de rassembler ses affaires dispersées tout autour, sous les regards amusés des quelques élèves présents. Il détestait vraiment ce genre de situations, d'être sous les feux de la rampe pour de mauvaises raisons. Mais dans quelques heures, tout le monde aurait oublié cela. Il lança un regard à la Serdaigle. Quelque chose le poussait à ne pas la laisser partir comme ça, mais il se sentait terriblement stupide, et était plongé en plein dilemme. S'il partait, il s'éviterait de la honte supplémentaire. Mais il risquait d'avoir des regrets. Et de ne plus pouvoir le faire facilement quelques jours plus tard. Gowan posa toutes ses affaires, histoire d'éviter une catastrophe en bis, et se décida à s'approcher de cette fille.

- Je... hum, commença-t-il lamentablement. Etant donné que je suis totalement responsable de ce qu'il s'est passé tout à l'heure, et que je regrette terriblement (il tenta de faire une grimace comique), je voulais savoir si-tu-voulais-bien-aller-prendre-un-verre, dit il très rapidement. Tentant de se reprendre, il marmonna plus distinctement. Un verre aux trois balais. Un truc du genre quoi.

Il se mordit les lèvres, et ajouta, histoire de détendre l'atmosphère, et surtout de se détendre un peu :

- Je veux pas t'empoisonner pour me débarrasser des personnes embarrassantes, hein.

C'était nul. Le jaune et noir se passa la main dans les cheveux, embêté.

- Je... j'ai des trucs... des courses à faire, mais.. j'sais pas... dans 30 minutes aux Trois-Balais, tu serais... d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna J. Lodwick
"Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre."

avatar

Messages : 684
Points rp : 3794
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 28

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de chêne, 25.5cm, Plume d'hippogriffe
Ascendance: Sang-Pur. Si on veut.
Camp: Harry Potter & l'Ordre

MessageSujet: Re: Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]   Jeu 12 Avr 2012 - 21:23

    Après mes dires, il me dévisagea étonné, et ce durant quelques secondes. Je fus presque gênée de la situation. Quelle idiote. Il savait parfaitement que ce n'était pas -totalement- de ma faute. Alors pourquoi, pourquoi lui avais-je dit le contraire ? Ah ! Que je pouvais être stupide, par moments. C'était presque à se demander ce que je faisais à Serdaigle. Je baissai légèrement le visage vers le bas, scrutant mes bottes en cuir noir tout en lançant quelques regards au Poufsouffle. Soudain, il se rendit compte de son comportement et baissa à son tour les yeux. La situation n'aurait pas pu être plus catastrophique. Enfin si, elle aurait pu. J'aurais pu mal tomber et me casser quelque chose. Là, c'était juste embarrassant. Finalement il rompit le silence. Il ne voulait pas lancer un débat sur la personne responsable de notre bousculade, avouait une fois de plus que c'était de sa faute et s'excusait une nouvelle fois. Cela me faisait plaisir et surtout, me tranquillisa. Généralement, les gens ne demandaient pas autant le pardon. Et même parfois pas du tout. Ils s'en allaient sans rien dire. Je trouvais cela impoli et très irrespectueux. Ou alors, ils me donnaient la responsabilité. Il fallait dire aussi que c'étaient souvent des Serpentard qui étaient à l'origine de ces incidents. Et lui était bien loin d'en être un.

    Tandis qu'il s'affairait à rassembler ses affaires sous le regard moqueur de certains élèves, je repris mon vieux sac noir, le posant à nouveau sur mon épaule.

    « Oui, tu as raison. Le fait est que nous nous sommes rentrés dedans. Mais ce n'est pas grave, nous sommes indemnes. Enfin... Tes paquets n'ont rien ? »

    Je pris d'ailleurs un des sacs qu'il avait fait tomber et le lui tendit. Le Poufsouffle me lança un nouveau regard. Peut-être avais-je quelque chose sur le visage ? Ça commençait à devenir inquiétant. Enfin non. Mais... en fait si. Je le trouvais fortement sympathique et je ne voulais pas qu'une de mes bourdes chamboule tout. Dire qu'avant d'arriver au village, j'avais repensé au fait que je devais devenir plus sociable et me faire des amis. J'avais la possibilité de m'en faire un nouveau. Il ne fallait pas que je gâche cette occasion. Je me voyais déjà bien, rire avec ce noir et jaune au nom encore inconnu -je ne m'en rappelais pas et pourtant nous avions quelques cours ensemble- et passer de bons moments avec lui. Néanmoins, il fallait qu'on m'explique une chose. Je n'avais jamais été intimidée par Rigel. Même pas la première fois que nous nous étions vues. Ni avec Hartheless. Ni avec toutes mes autres connaissances. Certes, je n'étais pas stressée, mais je ne me sentais pas non plus totalement à l'aise. Pour être précise, j'avais envie de partir immédiatement, et en même temps de rester avec lui. C'était étrange. Sûrement était-ce à cause de ses regards persistants.

    Enfin, il reprit la parole. Et ce fut le choc. Il commençait pourtant simplement, répétant que c'était de sa faute si je m'étais retrouvée à terre, tout en ponctuant sa phrase d'une grimace qui me fit sourire et puis il la termina d'une traite, me proposant d'aller boire un verre au Trois Balais avec lui. C'était la première fois que quelqu'un me proposait cela -hormis Rigel et mon père. À mon avis, mon regard refléta mon étonnement et il dût mal le comprendre, vu qu'il se mordit la lèvre. Je n'eus pas le temps de lui répondre qu'il me disait sur le ton de l'humour qu'il ne voulait pas m'empoisonner. Je ris doucement tout en sentant le rouge me monter lentement aux joues.

    « Ah ouf, ça veut dire que je ne suis pas embarrassante, c'est déjà ça ! »

    Mon stress devait se sentir à dix kilomètres à la ronde. D'un autre côté, peu de personnes s'était réellement intéressées à « Luna Lodwick, la fille à Cracmol ». Mais peut-être n'était-il pas au courant ? Ou alors, il n'en avait rien à faire. Si c'était le cas, je lui en étais infiniment reconnaissante. Il se passa une main dans les cheveux, l'air toujours aussi gêné. J'espérais qu'il ne m'aie pas invité juste pour se donner bonne conscience... Non, ce n'était pas son genre, ça se voyait. Et pourquoi pas ?! Je n'étais pas une spécialiste du comportement moi ! Il reprit alors, me bégayant qu'il avait encore quelques courses à faire et qu'il pouvait me rejoindre au Trois Balais d'ici une bonne demi-heure.

    « C'est... c'est d'accord. Je t'attendrai là-bas. »

    Il fallait que je me ressaisisse. Une bonne bièraubeurre allait certainement me faire le plus grand bien. Et puis ce n'était là qu'un futur ami. Enfin, je l'espérais de tout mon coeur. Peut-être même un peu trop... Boarf.





Serdaigle - Sixième Année

I've never betrayed your trust
I've never betrayed your faith
I'll never forsake your heart

Couleur texte : #336699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gowan O'Neil
"Le dernier ennemi à vaincre sera la Mort"

avatar

Messages : 34
Points rp : 2421
Date d'inscription : 06/02/2012

Identité du Sorcier
Baguette magique: Bois de Poirier, 31.4 cm, Crin de licorne
Ascendance: Sang-Mêlé
Camp: AD

MessageSujet: Re: Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]   Lun 16 Avr 2012 - 9:13

[HJ : ultra méga court, c'est juste pour clôturer avant de lancer la suite]

Cela faisait longtemps que le jaune et noir ne s'était pas senti embarrassé comme ça. Il avait commencé à faire ce genre d'exploits bien avant son entrée à Poudlard, et avait enchaîné ce genre de situations. Petit à petit, il avait apprit à en rire et à ne pas prendre toutes les insultes et propos piquants des gens contre lui, mais contre son geste de maladresse. Mais là... Bon, c'était peut être parce qu'elle ne lui avait pas crié dessus, justement. Cela ne lui était pas arrivé souvent. Oui, c'était possible. Mais il y avait autre chose qui l'embarrassait, qui le faisait se sentir minable et honteux. Ernie lui assurerait probablement que c'était normal, à moins qu'il ne... qu'il ne lui dise qu'il était ainsi à cause de cette fille. Non. Non, c'était grotesque. Il ne la connaissait pas. Le coup des gens qui tombent fous amoureux l'un de l'autre, ça n’existe que dans les films moldus. Et encore, mais dans ces films, on y croit pas trop, c'est louche. Et pourtant, il fallait bien reconnaître qu'elle n'y était pas totalement étrangère.

« C'est... c'est d'accord. Je t'attendrai là-bas. »

Gowan revint soudainement à la réalité. Il mit une bonne seconde avant de comprendre ce qui venait de se passer, et lui adressa finalement un sourire avant de s'éloigner dans les profondeurs de la boutique. Elle aurait du le jeter, il ne se serait plus posé toutes ces questions. Il n'avait plus qu'à finir ses achats et à se rendre aux trois-balais dans une demie heure. Il n'y avait rien de grave, au fond. Elle ne le connaissait pas, il ne la connaissait pas, et avec un peu de chances, ils allaient bien s'entendre. Si ce n'était pas le cas, tant pis. Si c'était le cas, on verrait plus tard. Ernie serait peut être un bon conseil. Non, oublions ça.


FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre plaisir et caramel [PV Luna][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre la groasse et le canasson [terminé]
» Entre chien et loup [Livre II - Terminé]
» Les ondes oscillantes du ricochet [Luna] [Terminé]
» Conversation entre Taiki Oguri et Nao Inoue. [Terminé]
» allume moi, allume moi, fais moi venir entre tes lèvres •• orphan [terminé] } pris par ari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Nox - A vous de rallumer l'espoir. :: - Hors Poudlard - :: Pré-Au-Lard :: Honeydukes-